PARIS (Agefi-Dow Jones)--Les indices actions européens s'inscrivent en légère hausse vendredi matin, après une série d'indicateurs économiques et de publications d'entreprises.



A 10h35, l'indice Stoxx Europe 600 gagnait 0,1%, à 439,2 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 avançaient également de 0,1% chacun. A Francfort, le DAX 30 prenait 0,5%, tandis que le FTSE 100, à Londres, s'adjugeait 0,2%.



En France, l'économie a connu un modeste rebond au premier trimestre, le produit intérieur brut (PIB) ayant progressé de 0,4% par rapport aux trois derniers mois de 2020, tandis que les dépenses de consommation des ménages ont nettement diminué en mars par rapport à février, selon des données publiées par l'Insee.



En outre, les prix à la consommation en France ont augmenté de 1,3% sur un an en avril, après avoir crû de 1,1% le mois précédent, a indiqué l'Insee.



En Allemagne, le PIB a baissé de 1,7% au premier trimesre par rapport aux trois mois précédents, selon l'Office fédéral de la statistique, Destatis. Les économistes sondés par le Wall Street Journal tablaient sur un recul de 1,5%.



En zone euro, les investisseurs attendent ce vendredi la première estimation du PIB pour le premier trimestre ainsi que les données préliminaires sur l'inflation en avril. Aux Etats-Unis, les investisseurs scruteront les dépenses et revenus des ménages, ainsi que l'indice PCE, l'indicateur préféré de la Reserve fédérale (Fed) concernant l'inflation.



En Asie, les principaux indices ont terminé en baisse. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a perdu 0,8%, de même que le Shanghai Composite. L'indice PMI manufacturier chinois s'est replié à 51,1 en avril, contre 51,9 en mars, une baisse plus forte qu'anticipé par les économistes sondés par le Wall Street Journal qui tablaient sur un indice à 51,6.



SUR LES AUTRES MARCHES:



-Le rendement de l'obligation du Trésor américain à dix ans s'établit à 1,650%, contre 1,643% jeudi soir. Le rendement du Bund allemand de même échéance s'inscrit à -0,201%, contre -0,190% jeudi soir.



-L'euro perd 0,2% face au billet vert, à 1,2100 dollar.



-Les cours du pétrole reculent. Le contrat de juillet sur le Brent de mer du Nord perd 38 cents, à 67,67 dollars le baril, tandis que celui de juin sur le brut léger doux (WTI) coté au Nymex cède 49 cents, à 64,52 dollars le baril.



VALEURS A SUIVRE:



-Vallourec (+9%) a relevé ses prévisions financières pour l'année 2021, en raison de "perspectives significativement meilleures sur certains des marchés sur lesquels" le groupe opère. Vallourec prévoit désormais un résultat brut d'exploitation (RBE) compris entre 350 millions et 400 millions d'euros et un flux de trésorerie disponible compris entre -340 millions et -260 millions d'euros.



-Saint-Gobain (+2%) a confirmé s'attendre à une forte progression de son résultat d'exploitation en 2021, après avoir bénéficié de la poursuite de la reprise au premier trimestre sur ses principaux marchés.



-BNP Paribas (-2,8%) a dégagé des résultats en hausse et supérieurs aux attentes au premier trimestre, profitant du rebond de ses activités de marché et d'une diminution des provisions pour créances douteuses après avoir constitué des réserves en 2020 pour faire face aux répercussions de la crise sanitaire. L'action pâtit de prises de bénéfices, selon un analyste parisien. Le titre a gagné 22,5% depuis le début de l'année.



-Accor perd 2% après que Berenberg a abaissé son conseil sur le titre de "conserver" à "vendre".



-Spie (-1,9%) table toujours sur un net rebond de ses principaux indicateurs financiers en 2021, après avoir renoué au premier trimestre avec son niveau de rentabilité d'avant la crise sanitaire.



-Barclays (-5,3% à Londres) a publié des résultats supérieurs aux attentes au premier trimestre, ses provisions pour créances douteuses ayant fortement baissé. La banque a publié vendredi un bénéfice avant impôts de 2,40 milliards de livres sterling (2,76 milliards d'euros) au titre du premier trimestre, contre 913 millions de livres un an plus tôt et un montant de 1,76 milliard de livres attendu par les analystes. Ces résultats sont robustes mais après les excellentes performances des certains de ses pairs du Royaume-Uni et de la banque d'investissement, le marché s'attendait vraisemblablement à encore mieux, commentent les analystes de Citi.



-Alice Doré, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 90; adore@agefi.fr ed: VLV



(Pietro Lombardi, Dow Jones Newswires, a contribué à cet article)



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



April 30, 2021 04:42 ET (08:42 GMT)




Copyright (c) 2021 L'AGEFI SA