Point d’activité : La performance du S1 reflète la reprise des ventes et l’inflation des coûts d’achat et du transport au T2

Point d’activité :

La performance du S1 reflète la reprise des ventes et l’inflation des coûts d’achat et du transport au T2

Tendances de résultats au second trimestre et au premier semestre 2021

  • Chiffre d’affaires en hausse de +2,0% au S1 2021 par rapport au S1 2020, porté par la bonne performance du T2 2021 (chiffre d’affaires en hausse organique de +16% au T2 2021), faisant apparaitre une croissance organique de +6,3% et un impact devises négatif ;
  • Amélioration séquentielle de la croissance organique au second trimestre bénéficiant d’un effet de base favorable, mais les ventes demeurent inférieures de -7.4% par rapport à 2019 ;
  • EBITDA ajusté de €112,7 millions d’euros au S1 2021, soit une marge à 8,9% (versus 8,6% au S1 2020) impactée par l’inflation du coût des matières premières et du transport au T2 ;
  • Résultat net attendu proche de l’équilibre sur le S1 2021 contre une perte de -64,9 millions d’euros au S1 2020 et le levier financier net inférieur à 2,0x à fin juin 2021. Les résultats semestriels complets seront publiés le 29 juillet après la clôture ;
  • Reprise contenue du fait d’une amélioration lente dans les segments des Bureaux et de l’Hôtellerie. Accélération récente de l’inflation des coûts d’achat et des pénuries de matières premières, se traduisant par un impact négatif de l’inflation anticipé désormais à environ 130 millions d’euros pour 2021 (contre 100 millions d’euros estimés en avril) ;
  • En conséquence, le Groupe anticipe une marge d’EBITDA ajusté 2021 en dessous de sa marge 2020. Le Groupe confirme, comme annoncé en avril, qu’il n’atteindra pas son objectif de moyen terme (au moins 12%) en 2022 et s’attend désormais à un décalage de son atteinte d’au moins un an.

Paris le 20 juillet 2021 : Tarkett (Euronext Paris : FR0004188670 TKTT) publie par anticipation ses ventes et son EBITDA ajusté du Groupe du premier semestre de l’exercice 2021.

Le Groupe utilise des indicateurs alternatifs de performance (non définis par les normes IFRS) décrits en détail dans l’annexe 1 en page 5 de ce document :

€ million S1 2021 S1 2020 Change
Chiffre d’affaires 1 261,2 1 237,0 +2,0%
Dont croissance organique +6,3% -
EBITDA Ajusté 112,7 106,3 +6,0%
% du chiffre d’affaires 8,9% 8,6%
EBIT 30,2 -43,6 _
% du chiffre d’affaires 2,4% -3,5%  
  1. Faits marquants du second trimestre 2021

Le chiffre d'affaires s’établit à 702,4 millions d'euros, en hausse de +12,1% au T2 2021, reflétant une croissance organique de +16,2% et des effets de change défavorables principalement liés au dollar américain et à la couronne suédoise. La dépréciation du rouble par rapport à l’euro a également généré un effet négatif. Les activités de revêtements de sol se sont redressées après le point bas atteint par Tarkett au T2 2020 en raison de la pandémie et des confinements. Cette amélioration est portée par une demande dynamique dans le Résidentiel dans les régions clés du Groupe et une reprise plus lente de l’activité dans le Commercial. L'absence de décisions d’investissement continue à peser sur le niveau d'activité des secteurs des Bureaux et de l'Hôtellerie. Le Sport, qui a fait preuve d'une forte résilience au premier semestre 2020, est resté lui aussi affecté par une diminution du flux de nouveaux projets en début d’année en raison de la pandémie de Covid-19.

  En millions d'euros T2 2021 T2 2020 Variation Dont croissance organique
EMEA 224,8 177,9 +26,3% +25,0%
Amérique du Nord 192,0 161,6 +18,8% +28,7%
CEI, APAC & Amérique Latine 142,1 113,1 +25,6% +26,7%
Sport 143,5 173,6 -17,3% -11,4%
Total Groupe 702,4 626,3 +12,1% +16,2%
         
EBITDA ajusté 78,7 64,0 +23,0%  
% du chiffre d'affaires 11,2% 10,2%    

L'EBITDA ajusté s'est élevé à 78,7 millions d’euros, soit une marge de 11,2 % du chiffre d'affaires, contre 64 millions d’euros soit 10,2 % du chiffre d'affaires au premier semestre 2020. Cette amélioration notable reflète l'impact positif d'une croissance organique solide combinée à un bon niveau de réduction des coûts, avec notamment des gains net de productivité de 17,4 millions d’euros et des économies de frais commerciaux, généraux et administratifs de 7,7 millions d’euros. L’amélioration de la rentabilité a toutefois été pénalisée par l'inflation des matières premières et du transport, qui s'est accélérée au T2 2021. Cela a été partiellement compensé par des hausses de prix de ventes (+€8.6m) et par un « effet lag » (effet net des ajustements entre prix de vente et devises dans les pays de la CEI) positif de +6 millions d’euros qui reflète un bon niveau de transfert de l’inflation vers les clients dans les pays de la CEI.

  1. Chiffre d’affaires et EBITDA ajusté du premier semestre 2021
En millions d'euros S1 2021 S1 2020 Variation Dont Croissance organique
EMEA 445,3 405,6 +9,8% +8,7%
Amérique du Nord 352,4 357,7 -1,5% +6,9%
CEI, APAC & Amérique Latine 254,7 222,9 +14,3% +20,1%
Sport 208,9 250,7 -16,7% -10,7%
Total Groupe 1 261,2 1 237,0 +2,0% +6,3%
         
EBITDA ajusté 112,7 106,3 +6,0%  
% du chiffre d'affaires 8,9% 8,6%    

Le chiffre d'affaires du Groupe s'est élevé à 1 261,2 millions d'euros, en hausse de +2% par rapport au premier semestre 2020, dont +6,2% de croissance organique, grâce à une base de comparaison favorable (le chiffre d’affaires du S1 2020 était en décroissance organique de -12,6%). Après un premier trimestre difficile, les ventes à périmètre constant ont augmenté au T2 grâce à une croissance solide dans le Résidentiel ainsi qu’à une reprise moins soutenue dans le Commercial. Certains segments de marché du Commercial sont encore pénalisés par l'absence de décision d'investissement. Le segment CEI, Asie-Pacifique et Amérique latine est resté très dynamique tout au long du premier semestre, tandis que l'activité en EMEA et en l'Amérique du Nord n’a commencé à se redresser qu’à partir du second trimestre. Dans le Sport, le niveau d'activité est toujours en baisse par rapport à celui du premier semestre 2020 qui avait particulièrement bien résisté malgré la pandémie. Si le nombre de projets reste inférieur à celui de l'année dernière, le carnet de commandes montre toutefois une certaine amélioration.

L'EBITDA ajusté s'est élevé à 112,7 millions d'euros au premier semestre 2021, contre 106,3 millions d'euros au premier semestre 2020, et a atteint 8,9 % du chiffre d'affaires, contre 8,6 % au S1 2020. Cette amélioration reflète la reprise des volumes qui a entraîné un impact positif sur l'EBITDA ajusté de +18,0 millions d'euros.

Comme annoncé précédemment, l'inflation des coûts des matières premières et du transport s'est intensifiée tout au long du premier semestre. Les coûts d'achat ont pénalisé l'EBITDA ajusté de -38,1 millions d'euros par rapport au premier semestre 2020, reflétant la hausse des prix des matières premières dérivées du pétrole et du bois et l'augmentation rapide des coûts de transport. Les pénuries dans la chaîne d'approvisionnement ont été nombreuses et contribué à la hausse des coûts, entraînant un faible niveau de stocks pour la saison. En réponse à cette inflation, Tarkett a mis en œuvre des augmentations supplémentaires des prix de vente qui ont généré un impact positif de 12,0 millions d'euros, compensant environ un tiers de l'inflation liée des coûts d'achat. Les augmentations salariales se sont élevées à -5,2 millions d'euros d'une année sur l'autre, en ligne avec les augmentations salariales contenues de 2020 et 2021.

Tarkett est resté concentré sur l'amélioration de sa base de coûts et poursuit les initiatives du plan stratégique Change to Win visant à améliorer sa structure de coûts. Au total, le Groupe a réalisé 46,9 millions d'euros de réduction de coûts au premier semestre 2021, dont 27,2 millions d'euros de gains de productivité et 19,7 millions d'euros de réduction des frais commerciaux, généraux et administratifs. Les économies structurelles représentent 38 millions d’euros et seront nettement bien supérieures à l’objectif initial de 30 millions d'euros en 2021.

Les variations de change (en excluant les pays de la CEI) ont eu un effet positif de +0,9 million d'euros.  L'impact net des variations de change et des prix de vente dans les pays de la CEI a également eu un impact positif (« lag effect » de +3,0 millions d'euros) grâce aux augmentations significatives des prix de vente déployées dans la région pour compenser la dépréciation du rouble et l'inflation des matières premières.

L’EBIT s’est élevé à 30,2 millions d’euros et l’EBIT ajusté à 37,9 millions d’euros. Les ajustements à l’EBIT (détaillés en page 6) se sont élevés à 7,7 millions d’euros et incluent des coûts de restructuration de 4,9 millions d’euros provenant du plan d’économies des frais commerciaux, généraux et administratifs et de la rationalisation de l’organisation industrielle en Europe.

  1. Perspectives 2021 et objectifs à moyen terme

L’activité du Résidentiel a progressé au premier semestre dans toutes les régions clés du Groupe et devrait poursuivre sa croissance au second semestre. Dans le Sport, le pipeline de nouveaux projets a commencé à se redresser au T2 et le carnet d’ordre s’est amélioré. Dans les autres segments commerciaux, la demande reste globalement inférieure aux niveaux de 2019, en particulier dans les Bureaux et l’Hôtellerie. En conséquence, le Groupe anticipe un ralentissement de la croissance de son chiffre d'affaires au second semestre 2021 par rapport au deuxième trimestre 2021, qui avait bénéficié d'une base de comparaison favorable.

Dans ce contexte de reprise progressive, Tarkett poursuit sa feuille de route stratégique Change to Win pour favoriser une croissance durable et gagner des parts de marché. Le Groupe reste concentré sur l’amélioration de sa base de coûts et poursuit les initiatives de réduction des coûts, y compris les actions concernant son empreinte industrielle et ses frais généraux et administratifs. Tarkett devrait générer au moins 50 millions d'euros d’économies structurelles en 2021 (30 millions d'euros attendus en février 2021).

Les coûts d'achat et de transport ont continué à progresser au deuxième trimestre 2021, tandis que les coûts de transport ont continué à augmenter et Tarkett s'attend désormais à ce que l’impact de l'inflation en 2021 soit d'environ 130 millions d'euros (contre 100 millions d'euros anticipés fin avril). Tarkett gère de manière proactive ses prix de vente afin de compenser cette inflation et a déjà prévu des augmentations supplémentaires des prix de vente dans les revêtements de sol au second semestre.

Compte tenu de ce contexte inflationniste et de reprise lente dans certains segments (bureaux et hôtellerie), Tarkett confirme que l'objectif de marge d'EBITDA ajusté de 2022 d'au moins 12% sera atteint plus tard que prévu initialement.  Le Groupe prévoit désormais qu'il sera retardé d'au moins un an, au plus tôt en 2023.

Le Groupe prévoit d'augmenter ses dépenses d'investissement par rapport à 2020. Bien qu’une augmentation du niveau de besoin en fonds de roulement soit anticipée, le Groupe prévoit de générer un free cash-flow positif en 2021. Avec un levier financier net attendu inférieur à 2,0x à fin juin 2021, Tarkett opère déjà dans le cadre de son objectif de fin d'année (dette nette sur EBITDA ajusté après application de la norme IFRS 16 entre 1,6x et 2,6x à chaque fin d'année).

Ce communiqué de presse peut contenir des informations de nature prévisionnelle. Ces informations constituent soit des tendances, soit des objectifs, et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes, tels que décrits dans le Document de Référence de la Société disponible sur son site Internet (www.tarkett.com). Elles ne reflètent donc pas les performances futures de la Société, qui peuvent en différer sensiblement. La Société ne prend aucun engagement quant à la mise à jour de ces informations.

Calendrier financier

  • 29 juillet 2021 : résultats financiers du T2 et S1 2021 - communiqué de presse après bourse et conférence téléphonique le lendemain matin

Contact Relations InvestisseursTarkett – Emilie Megel – emilie.megel@tarkett.com

Contacts MediaTarkett - Véronique Bouchard Bienaymé - communication@tarkett.com Brunswick - tarkett@brunswickgroup.com - Tel.: +33 (0) 1 53 96 83 83

A propos de TarkettRiche de 140 années d’histoire, Tarkett est un leader mondial des solutions innovantes de revêtements de sol et de surfaces sportives, et a réalisé un chiffre d’affaires de 2,6 milliards d’euros en 2020. Offrant une large gamme de solutions intégrant des sols vinyles, linoléum, caoutchouc, moquettes, parquets et stratifiés, gazons synthétiques et pistes d’athlétisme, le Groupe sert ses clients dans plus de 100 pays dans le monde. Avec plus de 12 000 collaborateurs et 33 sites industriels, Tarkett vend 1,3 million de mètres carrés de revêtement de sol chaque jour, à destination des hôpitaux, des écoles, de l’habitat, des hôtels, des bureaux ou commerces et des terrains de sport. Engagé dans une démarche d’économie circulaire et de réduction de son empreinte carbone, le Groupe met en place une stratégie d'éco-innovation inspirée des principes Cradle to Cradle®, alignée avec son approche Tarkett Human-Conscious Design™.  Tarkett est coté sur le marché réglementé d’Euronext (compartiment B, code ISIN FR0004188670, code mnémonique : TKTT). www.tarkett.com

Annexes

1/ Définition des indicateurs alternatifs de performance (non définis par les normes IFRS)

  • La croissance organique mesure l’évolution du chiffre d’affaires net par rapport à la même période de l’année précédente, hors effet de change et hors variations de périmètre. L’effet change est obtenu en appliquant les taux de change de l’année précédente aux ventes de l’année en cours et en calculant la différence avec les ventes de l’année en cours. Il comprend également l’effet des ajustements de prix dans les pays de la CEI destinés à compenser l’évolution des devises locales par rapport à l’euro. Au premier semestre 2021, un impact positif de 3,0 millions d’euros d’ajustement des prix de vente est exclu de la croissance organique et inclus dans l’effet change.
  • L’effet périmètre est constitué :
    • des ventes de l’année en cours réalisées par les entités non présentes dans le périmètre de consolidation sur la même période de l’année précédente, et ce jusqu’à leur date anniversaire d’intégration,
    • de la réduction des ventes liée aux activités cédées, non présentes dans le périmètre de consolidation de l’année en cours mais intégrées dans les ventes de la même période de l’année précédente, et ce jusqu’à la date anniversaire de la cession.
En millions d’euros Chiffre d’affaires    S1 2021 Chiffre d’affaires    S1 2020 Variation Dont effet taux de change Dont effet périmètre Dont croissance organique  
 
Total Groupe – T1 558,8 610,7 -8,5% -4,7% - -3,8%  
Total Groupe – T2 702,4 626,3 +12,1% -4,0% - +16,2%  
Total Groupe - S1 1 261,2 1 237,0 +2,0% -4,3% - +6,3%  
  • L’EBITDA ajusté est le résultat d’exploitation avant dépréciations et dotations aux amortissements et retraité des produits et charges suivants : coûts de restructuration visant à accroître la rentabilité future du Groupe, plus-values et moins-values réalisées sur des cessions significatives d’actifs, provisions et reprises de provision pour perte de valeur, coûts relatifs aux regroupements d’entreprises et aux restructurations juridiques, dépenses liées aux rémunérations en actions et les autres éléments ponctuels, considérés comme non récurrents par nature.
En millions d’euros EBITDA ajusté      S1 2021 EBITDA ajusté      S1 2020 Marge S1 2021 Marge S1 2020  
 
Total Groupe – T1 34,0 42,4 6,1% 6,9%  
Total Groupe – T2 78,7 64,0 11,2% 10,2%  
Total Groupe - S1 112,7 106,3 8,9% 8,6%  
En millions d’euros dont ajustements
S1 2021 Restructuration Résultat sur cession d’actifs/perte de valeur Regroupement d’entreprises Rémunération en actions Autres S1 2021 ajusté
Résultat d’exploitations (EBIT) 30,2 5,9 -2,0 0,0 1,7 2,0 37,9
Dépréciation et amortissements 74,9 - 0,1 - - - 74,9
Autres -0,2 - - - - - -0,2
EBITDA 104,9 5,9 -1,9 0,0 1,7 2,0 112,7

2/ Bridges en millions d’euros T2 et S1 2021

Chiffre d’affaires par division

S1 2020             1 237,0
+/- EMEA                  35,2
+/- Amérique du Nord                  24,7
+/- CEI, APAC & Amérique latique                  44,8
+/- Sports                -26,8
S1 2021 Like-for-Like             1 314,9
+/- Devises                -44,3
+/- «Lag effect» en CEI                  -9,4
S1 2021             1 261,2
T2 2020                626,3
+/- EMEA                  44,4
+/- Amérique du Nord                  46,4
+/- CEI, APAC & Amérique latique                  30,3
+/- Sports                -19,8
T2 2021 Like-for-Like (1)                727,6
+/- Devises                -24,7
+/- «Lag effect» en CEI                  -0,5
T2 2021                702,4

EBITDA ajusté par nature

S1 2020                106,3
+/- Volume / Mix                  18,0
+/- Prix de ventes                  12,0
+/- Matières Premières et Transport                -38,1
+/- Hausse de salaire                  -5,2
+/- Productivité                  27,2
+/- SG&A                  19,7
+/- Mesures Covid-19                -25,1
+/- Non récurrents & autres                  -6,0
+/- Lag effect» en CEI                    3,0
+/- Devises                    0,9
S1 2021                112,7
T2 2020                  64,0
+/- Volume / Mix                  37,9
+/- Prix de ventes                    8,6
+/- Matières Premières et Transport                -32,4
+/- Hausse de salaire                  -2,6
+/- Productivité                  17,4
+/- SG&A                    7,7
+/- Mesures Covid-19                -27,3
+/- Non récurrents & autres                  -1,3
+/- Lag effect» en CEI                    6,0
+/- Devises                    0,7
T2 2021                  78,7

Pièce jointe

  • Tarkett_S1 2021 Tradign Update_FR
Tarkett (EU:TKTT)
Graphique Historique de l'Action
De Août 2021 à Sept 2021 Plus de graphiques de la Bourse Tarkett
Tarkett (EU:TKTT)
Graphique Historique de l'Action
De Sept 2020 à Sept 2021 Plus de graphiques de la Bourse Tarkett