Chers utilisateurs, veuillez noter que l'assistance en français n'est pas disponible. Pour une assistance en anglais, appeler le +44 207 0700961. Veuillez nous excuser pour les inconvénients.


Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Total

- 11/2/2016 09:31
waldron Messages postés: 7780 - Membre depuis: 17/9/2002
Intraday Stock Chart: TotalGraphiques historiques: Total
Intraday Stock ChartGraphiques historiques

LONDRES/PARIS (Reuters) - Total a publié jeudi des résultats en forte baisse au titre du quatrième trimestre 2015, mais le groupe a une nouvelle fois limité l'impact de la chute des cours du brut grâce à ses réductions de coûts et sa branche Raffinage-chimie.

La deuxième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière a en outre fait savoir dans un communiqué qu'elle tablait désormais sur des investissements organiques d'environ 19 milliards de dollars cette année, contre 20 à 21 milliards visés précédemment.

Total prévoit de renforcer son programme d'économies, ce qui devrait permettre à ses réductions de coûts opérationnels d'atteindre 2,4 milliards de dollars en 2016. La société table également sur 4 milliards de cessions d'actifs en 2016, soit le même niveau qu'en 2015.

Malgré un recul des prix du pétrole de 43% sur un an, le groupe a limité à 26% le repli de son résultat net ajusté au quatrième trimestre, à 2.075 millions de dollars, tandis que son chiffre d'affaires a baissé de 28% à 37,7 milliards.

Selon un consensus établi par Inquiry Financial, les analystes attendaient en moyenne un résultat net ajusté de 1.931 millions de dollars.

La production d'hydrocarbures du groupe a atteint 2,352 millions de barils équivalent pétrole par jour (le consensus tablait sur 2,371 millions), enregistrant une hausse de 5,5% grâce notamment aux démarrages de nouveaux projets, et Total vise une croissance de 4% en la matière en 2016.

Le groupe propose un acompte sur dividende de 0,61 euro par action au titre du quatrième trimestre 2015, stable par rapport à celui du quatrième trimestre 2014, avec l'option d'un paiement en actions nouvelles.

(Karolin Schaps à Londres, Benjamin Mallet à Paris, édité par Jean-Michel Bélot)



Réponses
23 Réponses
1 
1 de 23 - 11/2/2016 09:32
waldron Messages postés: 7780 - Membre depuis: 17/9/2002

LONDRES/PARIS
(Reuters) - Total a publié jeudi des résultats en forte baisse au titre
du quatrième trimestre 2015, mais le groupe a une nouvelle fois limité
l'impact de la chute des cours du brut grâce à ses réductions de coûts
et sa branche Raffinage-chimie.

La deuxième compagnie pétrolière européenne par la
capitalisation boursière a en outre fait savoir dans un communiqué
qu'elle tablait désormais sur des investissements organiques d'environ
19 milliards de dollars cette année, contre 20 à 21 milliards visés
précédemment.

Total prévoit de renforcer son programme d'économies,
ce qui devrait permettre à ses réductions de coûts opérationnels
d'atteindre 2,4 milliards de dollars en 2016. La société table également
sur 4 milliards de cessions d'actifs en 2016, soit le même niveau qu'en
2015.

Malgré un recul des prix du pétrole de 43% sur un an,
le groupe a limité à 26% le repli de son résultat net ajusté au
quatrième trimestre, à 2.075 millions de dollars, tandis que son chiffre
d'affaires a baissé de 28% à 37,7 milliards.

Selon un consensus établi par Inquiry Financial, les
analystes attendaient en moyenne un résultat net ajusté de 1.931
millions de dollars.

La production d'hydrocarbures du groupe a atteint 2,352
millions de barils équivalent pétrole par jour (le consensus tablait
sur 2,371 millions), enregistrant une hausse de 5,5% grâce notamment aux
démarrages de nouveaux projets, et Total vise une croissance de 4% en
la matière en 2016.

Le groupe propose un acompte sur dividende de 0,61 euro
par action au titre du quatrième trimestre 2015, stable par rapport à
celui du quatrième trimestre 2014, avec l'option d'un paiement en
actions nouvelles.

(Karolin Schaps à Londres, Benjamin Mallet à Paris, édité par Jean-Michel Bélot)

2 de 23 - 11/2/2016 10:08
waldron Messages postés: 7780 - Membre depuis: 17/9/2002

Total (EU:FP)
Graphique Intraday de l'Action

Aujourd'hui : Jeudi 11 Février 2016

Plus de graphiques de la Bourse Total

Patrick de la Chevardière, directeur financier de Total (FP.FR),
s'attend à ce que l'agence d'évaluation financière Standard & Poor's
dégrade la note de crédit du groupe dans les semaines qui viennent. Le
dirigeant pense que Total ne sera pas la seule entrepriseicon1.png
du secteur à être sanctionnée: "nous verrons la plupart des compagnies
du secteur pétrolier dégradées", a-t-il prévenu. L'effet sur Total sera
négligeable dans la mesure où la dette du groupe tient déjà compte des
difficultés actuelles dues à la faiblesse des prix du brut, a-t-il
expliqué. L'action Total cède 0,2% à à 36,5 euros dans les premiers
échanges.





-Inti Landauro, Dow Jones Newswires (Version française Emilie Palvadeau) ed: ECH





(END) Dow Jones Newswires



February 11, 2016 03:04 ET (08:04 GMT)

3 de 23 - 11/2/2016 13:55
waldron Messages postés: 7780 - Membre depuis: 17/9/2002

Total : solde de dividende 2015 de 0,61 euro

  • email.png
  • print.png

  • fb.png

  • tw.png

  • lk.png

  • vd.png







Publié le 11/02/2016 à 12h34

(Boursier.com) — Le conseil d'administration de Total
propose à l'assemblée générale mixte des actionnaires, qui se tiendra
le 24 mai 2016, de fixer le dividende au titre de l'exercice 2015 à 2,44
euros par action, stable par rapport à 2014. Compte tenu des trois
acomptes de 0,61 euro par action relatifs à l'exercice 2015, un solde du
même montant de 0,61 euro est donc proposé. Le conseil propose
également que l'AG décide d'offrir aux actionnaires la possibilité de
recevoir le paiement de ce solde du dividende relatif à l'exercice 2015,
soit en numéraire, soit en souscrivant à des actions nouvelles de la
société en bénéficiant d'une décote de 10%.

Le solde serait
détaché de l'action sur Euronext Paris le 6 juin 2016. Le prix
d'émission de chaque action nouvelle sera égal à 90% de la moyenne des
premiers cours cotés lors des vingt séances de bourse précédant le jour
de l'assemblée diminuée du montant dudit solde et arrondi au centime
d'euro immédiatement supérieur. Le paiement en numéraire ou la livraison
des actions éventuellement émises, selon l'option retenue, devra
intervenir à compter du 23 juin 2016.

4 de 23 - 11/2/2016 15:56
waldron Messages postés: 7780 - Membre depuis: 17/9/2002

par Karolin Schaps et Benjamin Mallet

LONDRES/PARIS (Reuters) - Total a annoncé jeudi son
intention d'amplifier ses baisses de coûts et d'investissements dans un
contexte de prix du pétrole au plus bas, le groupe ayant une nouvelle
fois limité l'effet des cours du brut sur ses comptes au quatrième
trimestre grâce son programme d'économies.

La deuxième compagnie pétrolière européenne par la
capitalisation boursière a fait savoir dans un communiqué qu'elle
tablait désormais sur des investissements organiques d'environ 19
milliards de dollars cette année (contre 20 à 21 milliards
précédemment), ce qui représenterait une baisse supérieure à 15% par
rapport à 2015.

Total entend également renforcer ses réductions de
coûts opérationnels et prévoit d'économiser 2,4 milliards de dollars en
2016 par rapport à 2014, pour atteindre en 2017 un montant global
supérieur à trois milliards.

La société vise aussi quatre milliards d'euros de cessions d'actifs en 2016, soit le même niveau qu'en 2015.

Le directeur financier de Total, Patrick de La
Chevardière, a estimé lors d'une rencontre avec la presse organisée à
Londres que Standard & Poor's devrait abaisser la plupart des notes
des groupes pétroliers, que l'agence a déjà en grande partie placées
sous surveillance négative.

Il a toutefois estimé que ce déclassement ne devrait
pas avoir de conséquence majeure sur l'activité de Total étant donné que
le financement des projets pétroliers s'est déjà renchéri ces derniers
mois.

Patrick de La Chevardière a également reconnu que la
période actuelle ne favorisait pas la cession d'actifs dans l'amont
pétrolier. "Ce n'est pas un vide-grenier ; si nous ne pouvons pas
obtenir un prix raisonnable, nous ne pouvons pas vendre."

LE DIVIDENDE RESTE STABLE

Malgré un recul des prix du pétrole de 43% sur un an,
Total a limité à 26% le repli de son résultat net ajusté au quatrième
trimestre, à 2.075 millions de dollars, tandis que son chiffre
d'affaires a baissé de 28% à 37,7 milliards.

Selon un consensus établi par Inquiry Financial, les
analystes attendaient en moyenne un résultat net ajusté de 1.931
millions de dollars.

Le résultat net part du groupe est resté négatif au
quatrième trimestre, à -1,6 milliard de dollars, pénalisé par des
éléments exceptionnels à hauteur de 3,7 milliards qui incluent la
dépréciation du projet de GNL de Gladstone, en Australie, et d'actifs
d'exploration dont les projets de développement ont été abandonnés.

La production d'hydrocarbures du groupe a atteint 2,352
millions de barils équivalent pétrole par jour au quatrième trimestre
(le consensus tablait sur 2,371 millions), progressant de 5,5% grâce
notamment aux démarrages de nouveaux projets. Pour 2016, Total vise une
croissance de 4% après +9,4% sur l'ensemble de 2015.

Le groupe propose un acompte sur dividende de 0,61 euro
par action au titre du quatrième trimestre 2015, stable par rapport à
celui du quatrième trimestre 2014, avec l'option d'un paiement en
actions nouvelles.

Les précédentes prévisions d'investissements de Total
pour 2016 et au-delà dataient du mois de septembre, alors que le prix du
pétrole avoisinait encore 45 dollars contre 30 aujourd'hui.

(Edité par Jean-Michel Bélot)

5 de 23 - 11/2/2016 17:21
waldron Messages postés: 7780 - Membre depuis: 17/9/2002

Les résultats 2015 de Total (FP.FR) montrent
que la major pétrolière française est plus résistante que ses
concurrentes, observe Oddo. Le résultat net ajusté du groupe est
supérieur de 15% aux attentes, note le courtier. Même si la production
de Total s'est révélée légèrement plus faible que prévu, tout comme le
résultat d'exploitation de la production pétrolière, le groupe rassure
Oddo avec son objectif de réduction des coûtsicon1.png
et les dépenses d'investissement prévues cette année. Oddo a une
recommandation "acheter" pour le titre, assortie d'un objectif de cours
de 47 euros. L'action perd 1,6% à 35,95 euros, dans un marché en baisse.





-Inti Landauro, Dow Jones Newswires (Version française Maylis Jouaret) ed : LBO





(END) Dow Jones Newswires



February 11, 2016 10:01 ET (15:01 GMT)

6 de 23 - 11/2/2016 18:56
waldron Messages postés: 7780 - Membre depuis: 17/9/2002

Analyse Technique

icon_help.png

panel_splitter.png

panel_expanded.png


5617_20160211143729.gif

11/02/2016 14:38

Total CT : sous pression

Notre point pivot est sur 38,50.



Notre préférence : tant que 38,50 n'est pas dépassé nous sommes baissiers avec comme objectifs: 34,00 puis 31,00.



Scénario alternatif : au-dessus de 38,50, hausse probable vers 40,00 puis 41,40.



Commentaire : les indicateurs journaliers sont baissiers et appellent à une baisse vers 31,00 à moyen terme.



Supports et résistances court terme :
Résistance 3 : 41,4 **
Résistance 2 : 40 **
Résistance 1 : 38,5 **
Dernier : 35,41
Support 1 : 34 **
Support 2 : 31 **
Support 3 :

7 de 23 - 12/2/2016 10:37
The Grumpy Old Men Messages postés: 613 - Membre depuis: 02/1/2007

Total (EU:FP)
Graphique Intraday de l'Action

Aujourd'hui : Vendredi 12 Février 2016

Plus de graphiques de la Bourse Total

Le cours du titre Total (FP.FR) représente une occasion
d'investissement "intéressante" pour les investisseurs qui cherchent à
être exposés aux entreprises pétrolières intégrées de l'Union
européenne, indique Jefferies. Le résultat net ajusté de Total en 2015
est ressorti supérieur de 15% au consensus, porté par sa branche robuste
de services marketing et une plus faible imposition, observe Jefferies.
Le courtier recommande d'acheter le titre, avec un objectif de cours de
43 euros. L'action Total gagne 3,2%, à 36,45 euros.





-Inti Landauro, Dow Jones Newswires; [email protected]



(Version française Céline Fabre) Ed: YMA





(END) Dow Jones Newswires



February 12, 2016 04:06 ET (09:06 GMT)

8 de 23 - 12/2/2016 12:18
The Grumpy Old Men Messages postés: 613 - Membre depuis: 02/1/2007

(CercleFinance.com) - Les analystes de Credit Suisse (London: 0QP5.L - actualité) n'en démordent pas : leur objectif de cours de 44 euros par action de la major pétrogazière Total (Other OTC: TTFNF - actualité) a été confirmé ce matin, de même que le conseil acheteur de 'surperformance'. Selon (Shenzhen: 002748.SZ - actualité)

les spécialistes, qui réagissent aux résultats annuels publiés par le

groupe pétrolier français, 'les temps sont difficiles (pour les

pétrolières), mais nous pensons que Total y est bien préparé'.



A la Bourse de Paris ce matin, l'action Total se reprend de près de 4% à 36,6 euros dans un marché en rebond de 1,6%.



Comme les autres majors, Total a souffert en 2015, avec un CA (NasdaqGS: CA - actualité)

en baisse de 30% (à comparer cependant avec un Brent en baisse de 47%

l'an dernier), mais son bénéfice net ajusté n'a cédé que 18%, à 10,5

milliards de dollars. Le (Taiwan OTC: 8490.TWO - actualité) dividende global de 2,44 euros par action a été confirmé.



Mais

les extractions du groupe ont progressé sensiblement de 9% l'an

dernier, grâce surtout aux 'liquides' (le pétrole, plus rentable que le

gaz) et le ratio de renouvellement de ses réserves atteint 107%.



Selon

Credit Suisse, le message du groupe dirigé par Patrick Pouyanné n'a pas

changé : il est toujours question d'améliorer l'efficacité

opérationnelle et l'allocation des capitaux. Ce que fait Total, selon

Credit Suisse 'sans sur-réagir ni fragiliser ses métiers clef à long

terme'.



Décidément admiratifs, les analystes trouvent que Total

s'en sort mieux que les autres majors dans le difficile rééquilibrage

entre croissance et austérité. Total est aussi aidé par la qualité de

son portefeuille d'actifs, plus dynamique que celui de ses pairs, et le

leadership de Patrick Pouyanné.



'La combinaison d'un meilleur

profil de croissance avec une moindre intensité capitalistique et des

mesures d'économies plus agressives (devrait faire de Total) un groupe

plus compétitif que ses comparables', estime encore Credit Suisse.



Après

4,36 dollars en 2015, selon Credit Suisse, le bénéfice par action

ajusté de Total devrait tomber à 2,30 dollars cette année avant de

repartir à 3,51 dollars en 2017.

9 de 23 - 12/2/2016 14:17
The Grumpy Old Men Messages postés: 613 - Membre depuis: 02/1/2007

Total (EU:FP)
Graphique Intraday de l'Action

Aujourd'hui : Vendredi 12 Février 2016

Plus de graphiques de la Bourse Total

(CercleFinance.com) - Total grimpe de +5% à 37,05E, ce qui génère un gros impact haussier sur le CAC40.
Le

titre vient de rebondir sur 35,2E, retraçant ainsi un plancher datant

de mi-avril 2013... mais la cassure des 37,5E préfigurait une glissade

au contact de la base du vaste canal baissier moyen terme (34,7E) puis

des 33,5E (zone d'accumulation de juin 2012).

10 de 23 - 12/2/2016 15:16
waldron Messages postés: 7780 - Membre depuis: 17/9/2002



Total SA's Earnings Outshine the Rest of Big Oil Yet Again This Quarter


Thanks to a large boost in oil production, Total's
fourth-quarter earnings were a head above the rest of the integrated oil
and gas majors.









Tyler Crowe



(TMFDirtyBird)






Feb 11, 2016 at 4:45PM





Tot Lng Investor Presentation

Image Source: Total SA investor presentation.

For the past several quarters, the one integrated oil and gas company that has stood out as the most resilient during oil's decline has been Total (NYSE:TOT).
The company's new production sources, and a focus on improved refining
and marketing operations, has allowed Total to weather the storm of low
oil prices rather well.

This quarter was a reflection of these efforts as the company posted
some of the best results among its Big Oil peers. Let's take a quick
look at the numbers, what the comapny has in store for 2016, and whether
it has the legs to keep outpacing its peers.

Total's results: The raw numbers

Results (in millions, except per share figures)Q4 2015Q3 2015Q4 2014
Sales$37,749$40,580$52,511
EBITDA$3,751$4,643$3,759
Net Income (adjusted for non-cash charges)$2,075$2,756$2,801
EPS (adjusted for non-cash charges)$0.88$1.17$1.22

Source: Total earnings release.

Like so many others in this space, Total saw some robust results from
its downstream operations. Unlike its peers, though, Total didn't need
to cover up for as much weakness in its upstream production. While most
of its peers saw upstream income decline by 75% or more, Total saw a 53%
decline in the quarter. Here's how the company's earnings broke down by
business segment.

Tot Earnings

Image Source: Total SA earnings release, author's chart.

What happened with Total this past quarter

  • The board of directors approved a dividend of 2.44 euros per share,
    which is the same as last year's payment aside from any foreign exchange
    fluctuations.
  • In addition to its current dividend policy, Total is offering
    shareholders the option to take dividends in the form of newly issued
    shares instead of cash. Investors who choose to take a scrip dividend
    instead of cash will get a 10% market premium.
  • Total was able to offset the declines in oil prices with a 9%
    increase in total production throughout the year. The largest gains in
    production came from new oil production in the Middle East, where it
    started a concession contract with the Abu Dhabi Onshore Oil Company
    (ADCO).
  • The company completed $2.2 billion in divestments, as it's part of
    the Fort Hills oil sands project, as well as farming out part of its
    Laggain-Tomore project in the North Sea.
  • Started shipping its first LNG cargoes from its Gladstone LNG project in Australia.
  • Ended 2015 with a reserve replacement ratio of 107%.
  • Net debt-to-equity ratio fell from 31% in 2014 to 28% in 2015.

What management had to say
Compared to what other
oil executives have had to say this past quarter, Total CEO Patrick
Pouyanne's statements seemed almost chipper. Then again, when your
business has been able to hold up as well as Total's has during this
downturn, he has a right to be positive:


Hydrocarbon prices fell sharply in 2015 with Brent decreasing by
around 50%. In this context, Total Generated adjusted net results of
$10.5 billion, ac decrease of 18% compared to 2014, the best performance
among the majors. This resilience in a degraded environment
demonstrates the effectiveness of the Group's integrated model and the
full mobilization of its teams. Discipline on spending was reinforced in
2015. The cost-reduction program allowed us to save $1.5 billion,
exceeding the objective of $1.2 billion. Organic Capex was $23 billion, a
decrease close to 15% compared to 2014.
These results confirm the success of the Group's strategy to further
decrease its breakeven and capitalize on its market position.

Looking forward
For 2016, the company is
expecting a lot more of the same. Total capital expenditures are
expected to decline for the second year in a row, to about $19 billion
from $23 billion in 2015. Management is also predicting a reduction of
$2.4 billion in operational costs compared to initial 2015 cost
estimates.

At the same time, Total expects to increase production by another 4%
in 2016 as several more projects either come online, or ramp up to full
capacity. Based on its current projections, Total expects to be
cash-flow breakeven in 2016 if the average cost of a barrel of oil is in
the $45-per-barrel range, one of the lower numbers among the integrated
majors.

10-second takeaway
Total is proving to be much
more resilient than what many on Wall Street probably were expecting.
The addition of several highly profitable production sources, such as
the ADCO concession contract, are helping keep upstream earnings from
going up in flames, while refining and marketing are producing improving
results. Total's shares may be going down with the rest of the oil
industry, but its business fundamentals suggest it is possibly the best
positioned for a recovery once that recovery comes.

Less than 24 hours from now this unbelievable deal will be gone
I’ll
say this quick because your time is running out. By some miracle, the
accountants here at the Motley Fool are allowing a limited number of
seats to claim a 73% discount on one of its premier investing
newsletters, Motley Fool Income Investor. The catch? This offer
has to be pulled off the table less than 24 hours from now or once the
limited seats are filled -- whichever comes first. And seats are going
to go fast. So don’t delay -- click here to take advantage of this deeply discounted offer before you miss your chance.

Tyler Crowe has no position in any stocks mentioned. You can follow him at Fool.com or on Twitter @TylerCroweFool.

The Motley Fool recommends Total (ADR). Try any of our Foolish newsletter services free for 30 days. We Fools may not all hold the same opinions, but we all believe that considering a diverse range of insights makes us better investors. The Motley Fool has a disclosure policy.

11 de 23 - 12/2/2016 15:43
Laboursefacile Messages postés: 13120 - Membre depuis: 03/12/2005
Alors que le baril de pétrole reprend un peu de hauteur en cette fin de semaine, porté par de nouvelles spéculations, de retour à 31,50$ le Brent, l'or noir reste aidé par de nouvelles rumeurs colportées par l'agence Dow Jones, citant le ministre du pétrole des Emirats Arabes Unis, qui a annoncé que les membres de l'Opep se préparaient à coopérer afin de réduire leur production... En attendant, Total remonte de 4% à 36,80 euros ce vendredi après ses comptes publiés hier sur le T4. Natixis reste "Neutre" sur le dossier et ajuste son objectif de cours à 40 euros, après une baisse de ses BPA de 2,3% sur 2016 et de 1,1% sur 2017. "Total nous semble toujours un des groupes les plus résistants dans le retournement d'environnement actuel. Le RN ajusté de 2,1 Md$ était supérieur au consensus et toutes les divisions ont affiché des performances au-dessus des attentes" commente le broker.

Dividende au programme

Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale mixte des actionnaires, qui se tiendra le 24 mai 2016, de fixer le dividende au titre de l'exercice 2015 à 2,44 euros par action, stable par rapport à 2014. Compte tenu des trois acomptes de 0,61 euro par action relatifs à l'exercice 2015, un solde du même montant de 0,61 euro est donc proposé. Le conseil propose également que l'AG décide d'offrir aux actionnaires la possibilité de recevoir le paiement de ce solde du dividende relatif à l'exercice 2015, soit en numéraire, soit en souscrivant à des actions nouvelles de la société en bénéficiant d'une décote de 10%.
Le solde serait détaché de l'action sur Euronext Paris le 6 juin 2016. Le prix d'émission de chaque action nouvelle sera égal à 90% de la moyenne des premiers cours cotés lors des vingt séances de bourse précédant le jour de l'assemblée diminuée du montant dudit solde et arrondi au centime d'euro immédiatement supérieur. Le paiement en numéraire ou la livraison des actions éventuellement émises, selon l'option retenue, devra intervenir à compter du 23 juin 2016...

Le géant pétrolier a enregistré sur les trois derniers mois de l'année un résultat opérationnel ajusté des secteurs de 2,093 milliards de dollars, en repli de 44%, pour un chiffre d'affaires en baisse de 28% à 37,75 Mds$. Le résultat net ajusté s'est établi à 2.075 Mds$, en recul de 26%, mais supérieur aux 1,77 Md$ attendus par les analystes, alors que le résultat net est déficitaire à hauteur de 1,63 Md$ avec de nouvelles dépréciations d'actifs. La production d'hydrocarbures a atteint 2,352 millions de barils équivalent pétrole par jour, en hausse de 5,5% grâce notamment aux démarrages de nouveaux projets.
Sur l'ensemble de l'exercice 2015, Total a vu son bénéfice net grimper de 20% à 5,1 Mds$. Le résultat net ajusté a reculé de 18% à 10,5 Mds$ pour des revenus en chute de 30% à 165,4 Mds$.

La cure d'amaigrissement se poursuit en 2016

Dans un environnement adverse, la major prévoit de réduire ses investissements organiques à environ 19 milliards de dollars cette année, contre 20 à 21 Mds$ visés précédemment. Total prévoit également de renforcer son programme d'économies, ce qui devrait permettre à ses réductions de coûts opérationnels d'atteindre 2,4 milliards de dollars en 2016. La société table également sur 4 milliards de cessions d'actifs en 2016, soit le même niveau qu'en 2015.
12 de 23 - 12/2/2016 18:17
waldron Messages postés: 7780 - Membre depuis: 17/9/2002

Barclays estime que le cours de Bourse de Total
(FP.FR) dispose d'un potentiel plus limité que ses concurrents, qui ont
été plus sévèrement touchés par l'effondrement des cours du pétrole.
"Il ne fait aucun doute que 2015 a constitué une bonne année pour Total,
tout au moins comparativement au reste du secteur pétrolier", note
Barclays. "Malgré la valeur absolue, les autres compagnies continuent
d'effectuer des progrès et nous discernons une valeur relative plus
élevée ailleurs dans le secteur", observe la banqueicon1.png.
Barclays recommande le titre à "pondération neutre", avec un objectif
de cours de 59 euros. L'action Total gagne 4,7% à 36,99 euros.





-Inti Landauro, Dow Jones Newswires (Version française Valérie Venck) ed : MYJ





(END) Dow Jones Newswires



February 12, 2016 09:49 ET (14:49 GMT)

13 de 23 - 12/2/2016 18:21
waldron Messages postés: 7780 - Membre depuis: 17/9/2002

Total (EU:FP)
Graphique Intraday de l'Action

Aujourd'hui : Vendredi 12 Février 2016

Plus de graphiques de la Bourse Total

(CercleFinance.com) - Le titre Total affiche la plus forte hausseicon1.png du SBF120 avec un gain de 7,6%.



Credit

Suisse a confirmé son objectif de cours de 44 euros par action, de même

que le conseil acheteur de 'surperformance'. Selon les spécialistes,

qui réagissent aux résultatsicon1.png

annuels publiés par le groupe pétrolier français, 'les temps sont

difficiles (pour les pétrolières), mais nous pensons que Total y est

bien préparé'.



Comme les autres majors, Total a souffert en 2015, avec un CA en baisseicon1.png

de 30% (à comparer cependant avec un Brent en baisse de 47% l'an

dernier), mais son bénéfice net ajusté n'a cédé que 18%, à 10,5

milliards de dollars. Le dividende global de 2,44 euros par action a été

confirmé.



Mais les extractions du groupe ont progressé sensiblement de 9% l'an dernier, grâce surtout aux 'liquides' (le pétrole, plus rentableicon1.png que le gaz) et le ratio de renouvellement de ses réserves atteint 107%.



Selon Credit Suisse, le message du groupe dirigé par Patrick Pouyanné n'a pas changé : il est toujours question d'améliorer l'efficacitéicon1.png

opérationnelle et l'allocation des capitaux. Ce que fait Total, selon

Credit Suisse 'sans sur-réagir ni fragiliser ses métiers clef à long

terme'.



Les analystes trouvent que Total s'en sort mieux que les

autres majors dans le difficile rééquilibrage entre croissance et

austérité. Total est aussi aidé par la qualité de son portefeuille

d'actifs, plus dynamique que celui de ses pairs, et le leadership de

Patrick Pouyanné.



'La combinaison d'un meilleur profil de

croissance avec une moindre intensité capitalistique et des mesures

d'économies plus agressives (devrait faire de Total) un groupe plus

compétitif que ses comparables', estime encore Credit Suisse.



Après

4,36 dollars en 2015, selon Credit Suisse, le bénéfice par action

ajusté de Total devrait tomber à 2,30 dollars cette année avant de

repartir à 3,51 dollars en 2017.

14 de 23 - 13/2/2016 23:04
La Forge Messages postés: 924 - Membre depuis: 03/8/2000



Message 528 de 539






Grupo GuitarLumber

Niveau 7






Grupo GuitarLumber



  • Membre Premium



Agenda





Événements financiers




  • 11 Février 2016
    Résultats 2015 & Perspectives

  • 27 Avril 2016
    Résultats du 1er trimestre 2016
    15h (heure de Paris) – 14h (heure de Londres)

  • 28 Juillet 2016
    Résultats du 2ème trimestre 2016
    15h (heure de Paris) – 14h (heure de Londres)

  • 22 Septembre 2016
    Journée investisseurs 2016

  • 28 Octobre 2016
    Résultats du 3ème trimestre 2016

Consulter tout l’agenda
Fermer





Dividendes




  • 21 Mars 2016
    Détachement du 3e acompte sur dividende au titre de 2015

  • 12 Avril 2016
    Mise en paiement du 3e acompte sur dividende 2015

  • 06 Juin 2016
    Détachement du solde du dividende 2015

  • 27 Septembre 2016
    Détachement du 1er acompte sur dividende 2016

  • 21 Décembre 2016
    Détachement du 2e acompte sur dividende 2016

  • 20 Mars 2017
    Détachement du 3e acompte sur dividende 2016

  • 05 Juin 2017
    Détachement du solde du dividende 2016
- See more at: http://www.total.com/fr/actionnaires/investisseurs...
15 de 23 - 15/2/2016 08:38
waldron Messages postés: 7780 - Membre depuis: 17/9/2002

REUTERS |
Le 15/02/16 à 08:03



1526447_1455519845_1522884-1454058533-to

TOTAL




SocGen ajoute total à sa Premium List de valeurs recommandées | Crédits photo : M DOGAN / Shutterstock.com

15 février (Reuters) - Société générale a ajouté lundi Total à sa "Premium List" de valeurs spécialement recommandées à l'achat par ses analystes.


Mots clés


En

savoir plus sur

http://investir.lesechos.fr/actions/recos-analyste...

16 de 23 - 15/2/2016 08:44
waldron Messages postés: 7780 - Membre depuis: 17/9/2002

15/02/2016 | 08:03


Total a bondi
vendredi dernier de 7,57% à 38 euros dans le sillage du pétrole (+10%
pour le baril de WTI, +8% pour le Brent). La veille, la major française
avait publié des résultats annuels plus résistants que ceux de ses
concurrents. La compagnie pétrolière e tire profit d'un portefeuille
mieux équilibré entre Amont (l'exploration-production) et Aval (de la
transformation du brut aux stations-service).

De plus, elle fait
preuve d'une austérité exemplaire en ayant réduit ses coûts l'an
dernier de 1,5 milliard de dollars, au-delà de l'objectif de 1,2
milliard, et ses investissements de 15% à 23 milliards.

En 2015,
Total a dégagé un résultat net ajusté (hors éléments non récurrents) de
10,5 milliards de dollars, en baisse de 18% pour un chiffre d'affaires
en recul de 30% à 165,4 milliards de dollars.

A titre de
comparaison, Exxon a vu son bénéfice chuter de 50%, Chevron, de 75%, et
Shell, de 87%. BP a essuyé, lui, une perte de 6,5 milliards, la plus
lourde depuis vingt ans.

Dans un environnement qui s'annonce
encore très difficile cette année, Total prévoit de réduire encore ses
investissements de plus de 15% à environ 19 milliards de dollars. Ceci
marque la transition vers un niveau durable d'investissements organiques
de 17 à 19 milliards de dollars à partir de 2017.

Le programme
de réduction des coûts opératoires engagé en 2014 permettra d'économiser
2,4 milliards de dollars en 2016, confirmant ainsi l'objectif
d'économies de plus de 3 milliards de dollars à horizon 2017. Les
cessions d'actifs se poursuivront conformément au plan, avec 4 milliards
prévus en 2016 comme en 2015.

Ces efforts permettent à la major
pétrolière de préserver ses actionnaires. Le conseil d'administration a
proposé de maintenir le dividende à 2,44 euros pour 2015, avec la
possibilité d'opter pour un paiement en actions, afin de réduire les
sorties de liquidités.





AOF - EN SAVOIR PLUS
Les points forts de la valeur
-
Dans le « top 5 » des compagnies pétrolières opérant dans le pétrole,
pour 57 %, et le gaz et numéro 2 mondial du solaire avec Sun Power ;
-
Visibilité de l’activité pétrole, avec une cible de production de 3
Mbep (millions de barils équivalent pétrole) par jour en 2017 contre 2,3
Mbep en 2012, et une accélération de la croissance après 2015, 90 % du
potentiel 2017 étant en production ou en cours de développement ;
- Taux supérieur à 90 % du remplacement des réserves, le plus élevé des majors européennes ;
-
Production équilibrée géographiquement avec des positions fortes en
Afrique (Nigeria et Angola surtout, pour 33 %) et en Norvège (14 %) ;
-
Poursuite de l’amélioration de la situation financière par réduction
des investissements attendus à 23 Mds$ en 2015, et par des cessions
d’actifs ;
- Diversification dans le solaire avec des projets de
grande taille, telle la centrale solaire Shams 1 aux Emirats arabes
unis, le groupe étant numéro 1 mondial de l'énergie solaire ;
- Qualité de la génération des flux de trésorerie et volonté de la direction de maintenir le dividende.

Les points faibles de la valeur
-
Bonne marche de l'activité perturbée par le déclin des champs matures,
par la longueur de mise en service des nouveaux gisements et par les
variations de quotas de l'Opep ;
- Sensibilité de la branche amont au
recul du cours du brut, alors que les investissements d’exploration ont
été réalisés dans un environnement de cours du brut élevés ;
-
Enlisement de la crise structurelle du raffinage européen, et
dépréciation des actifs dans les gaz non conventionnels en Amérique du
nord, qui ont pesé sur le résultat 2014 ;
- Exposition aux risques
géopolitiques en Afrique (30 % de la production du groupe), notamment au
Nigeria, au Moyen-Orient, notamment en Libye et au Yemen, et en Russie.

Comment suivre la valeur
- Forte sensibilité aux cours du baril de pétrole et au dollar ;
- Depuis 2014, présentation des comptes en dollar ;
-
Exécution du plan de réduction des coûts, qui portera essentiellement
sur la branche raffinage en France, affectée par la baisse de la demande
d’essence et la prédominance du diesel ;
- Poursuite du redressement de la branche raffinage-chimie, malgré la médiocrité des marges ;
- Accélération du programme de cessions, de 10 Mds$ sur 2015-2017;
- Evolution des relations entre l’Iran (2èmes réserves mondiales de gaz) et le reste du monde ;
- Politique de distribution de 50 % du bénéfice, avec service d’acompte ;
-
Capital éclaté, le premier actionnaire étant GBL-CNP avec 4,8 % du
capital, devant les salariés -4,7 % du capital et 8,6 % des droits de
vote.

Pétrole et parapétrolier
Les firmes du secteur
pétrolier qui rencontrent le plus de difficultés actuellement sont
celles dont la quasi-totalité de l'activité est consacrée à
l'exploration-production, la plus exposée aux variations des prix des
hydrocarbures. Les majors peuvent, en effet, compter sur leurs autres
divisions, notamment le raffinage-chimie. Les bénéfices de cette
activité ont explosé grâce à la remontée des marges due à la baisse des
cours de leur principale matière première, le pétrole. Ces compagnies
ont pris des mesures drastiques de réduction de coûts, alors qu’aucune
ne voit le cours du baril de pétrole se redresser à court terme. Elles
réduisent leurs effectifs : Chevron va supprimer entre 6000 et 7000
postes, soit 10% de ses effectifs. Shell a dévoilé 1000 suppressions
d'emplois supplémentaires, après les 6500 déjà annoncées cette année.
Selon certains spécialistes, le secteur a déjà subi plus de 200000
pertes d'emplois depuis le début de la crise.

aof.gif

17 de 23 - 15/2/2016 10:55
waldron Messages postés: 7780 - Membre depuis: 17/9/2002

TOTAL : Sous les résistances, une consolidation est probable

TEC le 15/02/2016 à 08:27

0















http://bour.so/n/a1ffe3c">

Partager
0

http://www.boursorama.com/actualites/total-sous-les-resistances-une-consolidation-est-probable-a1ffe3ce806befe705eacc615938a060&via=Boursorama&related=boursorama">

Tweet





http://bour.so/n/a1ffe3c&title=TOTAL+%3A+Sous+les+r%C3%A9sistances%2C+une+consolidation+est+probable&overview=TOTAL+%3A+Sous+les+r%C3%A9sistances%2C+une+consolidation+est+probable&urllanguage=fr&urlaffiliate=32003&encoding=UTF-8">viadeo.png

ad3c600416eee6d949c8083b4e5b2ca7-627x440TOTAL : Sous les résistances, une consolidation est probable

SYNTHESE


Le MACD est négatif et inférieur à sa ligne de signal. Cette
configuration dégrade les perspectives sur le titre. Le RSI n'indique
pas encore une survente donc la poursuite de la baisse est techniquement
possible. Inférieurs à 20, les stochastiques sont extrèmement bas. Les
volumes échangés sont supérieurs à la moyenne des volumes sur les 10
derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le
titre est orienté à la baisse. Il est sous sa moyenne mobile à 50 jours
située à 39.78 EUR. La moyenne mobile à 20 jours est inférieure à la
moyenne mobile à 50 jours. Notre premier support est à 31.51 EUR,
puis à 28.74 EUR et la résistance est à 41.23 EUR, puis à 42.62 EUR.

Dernier cours :38

Support :31.51 / 28.74

Resistance :41.23 / 42.62

Opinion court terme :negative

Opinion moyen terme :negative

18 de 23 - 15/2/2016 10:57
waldron Messages postés: 7780 - Membre depuis: 17/9/2002



(CercleFinance.com) - Sanford C. Bernstein a relevé lundi son opinion
sur Total de 'performance en ligne' à 'surperformance', avec un objectif
de cours toujours établi à 51 euros.

S'il rappelle avoir toujours
apprécié le positionnement du portefeuille de Total, pour lequel il
attend une amélioration du flux de trésorerie disponible (FCF),
l'intermédiaire financier estime que la valorisation actuelle des titres
représente un point d'entrée attrayant.

Bernstein souligne que ce
constat est d'autant plus vrai après les solides résultats annuels
dévoilés la semaine dernière par le géant pétrolier, peu affectés par
l'effondrement des cours du brut.

S'il reconnaît que la
performance du groupe n'est peut-être pas aussi impressionnante que
l'envolée de 70% du bénéfice du portugais Galp Energia l'an dernier,
l'analyste salue sa capacité à réduire son endettement.

Jugeant
que la trésorerie du groupe lui permettra de racheter des actions sur le
moyen terme, Bernstein considère les titres comme une part précise d'un
portefeuille dans l'énergie.

19 de 23 - 15/2/2016 13:35
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1074 - Membre depuis: 24/6/2003

Par Denis Lantoine |

investir.fr |
Le 15/02/16 à 09:20
@dlantoine


Le poids lourd de la cote prend près de 3% en ouverture, soit un rebond
de 10% en deux jours. Entre hausse du pétrole et recommandations
d’analystes.



1526482_1455524659_1526481-1455524438-10

TOTAL




Un beau rebond de 10% en deux jours | Crédits photo : M DOGAN / Shutterstock.com


La rédaction vous conseille aussi :



Total major de promo !

Total ouvre en forte hausse ce lundi. Le titre de la major pétrolière, poids lourd du Cac 40, grimpe de près de 3% dans les premiers échanges, à 39,07 euros. Il avait signé vendredi la plus forte progression du Cac 40
et du SRD, avec un bond de plus de 7%. Il reprend ainsi 10% en l’espace
de deux séances, tout en continuant de céder 5,6% depuis le début de
l’année et 17,7% sur un an. Total fait ainsi jeu égal avec le Cac 40 depuis le 31 décembre mais reste en retrait de 6% environ par rapport à l’indice phare.

Une évolution que l’on doit notamment aux opinions de deux cabinets d’analystes. Société Générale a intégré Total
à sa « Premium List » de valeurs recommandées. De son côté, Bernstein a
relevé sa recommandation de « performance en ligne » à « surperformance
» avec un objectif de cours de 51 euros.

L’action profite aussi de l’accélération des cours du pétrole
à New York, qui ont fini sur un gain de 12% vendredi soir, dont 8%
environ par rapport au moment où les Bourses européennes fermaient leurs
portes.



1526482_1455524688_petrole-total_565x353

Le rebond des cours du WTI à New York



Le rebond des cours du WTI à New York

| Crédits photo : Bloomberg

La veille, Total, première capitalisation de la place de Paris (95 milliards d’euros, avec 5 milliards d’avance sur Sanofi) avait publié d’excellents résultats trimestriels, en baisse mais les plus résistants de la profession.


En

savoir plus sur

http://investir.lesechos.fr/actions/actualites/un-...

20 de 23 - 15/2/2016 13:36
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1074 - Membre depuis: 24/6/2003

Par Denis Lantoine |

investir.fr |
Le 15/02/16 à 09:20
@dlantoine


Le poids lourd de la cote prend près de 3% en ouverture, soit un rebond
de 10% en deux jours. Entre hausse du pétrole et recommandations
d’analystes.



1526482_1455524659_1526481-1455524438-10

TOTAL




Un beau rebond de 10% en deux jours | Crédits photo : M DOGAN / Shutterstock.com


La rédaction vous conseille aussi :



Total major de promo !

Total ouvre en forte hausse ce lundi. Le titre de la major pétrolière, poids lourd du Cac 40, grimpe de près de 3% dans les premiers échanges, à 39,07 euros. Il avait signé vendredi la plus forte progression du Cac 40
et du SRD, avec un bond de plus de 7%. Il reprend ainsi 10% en l’espace
de deux séances, tout en continuant de céder 5,6% depuis le début de
l’année et 17,7% sur un an. Total fait ainsi jeu égal avec le Cac 40 depuis le 31 décembre mais reste en retrait de 6% environ par rapport à l’indice phare.

Une évolution que l’on doit notamment aux opinions de deux cabinets d’analystes. Société Générale a intégré Total
à sa « Premium List » de valeurs recommandées. De son côté, Bernstein a
relevé sa recommandation de « performance en ligne » à « surperformance
» avec un objectif de cours de 51 euros.

L’action profite aussi de l’accélération des cours du pétrole
à New York, qui ont fini sur un gain de 12% vendredi soir, dont 8%
environ par rapport au moment où les Bourses européennes fermaient leurs
portes.



1526482_1455524688_petrole-total_565x353

Le rebond des cours du WTI à New York



Le rebond des cours du WTI à New York

| Crédits photo : Bloomberg

La veille, Total, première capitalisation de la place de Paris (95 milliards d’euros, avec 5 milliards d’avance sur Sanofi) avait publié d’excellents résultats trimestriels, en baisse mais les plus résistants de la profession.


En

savoir plus sur

http://investir.lesechos.fr/actions/actualites/un-...

23 Réponses
1 
Messages à suivre: (23)
Dernier Message: 18/Fév/2016 11h05

Titres Discutés
FP 46.10 -0.9%
Total
Total
Total
Indices Mondiaux
Australia 1.1%
Brazil 0.0%
Canada 0.0%
Chine 0.0%
France -0.3%
Germany -0.1%
Greece -1.1%
Holland -0.2%
India (Bombay) 0.0%
Ireland 0.0%
Italy -0.2%
Japan (NIKKEI) 0.9%
Poland 0.1%
Portugal 0.2%
US (DowJones) -0.0%
US (NASDAQ) -0.1%
United Kingdom -0.1%
Palmarès Hausse (%)
BLUE 16.84 73.6%
ALALO 0.05 25.0%
ALKDY 0.73 17.7%
IPR 0.21 9.9%
SIPH 61.11 9.9%
SOG 35.95 7.1%
NANO 17.15 4.7%
ALM 0.46 4.5%
EGL 1.79 4.5%
OREGE 4.10 4.1%
Dernières Valeurs Consultées
EU
GLE
Société Gé..
EU
ALU
ALCATEL-LU..
EU
PX1
CAC 40
ORA
Orange
FX
EURUSD
Euro vs Do..
Les dernières valeurs consultées apparaîtront dans cette boîte, vous permettant de choisir facilement les titres vus auparavant.


Inscrivez-vous maintenant pour créer votre liste d'actions personnalisée, en streaming.

By accessing the services available at ADVFN you are agreeing to be bound by ADVFN's Conditions Générales

P:40 V: D:20170324 10:16:51