(Actualisation: déclaration du pacte d'actionnaires à l'AMF et précision sur la demande de convocation d'une AG, contexte, réaction en Bourse)



PARIS (Agefi-Dow Jones)--Les deux premiers actionnaires de Lagardère, Vivendi et le fonds d'investissement Amber Capital, ont annoncé mardi avoir signé un pacte afin de "préserver leur investissement respectif" dans le groupe de distribution et de médias.



Les deux actionnaires ont également indiqué qu'ils entendaient obtenir des représentants au sein du conseil de surveillance de Lagardère, à raison de trois membres pour Amber et d'un pour Vivendi. A cette fin, Vivendi et Amber comptent adresser au groupe dans les dix jours ouvrés une demande amiable de convocation d'une assemblée générale, expliquent-ils dans un avis publié mardi par l'Autorité des marchés financiers (AMF). En cas de refus de la part de Lagardère, Amber et Vivendi pourront demander en justice la convocation d'une assemblée générale, ajoutent-ils.



Vivendi et Amber ont toutefois précisé qu'ils n'entendaient pas agir de concert. "Les parties ne partageront pas d'informations ni ne chercheront à harmoniser leurs décisions préalablement aux assemblées générales ou pour les réunions du conseil de surveillance", affirment-ils dans l'avis AMF.



"Ce pacte ne crée aucun accord entre les signataires sur la stratégie ou le contrôle de Lagardère", a précisé Amber Capital dans un communiqué distinct.



Contacté par l'agence Agefi-Dow Jones, un porte-parole de Lagardère n'était pas immédiatement joignable pour commenter ces annonces.



Droit de préemption



Toujours dans le cadre de ce pacte, Amber Capital et Vivendi se sont mutuellement consenti pour cinq ans un droit de première offre et un droit de préemption réciproques. Le pacte cessera de lui-même si l'une des deux parties détient moins de 10% du capital de Lagardère, ont-ils précisé dans leur déclaration à l'AMF.



Vivendi et Amber Capital détiennent respectivement 23,5% et 20% du capital de Lagardère. S'ils réussissent à obtenir une représentation au conseil de surveillance, les deux actionnaires "disposeront d'une vision beaucoup plus fine du groupe", soulignent les analystes d'Oddo BHF. "S'ils parviennent à leurs fins, les deux actionnaires disposeront d'un outil de contrôle plus abouti sur le groupe et pourront surtout tenter de changer la gouvernance (management)", ajoute le bureau d'études.



A 14h10, le titre Lagardère prenait 1%, à 14,75 euros, tandis que l'action Vivendi s'adjugeait 3,1%, à 24,08 euros.



Résultats en forte baisse



Vivendi a précisé avoir conclu ce pacte d'actionnaires "malgré les divergences" avec Amber, en raison des "très mauvais résultats annoncés par Lagardère il y a quelques jours".



Le 30 juillet, Lagardère a publié des résultats semestriels en forte baisse, l'effondrement du trafic aérien ayant fortement pénalisé sa division Travel Retail, spécialisée dans le commerce de détail dans les gares et les aéroports. Le groupe a ainsi accusé sur les six premiers mois de l'année une perte opérationnelle de 238 millions d'euros et une perte nette de 481 millions d'euros.



Critique de la gouvernance de Lagardère depuis plusieurs années, Amber Capital a récemment tenté d'imposer une refonte du conseil de surveillance en proposant de remplacer huit de ses membres lors de l'assemblée générale tenue en mai. Mais les actionnaires de Lagardère ont rejeté la totalité des propositions d'Amber. Lagardère avait alors pu compter sur le soutien de Vivendi face à la tentative de réforme du fonds d'investissement. Mais pour Oddo BHF, le pacte annoncé mardi "illustre une approche moins amicale de Vivendi avec le management de Lagardère".



Contrairement à Amber, qui est présent au capital de Lagardère depuis 2016, Vivendi n'est actionnaire du groupe dirigé par Arnaud Lagardère que depuis quelques mois. La société est entrée au capital de Lagardère fin avril, prenant une participation de 10,6% que Vivendi a progressivement augmentée au cours des derniers mois.



Groupe Arnault, la holding du PDG de LVMH, Bernard Arnault, a de son côté acquis en mai environ 25% de Lagardère Capital & Management (LCM). LCM est la holding personnelle d'Arnaud Lagardère et porte la participation de 7,3% que le dirigeant détient dans le groupe fondé par son père, Jean-Luc Lagardère.



-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed: LBO



(François Schott a contribué à cert article)



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



August 11, 2020 08:15 ET (12:15 GMT)




Copyright (c) 2020 L'AGEFI SA
Lagardere SCA (EU:MMB)
Graphique Historique de l'Action
De Nov 2020 à Déc 2020 Plus de graphiques de la Bourse Lagardere SCA
Lagardere SCA (EU:MMB)
Graphique Historique de l'Action
De Déc 2019 à Déc 2020 Plus de graphiques de la Bourse Lagardere SCA