NEW YORK (Agefi-Dow Jones)--La Bourse de New York a clôturé majoritairement en hausse mercredi, malgré des statistiques indiquant que l'inflation pourrait se maintenir durablement à un niveau élevé aux Etats-Unis.



Les investisseurs ont également réagi à la publication des minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale (Fed), qui prévoit de réduire ses achats obligataires en novembre ou en décembre. Le compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire (FOMC) fait apparaître un fort consensus sur les modalités de mise en plalce de ce "tapering", même si le calendrier n'a pas encore été définitivement fixé.



L'indice Dow Jones (DJIA) est resté stable, à 34.377,81 points. L'indice élargi S&P 500 a gagné 0,3%, à 4.363,80 points. L'indice Nasdaq, à dominante technologique, s'est adjugé 0,7%, à 14.571,64 points.



L'inflation a encore accéléré en septembre aux Etats-Unis pour atteindre 5,4% sur un an, a annoncé mercredi le département américain du Travail. Sur un mois, les prix à la consommation ont augmenté de 0,4% en septembre, en données corrigées des variations saisonnières, alors que les économistes interrogés par le Wall Street Journal tablaient sur une hausse de 0,3%. L'indice de base, qui exclut les prix de l'alimentation et de l'énergie, a cependant progressé de 0,2%, soit un peu moins que la hausse de 0,3% à laquelle s'attendaient les économistes.



Les investisseurs essaient d'évaluer les conséquences possibles de l'accélération de l'inflation sur la politique de soutien monétaire de la Réserve fédérale (Fed) et dans quelle mesure la hausse des prix de l'énergie et des matières premières va éroder les bénéfices des entreprises.



"Les marchés d'actions ont besoin d'intégrer la plus forte incertitude au sujet de la politique des banques centrales et des résultats des entreprises", indique Antonio Cavarero, responsable des investissements à Generali Insurance Asset Management. "Cela ne veut pas dire que le vent a tourné, mais une plus grande prudence serait bienvenue pendant les prochaines semaines", ajoute-t-il.



Sur le marché obligataire, le taux de l'emprunt du Trésor américain à dix ans a reculé de plus 3 points de base, à 1,549%.



Les cours du pétrole ont pour leur part terminé en baisse à New York après avoir rallié en début de semaine un nouveau pic en sept ans. "Avec des compagnies aériennes qui préviennent que la hausse des prix des carburants pourrait fragiliser leur redressement, les cours se sont tassés en raison des craintes de destruction de la demande", a souligné Michael Hewson, analyste en chef de CMC Markets UK. Le contrat sur le baril de brut WTI pour livraison en novembre a perdu 20 cents, soit 0,3%, à 80,44 dollars, sur le New York Mercantile Exchange. Le contrat mensuel reste cependant à son niveau le plus élevé depuis le 30 octobre 2014, selon Factset.



VALEURS A SUIVRE:



-La banque américaine JPMorgan Chase (-2,6%) a publié mercredi un bénéfice en hausse de 24% sur un an et supérieur aux attentes des analystes au titre du troisième trimestre, grâce notamment à la reprise de provisions pour créances douteuses pour un montant de 2,1 milliards de dollars.



-L'action Delta a chuté de 5,8%. La compagnie aérienne a dégagé au troisième trimestre son premier bénéfice depuis le début de la pandémie de coronavirus, mais elle a prévenu que la hausse des prix des carburants pourrait peser sur ses résultats futurs. Son bénéfice ajusté s'est inscrit à 30 cents par action au troisième trimestre, contre 15 cents attendus par le consensus FactSet.



-Apple (-0,4%) pourrait abaisser ses objectifs de production d'iPhone 13 pour 2021 en raison de la pénurie actuelle de microprocesseurs, a rapporté mardi l'agence Bloomberg. Le groupe californien envisage de réduire sa production de 10 millions d'unités par rapport à l'objectif initial, a indiqué Bloomberg en citant des sources proches du dossier.



-Qualcomm (+1,7%) a annoncé mardi soir que son conseil d'administration avait autorisé un nouveau programme de rachats d'actions de 10 milliards de dollars. Le fabricant de puces a précisé qu'il pouvait racheter encore 900 millions de dollars d'actions dans le cadre de l'actuel programme, annoncé en 2018.



-Le premier gestionnaire d'actifs au monde BlackRock (+3,8%) a fait part de résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre, même si ses actifs sous gestion ont progressé un peu moins fortement qu'attendu. BlackRock a dégagé sur la période un bénéfice de 10,95 dollars par action, contre une prévision des analystes de 9,39 dollars, selon FactSet.



-Bureau de New York, The Wall Street Journal (Version française Thomas Varela, Jérôme Batteau) ed : TVA - JEB



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



October 13, 2021 16:31 ET (20:31 GMT)




Copyright (c) 2021 L'AGEFI SA
FTSE 100 (FTSE:UKX)
Graphique Historique de l'Index
De Sept 2021 à Oct 2021 Plus de graphiques de la Bourse FTSE 100
FTSE 100 (FTSE:UKX)
Graphique Historique de l'Index
De Oct 2020 à Oct 2021 Plus de graphiques de la Bourse FTSE 100