BULLETIN DU MATIN: 11 août 2017

Date : 11/08/2017 @ 08h15
Source : Dow Jones News
Valeur : FTSE 100 (UKX)
Cours : 7366.05  47.17 (0.64%) @ 12h38
FTSE 100 Cours Graphique

BULLETIN DU MATIN: 11 août 2017

FTSE 100 (FTSE:UKX)
Graphique Historique de l'Index

1 Mois : De Juil 2017 à Août 2017

Plus de graphiques de la Bourse FTSE 100
Les tensions géopolitiques devraient à nouveau peser sur les marchés d'actions






Eurostoxx 50 3.433,54 points -1,01%
CAC 40 5.115,23 points -0,59%
DAX 30 12.014,30 points -1,15%
FTSE 100 7.389,94 points -1,44%
SMI 8.949,86 points -0,86%
AEX 523,63 points -0,87%
BEL 20 3.904,93 points -0,55%
IBEX 35 10.450,00 points -1,38%

DJIA 21.844,01 points -0,93%
Nasdaq 6.216,87 points -2,13%
S&P 500 2.438,21 points -1,45%

Nikkei 225 19.729,74 points -0,05% (clôture du 10 août)


Cours de change à 06h50
Variation par rapport à la clôture à New York

EUR/USD 1,1775 +0,01%
EUR/JPY 128,29 -0,21%
USD/JPY 108,96 -0,22%


A SUIVRE EN FRANCE



Les statistiques sur les prix à la consommation pour le mois de juillet paraîtront à 08h45, ainsi que celles sur l'emploi salarié pour le deuxième trimestre.



Du côté des entreprises, Innelec Multimedia et SII publient vendredi leur chiffre d'affaires trimestriel et Archos, ses résultats semestriels. Groupe Eurotunnel présente de son côté ses chiffres sur le trafic de navettes en juillet.






ACTIONS



Les marchés d'actions européens devraient ouvrir en nette baisse vendredi, alors que la rhétorique martiale entre Donald Trump et le régime de Pyongyang s'intensifie. Selon les contrats à terme d'IG, le CAC 40 pourrait céder 32,3 points et le DAX 30 reculer de 81,2 points, tandis que le FTSE 100 perdrait 35 points à l'ouverture.



Dans la matinée, les investisseurs seront attentifs à la publication de l'indice des prix à la consommation en Allemagne au mois de juillet, attendu en hausse de 0,4% sur un mois et de 1,7% sur un an. Ils examineront également l'indice des prix à la consommation en France et en Italie pour juillet. Enfin, le rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) sur le marché du pétrole doit être publié à 10h.



La Bourse de New York a clôturé en forte baisse jeudi, le ton étant monté d'un cran encore entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. Les trois principaux indices de Wall Street ont ainsi enchaîné de concert trois séances consécutives de repli, ce qui ne s'était pas produit depuis le 13 avril selon les données de WSJ Market Data Group. L'indice CBOE de la volatilité, le VIX, a par ailleurs bondi de près de 42%, à 15,75, au plus haut depuis le 13 avril.



Le président américain, Donald Trump, a estimé jeudi que ses propos tenus deux jours plus tôt à l'égard de Pyongyang, qu'il avait menacé d'une réponse "de feu et de colère" en cas d'escalade dans son programme nucléaire, n'avaient "peut-être pas été assez durs". Qualifiant le président des Etats-Unis de "gars qui a perdu la raison", la Corée du Nord avait fait part plus tôt dans la journé de son intention de tirer quatre missiles vers l'île américaine de Guam, dans le Pacifique, où se trouvent des bases militaires américaines.



Les investisseurs focalisent d'autant plus leur attention sur la joute verbale entre les Etats-Unis et la Corée du Nord que la saison des publications de résultats trimestriels d'entreprises touche à sa fin.



Les marchés d'actions asiatiques se replient vendredi matin, les investisseurs réduisant leurs positions les plus risquées en raison des fortes hausses enregistrées depuis le début de l'année et de l'escalade des tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord cette semaine.



"Cette situation commence à devenir la crise des missiles cubains de la génération actuelle", écrit Robert Carnell, d'ING, dans une note d'analyse.



L'indice coréen Kospi perd 1,8%, alors qu'il avait déjà accusé jeudi sa troisième séance consécutive dans le rouge pour la première fois depuis avril. L'indice australien S&P/ASX 200 recule de 1,3%, également pénalisé par la chute de près de 2% des cours du pétrole jeudi. Les places boursières japonaises sont fermées vendredi pour un jour férié.



"Les conditions de marché ont été propices aux prises de bénéfices" sur les actions cette semaine, observe Alexander Ho Wan Lee, responsable des investissements chez Nimbus Capital Group. Il ajoute que le mouvement de vente incite certains investisseurs à rester à l'écart des valeurs asiatiques malgré leur envie de profiter des bons résultats d'entreprises annoncés.



"Certains investisseurs veulent entrer sur le marché mais ils considèrent que sa progression a été trop forte", ajoute Alexander Ho Wan Lee.






OBLIGATIONS



Les obligations d'Etat américaines ont progressé jeudi, après des statistiques sur les prix à la production qui ont mis en évidence des tensions inflationnistes toujours faibles aux Etats-Unis, tandis que les tensions avec la Corée du Nord ont continué de s'exacerber.



Le taux de rendement de l'obligation du Trésor à dix ans a clôturé à 2,211%, son niveau le plus bas depuis le 27 juin, contre 2,246% mercredi.






CHANGES



Le yen a continué de s'apprécier face au dollar, vendredi pendant la séance asiatique. Le billet vert a enfoncé le seuil des 109 yens pour la première fois depuis le 15 juin.



"Le repli des actifs risqués comme les actions, les matières premières et les monnaies des marchés émergents [...] devrait se poursuivre tant que les investisseurs estiment que les risques pour la stabilité financière mondiale augmentent en raison des incertitudes géopolitiques", déclare Omer Esiner, chef analyste à Commonwealth Foreign Exchange, dans une note.



Les investisseurs attendent par ailleurs la parution, vendredi, des statistiques sur les prix à la consommation aux Etats-Unis pour le mois de juillet, afin de déterminer si l'inflation commence à se renforcer après le ralentissement observé ces derniers mois. Jeudi, le département américain du Travail a annoncé que les prix à la production dans le pays avaient diminué de 0,1% le mois dernier par rapport à juin, alors que les économistes interrogés par le Wall Street Journal tablaient sur une progression de 0,2%.



De nombreux investisseurs craignent que la faiblesse persistante de l'inflation aux Etats-Unis empêche la Réserve fédérale (Fed) d'augmenter ses taux d'intérêt. Les marchés évaluent à seulement 40% les chances que la Fed relève à nouveau ses taux cette année, au lieu de 47% mercredi, d'après les données de CME Group.






PETROLE



Les contrats à terme sur le pétrole brut sont orientés à la baisse en fin de séance en Asie, poursuivant leur repli accusé durant la séance américaine.



Bien que l'offre excédentaire continue de peser fortement sur les cours, les investisseurs gardent un oeil sur l'intensification du bras de fer entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. Pour le moment, la joute verbale ne s'est pas traduite par des actes, mais les marchés surveillent étroitement l'évolution de la situation.



Vers 07h35, le contrat de septembre sur le brut léger doux coté au New York Mercantile Exchange abandonnait 44 cents, à 48,15 dollars le baril, tandis que le contrat d'octobre sur le Brent coté à l'ICE de Londres perdait 48 cents, à 51,42 dollars le baril.





(END) Dow Jones Newswires



August 11, 2017 01:55 ET (05:55 GMT)




Copyright (c) 2017 Dow Jones & Company, Inc.
Dernières Valeurs Consultées
EU
GLE
Société Gé..
EU
ALU
ALCATEL-LU..
EU
PX1
CAC 40
ORA
Orange
FX
EURUSD
Euro vs Do..
Les dernières valeurs consultées apparaîtront dans cette boîte, vous permettant de choisir facilement les titres vus auparavant.


Inscrivez-vous maintenant pour créer votre liste d'actions personnalisée, en streaming.

Les cours EURONEXT (CAC 40, etc. ) et FOREX (les devises) sont en direct si connecté.
NYSE, AMEX, et ASX sont en différé d'environ 20 minutes. Les autres cours sont en différé d'environ 15 minutes.

By accessing the services available at ADVFN you are agreeing to be bound by ADVFN's Conditions Générales

P:40 V:fr D:20170822 10:53:03