(Actualisation: réactions d'Airbus, de la Commission européenne, de Bruno Le Maire, nouveau cours de Bourse d'Airbus)



PARIS (Agefi-Dow Jones)--Les Etats-Unis ont décidé de maintenir les surtaxes douanières appliquées aux importations en provenance de l'Union européenne, a annoncé le bureau du représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, dans la nuit de mercredi à jeudi.



Washington continuera ainsi d'imposer des droits de douane supplémentaires à 7,5 milliards de dollars de produits et services importés de l'Union européenne. Les taux de ces droits de douane sont maintenus à 15% pour les avions et à 25% pour l'ensemble des autres produits, a indiqué le bureau de Robert Lighthizer.



Les Etats-Unis ont modifié à la marge la liste des importations concernées par ces surtaxes, retirant certains produits britanniques et grecs. Cette mesure est toutefois sans effet sur le montant total des importations européennes surtaxées, Washington ayant compensé le manque à gagner en ajoutant à cette liste de nouveaux produits allemands et français. Ces modifications entreront en vigueur le 1er septembre.



Dans le cadre d'un long litige qui oppose les Etats-Unis et l'Union européenne (UE) au sujet d'aides au groupe aéronautique Airbus jugées non conformes, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) avait autorisé en octobre Washington à imposer des surtaxes douanières sur 7,5 milliards de dollars d'importations provenant du Vieux Continent.



"L'UE et ses Etats membres n'ont pas pris les mesures nécessaires pour se conformer aux décisions de l'OMC", a affirmé Robert Lighthizer, cité dans un communiqué. "Les Etats-Unis, cependant, sont déterminés à obtenir une résolution à long terme de ce différend. En conséquence, les Etats-Unis vont entamer un nouveau processus avec l'UE afin de parvenir à un accord qui remédiera au comportement qui a porté préjudice à l'industrie aéronautique et aux travailleurs américains et qui garantira des conditions de concurrence équitables pour les entreprises américaines", a ajouté le haut fonctionnaire américain.



"La Commission prend acte de la décision des États-Unis de ne pas exacerber le différend en cours sur les avions en augmentant les droits de douane sur les produits européens", a réagi un porte-parole de la Commission européenne dans une déclaration transmise à l'agence Agefi-Dow Jones. "L'Union européenne estime que les deux parties doivent désormais s'appuyer sur cette décision et intensifier leurs efforts pour trouver une solution aux différends commerciaux en cours", a ajouté ce porte-parole.



Une décision regrettée par Airbus



Le maintien des surtaxes européennes a été décidé par l'administration Trump en dépit d'un geste de bonne volonté effectué il y a quelques semaines par Airbus. Fin juillet, le groupe européen avait annoncé avoir pris des mesures concernant le financement de son avion A350, pour se conformer aux exigences de l'OMC et inciter les Etats-Unis à abandonner leurs surtaxes douanières.



"Airbus regrette profondément" la décision de Washington, malgré les efforts consentis pour se conformer aux recommandations de l'OMC et "alors que l'aviation et d'autres secteurs traversent une crise sans précédent" a déclaré un porte-parole du groupe.



A 15h30, l'action Airbus perdait 2,1%, à 73,33 euros, après ces annonces.



Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a de son côté constaté qu' "il n'y [avait] pas eu d'escalade dans les sanctions de la part de l'administration américaine" mais a tenu à souligner qu'Airbus "s'était mis en conformité de façon à préparer la voie" à un règlement définitif du contentieux entre Washington et Bruxelles.



"Si jamais les sanctions américaines étaient maintenues et que nous n'arrivions pas à trouver un accord global entre l'Union européenne et les Etats-Unis, dans ce cas l'UE doit se préparer à riposter elle aussi par des sanctions", a prévenu Bruno Le Maire, lors d'un déplacement à Hendaye, dans le Sud de la France.



Dans une procédure miroir, l'Union européenne attend d'ici au mois d'octobre une autorisation de la part de l'OMC pour imposer des droits de douane supplémentaires aux Etats-Unis, cette mesure devant sanctionner, cette fois, des aides américaines accordées à Boeing et jugées illégales.



-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed: LBO-FRB



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



August 13, 2020 09:45 ET (13:45 GMT)




Copyright (c) 2020 L'AGEFI SA
Airbus (EU:AIR)
Graphique Historique de l'Action
De Oct 2020 à Nov 2020 Plus de graphiques de la Bourse Airbus
Airbus (EU:AIR)
Graphique Historique de l'Action
De Nov 2019 à Nov 2020 Plus de graphiques de la Bourse Airbus