(REPETE: avec la bonne orthographe du nom du directeur financier aux 10e et 11e paragraphes)



PARIS (Agefi-Dow Jones)--L'assureur Axa a confirmé mardi l'objectif d'un retour aux bénéfices de sa filiale Axa XL en 2021, après avoir enregistré une hausse de son chiffre d'affaires au premier trimestre.



Fortement pénalisée en 2020 par les coûts liés à la crise sanitaire, Axa XL est "en bonne voie pour atteindre son objectif de résultat opérationnel de 1,2 milliard d'euros en 2021", a indiqué le groupe dans un communiqué.



La branche spécialisée dans l'assurance dommage des grandes entreprises a dû faire face à des coûts liés aux catastrophes naturelles légèrement supérieurs à la normale au premier trimestre 2021, mais l'évolution de la sinistralité hors catastrophes naturelles s'avère plus favorable qu'attendu.



La filiale a également bénéficié de hausses de prix sur l'ensemble de son portefeuille. "L'un dans l'autre, c'est un bon trimestre pour Axa XL", a précisé le directeur financier d'Axa, Etienne Bouas-Laurent, lors d'une conférence téléphonique.



Le chiffre d'affaires d'Axa s'est établi à 30,7 milliards d'euros au cours du trimestre clos fin mars, contre 31,7 milliards d'euros un an plus tôt, soit un repli de 3% en données publiées. A taux de change et périmètre constants, il est ressorti en hausse de 2%.



Selon un consensus établi par FactSet, les analystes tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 30,99 milliards d'euros au premier trimestre.



Le chiffre d'affaires des "segments cibles" - assurance santé, prévoyance et dommages entreprises - a crû de 3% en données comparables, à 20 milliards d'euros.



Il a été portée par une hausse de 4% des revenus d'assurance dommage des entreprises et de 5% en assurances Santé.



Pour les mois qui viennent, les projections du groupe apparaissent différentes selon les secteurs.



"Sur le marché des particuliers les augmentations de tarifs ont été très faibles, lié à une sinistralité faible aussi", a expliqué Etienne Bouas-Laurent, lors d'une conférence de presse téléphonique. "Notre chiffre d'affaires sur les automobiles en Europe doit rester stable", anticipe le directeur. Cependant, il constate aussi que "la sinistralité reprend en Angleterre avec le taux de vaccination qui augmente". Et si ce n'est pas le cas dans les autres pays d'Europe, la réglementation chinoise, visant à réduire les prix de l'assurance automobile, pourrait peser sur le chiffre d'affaires de ce segment.



Sur le marché de l'assurance entreprise, au contraire, les hausses de prix restent soutenues avec une augmentation moyenne de 7%. "Cette hausse est motivée par la sinistralité élevée liée au covid et, moins directement, à la baisse des taux", qu'il faudra compenser, note Etienne Bouas-Laurent. Sur le plan de l'activité, la dynamique de chiffre d'affaires pour les mois à venir est donc "plutôt bonne".



Au 31 mars, le ratio réglementaire Solvabilité II d'Axa s'est établi à 208%, contre 200% au 31 décembre 2020. Cette amélioration est due à la performance opérationnelle du groupe et à des conditions de marché favorables, notamment la hausse des taux d'intérêts. "Nous anticipons une poursuite de la hausse de notre ratio Solvabilité au second semestre", a également indiqué Etienne Bouas-Laurent.



-François Schott, Agefi-Dow Jones, et Franck Joselin, L'Agefi, +33 (0)1 41 27 47 92; fschott@agefi.fr ed: ECH-TVA





Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



May 05, 2021 06:22 ET (10:22 GMT)




Copyright (c) 2021 L'AGEFI SA