La ligne téléphonique n’est pas disponible pour le moment.Pour toute demande veuillez envoyer un email a support@advfn.fr

Les actionnaires d'Alstom ne devraient pas pleurer le veto de Bruxelles - DJ Plus

Date : 06/02/2019 @ 17h46
Source : Dow Jones News
Valeur : Alstom (ALO)
Cours : 37.77  0.13 (0.35%) @ 03h00
Alstom Cours Graphique

Les actionnaires d'Alstom ne devraient pas pleurer le veto de Bruxelles - DJ Plus

Alstom (EU:ALO)
Graphique Historique de l'Action

6 Mois : De Jan 2019 à Juil 2019

Plus de graphiques de la Bourse Alstom


Julien Marion,



Agefi-Dow Jones





PARIS (Agefi-Dow Jones)--L'Airbus du rail ne sortira pas du hangar. Mercredi, la Commission européenne a comme attendu mis son veto sur la fusion entre Siemens Mobility et Alstom. Ce blocage constitue un échec politique cinglant pour les Etats allemand et français qui avaient soutenu sans faille ce projet, quitte à vivement critiquer Bruxelles.



Mais pour les actionnaires d'Alstom, ce camouflet mérite d'être relativisé. Le marché l'avait largement anticipé: après l'annonce de Bruxelles, le cours d'Alstom a brièvement perdu une partie de ses gains puis s'est repris. Le titre évolue en hausse de 4,3% à 37,7 euros en fin de séance, mercredi. "Le marché semble réceptif au scénario selon lequel Alstom peut très bien suivre seul sa voie", note un analyste. Berenberg, en relevant sa recommandation à l'achat sur le titre, a pour sa part amplifié la progression de la valeur.



De solides fondamentaux portés par un carnet de commandes record



Certes, pour les actionnaires d'Alstom, l'échec de la naissance d'un géant ferroviaire européen revient à faire une croix sur deux dividendes exceptionnels de 4 euros par action dont les versements étaient soumis à la réussite de l'opération.



Mais les porteurs des titres de l'équipementier ferroviaire pourraient récupérer au moins une partie du dividende de 4 euros qu'Alstom leur avait promis après avoir bouclé, l'an passé, la cession à General Electric de ses participations dans leurs coentreprises dans l'énergie. Une porte-parole du groupe a expliqué à l'agence Agefi-Dow Jones que l'industriel déciderait en 2019 comment employer le capital qui devait servir à payer ce dividende exceptionnel. Alstom pourrait opter pour des rachats d'actions, estime UBS.



Quant à l'autre dividende de 4 euros, qui représentait la prime de contrôle de Siemens, les sociétés de conseil aux investisseurs Proxinvest et Phitrust l'avaient jugé insuffisant pour justifier la prise de pouvoir du groupe allemand. Ces "proxies" avaient en conséquence appelé les actionnaires de l'entreprise française à voter contre le rapprochement avec Siemens lors de l'assemblée générale du groupe, en juillet dernier.



Le veto de la Commission européenne doit surtout engager les investisseurs à mieux prendre en considération les solides fondamentaux du groupe. "Le risque à court terme est désormais moindre et Alstom 'stand alone' [seul, NDLR] fonctionne très bien", juge Lionel Pellicier, analyste du bureau d'études indépendant AlphaValue.



Au cours des derniers trimestres, Alstom a enchaîné les publications robustes. Son carnet de commandes record, à 40 milliards d'euros à la fin décembre, représente cinq années de chiffre d'affaires et "offre une grande visibilité sur la croissance à moyen terme", souligne UBS.



Un potentiel boursier encore élevé



Même sans l'apport de Siemens Mobility, l'équipementier ferroviaire conserve du potentiel. "Au vu des niveaux de marges et de croissance d'Alstom, les multiples de valorisation du titre restent modestes", souligne Frédéric Rozier, gérant de portefeuille chez Mirabaud France. UBS juge que la société tricolore seule peut dépasser les 40 euros par action sur la base d'hypothèses "prudentes". Berenberg a pour sa part fixé mercredi un objectif de cours de 42 euros. Les analystes de la banque allemande estiment que le marché, trop absorbé par la fusion avec Siemens Mobility, n'a pas suffisamment intégré les bonnes perspectives du groupe français. "Nous pensons que le titre va se réapprécier au cours du temps, les ventes organiques progressant deux fois plus que la croissance du secteur", expliquent-ils.



Le veto bruxellois pose surtout la question du futur de l'industriel à long terme et notamment sa capacité à résister aux ambitions internationales du géant chinois CRRC. "Il faudra qu'Alstom trouve d'ici 10 à 15 ans une solution pour pérenniser son avenir face à la concurrence de CRRC", avertit un intermédiaire de marché.



Pour les actionnaires,les intentions de Bouygues constituent une autre interrogation. Détenant 28% du capital d'Alstom, le conglomérat aurait disposé d'une porte de sortie si la fusion avait été finalisée. Bouygues aurait vu sa participation diluée à 14%. Il aurait été alors plus facile pour le groupe diversifié de céder ses parts sur le marché. Dans une déclaration transmise à l'agence Agefi-Dow Jones, Bouygues a rappelé son rôle "d'actionnaire de référence" d'Alstom. "Bouygues soutient la stratégie d'Alstom et est confiant dans son avenir", a également déclaré le groupe.



Pour Bouygues comme pour ses autres actionnaires, Alstom devra démontrer que même sans Siemens, le groupe reste sur de bons rails boursiers. Sauf à trouver un hypothétique partenaire, l'industriel ne disposera que d'une option: poursuivre l'excellente exécution dont il a fait preuve au cours des derniers trimestres.





-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed: ECH



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



February 06, 2019 11:26 ET (16:26 GMT)




Copyright (c) 2019 L'AGEFI SA
Dernières Valeurs Consultées
EU
GLE
Société Gé..
EU
ALU
ALCATEL-LU..
EU
PX1
CAC 40
ORA
Orange
FX
EURUSD
Euro vs Do..
Les dernières valeurs consultées apparaîtront dans cette boîte, vous permettant de choisir facilement les titres vus auparavant.


Inscrivez-vous maintenant pour créer votre liste d'actions personnalisée, en streaming.

Les cours EURONEXT (CAC 40, etc. ) et FOREX (les devises) sont en direct si connecté.
NYSE, AMEX, et ASX sont en différé d'environ 20 minutes. Les autres cours sont en différé d'environ 15 minutes.

By accessing the services available at ADVFN you are agreeing to be bound by ADVFN's Conditions Générales

P: V:fr D:20190717 03:28:07