(Actualisation: réaction en Bourse, commentaires d'analyste)



PARIS (Agefi-Dow Jones)--Société Générale a annoncé lundi avoir cessé ses activités de banque et d'assurance en Russie, et avoir conclu un accord en vue de céder sa participation dans la banque russe Rosbank ainsi que ses filiales russes d'assurance à Interros Capital. Ce fonds d'investissement russe était le précédent actionnaire de Rosbank.



"Avec cet accord, conclu au terme de plusieurs semaines de travail intensif, le groupe se retirerait de manière effective et ordonnée de Russie en assurant une continuité pour ses collaborateurs et ses clients", a indiqué Société Générale dans un communiqué.



Les investisseurs saluent les annonces de la banque dirigée par Frédéric Oudéa. A la Bourse de Paris, l'action Société Générale prenait 5,8% à 23,13 euros vers 10h40, signant la plus forte progression du SBF 120.



Un impact limité sur le ratio de capital



"L'impact de la cession de Rosbank et des activités d'assurance en Russie sur le ratio de capital CET1 du groupe devrait être d'environ 20 points de base sur la base de la valeur patrimoniale au 31 décembre 2021", a souligné la banque française.



"Cela résulterait principalement de l'impact de la dépréciation de la valeur nette comptable des actifs cédés, très largement compensée par, d'une part, la déconsolidation de l'exposition locale sur la Russie", d'environ 15,4 milliards d'euros à fin décembre, "et d'autre part, un versement en faveur de Société Générale incluant notamment le remboursement par l'acquéreur de la dette subordonnée accordée par Société Générale à sa filiale", a précisé l'établissement.



A fin décembre, le ratio CET 1 de la banque s'inscrivait à 13,7%, soit 470 points de base au-dessus de l'exigence réglementaire minimale.



KBW juge "limité" l'impact de la cession des activités russes de Société Générale et considère que les annonces de l'établissement devraient constituer "un soulagement" pour ses actionnaires.



"Une fois éliminé l'impact sur les bénéfices et les actions (2,7% et 4% respectivement), la sous-performance de 27% de [l'action Société Générale] par rapport au secteur depuis la guerre Russie/Ukraine devrait, selon nous, être partiellement comblée", poursuit KBW.



La banque s'attend à finaliser cette opération "dans les prochaines semaines". Ce projet de cession conduira le groupe à passer une charge d'environ 2 milliards d'euros sur son compte de résultat, correspondant à la valeur nette comptable des activités cédées.



La politique de distribution maintenue



Société Générale enregistrera également un "élément exceptionnel non-cash sans impact sur le ratio de capital du groupe" d'un montant d'environ 1,1 milliard d'euros, qui correspond à "la reprise normative en compte de charge de la réserve de conversion".



Malgré ces annonces, la banque a confirmé l'ensemble de sa politique de distribution au titre de l'exercice 2021, soit un dividende de 1,65 euro par action et un programme de rachat d'actions d'environ 915 millions d'euros.



ALD, filiale spécialisée dans le financement longue durée de véhicules de Société Générale, a de son côté annoncé que ses entités en Russie et au Bélarus ne concluraient plus de nouvelles transactions commerciales.



-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed: VLV



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



April 11, 2022 04:41 ET (08:41 GMT)




Copyright (c) 2022 L'AGEFI SA
ALD (EU:ALD)
Graphique Historique de l'Action
De Juil 2022 à Août 2022 Plus de graphiques de la Bourse ALD
ALD (EU:ALD)
Graphique Historique de l'Action
De Août 2021 à Août 2022 Plus de graphiques de la Bourse ALD