PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le groupe publicitaire Publicis a annoncé jeudi qu'il comptait redresser ses principaux indicateurs financiers à leur niveau d'avant la crise sanitaire dès cette année, soit avec un an d'avance par rapport à ses prévisions initiales.



Pour 2021, en faisant l'hypothèse d'une situation qui ne se dégrade pas de manière significative sur le plan de la pandémie de coronavirus, Publicis prévoit une croissance de 7% de son revenu net en données organiques, soit à périmètre et taux de change constants. En 2020, le revenu net du publicitaire avait chuté de 6,3%, principalement en raison des conséquences de la crise sanitaire.



Publicis ambitionne également d'atteindre un taux de marge opérationnelle de 17% cette année, malgré les investissements prévus pour préparer sa croissance future.



Le publicitaire a formulé ces objectifs après avoir constaté une poursuite de la reprise de ses activités au deuxième trimestre. Sur la période d'avril à juin, son revenu net s'est établi à 2,54 milliards d'euros, en hausse de 10,7% en données publiées et de 17,1% en données organiques.



Cette performance provient en grande partie des Etats-Unis, "où la croissance du revenu net des filiales Epsilon et Sapient a accéléré de 31,1% et de 27% au deuxième trimestre, respectivement", a commenté Arthur Sadoun, le président du directoire de Publicis, lors d'une conférence avec des journalistes.



En avril, les dirigeants avaient indiqué tabler sur une croissance organique du revenu net total comprise entre 8% et 10% au deuxième trimestre. Selon Factset, les analystes anticipaient un revenu net trimestriel de 2,44 milliards d'euros, soit une croissance organique de 10,3%.



Marge record pour un premier semestre



Sur l'ensemble du premier semestre, le revenu net de Publicis a augmenté de 9,7% en données organiques, à 4,93 milliards d'euros, soutenu par les zones Europe (+10%) et Amérique latine (+12%).



Le taux de marge opérationnelle s'est bonifié de 350 points de base sur un an et est ressorti à 16,5% au premier semestre, établissant un nouveau record pour la période. Ce taux s'est élevé à 19,2% en Amérique du Nord et a culminé à 19,4% dans la zone Asie-Pacifique.



Le bénéfice courant par action a progressé de 27,4% au premier semestre, à 2,23 euros.



Grâce à la hausse de ses résultats, Publicis a enregistré une augmentation de 22,2% de son flux de trésorerie disponible semestriel, avant variation du besoin en fonds de roulement, à 605 millions d'euros.



Pour l'ensemble de l'exercice en cours, les dirigeants s'attendent à ce que cet indicateur s'établisse entre 1,2 et 1,3 milliard d'euros, avant variation du besoin en fonds de roulement.



Au niveau du bilan, l'endettement net du publicitaire s'établissait à 1,36 milliard d'euros au 30 juin, à comparer à une dette nette de 833 millions d'euros au 31 décembre 2020. La dette nette moyenne constatée au premier semestre s'établissait à 1,62 milliard d'euros, contre une dette nette de 3,68 milliards d'euros un an plus tôt.



-Dimitri Delmond, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 31; ddelmond@agefi.fr ed: VLV



COMMUNIQUES FINANCIERS DE PUBLICIS :



http://www.publicisgroupe.com/fr/investisseurs/investisseurs-analystes/nos-resultats-financiers



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



July 22, 2021 01:32 ET (05:32 GMT)




Copyright (c) 2021 L'AGEFI SA
Publicis Groupe (QX) (USOTC:PUBGY)
Graphique Historique de l'Action
De Juin 2021 à Juil 2021 Plus de graphiques de la Bourse Publicis Groupe (QX)
Publicis Groupe (QX) (USOTC:PUBGY)
Graphique Historique de l'Action
De Juil 2020 à Juil 2021 Plus de graphiques de la Bourse Publicis Groupe (QX)