PARIS (Agefi-Dow Jones)--L'Autorité de la concurrence a annoncé mardi infliger une sanction de 300 millions d'euros à l'encontre du producteur d'électricité EDF, et plusieurs de ses filiales, pour abus de position dominante. Cette sanction a été établie dans le cadre d'une procédure de transaction négociée sollicitée par EDF.



"A la suite d'une plainte d'Engie et de la réalisation d'opérations de visite et saisie, l'Autorité de la concurrence rend aujourd'hui une décision par laquelle elle sanctionne EDF pour avoir, de 2004 à 2021, exploité abusivement les moyens dont elle disposait en sa qualité de fournisseur d'électricité proposant les tarifs réglementés de l'électricité (TRV)", a indiqué l'Autorité de la concurrence dans un communiqué.



Il est reproché à EDF d'avoir utilisé les données issues des fichiers de ses clients éligibles au TRV, ainsi que les infrastructures commerciales dédiées à la gestion des contrats au TRV, afin de développer la commercialisation d'offres de marché de gaz et de services énergétiques, et de convertir une grande partie de sa clientèle au moment charnière de la fin des TRV électricité pour une partie de la clientèle professionnelle.



Selon l'Autorité de la concurrence, l'objectif poursuivi par EDF était "de maintenir ses parts de marché dans le secteur de la fourniture d'électricité et de renforcer sa position sur les marchés connexes de la fourniture de gaz et de services énergétiques".



A la Bourse de Paris, l'action EDF reflue de 0,9%, à 7,91 euros.



-Dimitri Delmond, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 41 37; ddelmond@agefi.fr ed: ECH



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



February 22, 2022 05:01 ET (10:01 GMT)




Copyright (c) 2022 L'AGEFI SA
Engie (EU:ENGI)
Graphique Historique de l'Action
De Juil 2022 à Août 2022 Plus de graphiques de la Bourse Engie
Engie (EU:ENGI)
Graphique Historique de l'Action
De Août 2021 à Août 2022 Plus de graphiques de la Bourse Engie