(Actualisation: commentaires des dirigeants de Société Générale et ALD, commentaire d'analyste, réaction en Bourse)



PARIS (Agefi-Dow Jones)--La banque Société Générale a annoncé jeudi que sa filiale spécialisée dans le financement longue durée de véhicules ALD comptait acquérir son concurrent néerlandais LeasePlan pour 4,9 milliards d'euros auprès d'un consortium mené par la société de capital-investissement TDR.



Après cette annonce, le titre Société Générale gagnait 2,1% à la Bourse de Paris, tandis que celui d'ALD bondissait de 9%.



L'opération, qui était attendue après l'annonce de discussions en octobre dernier, devrait être finalisée d'ici à la fin 2022, a précisé Société Générale. Elle sera financée à hauteur d'environ 60% en titres et de 40% en numéraire.



"Société Générale s'engagerait à rester l'actionnaire majoritaire du nouvel ensemble ("NewALD") avec une participation d'environ 53% du capital à la clôture de l'opération, les actionnaires de LeasePlan recevant une participation de 30,75% dans le cadre du paiement en titres", a précisé la banque. Société Générale détient actuellement 79,8% du capital d'ALD.



Le versement de 2 milliards d'euros en numéraire aux actionnaires de LeasePlan sera financé par ALD au moyen d'une augmentation de capital avec droits préférentiels de souscription d'environ 1,3 milliard d'euros et l'utilisation d'environ 0,7 milliard d'euros de capital excédentaire, a souligné Société Générale.



"Une telle transaction serait fortement créatrice de valeur pour les actionnaires avec une relution du bénéfice net par action d'environ 20% pour NewALD en 2023 et supérieure à 5% pour Société Générale dès 2024", a précisé la banque.



"La rentabilité de Société Générale (ROTE) devrait augmenter d'environ 80 points de base à horizon 2024. Au niveau du groupe, l'impact attendu en capital au closing [à la réalisation de l'acquisition, ndlr] serait d'environ -40 points de base", a ajouté Société Générale. "Le retour sur investissement devrait atteindre plus de 16% à horizon 2024", a indiqué la banque.



Une opération structurante pour Société Générale



Le rachat de LeasePlan est pertinent sur le plan stratégique pour Société Générale car il lui permettrait de renforcer la part de ses activités générant d'importants revenus récurrents avec une rentabilité élevée, soulignent les analystes de Jefferies.



Cette opération ajoutera un "troisième pilier" aux activités de Société Générale, aux côtés de la banque de détail et de la banque de financement et d'investissement, a indiqué Frédéric Oudéa, le directeur général de Société Générale, lors d'une conférence téléphonique. Elle permettra également d'augmenter le flottant d'ALD, "ce qui ne peut conduire qu'à une revalorisation du cours", a-t-il ajouté.



Avec LeasePlan, ALD doublerait sa flotte, à 3,5 millions de véhicules. L'entité combinée prévoit une croissance de sa flotte d'au moins 6% par an post-intégration, "supérieure à la croissance du marché", a indiqué le directeur général d'ALD, Tim Albertsen.



"Ce projet structurant marquerait une étape majeure dans la création d'un leader mondial dans le secteur de la mobilité, bénéficiant d'expertises très complémentaires et de synergies", a également souligné Société Générale.



"Disposant de capacités d'investissement renforcées et de savoir-faire différenciants, l'entité combinée serait particulièrement bien positionnée pour tirer avantage des tendances de fond sur ce marché, à savoir l'évolution des besoins des clients de la propriété du véhicule à son usage, la bascule des flottes de véhicules vers les véhicules électriques et le recours croissant aux technologies numériques permettant d'enrichir les services apportés", a ajouté la banque.



380 millions d'euros de synergies attendues



Le groupe anticipe des synergies opérationnelles et d'achats d'environ 380 millions d'euros avant impôts et sur une base annuelle. "Ces synergies significatives devraient être pleinement réalisées en 2025. Estimés à 1,25 fois le montant des synergies, une fois ces dernières totalement mises en œuvre en vision annuelle et avant impôts, les coûts de restructuration devraient être engagés en 2023 et 2024", a indiqué Société Générale.



En outre, "NewALD viserait une amélioration de son coefficient d'exploitation à environ 45% en 2025", contre un objectif de 46 à 48% pour l'actuel ALD dans son plan stratégique "Move 2025", a détaillé la banque.



NewALD viserait par ailleurs un niveau de ratio de fonds propres CET1 d'environ 13% et un ratio global de capital de 15% à 16%.



Ces niveaux de solvabilité et de rentabilité devraient permettre à la nouvelle entité de financer sa croissance et de maintenir un ratio de distribution de 50% à 60% du résultat net part du groupe, prévoit Société Générale.



-Alice Doré et François Schott, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 90; adore@agefi.fr ed: VLV



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



January 06, 2022 07:38 ET (12:38 GMT)




Copyright (c) 2022 L'AGEFI SA
ALD (EU:ALD)
Graphique Historique de l'Action
De Avr 2022 à Mai 2022 Plus de graphiques de la Bourse ALD
ALD (EU:ALD)
Graphique Historique de l'Action
De Mai 2021 à Mai 2022 Plus de graphiques de la Bourse ALD