• Comptes consolidés établis en valeur liquidative
  • Capitaux propres positifs de 751 K€
  • Maintien de la suspension du cours de bourse

Regulatory News:

STENTYS (FR0010949404 — STNT – éligible PEA PME) (Paris:STNT), groupe français spécialisé dans les technologies médicales pour la cardiologie interventionnelle, annonce aujourd’hui ses résultats annuels consolidés en valeur liquidative, arrêtés par le Conseil d’administration du 4 mai 2020. Le rapport financier annuel 20191 sera disponible sur le site Internet de la Société, www.stentys.com, dans la rubrique Investisseurs/Documentation/Comptes et rapports financiers (http://www.stentys.com/investisseurs/documentation/) dans les prochains jours.

Compte tenu de la décision de la Société de cesser progressivement son activité, les états financiers consolidés annuels au 31 décembre 2019 ne sont pas présentés selon le principe de continuité d’exploitation. Ils sont présentés en valeur liquidative : les actifs ont été comptabilisés à leur valeur de réalisation. Les passifs ont été comptabilisés en tenant compte de tous les coûts d’exploitation jusqu’à la date effective de la liquidation (retenue au 31 décembre 2020 pour les besoins des états financiers). Ce changement de méthode comptable nécessite le recours à des hypothèses, des jugements et à des estimations pouvant avoir un impact significatif sur l'établissement des comptes en valeur liquidative. Aucune comparaison avec les états financiers annuels ou semestriels habituels ne serait donc pertinente.

Dans ces conditions, les capitaux propres s'établissent à 751 milliers d’euros, étant rappelé que cette estimation reste soumise à un nombre important d'aléas que la Société ne maîtrise pas au cours de la période de liquidation.

La Société attire l’attention du lecteur sur les éléments suivants :

  • La valeur de certains éléments de l’actif et du passif a été évaluée par la Société et fait appel à de nombreuses hypothèses. Si ces hypothèses venaient à évoluer postérieurement à la date d’arrêté des comptes, la situation financière présentée dans les comptes annuels pourrait être significativement affectée. En particulier, la valeur de la provision pour perte d’exploitation, d’un montant de 4 917 K€ est particulièrement sensible à ces estimations (se référer à la note 4.3 des annexes aux comptes consolidés).
  • Le passif de la Société inclut une dette de 443 K€, reconnue dans le cadre de l’application de la norme IFRS 16, et correspondant à l’ensemble des loyers futurs au titre des contrats de location du groupe, jusqu’au terme de ses engagements, dont notamment les loyers futurs des locaux de Gennevilliers pour un montant total de 163 K€. Si un accord venait à être trouvé avec le bailleur, le montant des capitaux propres pourrait être réévalué significativement.
  • En l’absence d’offre à date, aucune plus-value latente résultant d’une éventuelle cession de certains actifs incorporels tels que la marque et relation client Minvasys, la plateforme technologique Xposition, ou la licence Capella Peel Away n’a été comptabilisée (se référer à la note 3.2 des annexes aux comptes consolidés).
  • Les dettes fournisseurs incluent des factures non parvenues depuis plusieurs années, au titre des programmes cliniques du Groupe et de redevances sur des brevets licenciés à la Société, pour un montant total de 884 K€ (se référer à la note 4.5 des annexes aux comptes consolidés).
  • Au 30 juin 2019, la Société a publié ses comptes semestriels en valeur liquidative. Dans ces comptes, les capitaux propres s’élevaient à 174 K€. Ces comptes étaient notamment basés sur l’hypothèse d’un arrêt de l’activité au 30 novembre 2019 et d’une liquidation de la Société au 31 mars 2020. L’activité de la Société s’est poursuivie jusqu’en mars 2020 et l’hypothèse de dissolution a été reportée au 31 décembre 2020. Par ailleurs certains engagements comme le principal bail commercial de la Société ont été résiliés. Dans ce contexte les capitaux propres en valeur liquidative au 31 décembre 2019 se sont amélioré pour atteindre 751 K€.

Afin de donner une vision claire de sa situation financière, la Société a établi le tableau suivant :

En milliers d’euros

 

31 décembre 2019

 

 

 

Trésorerie disponible au 31 décembre 2019

 

8 160

 

 

 

Stocks et en-cours

 

340

Créances clients et comptes rattachés

 

564

Autres créances

 

984

Autres actifs financiers courants

 

186

Actifs à réaliser avant la liquidation

 

2 074

Provision pour perte d’exploitation

 

-4 917

Dettes financières court terme

 

-443

Fournisseurs et comptes rattachés

 

-2 472

Autres passifs

 

-1 651

Passifs exigibles à terme

 

-9 482

 

 

 

Boni de liquidation attendu

 

751

La Société attire l’attention du lecteur sur le fait que le versement d'un éventuel boni de liquidation est subordonné à une liquidation de la Société qui pourrait intervenir après la procédure de sauvegarde qui a été ouverte à l'encontre de la Société.

Le calendrier d'une liquidation de la Société dépendra de l'issue et du calendrier de la procédure de sauvegarde, étant précisé qu'une liquidation amiable devrait faire l'objet d'un vote de l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires de la Société. En outre, le montant d’un éventuel boni de liquidation variera en fonction des conditions de la réalisation de l'actif et de l'apurement du passif de la Société.

Etat de la situation financière au 31 décembre 2019 en valeur liquidative

En milliers d’euros – Normes IFRS

 

31 décembre 2019

 

31 décembre 20182

Actifs non courants

 

0

 

7 435

Actifs courants (hors trésorerie)

 

2 073

 

8 386

Trésorerie et équivalents de trésorerie

 

8 160

 

9 878

Total de l’actif

 

10 233

 

25 700

 

 

 

 

 

Total des capitaux propres

 

751

 

18 370

Passifs non courants

 

0

 

980

Provision courante

 

4 917

 

7

Dettes financières à court terme

 

443

 

202

Autres passifs courants

 

4 123

 

6 141

Total du passif

 

9 482

 

7 330

 

 

 

 

 

Total du passif et des capitaux propres

 

10 233

 

25 700

Dans le cadre évoqué ci-avant, les actifs ont été réévalués à leur valeur de « liquidation ». Des dépréciations ont ainsi été comptabilisées pour un montant total de 9 191 K€.

Les stocks de produits finis ont été valorisés à leur valeur réalisable, c’est-à-dire à la valeur à laquelle ils ont été vendus au cours du premier trimestre 2020. Cette revalorisation a entrainé la comptabilisation d’un produit d’un montant de 106 K€. A la date d’arrêté des comptes, la Société ne disposant plus des autorisations réglementaires pour commercialiser ses produits, les stocks invendus ont été détruits.

L’ensemble des charges et des produits à venir jusqu’à la liquidation de la Société (en prenant pour hypothèse une liquidation au 31 décembre 2020) a été estimé et comptabilisé sur une ligne spécifique du bilan pour un montant total de 4 917 K€. Cette provision comprend notamment le coût du licenciement de l’ensemble des salariés pour un montant total de 1 764 K€, et les coûts de fonctionnement jusqu’à la liquidation pour un montant total de 1 965 K€, les coûts directement liés à la liquidation du Groupe pour un montant de 912 K€ ainsi que le coût net de l’activité commerciale jusqu’à son arrêt pour un montant de 275 K€.

D’autres produits et charges opérationnels en lien avec le projet de liquidation du Groupe ont été comptabilisés pour un montant net de 127 K€.

Ces ajustements impactent le résultat du Groupe à concurrence de -13 769 K€ et sont présentés au sein de la ligne Autres produits et charges opérationnels du compte de résultat.

Le Groupe a également appliqué la norme IFRS 16 à compter du 1er janvier 2019, et a ainsi reconnu une dette financière d’un montant de 443 K€, correspondant aux loyers futurs jusqu’au terme des contrats de location du Groupe.

Résultats annuels 2019

En milliers d’euros – Normes IFRS

 

31 décembre 2019

 

31 décembre 2018 pro forma3

 

31 décembre 20184

Chiffre d’affaires

 

8 224

 

10 738

 

8 873

Autres produits

 

92

 

27

 

17

Total des produits

 

8 316

 

10 765

 

8 890

Coût des marchandises vendues

 

-4 942

 

-5 942

 

-4 900

Frais de Recherche et Développement

 

-1 011

 

-2 799

 

-2 578

Coût de Ventes et marketing

 

-3 758

 

-4 844

 

-4 689

Frais généraux

 

-2 584

 

-3 078

 

-2 742

Paiement fondé sur des actions

 

0

 

-92

 

-92

Perte opérationnelle courante

 

-3 979

 

-5 989

 

-6 110

Autres produits et charges opérationnels

 

-13 652

 

-119

 

-119

Perte opérationnelle

 

-17 632

 

-6 108

 

-6 229

Résultat financier

 

27

 

-8

 

-2

Impôts sur les sociétés et impôts différés

 

0

 

833

 

833

Perte nette

 

-17 605

 

-5 283

 

-5 398

Au cours de l’exercice 2019, les principaux indicateurs financiers de STENTYS ont évolué de la manière suivante :

  • Le chiffre d’affaires de l’exercice 2019 s’élève à 8,2 M€ contre 8,9 M€ en 2018. Après avoir affiché une baisse de -12% en pro forma5 en 2018, le chiffre d’affaires de l’exercice 2019 affiche une baisse de -27% en pro forma4.
  • Fortement impactées par les difficultés d’approvisionnement auxquelles le Groupe a fait face au cours de l’exercice 2019, les ventes du stent Xposition S ont notamment chuté de -33%, -55% et -57% aux cours des trois derniers trimestres de l’exercice 2019.
  • La marge brute hors revenu des licences (autres produits) s’est élevée à 40% au 31 décembre 2019 contre 45% au 31 décembre 2018. Au cours de l’exercice 2019, la marge brute avait été fortement dégradée par les augmentations tarifaires imposées par les sous-traitants du Groupe.
  • Au cours de l’exercice 2019, le Groupe a poursuivi ses efforts de réduction des dépenses. Les charges opérationnelles (hors paiement fondé sur des actions) ont diminué de 27% sur l’exercice :
    • Les dépenses de recherche et développement ont baissé de 61% par rapport à l’exercice 2018, compte tenu de la fin des projets de recherche et développement et de l’amortissement accéléré des frais de développement qui avait été constaté en 2018 ;
    • Les dépenses de ventes et marketing et les frais généraux ont diminué respectivement de 20% et de 6% en lien avec la baisse de l’activité ;
  • Le Groupe s’est concentré sur le recouvrement de ses créances clients, et travaille depuis le début de l’année 2019 avec deux sociétés de recouvrement. La variation du besoin en fonds de roulement du poste client s’élève ainsi à 2,9 M€ en 2019 contre 57 K€ en 2018.
  • Les effets précédents ont fortement contribué à l’amélioration de la consommation de trésorerie opérationnelle de plus de 60%, passant de -3,3 M€ en 2018 à -1,2 M€ en 2019.
  • La trésorerie du groupe s’élève à 8,2 M€ au 31 décembre 2019. La trésorerie du Groupe est restée relativement stable au cours des deux derniers trimestres de l’exercice en raison des commandes payées comptant et des efforts de recouvrements.

Principaux faits marquants de l’exercice 2019 et événements récents

  • Décès du dirigeant

Le 10 mai 2019, la Société a annoncé le décès de son dirigeant, Monsieur Christophe Lottin, à la suite d’une maladie grave dont le cours s’était drastiquement accéléré. Le conseil d’administration du même jour a décidé que Monsieur Michel Darnaud, alors président du conseil d'administration de la Société, assurerait la direction du Groupe en qualité de Président Directeur Général.

  • Projet de dissolution anticipée de la Société

Le 22 juillet 2019, la Société a annoncé l’échec d’un processus de recherche de partenaire stratégique et la décision du conseil de proposer aux actionnaires la dissolution anticipée de la Société (cf. communiqué de presse du 22 juillet 2019). Cette publication a entrainé une suspension de la cotation des actions de la Société sur le marché Euronext Paris.

La Société a sollicité, sur requête déposée au greffe du Tribunal de commerce de Bobigny le 1er août 2019, la désignation d'un mandataire ad hoc aux fins de l'accompagner dans la recherche de toutes solutions lui permettant de régler ses difficultés et, le cas échéant, de l'assister dans le cadre de la préparation de sa dissolution anticipée. Dans le cadre de la procédure de mandat ad hoc, Maître Joanna Rousselet, ès qualités, a tenté, en accord avec la direction de la Société, une recherche de candidats pour l'acquisition des titres ou des actifs de la Société. Des annonces ont ainsi été publiées sur le site de l'ASPAJ, du CNAMJ, dans les Echos, dans le Financial Times et sur le site Mayday, avec une date limite de dépôt des offres fixée au 27 septembre 2019. Treize candidats ont souhaité accéder aux informations relatives à la Société dont trois ont fait part d'un réel intérêt. Toutefois, aucune n'offre n'a été reçue à la date du présent communiqué.

Parallèlement au processus d'appel d'offre, le Conseil d'administration de la Société, estimant que les conditions de viabilité de la société n'étaient plus réunies, a souhaité proposer aux actionnaires de se prononcer sur la dissolution anticipée pour permettre une liquidation amiable dans les meilleures conditions possibles.

Dans cette perspective, une assemblée générale mixte a été convoquée le 21 octobre 2019. Le quorum n'a toutefois pas été atteint (taux de participation de 19,4 %) et l'assemblée n'a par conséquent pas pu délibérer. Une seconde assemblée générale mixte a alors été convoquée le 14 novembre 2019 aux fins de se prononcer sur le même ordre du jour.

Toutefois, le 13 novembre 2019, la Société a reçu une proposition d'investissement conditionnelle de la part d'une entité liée à la société Alpha Blue Ocean (ci-après "ABO"), sous la forme d'une proposition de souscription à une émission par la Société d’actions et d’OCABSA réservée à ABO.

Dans ces conditions, pour permettre aux actionnaires de prendre connaissance de cette proposition et à l’investisseur de soumettre une offre ferme d’investissement, le Conseil d’administration de la Société a décidé d'ajourner l'assemblée générale mixte prévue le 14 novembre 2019 au 29 novembre 2019.

Le 27 novembre 2019, la Société a reçu une nouvelle offre d'investissement (remplaçant la précédente) de la part de European High Growth Opportunities Securitization Fund, entité liée à ABO, sous la forme d'une proposition conditionnelle de souscription à une émission d'actions et d'OCABSA réservée par la Société à cet investisseur.

En parallèle, le 28 novembre 2019, la Société a reçu une manifestation d'intérêt confidentielle et non liante d'un investisseur tiers. Cette manifestation d’intérêt visait à un rapprochement en titres de la Société avec une société non cotée qui opère dans un secteur d'activité distinct.

En conséquence, le Conseil d’administration de la Société a décidé, le 29 novembre 2019 au matin, d’ajourner l'assemblée générale mixte convoquée le 29 novembre 2019 au 18 décembre 2019 afin de (i) permettre à la Société d'étudier le principe et la faisabilité de cette manifestation d'intérêt et (ii) de permettre aux actionnaires de la Société d'analyser l'offre transmise par European High Growth Opportunities Securitization Fund.

Par courrier du 5 décembre 2019, l'investisseur tiers a fait part à la Société du retrait de sa marque d'intérêt suite à une étude de la faisabilité de l'opération de rapprochement envisagée.

Le 18 décembre 2019, le Conseil d'administration de la Société a considéré qu'au vu des derniers éléments à sa disposition, les conditions permettant d'assurer une liquidation amiable jusqu'à son terme n'étaient plus réunies et a, par conséquent, décidé de ne pas tenir l'assemblée générale devant se prononcer le 18 décembre 2019 sur la dissolution amiable de la Société.

La Société a ce même jour annoncé envisager de solliciter auprès du tribunal de commerce l’ouverture d’une procédure collective visant la Société.

L’ensemble des faits marquants de l’exercice est présenté dans la note 1 des comptes consolidés de l’exercice 2019.

Evènements récents

  • Cessation progressive de l’activité

Comme exposé à la note 1.2 des annexes aux comptes consolidés de l’exercice 2019, le Groupe n’est plus en mesure de poursuivre son activité dans les conditions actuelles compte tenu des difficultés rencontrées. C’est la raison pour laquelle il a souhaité arrêter son activité dans le cadre d’une liquidation amiable de la Société comme annoncé au marché le 22 juillet 2019.

L'arrêt complet de l'activité de la Société a toutefois été repoussé en raison de la proposition d’investissement formulée par European High Growth Opportunities Securitization Fund (cf. note 1.2 des annexes aux comptes consolidés 2019).

Pendant cette période, la Société a été en mesure de financer la poursuite de son activité. Toutefois, sa situation financière se dégrade nécessairement au fur et à mesure du temps qui passe compte tenu des pertes qu’elle génère.

Il apparaît à la date du présent communiqué, qu’aucune offre de reprise sérieuse de la Société n’a été formulée, et que les projets de recherche de partenaire stratégique n’ont pas abouti.

La Société a donc mis en œuvre les mesures de réduction de son périmètre, à savoir l'arrêt de son activité historique et la réduction de ses coûts de structure, afin d’éviter de se trouver dans une situation irrémédiablement compromise.

A la date d’arrêté des comptes, l’ensemble des salariés du Groupe ont été licenciés pour motif économique ou ont démissionné, à l’exception de 4 salariés.

  • Ouverture d’une procédure de sauvegarde

Cette réduction de périmètre a entrainé et va entraîner à court terme, des coûts (licenciements, résiliation du bail - le cas échéant, résiliation de divers contrats, etc.), alors même que la réalisation et le recouvrement des actifs de la Société (cession du stock, recouvrement du compte clients, etc.) prendra plus de temps.

La Société a donc souhaité bénéficier de la protection d’une procédure de sauvegarde de manière à pouvoir sereinement réaliser et recouvrer ses actifs avant de procéder au paiement de ses divers engagements. Dans le cas contraire, la Société, qui ne pourra pas faire face aux coûts engagés tant qu’elle n’aura pas réalisé et recouvré ses actifs, risquerait de se trouver en état de cessation des paiements.

Par jugement en date du 1er avril 2020, le Tribunal de commerce de Bobigny a ouvert une procédure de sauvegarde à l'égard de la Société pour une durée initiale de six mois (cf. communiqué de presse du 1er avril 2020).

Evolutions prévisibles

L’objet de la procédure de sauvegarde est donc de permettre à la Société de mener à bien la réduction de son périmètre dans des conditions qui lui permettront à terme (i) de faire face à ses engagements et (ii) de préparer in fine, dans les meilleures conditions possibles, la liquidation amiable, qui sera le cas échéant soumise à l’approbation des actionnaires.

En cas de liquidation amiable après la clôture de la procédure de sauvegarde, la Société pourrait alors reverser à ses actionnaires l’éventuel boni de liquidation (dont il est rappelé le caractère incertain).

L'ouverture d'une procédure de sauvegarde n'exclut pas une éventuelle opération de reprise si un investisseur sérieux présentait un projet crédible visant à reprendre la Société. A cet égard, il est précisé que le projet financier proposé par ABO / European High Growth Opportunities Securitization Fund n'a pas abouti à la date du présent communiqué pour des contraintes de faisabilité.

Dans ce contexte la reprise de la cotation n’est pas envisagée.

À propos de STENTYS

Le groupe STENTYS développe et commercialise des solutions cardio-vasculaires peu invasives pour les besoins de la cardiologie interventionnelle. Sa large gamme de produits innovants, composée de stents actifs, de ballons coronaires et à élution médicamenteuse et d’accessoires cardiovasculaires, est commercialisée dans plus de 60 pays. Grâce à son produit phare, Xposition S, le stent auto-apposant qui s’adapte aux vaisseaux de diamètre variable et permet de traiter les pathologies artérielles complexes, et à son portefeuille de ballons et d’accessoires, STENTYS couvre l’ensemble des indications coronaires. Plus d’informations sur www.stentys.com.

STENTYS est coté sur le Compartiment C d’Euronext Paris ISIN : FR0010949404 – Mnémonique : STNT

Ce communiqué contient des déclarations prévisionnelles portant sur les activités de la Société et ses perspectives. Ces déclarations prévisionnelles sont basées sur de nombreuses hypothèses concernant la stratégie présente et future de la Société et l’environnement dans lequel elle évolue qui pourraient ne pas être exactes. Ces déclarations prévisionnelles reposent sur des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres éléments qui pourraient faire en sorte que les résultats, la performance ou les réalisations réels de la Société diffèrent substantiellement des résultats, de la performance ou des réalisations énoncés ou sous-entendus par ces déclarations prévisionnelles. Ces éléments incluent, entre autres, le risque pour la Société de ne pas être en mesure de réaliser ou de céder ses actifs et de faire face à ses engagements financiers et ainsi de se trouver en état de cessation des paiements au cours des 12 prochains moins, sa faculté à faire respecter ses droits et à protéger ses brevets et les autres droits dont elle est propriétaire, le risque de mise en jeu de sa responsabilité du fait des produits, inhérents aux dispositifs médicaux, les risques liés à des dysfonctionnements des processus industriels (par exemple non-respect de la matériovigilance et de la traçabilité des produits) et d’autres facteurs, notamment, ceux décrits à la section 4 « Facteurs de risques » du rapport de gestion sur les comptes sociaux et les comptes consolidés pour l’exercice clos le 31 décembre 2019.

1 Les procédures d’audit ont été effectuées. Le rapport d’audit relatif à la certification est en cours d’émission 2 L’acquisition de MINVASYS par STENTYS a été finalisée le 30 avril 2018 et son activité est consolidée à partir du 1er mai 2018. 3 L’acquisition de la société MINVASYS par STENTYS a été finalisée le 30 avril 2018 et son activité est consolidée à partir du 1 mai 2018. Ces chiffres ont été calculés pour donner une vision comparable de l’activité du groupe comme si l’acquisition avait été réalisée au 1er janvier 2018. 4 L’acquisition de MINVASYS par STENTYS a été finalisée le 30 avril 2018 et son activité est consolidée à partir du 1er mai 2018. 5 Chiffres pro forma non revus par les commissaires aux comptes, présentés selon la norme IFRS 15. L’acquisition de la société MINVASYS par STENTYS a été finalisée le 30 avril 2018 et son activité est consolidée à partir du 1 mai 2018. Ces chiffres ont été calculés pour donner une vision comparable de l’activité du groupe comme si l’acquisition avait été réalisée au 1er janvier 2018.

STENTYS André Lerebours Directeur financier Tél. : +33 (0)1 44 53 99 42 investor@stentys.com

NewCap Investor Relations / Strategic Communications Dusan Oresansky / Pierre Laurent Tél. : +33 (0)1 44 71 94 92 stentys@newcap.eu

Stentys (EU:STNT)
Graphique Historique de l'Action
De Août 2020 à Sept 2020 Plus de graphiques de la Bourse Stentys
Stentys (EU:STNT)
Graphique Historique de l'Action
De Sept 2019 à Sept 2020 Plus de graphiques de la Bourse Stentys