EDENRED : Résultats du premier semestre 2020 - Bonne résistance au premier semestre et forte capacité de rebond d’Edenred grâce à son leadership technologique

Communiqué de presse27 juillet 2020

Résultats du premier semestre 2020

Bonne résistance au premier semestre et forte capacité de rebond d’Edenred grâce à son leadership technologique

Bonne résistance du Groupe au premier semestre, et fort rebond en juin avec la levée progressive des mesures de confinement en Europe
  • Revenu total : 696 millions d’euros, en baisse de 4,8% en données comparables et  de 10,4% en données publiées par rapport au 1er semestre 2019
  • Chiffre d’affaires opérationnel en recul de 4,6% en données comparables dont +6,6% au premier trimestre et -15.4% au deuxième trimestre
    • Fort rebond en juin : -9% en données comparables après -19% et -18% en avril et mai
  • L’EBITDA atteint 255 millions d’euros, en baisse de 12,8% en données organiques et de 17,8% en données publiées
  • Génération de Free Cash Flow de 113 millions d’euros contre -13 millions d’euros au 1er semestre 2019 grâce à un allongement temporaire de la durée de retention des fonds alloués aux utilisateurs, lié aux conséquences de la crise sanitaire
  • Resultat net, part du Groupe de 100 millions d’euros
 Perspectives 2020
  • Poursuite de la reprise progressive en Europe, et un environnement encore incertain dans la zone Amériques. La croissance organique du chiffre d’affaires opérationnel devrait repasser, au cours du second semestre, en territoire positif par rapport à 2019, sur une base mensuelle.
  • Confirmation du plan d’économies de 100 millions d’euros en 2020 et de l’ajustement sélectif à la baisse des investissements prévus cette année
  • Objectif d’EBITDA 2020 compris entre 540 millions d’euros et 610 millions d’euros1  
  • Objectif d’un ratio de dette nette/EBITDA inférieur à 2,8 à fin décembre 2020 
*** Bertrand Dumazy, Président-directeur général d’Edenred, a déclaré : « Au cours du premier semestre 2020, Edenred a démontré à la fois sa capacité à générer de la croissance à deux chiffres jusqu’à mi-mars, puis sa résilience pendant le plus fort de la crise sanitaire et enfin sa forte capacité de rebond depuis la réouverture progressive des économies européennes. Cette crise met donc en lumière la robustesse de notre modèle économique comme la pertinence de nos solutions de paiement à usage spécifique. Notre agilité et notre leadership digital nous ont permis de développer de nouveaux programmes d’argent fléché dans de très courts délais, contribuant à la relance ciblée des économies. Edenred est plus que jamais bien positionné pour accompagner les entreprises, commerçants et pouvoirs publics dans la transition vers le monde de demain. »

RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2020

Compte tenu de la situation actuelle au Venezuela, les croissances en données comparables et les effets de change excluent temporairement ce pays. Les variations sont calculées sur la base des chiffres proforma 2019, tenant compte du changement de classification au Brésil depuis le quatrième trimestre 2019, au sein du revenu total, entre chiffre d’affaires opérationnel et autres revenus, sans effet sur le revenu total 2019. Voir annexes, page 18.

Lors de sa séance du 24 juillet 2020, le Conseil d’administration a examiné les comptes consolidés semestriels du Groupe au 30 juin 2020.

Principaux agrégats financiers du premier semestre 2020 :

(en millions d’euros) 1er semestre 2020 1er semestre 2019 % Variation publiée % Variation organique
Chiffre d’affaires opérationnel 675 751 -10,2% -4,6%
Autres revenus (A) 21 26 -18,4% -9,2%
Revenu total 696 777 -10,4% -4,8%
EBITDA 255 310 -17,8% -12,8%
EBIT opérationnel (B) 171 223 -23,4% -18,7%
EBIT (A + B) 192 249 -22,8% -17,7%
Résultat net, part du Groupe 100 146 -31,4%  

·Revenu total : 696 millions d’euros

Au premier semestre 2020, le revenu total s’élève à 696 millions d’euros, en diminution de 4,8% en données comparables par rapport à l’année 2019. La performance en données publiées est de -10,4%, prenant en compte sur la période des effets de change défavorables (-6,1%) et des effets de périmètre légèrement positifs (+0,4%). Au deuxième trimestre, le revenu total recule de 15,5% en données comparables et de 23,6% en données publiées, intégrant des effets de change négatifs (-8,3%) et des effets de périmètre positifs (+0,3%).

·Chiffre d’affaires opérationnel : 675 millions d’euros

Le chiffre d’affaires opérationnel atteint 675 millions d’euros sur les six premiers mois de l’année 2020, en diminution de 4,6% en données comparables. En données publiées, la baisse de 10,2% intègre des effets de change défavorables (-6,0%) et des effets de périmètre légèrement positifs (+0,4%). En données comparables, le chiffre d’affaires opérationnel augmente de 6,6% au premier trimestre et recule de 15,4% au deuxième trimestre.

Cette performance reflète une croissance à deux chiffres sur les deux premiers mois de l’année, avant la mise en place de mesures de confinement qui ont entraîné une forte baisse d’activité à partir de mi-mars. Le mois de juin (-9% en données comparables, après une baisse de respectivement -19% et -18% aux mois d’avril et mai) marque une forte reprise liée à la levée progressive du confinement dans la plupart des pays européens, alors que l’Amérique latine et les Etats-Unis n’avaient pas encore atteint le pic de l’épidémie à la fin du trimestre.

Grâce à une offre largement digitalisée et à son organisation multi-locale, Edenred démontre une bonne capacité de résistance face à cette crise : avec plus de 86% de volume d’affaires digitalisé, le Groupe s’est adapté rapidement pour continuer à servir ses clients et répondre aux enjeux spécifiques de la crise. Le contexte de télétravail généralisé et les mesures sanitaires imposées accélèrent la digitalisation des solutions du Groupe et le recours à des programmes de distribution d’argent fléché par les entreprises et les gouvernements.

·Chiffre d’affaires opérationnel par ligne de métiers

(en millions d’euros) 1er semestre 2020 1er semestre 2019 % Variation publiée % Variation organique
Avantages aux salariés 412 473 -12,9% -8,7%
Solutions de mobilité professionnelle 173 194 -10,7% -1,4%
Solutions complémentaires 90 84 +6,1% +11,0%
Total 675 751 -10,2% -4,6%

Le chiffre d’affaires opérationnel des Avantages aux salariés, qui représente 61% du chiffre d’affaires opérationnel du Groupe, atteint 412 millions d’euros sur le premier semestre 2020, en baisse de 8,7% en données comparables (-12,9% en données publiées), dont une réduction de 20,6% au deuxième trimestre en données comparables et de -26,6% en données publies. Cette performance reflète une croissance soutenue jusque courant mars, illustrant l’efficacité des leviers opérationnels déployés dans le cadre du plan Next Frontier, puis l’impact de la mise en place des mesures de confinement en Europe d’abord, et ensuite en Amérique latine :

  • Les salariés en chômage partiel ne perçoivent leurs avantages qu’au prorata des jours travaillés, ce qui se traduit par une baisse du volume d’émission, et donc du chiffre d’affaires.
  • Par ailleurs, en raison de la fermeture des commerces, les salariés sous-utilisent de manière temporaire les avantages qu’ils continuent à percevoir, ce qui conduit à un décalage dans le temps du chiffre d’affaires généré par Edenred auprès des commerçants partenaires.

Au cours de cette crise, Edenred accélère la migration digitale de ses Avantages aux salariés, dont la proportion de volume d’affaires digitalisé augmente de 9 points en Europe par rapport au premier semestre 2019. Le Groupe voit aussi augmenter fortement le taux d’adoption de ses solutions de paiement app-to-app :  en France, près de 30% des porteurs de cartes Ticket Restaurant peuvent désormais payer leur repas sur les plateformes de livraison. Au Brésil, où ce service a été lancé courant mars, déjà plus de 600 000 transactions ont été réalisées via Uber Eats, iFood ou Rappi.

Avec le déconfinement progressif dans les différents pays d’Europe, le Groupe observe une tendance de retour progressif à la normale chez ses clients, du fait de la levée des mesures de chômage partiel, et chez les salariés utilisateurs avec la réouverture des restaurants.

Dans le domaine des Solutions de mobilité professionnelle, qui représente 26% de l’activité du Groupe, le chiffre d’affaires opérationnel atteint 173 millions d’euros, en léger recul de 1,4% en données comparables sur la période (-10,7% en données publiées), et de 14,3% au deuxième trimestre (-27,0% en données publiées). En phase de confinement, le segment poids-lourds résiste davantage que le segment des véhicules légers. Au rythme des levées de confinement dans les différents pays, l’activité poids-lourds revient progressivement à la normale tandis qu’un rebond plus marqué s’opère sur le segment des véhicules légers. Le Groupe poursuit sa stratégie d’innovation avec le lancement ce semestre en Europe d’un portail de gestion de flotte de véhicules (UTA fleet manager).

Le chiffre d’affaires opérationnel des Solutions complémentaires, regroupant les Services de paiement aux entreprises, les solutions de Motivation et récompenses ainsi que les Programmes sociaux publics, atteint 90 millions d’euros contre 84 millions d’euros au premier semestre 2019, en hausse de 11% en données comparables, et de 6,1% en données publiées. Au deuxième trimestre, la hausse s’élève à 9,9% en données comparables.

Cette forte progression est notamment liée au lancement de nouveaux programmes spécifiques d’argent fléché permettant notamment aux pouvoirs publics de lutter efficacement contre les impacts du Covid-19. Parmi ces programmes, des fonds dédiés à l’alimentation sont distribués de manière digitale par Edenred à 1,3 million d’élèves britanniques bénéficiant habituellement de la cantine gratuite à l’école. En Italie et au Brésil, des aides alimentaires aux plus démunis sont fournies sous forme de titre repas en partenariat avec les municipalités ou des ONG.

Les Services de paiement aux entreprises sont quant à eux fortement impactés par la baisse des transactions réalisées sur les plateformes, particulièrement dans les secteurs de l’hôtellerie, du voyage et des médias. En revanche, cette crise favorise l’intérêt croissant pour le recours à ces solutions de paiement digitales innovantes et sécurisées comme alternatives aux moyens de paiements traditionnels. 

·Chiffre d’affaires opérationnel par zone géographique

(en millions d’euros) 1er semestre 2020 1er semestre 2019 % Variation publiée % Variation organique
Europe 411 422 -2,6% -3,5%
Amérique latine 203 269 -24,5% -8,1%
Reste du monde 61 60 +1,0% +3,5%
Total 675 751 -10,2% -4,6%

En Europe, le chiffre d’affaires opérationnel s’établit à 411 millions d’euros. Il diminue de 3,5% en données comparables (-2,6% en données publiées), incluant une baisse de 13,1% au deuxième trimestre. Cette zone représente 61% du chiffre d’affaires opérationnel du Groupe.

En France, le chiffre d’affaires opérationnel s’établit à 111 millions d’euros, en baisse de 13,5% en données comparables comme en données publiées. Au deuxième trimestre, il recule de 31,3% en données comparables. Après avoir été l’un des pays d’Europe les plus sévèrement touchés par les mesures de confinement et de chômage partiel en avril et mai, la France a vu son activité fortement rebondir en juin avec des commandes clients en hausse par rapport au mois de juin 2019 pour l’ensemble de ses solutions. Dans les Avantages aux salariés, les mesures gouvernementales destinées à relancer le secteur de la restauration portent leurs fruits : depuis le 12 juin, les salariés utilisateurs de Ticket Restaurant peuvent dépenser le double du plafond journalier standard dans les restaurants, ce qui se traduit par une augmentation de 50% du panier moyen digital. A la fin du mois de juin, une partie des fonds alloués aux employés et accumulés pendant la période de confinement n’avait pas encore été dépensée, ceci constituant pour Edenred une réserve de revenus qui se matérialisera lorsque ces fonds seront effectivement dépensés chez les commerçants au cours des prochains mois.

Le chiffre d’affaires opérationnel en Europe (hors France) atteint 300 millions d’euros au premier semestre 2020, en croissance de 0,8% en données comparables (+2,1% en données publiées). Au deuxième trimestre, il est en baisse de 5,9% en données comparables.Dans les Avantages aux salariés, la situation s’est améliorée de manière contrastée selon les pays au cours du deuxième trimestre, avec des reprises plus ou moins importantes en fonction du calendrier des phases de déconfinement. Concernant les Solutions de mobilité professionnelle, les activités en Europe continentale sont en phase de reprise, tandis qu’au Royaume-Uni, TRFC restait impacté par les mesures de confinement encore en vigueur à fin juin. Les Solutions complémentaires sont en croissance sur le semestre notamment grâce au nouveau programme de fonds spécifiques dédié aux élèves britanniques lancé au Royaume-Uni en avril pour le compte du ministère de l’Education.

Le chiffre d’affaires opérationnel en Amérique latine atteint 203 millions d’euros, en repli de 8,1% en données comparables (-24,5% en données publiées), dont une baisse de 20,4% au deuxième trimestre en données comparables. La région, qui représente 30% du chiffre d’affaires opérationnel du Groupe, connaît encore une situation sanitaire dégradée, le pic de l’épidémie de Covid-19 n’ayant pas encore été atteint à la fin du mois de juin.

Au Brésil, le chiffre d’affaires opérationnel est en baisse de 8,2% en données comparables (-26,2% en données publiées) au cours des six premiers mois de l’année, dont -22,2% au deuxième trimestre en données comparables. Dans les Avantages aux salariés, impactés par la fermeture des restaurants, les solutions de paiement app-to-app sur les plateformes de livraison de repas, lancées en mars, connaissent une rapide montée en puissance. Dans les Solutions de mobilité professionnelle, le segment poids-lourds s’avère plus résilient que celui des véhicules légers, notamment grâce à la bonne saison agricole. Le prix du carburant a par ailleurs un impact négatif ce semestre.

L’Amérique latine hispanique a enregistré une diminution du chiffre d’affaires opérationnel de 8,0% en données comparables sur la période (-20,6% en données publiées), dont une baisse de 16,0% au deuxième trimestre en données comparables. Dans cette zone, le Mexique est impacté par la crise dans les deux lignes de métiers, avec un effet négatif de la baisse des prix du carburant sur l’activité Solutions de mobilité professionnelle au cours de la période.

Dans le Reste du monde, le chiffre d’affaires opérationnel atteint 61 millions d’euros, en croissance de 3,5% en données comparables, et de 1,0% en données publiées. Il est en baisse de 9,8% au deuxième trimestre en données comparables. L’activité de coupons digitaux proposés à Taïwan connait une croissance soutenue, tandis que l’Amérique du Nord reste fortement impactée par les mesures du confinement.

·Autres revenus : 21 millions d’euros

Les autres revenus atteignent 21 millions d’euros, en baisse de 9,2% en données comparables et de 18,4% en données publiées. Au deuxième trimestre, il est en recul de 14,7% en données comparables et 27,9% en données publiées. Durant les six premiers mois de l’année, même si le float a augmenté en raison de l’allongement temporaire de la période de rétention des fonds alloués, les taux d’intérêt ont baissé de manière généralisée à travers le monde, et notamment dans les pays hors zone Euro. En données publiées, les autres revenus sont, de plus, impactés par les effets de change négatifs, notamment en Amérique latine.

·EBITDA : 255 millions d’euros

Au cours du premier semestre 2020, l’EBITDA atteint 255 millions d’euros, contre 310 millions d’euros en 2019, en baisse de 12,8% en données comparables et de 17,8% en données publiées. Le taux de marge d’EBITDA atteint 36,7%, en diminution de 3,3 points par rapport à l’année précédente.           ·EBIT : 192 millions d’euros

Au 30 juin 2020, l’EBIT, qui est composé de la somme de l’EBIT opérationnel et des autres revenus, atteint 192 millions d’euros, en repli de 17,7% en données comparables. Les effets de change impactent négativement l’EBIT à hauteur de 7,5%. Les effets de périmètre ont un impact positif de 2,4%, conduisant à une baisse de 22,8% de l’EBIT en données publiées.

L’EBIT opérationnel s’établit à 171 millions d’euros, en baisse de 18,7% en données comparables, et de 23,4% en données publiées.

EBIT opérationnel par zone géographique

(en millions d’euros) 1er semestre 2020 1er semestre 2019 % Variation publiée % Variation organique
Europe 114 130 -11,9% -11,9%
Amérique latine 57 94 -40,0% -23,4%
Reste du monde 0 7 -97,9% -121,2%
Holding et autres 0 (8) -96,9% -47,7%
Total 171 223 -23,4% -18,7%

En Europe, l’EBIT opérationnel affiche une diminution de 11,9% en données comparables et publiées. En Amérique latine, la baisse de l’EBIT opérationnel atteint 23,4% en données comparables et 40,0% en données publiées.

La marge d’EBIT opérationnel du Groupe s’établit à 25,3% au premier semestre 2020, en baisse de 4,4 points par rapport à 2019, en données comparables comme en données publiées. Au premier trimestre, le Groupe a engagé des dépenses en ligne avec la forte croissance du chiffre d’affaires, puis a subi une baisse d’activité à deux chiffres à partir de mi-mars. Face à cette crise, le Groupe a lancé, dès la fin du premier trimestre, un plan d’économies de 100 millions d’euros par rapport aux prévisions pour 2020, tout en préservant ses capacités d’innovation technologique et de développement. Les effets de ce plan seront plus prononcés au second semestre et, combinés à la reprise progressive de l’activité, auront un impact positif sur le levier opérationnel par rapport au premier semestre.

·Résultat net : 100 millions d’euros

Le résultat net part du Groupe s’établit à 100 millions d’euros au premier semestre 2020. Il prend en compte les autres charges et produits, à hauteur de -13 millions d’euros, les charges et produits d’impôt pour -57 millions d’euros, le résultat financier à hauteur de -15 millions d’euros, ainsi que des intérêts minoritaires de -13 millions d’euros.

·Une forte génération de cash flows

La résilience du modèle économique d’Edenred, fortement générateur de cash flows, permet d’atteindre une marge brute d’autofinancement avant autres charges et produits (FFO) de 207 millions d’euros au premier semestre 2020, en diminution de 15,1% en données comparables et -21,5% en données publiées.

Alors qu’il était en baisse de 256 millions d’euros au premier semestre 2019, le float2 augmente de 313 millions d’euros sur la période, principalement en raison d’un allongement temporaire de la durée de rétention des fonds prépayés. Le Groupe s’attend à ce que cette durée de rétention se normalise d’ici la fin de l’année avec la réouverture des commerces.Les investissements récurrents s’élèvent à 53 millions d’euros sur la période, contre 37 millions d’euros au premier semestre 2019. Ce niveau reflète en particulier le développement continu des actifs technologiques du Groupe, notamment en termes de sécurité informatique et de conformité.

La forte génération de trésorerie des opérations conjuguée à l’accroissement du besoin en fonds de roulement structurellement négatif, ont permis au Groupe de générer 113 millions d’euros de free cash flows au premier semestre tout en continuant à investir dans ses actifs technologiques.

Au 30 juin 2020, la dette nette du Groupe s’établit à 1,50 milliard d’euros contre 1,63 milliard d’euros à fin juin 2019. Cette évolution intègre la génération de 526 millions d’euros de free cash flows et 151 millions d’euros de retour aux actionnaires au cours des douze derniers mois. Cette position reflète également un impact négatif de 222 millions d’euros provenant d’effets de change et d’éléments non récurrents3.

·Une situation financière robuste

Edenred bénéficie d’une situation financière robuste avec un niveau élevé de liquidités et un bilan solide. En mai dernier, Standard & Poor’s a confirmé la notation du Groupe à Strong Investment Grade BBB+, Perspective stable.

PERSPECTIVES

Au cours du second semestre 2020, Edenred s’attend à la poursuite de la reprise progressive en Europe, et à des mesures de confinement toujours en vigueur dans la zone Amériques au troisième trimestre, rendant l’environnement encore incertain. Dans les Avantages aux salariés, le Groupe bénéficiera du décalage de revenu généré chez les commerçants et des effets induits par l’accélération de la digitalisation. Les Solutions de mobilité professionnelles reflèteront la reprise en Europe et les impacts d’un confinement persistant dans la zone Amériques. Dans les Solutions complémentaires, les nouveaux programmes à usages spécifiques contribueront positivement à la croissance, tandis que la baisse du nombre de transactions dans les Services de paiement aux entreprises devrait continuer à peser sur cette activité.

Compte tenu de ces éléments, le Groupe estime à ce stade de l’année que le chiffre d’affaires opérationnel devrait repasser, au cours du second semestre, en croissance organique par rapport à 2019, sur une base mensuelle.

Cette reprise progressive au deuxième semestre, combinée à la poursuite du plan d’économies du Groupe, aura un impact positif sur le levier opérationnel. Dans ce contexte, Edenred se fixe pour l’année 2020 un objectif d’EBITDA compris entre 540 et 610 millions d’euros4.

En tenant compte d’un retour à la normale de la durée de rétention du float au cours du second semestre, d’effets de change fortement négatifs, d’une enveloppe d’investissements récurrents pour le second semestre inférieure à celle de 2019,  et en anticipant une enveloppe d’acquisitions limitée, Edenred estime que son niveau d’endettement net à fin 2020 restera inférieur à 2,8 fois l’EBITDA.

Fort de ses fondamentaux solides, le Groupe traverse cette crise avec résilience. Son savoir-faire technologique et l’agilité de son organisation lui permettent de saisir de nouvelles opportunités sur des marchés en pleine transition digitale.

Grâce à son modèle économique résilient, à son leadership digital renforcé et à l’accélération du recours aux programmes d’argent fléché, Edenred a toutes les capacités pour assurer un rebond rapide de toutes ses lignes de métiers et poursuivre sa stratégie de croissance profitable et durable, tournée vers l’innovation produit et technologique.

FAITS MARQUANTS DEPUIS LE DÉBUT DE L’ANNÉE

·Pour la première fois, Edenred associe des critères sociaux et environnementaux à l’un de ses instruments de financement

En février 2020, Edenred a renégocié sa ligne de crédit syndiqué en augmentant sa taille à 750 millions d’euros, en étendant sa maturité à février 2025, avec des options d’extension jusqu’en février 2027, et en améliorant ses conditions financières. C’est la première fois qu’Edenred introduit la prise en compte d’indicateurs de performance environnementale et sociale dans le calcul de son coût de financement :

  • la promotion d’une alimentation saine et durable - Edenred vise d’ici 2030 un taux de sensibilisation aux sujets liés à la nutrition de 85% parmi les commerçants et salariés utilisateurs de ses solutions (contre 30% en 2018) ;
  • la lutte contre le réchauffement climatique – Edenred a pour objectif de réduire de 52% par rapport à 2013 l’intensité de ses émissions de gaz à effet de serre5 d’ici 2030 (la réduction s’élevant à -26% en 2018).

·Edenred enrichit son offre de Solutions de mobilité professionnelle en Europe

En février 2020, Edenred a finalisé l’accord signé en septembre 2019 visant à acquérir EBV Finance, société lituanienne spécialisée dans la récupération de taxes pour les sociétés de transport européennes.

·Nomination au sein du Comité exécutif

En mars 2020, Patrick Rouvillois a été nommé Directeur général, Marketing, Stratégie et Asie-Pacifique d’Edenred et a rejoint le Comité exécutif du Groupe. Dans le cadre de ses fonctions, Patrick Rouvillois est en charge du pilotage de la stratégie, la transformation et l’innovation du Groupe, selon la feuille de route établie dans le cadre du plan Next Frontier (2019-2022).

·Premières mesures prises par le Groupe face aux conséquences de l’épidémie Covid-19

Le 25 mars, en raison de l’environnement incertain lié à l’épidémie de Covid-19, le Groupe a suspendu ses objectifs pour l’année 2020 jusqu’à ce qu’il dispose d’une meilleure visibilité sur les impacts financiers de cette épidémie.

Le 6 avril, face à l’ampleur exceptionnelle de cette crise, Edenred a lancé son plan de solidarité « More than Ever », par lequel le Groupe s’est engagé à allouer jusqu’à 15 millions d’euros dédiés à lutter contre les conséquences de l’épidémie de Covid-19 sur son écosystème, et en particulier :

  • à protéger les collaborateurs d’Edenred, notamment les plus vulnérables d’entre eux, dans des pays sans ou à faible protection médicale et sociale ;
  • à soutenir ses restaurateurs partenaires, sévèrement affectés par les mesures strictes de confinement dans les différents pays où opère le Groupe.

Le plan « More than Ever » est notamment abondé par :

  • La réduction de 20% du dividende au titre de l’exercice 2019, ainsi ramené à 0,7 euro par action;
  • La réduction de la rémunération du Président-directeur général, en conformité avec les recommandations de l’Afep ;
  • La réduction de la rémunération des membres du Comité exécutif du Groupe et de son Conseil d’administration
  • Edenred renforce sa position sur le marché brésilien avec l’acquisition des activités d’avantages aux salariés de Cooper Card

Le 8 mai 2020, Edenred a signé l'acquisition du portefeuille de clients d’avantages aux salariés dédiés à l’alimentation de de Cooper Card au Brésil (170 000 utilisateurs actifs). Avec cette acquisition, Edenred consolide son intégration dans le tissu économique de l'État du Paraná, l'un des plus peuplés et des plus dynamiques du pays.

La transaction a été approuvée par l'autorité brésilienne de la concurrence et est soumise à l'approbation de la Banque centrale du Brésil. Elle devrait être finalisée avant fin 2020.

·Edenred étend ses ressources financières via un programme NEU EMTN et émet avec succès un emprunt obligataire de 600 millions d’euros

Le 4 juin 2020, le Groupe a étendu ses ressources financières en déposant un programme NEU MTN (Negotiable EUropean Medium Term Note) de 250 millions d'euros auprès de la Banque de France en source de financement alternative à moyen terme pour des maturités supérieures à 1 an sur les marchés. Ce programme moyen terme vient compléter le programme NEU CP (Negotiable EUropean Commercial Paper)dont les maturités sont inférieures ou égales à 1 an de 750 millions d’euros.

Le 10 juin 2020, Edenred a procédé avec succès à une émission obligataire d’un nominal de 600 millions d'euros à 9 ans, avec un coupon de 1,375%, permettant d’allonger la maturité moyenne de sa dette à des conditions financières records pour une obligation du Groupe, et de financer les prochaines échéances de remboursement de dette sur le deuxième semestre 2020 et l’exercice 2021.

·Edenred détient désormais l’intégralité du capital d’UTA

Le 15 mai 2020, Edenred a acquis le solde des actions qu'il ne possédait pas déjà dans sa filiale UTA, deuxième acteur du marché des cartes carburant multi-enseignes en Europe, également spécialisé dans les offres de services telles que les solutions de péage, de maintenance et de récupération de TVA.

Cette opération fait suite à l'exercice d'une option de vente sur 17% supplémentaires des actions en circulation par la famille Eckstein, co-fondateurs d'UTA. Cette option, qui arrivait à échéance en juillet 2020, était déjà comptabilisée dans la dette nette du Groupe. Cette opération aura un effet relutif sur le résultat net, part du Groupe dès 2020.

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

Chiffre d’affaires du troisième trimestre 2020 le 22 octobre 2020.

▬▬

Edenred est la plateforme de services et de paiements qui accompagne au quotidien les acteurs du monde du travail. Elle connecte, dans 46 pays, 50 millions de salariés utilisateurs à 2 millions de commerçants partenaires au travers de plus de 850 000 entreprises clientes.

Edenred propose des solutions de paiement à usages spécifiques dédiées à l’alimentation (titres-restaurant), à la mobilité (cartes-carburant, titres mobilité), à la motivation (titres-cadeaux, plateformes d’engagement des collaborateurs), et aux paiements professionnels (cartes virtuelles). Ces solutions améliorent le bien-être et le pouvoir d’achat des salariés, renforcent l’attractivité et l’efficacité des entreprises, et vitalisent l’emploi et l’économie locale.

Les 10 000 collaborateurs d’Edenred s’engagent au quotidien pour faire du monde du travail un monde connecté plus simple, plus sûr et plus efficace.

En 2019, grâce à ses actifs technologiques globaux, le Groupe a géré un volume d’affaires de 31 milliards d’euros réalisé principalement via applications mobiles, plateformes en ligne et cartes.

Coté sur Euronext Paris, Edenred fait partie des indices CAC Next 20, FTSE4Good, DJSI Europe et MSCI Europe.

Pour plus d’informations : www.edenred.com

Les marques et logos cités et utilisés dans ce communiqué sont des marques déposées par EDENRED S.A., ses filiales ou des tiers. Elles ne peuvent faire l'objet d'un usage commercial sans le consentement écrit de leur propriétaire.

En 2020, Edenred fête son dixième anniversaire.

▬▬

CONTACTS

                     

Direction de la communication Marie-Laurence Bouchon+33 (0)1 86 67 20 08marie-laurence.bouchon@edenred.com  Relations presse  Matthieu Santalucia+33 (0)1 86 67 22 63matthieu.santalucia@edenred.com Relations investisseurs  Solène Zammito+33 (0)1 86 67 23 13solene.zammito@edenred.com  Loïc Da Silva+33 (0)1 86 67 20 67loic.dasilva@edenred.com  Relations actionnaires individuels Elisabeth Pascal (numéro vert gratuit) : 0 805 652 662 relations.actionnaires@edenred.com   

ANNEXES

Glossaire et liste des renvois nécessaires à la bonne compréhension des éléments financiers

  1. Principales définitions  
    • Données comparables, effet de périmètre et effet de change

La croissance organique correspond à la croissance comparable, c’est-à-dire à périmètre et change constants. Cet indicateur reflète la performance commerciale du Groupe.

La variation d’activité (ou croissance organique) représente la variation entre les montants de la période en cours et de la période comparative, retraitée des effets de change ainsi que des effets de cessions et/ou acquisitions.

En cas d’acquisition, l’impact de l’acquisition est neutralisé du montant publié de la période en cours. En cas de cession, l’impact de la cession est neutralisé du montant publié de la période comparative. La somme de ces deux montants correspond à l’effet de périmètre.

La variation d’activité ainsi calculée est convertie au taux de change de la période comparative et divisée par le montant retraité de la période comparative. 

La différence entre le montant de la période publiée converti au taux de change de la période publiée et le montant de la période publiée converti au taux de change de la période comparative correspond à l’effet de change.             

                  ·Volume d’affaires

Le volume d’affaires est constitué du montant total du volume d’émission lié aux Avantages aux salariés, aux solutions de Motivation et récompenses, aux Programmes sociaux publics, et aux Services de Paiements inter-entreprises, et du volume de transactions lié aux Solutions de mobilité professionnelle et autres solutions.

                  ·Volume d’émission

Le volume d’émission est constitué du montant total des fonds préchargés sur l’ensemble des solutions de paiement émises par Edenred auprès de ses entreprises ou collectivités clientes.

                  ·Volume de transactions

Le volume de transactions représente la valeur totale des transactions réalisées par des moyens de paiement, au moment de la transaction.

      b)    Indicateurs non-normés issus du rapport financier semestriel au 30 juin 2020

Les indicateurs non-normés ci-dessous sont présentés et rapprochés de la comptabilité, dans le rapport financier annuel.

Nom de l'indicateur Référence du renvoi aux comptes consolidés Edenred au 30 juin 2020
Chiffre d'affaires opérationnel  Le chiffre d’affaires opérationnel correspond :
  • au chiffre d’affaires opérationnel généré par l’activité de titres de services dont la gestion est assurée par Edenred
  • au chiffre d’affaires généré par des activités à valeur ajoutée telles que les programmes de motivation, des services à la personne, des prestations liées à de l’événementiel. Ce chiffre d’affaires correspond au montant de la prestation facturée à l’entreprise client et est comptabilisé à la date de livraison des solutions.
Autres revenus  Les autres revenus correspondent aux revenus générés par le placement des fonds structurellement mis à la disposition d’Edenred entre :
  • la date d’émission et la date de remboursement pour les titres de service prépayés
  • et la date de chargement et la date d’utilisation des crédits pour les cartes prépayées.
Les autres revenus cumulés avec le chiffre d’affaires opérationnel, forment le revenu total du Groupe.
EBITDA  Cet agrégat est égal à l’excédent brut d’exploitation qui correspond au revenu total (chiffre d’affaires opérationnel et autres revenus) diminué des charges d’exploitation (hors amortissements et provisions).
EBIT  Cet agrégat est le « Résultat d’exploitation avant autres charges et produits », qui correspond au revenu total (chiffre d’affaires opérationnel et autres revenus), diminué des charges d'exploitation, amortissements (essentiellement actifs incorporels créés et acquis) et provisions hors exploitation. Cet agrégat est utilisé comme référence pour la définition des rémunérations au niveau du Groupe et plus particulièrement pour celles des dirigeants dans la mesure où il reflète la performance économique de l'activité. L'EBIT exclut la quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence et exclut également les autres charges et produits enregistrés au sein du « Résultat d'exploitation y compris résultat des sociétés mises en équivalence ».
Autres charges et produits Cf. Note 10.1 des comptes consolidés
Marge Brute d'autofinancement avant autres charges et produits (FFO) Cf. Tableau des flux de trésorerie consolidés (Partie 1.4)

                   c)    Agrégats non-normés non issus du rapport financier semestriel au 30 juin 2020

Nom de l'agrégat Définitions et rapprochements des comptes consolidés Edenred au 30 juin 2020
EBIT opérationnel  Cet agrégat correspond à l’EBIT retraité des autres revenus. Au 30 juin 2020, conformément aux comptes consolidés, il s'élève à 171 millions d'euros, correspondant à : + 192 millions d'euros d’EBIT- 21 millions d'euros d’autres revenus
Free Cash Flow Le Free Cash Flow correspond aux flux de trésorerie générés par l’activité opérationnelle diminués des investissements en immobilisations incorporelles et corporelles.

Chiffre d'affaires opérationnel

  T1 T2   S1
  2020 2019 2020 2019   2020 2019
En millions d'euros  
   
               
Europe 228 213 183 209   411 422
  France 70 69 41 59   111 128
  Europe hors France 158 144 142 150   300 294
Amérique latine 121 129 82 140   203 269
Reste du monde 34 28 27 32   61 60
               
Total 383 370 292 381   675 751
               
  T1 T2   S1
  Variation publiée % Variation organique % Variation publiée % Variation organique %   Variation publiée % Variation organique %
En %  
   
               
Europe +6.9% +5.9% -12.3% -13.1%   -2.6% -3.5%
  France +2.0% +2.0% -31.3% -31.3%   -13.5% -13.5%
  Europe hors France +9.3% +7.8% -4.7% -5.9%   +2.1% +0.8%
Amérique latine -5.6% +5.2% -41.9% -20.4%   -24.5% -8.1%
Reste du monde +18.9% +18.4% -15.0% -9.8%   +1.0% +3.5%
               
Total +3.5% +6.6% -23.4% -15.4%   -10.2% -4.6%

Autres revenus

  T1 T2   S1
En millions d'euros 2020 2019 2020 2019   2020 2019
 
 
               
Europe 4 4 4 4   8 8
  France 2 2 1 1   3 3
  Europe hors France 2 2 3 3   5 5
Amérique latine 7 7 4 7   11 15
Reste du monde 1 1 1 2   2 3
               
Total 12 13 9 13   21 26
               
  T1 T2   S1
  Variation publiée % Variation organique % Variation publiée % Variation organique %   Variation publiée % Variation organique %
En %  
   
               
Europe +2.7% +2.4% -15.1% -14.2%   -6.5% -6.2%
  France -5.8% -5.8% -1.8% -1.8%   -3.9% -3.9%
  Europe hors France +9.0% +8.5% -22.8% -21.4%   -8.2% -7.7%
Amérique latine -11.3% -3.2% -29.3% -7.4%   -20.3% -5.3%
Reste du monde -24.0% -20.1% -54.6% -48.2%   -40.1% -34.9%
               
Total -8.4% -3.4% -27.9% -14.7%   -18.4% -9.2%

Chiffre d’affaires opérationnel et autres revenus 2019 pro-forma par trimestre suite à un changement de classification au sein du revenu total entre chiffre d’affaires opérationnel et autres revenus au Brésil

Chiffre d'affaires opérationnel Groupe T1 T2 T3 T4   FY
Réalisé 2019 369 379 377 445   1 570
             
Pro forma 2019 370 381 379 440   1 570
             
             
             
Autres revenus Groupe T1 T2 T3 T4   FY
Réalisé 2019 14 15 16 11   56
             
Pro forma 2019 13 13 14 16   56
             
Chiffre d'affaires opérationnel Amérique Latine T1 T2 T3 T4   FY
Réalisé 2019 128 138 137 156   559
             
Pro forma 2019 129 140 139 151   559
             
             
             
Autres revenus Amérique Latine T1 T2 T3 T4   2019
Réalisé 2019 9 9 10 4   32
             
Pro forma 2019 7 7 8 9   32
             

Revenu total

  T1 T2   S1
En millions d'euros 2020 2019 2020 2019   2020 2019
 
 
               
Europe 232 217 187 213   419 430
  France 72 71 42 60   114 131
  Europe hors France 160 146 145 153   305 299
Amérique latine 128 137 86 147   214 284
Reste du monde 35 29 28 34   63 63
               
Total 395 383 301 394   696 777
               
  T1 T2   S1
  Variation publiée % Variation organique % Variation publiée % Variation organique %   Variation publiée % Variation organique %
En %  
   
               
Europe +6.9% +5.9% -12.4% -13.1%   -2.7% -3.6%
  France +1.8% +1.8% -30.5% -30.5%   -13.3% -13.3%
  Europe hors France +9.3% +7.8% -5.1% -6.1%   +2.0% +0.7%
Amérique latine -5.9% +4.7% -41.3% -19.7%   -24.3% -8.0%
Reste du monde +16.8% +16.5% -17.0% -11.7%   -1.0% +1.6%
               
Total +3.1% +6.3% -23.6% -15.5%   -10.4% -4.8%

EBITDA, EBIT et EBIT opérationnel

En millions d'euros S1 2020 S1 2019   Variation publiée % Variation organique %
 
 
           
Europe 154 168   -8.3% -8.9%
  France 28 42   -33.3% -33.3%
  Europe hors France 126 126   -0.1% -0.8%
Amérique latine 86 129   -33.3% -16.6%
Reste du monde 11 18   -40.6% -47.0%
Holding et autres 4 (5)   -170.9% -99.0%
           
EBITDA 255 310   -17.8% -12.8%
En millions d'euros S1 2020 S1 2019   Variation publiée % Variation organique %
 
 
           
Europe 122 138   -11.6% -11.5%
  France 18 31   -43.8% -43.8%
  Europe hors France 104 107   -2.1% -2.1%
Amérique latine 68 109   -37.3% -20.9%
Reste du monde 2 10   -79.3% -93.5%
Holding et autres 0 (8)   -96.9% -47.7%
           
EBIT 192 249   -22.8% -17.9%
En millions d'euros S1 2020 S1 2019   Variation publiée % Variation organique %
 
 
           
Europe 114 130   -11.9% -11.9%
  France 15 28   -48.4% -48.4%
  Europe hors France 99 102   -1.8% -1.8%
Amérique latine 57 94   -40.0% -23.4%
Reste du monde 0 7   -97.9% -121.2%
Holding et autres 0 (8)   -96.9% -47.7%
           
EBIT opérationnel 171 223   -23.4% -18.7%

Bilan simplifié

En millions d'euros Juin 2020 Déc. 2019 Juin 2019   En millions d'euros Juin 2020 Déc. 2019 Juin 2019
ACTIF   PASSIF
Goodwill 1 495 1 604 1 604   Capitaux propres (1 207) (1 043) (1 338)
Immobilisations incorporelles 661 706 606          
Immobilisations corporelles 151 169 139   Dettes financières 3 832 3 163 3 237
Participation dans les sociétés mises en équivalence 64 69 64   Provisions et impôts différés passifs 222 239 244
Autres actifs financiers non courants 188 169 144          
Float 1 758 2 142 2 158          
BFR hors float 316 290 277   Fonds à rembourser (Float) 4 935 5 161 4 908
Fonds réservés 2 295 1 864 1 574   BFR hors float 1 477 1 366 1 112
Trésorerie et autres actifs financiers courants 2 331 1 873 1 607          
TOTAL ACTIF 9 259 8 886 8 173   TOTAL PASSIF 9 259 8 886 8 173
                 
            Juin 2020 Déc. 2019 Juin 2019
          BFR 4 338 4 095 3 595
          Dont float: 3 177 3 019 2 750

Tableau de passage du résultat net, part du Group au Free Cash Flow

En millions d'euros  Juin 2020 Juin 2019
Résultat net, part du Groupe 100 146
Part des intérêts ne conférant pas le contrôle 13 14
Dividendes reçus des sociétés consolidées par mise en équivalence 11 9
Différence entre impôt décaissé et charge d'impôt (7) 6
Impact non cash charges et produits 90 89
= Marge Brute d'Autofinancement avant autres charges et produits (FFO) 207 264
Diminution (Augmentation) du Besoin en Fonds de Roulement 448 (108)
Diminution (Augmentation) courante des Fonds réservés (489) (132)
= Flux de trésorerie des activités opérationnelles 166 24
Décaissements liés aux investissements récurrents (53) (37)
= Flux de trésorerie (FCF) 113 (13)

1 Calculé sur la base d’une hypothèse de taux de change moyen réal brésilien/euro au second semestre 2020 égal au taux réel au 30 juin 2020.

2 Le float correspond à une partie du besoin en fonds de roulement d’exploitation relative au pré-chargement de fonds par les entreprises clientes.

3 Ce montant n’inclut pas l’amende de 157 millions d’euros de l’Autorité de la Concurrence en France, dont le paiement sera effectué au premier trimestre 2021

4 Calculé sur la base d’une hypothèse de taux de change moyen réal brésilien / euro au second semestre 2020 égal au taux réel au30 juin 2020.

5 Objectifs calculés selon la méthodologie Science Based Targets initiative, basée sur les objectifs de l’Accord de Paris.

Pièce jointe

  • 2020 07 27 - Edenred Resultats S1 2020 CP FR
Edenred (EU:EDEN)
Graphique Historique de l'Action
De Août 2020 à Sept 2020 Plus de graphiques de la Bourse Edenred
Edenred (EU:EDEN)
Graphique Historique de l'Action
De Sept 2019 à Sept 2020 Plus de graphiques de la Bourse Edenred