PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le fabricant de revêtements de sols Tarkett a confirmé mercredi prévoir une marge d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) quasi stable en 2020, après avoir vu son chiffre d'affaires reculer de 14,4% au troisième trimestre, dans le contexte toujours difficile de la pandémie de Covid-19.



Pour 2020, Tarkett a maintenu sa prévision donnée fin septembre d'une marge d'Ebitda ajusté "globalement en ligne" avec celle de 2019, qui s'était inscrite à 9,4% des ventes. De même, le groupe a confirmé tabler sur un ratio dette nette/Ebitda "à 3,0x à fin décembre". L'objectif initial de levier pour 2020 (entre 1,6 et 2,6 fois) avait été suspendu le 8 avril 2020 en raison du contexte.



Par ailleurs, le groupe a confirmé s'attendre à une baisse du chiffre d'affaires au second semestre 2020 globalement en ligne avec celle du premier semestre, qui était de 12,4%.



Au troisième trimestre, Tarkett a vu son chiffre d'affaires reculer à 776,9 millions d'euros, contre 907,1 millions d'euros un an plus tôt. La baisse s'établit à 10,5% à périmètre et taux de change constants.



Les ventes du segment Sport se sont contractées de 21% par rapport à l'année dernière. Le niveau d'activité et la saisonnalité du Sport ont été affectés par le retard, le report et l'annulation de projets en raison de la pandémie, a expliqué le groupe.



Par zone géographique, la région Amérique du Nord a vu ses ventes reculer de 19,9% par rapport à l'année dernière, à 184,4 millions d'euros, malgré un niveau d'activité en amélioration par rapport au deuxième trimestre, au cours duquel elles avaient chuté de 32%. Le segment Europe, Moyen-Orient et Afrique, a relativement bien résisté, reculant de 4,9% par rapport au troisième trimestre 2019, l'activité résidentielle étant en croissance sur le trimestre.



L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté du groupe s'est établi à 117,7 millions d'euros, contre 115 millions d'euros au troisième trimestre 2019. La marge d'Ebitda ajusté a atteint 15,2%, en nette amélioration par rapport à celle de 12,7% du troisième trimestre 2019.



"Le ralentissement significatif de l'activité a pénalisé l'Ebitda ajusté de 34,5 million d'euros. Cela a été plus que compensé par la combinaison de la diminution des coûts d'achat et de la réduction significative des coûts", a expliqué le groupe dans un communiqué.



Des augmentations sélectives de prix de vente ont eu un effet positif de 2,7 millions d'euros sur l'Ebitda ajusté, tandis que les baisses de coûts ont atteint 33,5 millions d'euros par rapport au même trimestre de l'année dernière, a précisé l'entreprise.



"Depuis le début de l'année, ce sont en tout 84 millions d'euros de réduction de coûts qui ont été réalisées, dont 35 millions d'euros d'économie structurelles. Nous sommes vraiment en bonne voie d'atteindre notre objectif annuel revu à la hausse fin septembre d'économies structurelles supérieures à 45 millions d'euros sur l'année", a commenté le président du directoire de Tarkett, Fabrice Barthélemy, lors d'une conférence téléphonique.



Par ailleurs, "la génération de cash-flow a continué d'être très solide sur le trimestre, permettant de réduire notre levier financier à 2,2 fois l'Ebitda contre 2,8 fois à fin juin", a également souligné le dirigeant.



Le groupe disposait au 30 septembre 2020 de liquidités de 1,1 milliard d'euros, dont 825 millions d'euros de lignes de crédit confirmées non tirées et 258 millions d'euros de trésorerie.



-François Berthon, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 93; fberthon@agefi.fr ed: LBO



COMMUNIQUES FINANCIERS DE TARKETT:



https://www.tarkett.com/fr/content/communiqués-de-presse-0



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



October 28, 2020 12:46 ET (16:46 GMT)




Copyright (c) 2020 L'AGEFI SA
Tarkett (EU:TKTT)
Graphique Historique de l'Action
De Août 2021 à Sept 2021 Plus de graphiques de la Bourse Tarkett
Tarkett (EU:TKTT)
Graphique Historique de l'Action
De Sept 2020 à Sept 2021 Plus de graphiques de la Bourse Tarkett