Jusqu'à preuve du contraire, Orange (ORA.FR) reste avant tout une valeur de rendement.



Faute d'objectifs chiffrés de croissance et de rentabilité à l'horizon 2018, l'opérateur de télécoms s'est engagé à verser d'ici là un dividende annuel de 60 centimes d'euros a minima, lors de la présentation mardi de son nouveau plan stratégique à l'horizon 2020.



Ce dividende fait actuellement ressortir un rendement de 4%, proche de celui de l'ensemble de son secteur de référence selon Bank of America Merrill Lynch. Orange n'excluant pas un rehaussement de la rémunération de ses actionnaires s'il parvient à améliorer son excédent brut d'exploitation, les analystes visent d'ores et déjà un dividende de 65 centimes en 2018.



Manque de visibilité sur le chiffre d'affaires et l'EBE



Les autres objectifs de l'ancien opérateur public restent à préciser. Orange se contente de viser à l'horizon 2018 un chiffre d'affaires "supérieur" à celui engrangé en 2014. L'excédent brut d'exploitation devrait également dépasser en 2018 celui dégagé en 2014, mais non sans avoir touché un point bas compris entre 11,9 milliards d'euros et 12,1 milliards en 2015. La dette nette devrait être maintenue autour de 2 fois l'excédent brut d'exploitation à moyen terme.



La capacité d'Orange à réduire ses coûts n'est plus à démontrer. Le groupe a annoncé des économies de 3 milliards d'euros entre 2015 et 2018, grâce notamment aux départs naturels liés à la pyramide des âges en France.



Mais les initiatives pour accroître ses revenus devront par ailleurs porter des fruits. Orange a annoncé 15 milliards d'euros d'investissement dans ses réseaux fixes et mobiles entre 2015 et 2018, pour accroître ses débits et ses revenus par client. L'opérateur veut notamment que les objets connectés et les services financiers contribuent pour plus de 1 milliard d'euros à son chiffre d'affaires en 2018.



La Bourse veut du concret



Les nouveaux objectifs du géant des télécoms n'ont pas soulevé l'enthousiasme des investisseurs. "De notre point de vue", a déclaré Exane BNP Paribas, "la stratégie d'Orange est pertinente, mais ses perspectives de free cash flow resteront sans relief pendant un certain temps, alors qu'un certain nombre de ses concurrents peut déjà faire état d'une croissance de ses flux de trésorerie." De quoi justifier un maintien de la décote appliquée au titre en Bourse.



Dans l'immédiat, le rendement offert par Orange reste son argument le plus tangible pour séduire les investisseurs.



- Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; 33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@wsj.com

Orange (EU:ORA)
Graphique Historique de l'Action
De Août 2021 à Sept 2021 Plus de graphiques de la Bourse Orange
Orange (EU:ORA)
Graphique Historique de l'Action
De Sept 2020 à Sept 2021 Plus de graphiques de la Bourse Orange