LONDRES (Agefi-Dow Jones)--La Turquie a empêché trois banques internationales de négocier sa monnaie jeudi, une initiative visant à contrer les investisseurs qui parient sur une nouvelle détérioration de la faible position financière du pays.



Le régulateur bancaire turc a déclaré que les filiales de Citigroup, BNP Paribas et UBS ne pouvaient plus traiter de transactions impliquant la livre turque. Il a déterminé que les banques n'avaient pas rempli leurs obligations lors de transactions en lire turque avec des banques locales. Le régulateur n'a pas dit pendant combien de temps cette interdiction resterait en vigueur.



Les trois banques sont des acteurs internationaux sur les marchés des changes, qui aident les investisseurs et les entreprises à effectuer des transactions en devises, y compris en lire turque. L'interdiction a été prononcée quelques heures après l'entrée en vigueur d'une nouvelle loi conférant au régulateur du secteur bancaire, le BDDK, des pouvoirs accrus pour engager des poursuites pour manipulation présumée des marchés et publication d'informations trompeuses.



Des représentants d'UBS et de BNP Paribas n'ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaire. Citigroup a refusé de commenter.



La lire turque a atteint un point bas historique face au dollar jeudi, avant de rebondir légèrement après l'interdiction de trading imposée aux banques.



-Avantika Chilkoti et Caitlin Ostroff, The Wall Street Journal



(David Gauthier-Villars a contribué à cet article)



(Version française Valérie Venck) ed: DID





Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



May 08, 2020 01:58 ET (05:58 GMT)




Copyright (c) 2020 Dow Jones & Company, Inc.
BNP Paribas (EU:BNP)
Graphique Historique de l'Action
De Août 2020 à Sept 2020 Plus de graphiques de la Bourse BNP Paribas
BNP Paribas (EU:BNP)
Graphique Historique de l'Action
De Sept 2019 à Sept 2020 Plus de graphiques de la Bourse BNP Paribas