NEW YORK (Agefi-Dow Jones)--Le gendarme boursier américain, la Securities and Exchange Commission (SEC), a ouvert une enquête afin de déterminer si le groupe de défense américain Raytheon ou ses partenaires ont effectué des paiements illicites au Moyen-Orient.



Raytheon a reçu une injonction de la part de la SEC dans le cadre d'une enquête sur le groupe et sur une coentreprise avec le spécialiste français de l'électronique de défense et industrielle Thales, a déclaré Raytheon dans un avis boursier mercredi.



La SEC a demandé des informations sur des paiements effectués par Raytheon, la coentreprise en question ou tout intermédiaire agissant en leur nom dans certains pays du Moyen-Orient, remontant à 2014, a déclaré le groupe.



Raytheon n'a pas indiqué quand il avait reçu cette injonction. Son porte-parole, Mike Doble, a déclaré que le groupe coopérait à l'enquête de la SEC.



"Nous prenons au sérieux tout soupçon de conduite répréhensible et nous examinons s'il y a eu le moindre agissement contraire à la politique de Raytheon", a-t-il déclaré.



Un porte-parole de Thales a déclaré que le groupe français n'avait pas été contacté par les autorités américaines à ce sujet.



La coentreprise entre Raytheon et Thales, créée en 2000, réunit certaines de leurs activités de défense aérienne et de radar.



La loi américaine sur les pratiques de corruption à l'étranger (FCPA) interdit aux entreprises de verser des pots-de-vin à des agents publics étrangers.



-Dylan Tokar, The Wall Street Journal



(Version française Maylis Jouaret) ed: LBO



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



February 14, 2020 03:37 ET (08:37 GMT)




Copyright (c) 2020 Dow Jones & Company, Inc.
Thales (EU:HO)
Graphique Historique de l'Action
De Nov 2020 à Déc 2020 Plus de graphiques de la Bourse Thales
Thales (EU:HO)
Graphique Historique de l'Action
De Déc 2019 à Déc 2020 Plus de graphiques de la Bourse Thales