Julien Marion,



Agefi-Dow Jones



PARIS (Agefi-Dow Jones)--Après près de quatre mois de recherche d'un directeur général, Elior a finalement opté pour la continuité. Le groupe de restauration collective a annoncé lundi la nomination de Bernard Gault, jusqu'ici directeur général par intérim et administrateur, au poste de PDG.



Cette décision constitue une volte-face : Bernard Gault avait assuré début mars qu'il n'avait pas l'intention de demeurer directeur général, se qualifiant de "pur" intérimaire. Le dirigeant venait alors d'être nommé à la suite de la démission inattendue de Philippe Guillemot, devenu par la suite PDG de Vallourec. Bernard Gault avait ensuite indiqué en mai, lors de la publication des résultats semestriels d'Elior, que l'entreprise avait retenu deux finalistes pour ce poste et qu'elle prendrait sa décision dans "quelques" semaines. Aucun de ces deux candidats n'a donc été retenu.



A la Bourse de Paris, l'action Elior baisse de 3,4% à 2,12 euros lundi, après avoir ouvert en hausse de 3%. "Le marché est peut-être déçu par cette annonce, car Bernard Gault n'était pas censé prolonger son intérim et une autre personne devait prendre la direction du groupe", indique Florent Thy-Tine, analyste de TP ICAP Midcap.



"Cette annonce lève peut-être les incertitudes sur la recherche d'un directeur général", estime pour sa part Bruno de la Rochebrochard, de Bryan Garnier & Co. "Toutefois Bernard Gault avait fixé en mai des objectifs très ambitieux voire assez peu réalistes tant pour l'exercice 2021-2022 qu'à moyen terme. Son maintien à la tête du groupe n'est donc pas totalement rassurant", ajoute-t-il.



Montée au capital de Derichebourg



L'arrivée d'un nouvel actionnaire de référence, Derichebourg, a visiblement influencé les plans de la société. Le spécialiste du recyclage des métaux avait annoncé le 19 mai, au lendemain de la publication des comptes semestriels d'Elior, sa montée au capital, via le rachat d'un bloc de 14,7%. Il détient à l'heure actuelle 20,6% du capital de l'entreprise de restauration collective.



Ce lundi, Elior a décidé, dans le "contexte" de l'arrivée de Derichebourg comme actionnaire de référence, de "passer en revue les options stratégiques possibles de manière approfondie et d'examiner les meilleures options créatrices de valeur pour [ses] actionnaires". L'entreprise n'a pas donné davantage de détails.



Le pilotage de cette phase d'étude a été confié à Bernard Gault, qui la mènera ainsi en parallèle du redressement des marges de la société. En mai, le dirigeant avait déjà pris une décision importante, en actant la sortie de "Preferred Meals", une activité de distribution et de production de plats préparés, frais et surgelés aux Etats-Unis, en perte chronique et jugé trop éloignée du coeur de métier de la société.



Le défi de l'inflation



"Dans un premier temps, la revue des activités pourrait être limitée et l'entreprise devrait d'abord rationnaliser son portefeuille en supprimant davantage de contrats à faible marge", estime un intermédiaire financier. "Si un big bang stratégique devait survenir, ce serait à un horizon plus lointain", poursuit-il.



Bruno de la Rochebrochard juge de son côté qu'Elior pourrait, dans le cadre de cette revue, "accélérer son développement dans les services en dehors de la restauration". "Notamment dans les activités de nettoyage où des synergies voire d'éventuels rapprochements peuvent être opérés avec Derichebourg", ajoute-t-il.



Dans l'immédiat, le groupe se retrouve confronté comme l'ensemble de ses concurrents à l'accélération de l'inflation. "Pour Elior, l'urgence reste en premier lieu de tout mettre en oeuvre pour maîtriser l'inflation et répercuter la hausse des prix sur ses clients via des négociations. Ce qui s'annonce délicat", souligne Florent Thy-Tine.



Son rival Sodexo a rassuré le marché sur ce point vendredi, indiquant qu'il "maîtrisait" l'inflation, notamment grâce à des hausses de tarifs qui ont atteint 5% sur un an au troisième trimestre de son exercice 2021-2022. Elior, pour sa part, publiera le 27 juillet son chiffre d'affaires du troisième trimestre.



-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed: VLV



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



July 04, 2022 07:47 ET (11:47 GMT)




Copyright (c) 2022 L'AGEFI SA
Derichebourg (EU:DBG)
Graphique Historique de l'Action
De Sept 2022 à Oct 2022 Plus de graphiques de la Bourse Derichebourg
Derichebourg (EU:DBG)
Graphique Historique de l'Action
De Oct 2021 à Oct 2022 Plus de graphiques de la Bourse Derichebourg