PARIS (Agefi-Dow Jones)--Les indices actions européens évoluent en ordre dispersé mardi, à la mi-séance, tandis que les investisseurs continuent de surveiller l'évolution de la pandémie de Covid-19 dans le monde et les perspectives d'inflation. Ils attendent également une accélération des publications d'entreprises en Europe à partir de mercredi.



Vers 12h30, l'indice Stoxx Europe 600 gagnait 0,3%, à 441 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 prenaient 0,6% chacun. A Francfort, le DAX 30 cédait 0,3%, tandis qu'à Londres, le FTSE 100 montait de 0,7%.



A Wall Street, le contrat à terme sur le Dow Jones grappille 0,04%, celui sur le S&P 500 perd 0,1% et le contrat sur le Nasdaq 100 recule de 0,3%.



Le nombre de cas de Covid-19 en Inde a dépassé mardi les 20 millions depuis le début de la pandémie, avec plus de 350.000 contaminations au cours des dernières 24 heures. Le pays de 1,3 milliard d'habitants est confronté depuis quelques semaines à une très forte vague épidémique.



Aux Etats-Unis, où plus des 55% de la population est désormais vaccinée contre le Covid-19, le président de la Réserve fédérale (Fed) a déclaré lundi que les perspectives de l'économie s'étaient clairement redressées, mais que la reprise s'annonçait moins prometteuse pour les bas salaires et justifiait la poursuite des mesures de soutien en vigueur.



De son côté, le président de la Fed de New York, John Williams, a estimé que l'économie américaine croîtrait cette année à un rythme record depuis le début des années 1980 mais que la banque centrale n'était pas encore prête à resserrer sa politique monétaire. Il a précisé tabler sur une croissance de 7% aux Etats-Unis cette année.



"Même si la Réserve fédérale insiste sur le fait que sa politique monétaire ultra-accommodante est ce dont l'économie américaine a besoin en ce moment, les indicateurs macroéconomiques risquent de bientôt placer la Fed dans une situation délicate", estime Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote.



"La hausse des prix à la production a déjà commencé à se répercuter sur les prix à la consommation, mais surtout la montée en flèche des prix des matières premières, du bois au cuivre en passant par le soja, et la pénurie mondiale de semi-conducteurs électroniques, conjuguée aux retards constatés au niveau logistique dans le monde entier, indiquent que la situation est sur le point de s'aggraver en termes d'inflation", prévient l'analyste.



SUR LES AUTRES MARCHES:



-Le rendement de l'obligation du Trésor américain à dix ans s'établit à 1,624%, contre 1,606% lundi soir. Le rendement du Bund allemand de même échéance s'inscrit à -0,198%, contre -0,200% lundi soir.



-L'euro perd 0,5% face au billet vert, à 1,2006 dollar.



-Les cours du pétrole progressent. Le contrat de juillet sur le Brent de mer du Nord gagne 1,31 dollar, à 68,87 dollars le baril, tandis que celui de juin sur le brut léger doux (WTI) coté au Nymex prend 1,18 dollar, à 65,67 dollars le baril.



VALEURS A SUIVRE:



-Trigano (+9%) a publié des résultats nettement supérieurs aux prévisions pour le premier semestre de son exercice 2020-2021. Pour Oddo BHF, ces résultats sont "excellents" et le spécialiste des véhicules de loisirs "démontre, au-delà de la croissance organique, un excellent levier opérationnel avec une profitabilité au plus haut".



-Dassault Aviation (+6,8%) tire parti de l'annonce d'une nouvelle commande de 30 avions de chasse Rafale par l'Egypte.



-Neoen perd 3,9%, après que Société Générale a repris le suivi de la valeur avec une recommandation à "vendre" et un objectif de cours de 36,50 euros. L'intermédiaire financier avait suspendu sa recommandation en mars dernier, lorsque Neoen avait annoncé le lancement d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'environ 600 millions d'euros. Société Générale faisait partie des coordinateurs globaux, chefs de file et teneurs de livre associés pour cette opération capitalistique.



-Vivendi (-0,2%) s'est engagé à céder l'essentiel de sa participation au capital de Mediaset (+2,6% à la Bourse de Milan) dans les cinq prochaines années, dans le cadre d'un accord mettant fin à son litige avec le groupe audiovisuel italien et sa maison mère Fininvest.



-L'agence de notation Moody's a relevé mardi de "stable" à "positive" la perspective associée à la note "A3" du spécialiste des gaz industriels Air Liquide (+0,1%).



-Infineon perd 4,2% à la Bourse de Francfort, malgré la révision à la hausse de ses prévisions pour l'exercice en cours et une progression de ses résultats au deuxième trimestre. Le fabricant allemand de semi-conducteurs a prévenu qu'au troisième trimestre, "la croissance du chiffre d'affaires restera[it] freinée par les contraintes d'approvisionnement, dont la fermeture temporaire de notre site de production d'Austin, au Texas, en février, ainsi que par les limites de capacité dans les fonderies".



-François Berthon et Alice Doré, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 93; fberthon@agefi.fr ed: VLV - ECH



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



May 04, 2021 06:37 ET (10:37 GMT)




Copyright (c) 2021 L'AGEFI SA