PARIS (Agefi-Dow Jones)--TF1 bondit jeudi en Bourse, après que le groupe audiovisuel a livré des résultats supérieurs aux prévisions des analystes au titre du premier trimestre.



A 11h30, le titre grimpait de 4,4%, à 8,47 euros, soit la plus forte progression au sein de l'indice SBF 120.



Les revenus publicitaires du groupe ont bien résisté au trimestre écoulé, grâce notamment à des audiences en hausse dans un contexte marqué par la persistance de restrictions sanitaires en France.



"La hausse des revenus publicitaires des antennes, de 1%, est nettement supérieure à nos prévisions et au consensus de -5%", soulignent les analystes de JPMorgan, qui ont relevé leur objectif de cours de 12,6 à 14 euros et maintienu leur recommandation "surpondérer". La banque table désormais sur une hausse de 9,3% des revenus publicitaires pour l'ensemble l'année 2021.



Pour Oddo BHF, cette publication confirme "un début d'année correct en France avant un très fort rebond [attendu] au deuxième trimestre". TF1 a indiqué que le printemps et l'été seraient des "moments forts" avec notamment la diffusion de l'Euro de football en juin et juillet.



Le directeur financier du groupe, Philippe Denery, a toutefois souligné la "très faible visibilité" à court terme alors que certains secteurs comme le tourisme et les cosmétiques restent fortement affectés par la crise sanitaire. Les revenus publicitaires rebondiront fortement au deuxième trimestre sur un an, mais ne retrouveront pas leur niveau de la même période en 2019, a-t-il précisé lors d'une conférence avec des analystes.



La rentabilité du groupe s'est par ailleurs améliorée au premier trimestre. Le résultat opérationnel courant s'est établi à 56,8 millions d'euros pour cette période, alors que les analystes d'Oddo BHF l'attendaient à 46 millions d'euros. La marge opérationnelle s'est inscrite à 11,1%, proche du niveau atteint à fin mars 2019 (11,4%).



Spéculations sur M6



Interrogé sur l'intérêt de TF1 pour un rachat de M6, Philippe Denery a réaffirmé la volonté du groupe de participer à une consolidation du secteur audiovisuel français. TF1 "regarde" le dossier M6 mais ne peut pas en dire plus à ce stade, a-t-il ajouté.



Selon des informations de presse, TF1 a fait une offre à l'allemand Bertelsmann en vue d'un rachat de sa participation dans M6, mais un tel rapprochement se heurterait à des problèmes de concurrence.



"Même si TF1 n'acquiert pas M6, il est probable que l'acquisition de ce dernier conduise à une consolidation du marché TV français et donc une création de valeur additionnelle. Le seul scénario 'noir' serait qu'un groupe étranger acquière M6 et dynamise celui-ci grâce à des investissements", indique Oddo BHF.



-François Schott et Dimitri Delmond, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 47 92; fschott@agefi.fr ed : LBO



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



April 29, 2021 05:36 ET (09:36 GMT)




Copyright (c) 2021 L'AGEFI SA