GTT : Résultats annuels 2021 : Résultats solides en haut de fourchette des objectifs annuels ; excellente performance commerciale ; GTT dispose d’un carnet de commandes record qui soutiendra la croissance des prochaines années

Résultats annuels 2021

Résultats solides en haut de fourchette des objectifs annuels ; excellente performance commerciale GTT dispose d’un carnet de commandes record qui soutiendra la croissance des prochaines années

Chiffres-clés de l’exercice 2021

  • Chiffre d’affaires consolidé de 314,7 millions d’euros
  • EBITDA consolidé de 172,2 millions d’euros
  • Dividende proposé de 3,10 euros par action1

Faits marquants 2021

  • Carnet de commandes à un niveau record avec 161 unités, d’une valeur de 795 millions d’euros, pour l’activité principale et 32 unités pour l’activité GNL carburant
  • Développement de nouvelles technologies innovantes qui soulignent le dynamisme de la R&D GTT
  • Poursuite du développement d’Elogen dans le domaine de l’hydrogène

Paris le 17 février 2022. GTT (Gaztransport & Technigaz), l'expert technologique des systèmes de confinement à membranes dédiés au transport et au stockage des gaz liquéfiés, annonce aujourd’hui ses résultats pour l’exercice 2021.

Commentant ces résultats, Philippe Berterottière, Président-directeur général de GTT, a déclaré : « Avec 68 commandes de méthaniers, 2 commandes d’éthaniers et 6 commandes de réservoirs terrestres, la performance commerciale de GTT réalisée au cours de l’exercice 2021 a connu un rythme particulièrement soutenu pour notre activité principale. La dynamique du marché reste très positive en 2022 avec dix commandes de méthaniers enregistrées depuis le début de l’année. L’ensemble des projets de liquéfaction en cours de construction représente encore un potentiel de commandes de méthaniers significatif.

Sur le segment du GNL carburant, de nouvelles prises de commande ont été enregistrées tout au long de l’exercice pour atteindre un total de 27 unités, soit un niveau supérieur à toutes les commandes reçues par GTT au cours des années précédentes. Adoptée par plusieurs chantiers et armateurs internationaux, la technologie à membrane de GTT prend une importance croissante sur un segment appelé à se développer avec le verdissement du transport maritime.

Sur le plan de l’innovation, GTT poursuit sa feuille de route ambitieuse. Au cours l’exercice écoulé, nous avons obtenu de nombreuses approbations de sociétés de classification pour développer de nouvelles technologies dans des domaines très variés, tels que l’amélioration de la performance de notre technologie NO ou la conception d’un navire de soutage sans eau de ballast. GTT poursuit un effort constant de R&D afin de répondre aux besoins de ses clients dans le cadre de leur transition énergétique et des exigences accrues auxquelles ils font face. A ce titre, la récente annonce d’un accord de coopération avec Shell pour la conception d’un hydrogénier constitue une nouvelle étape significative vers un futur zéro-carbone.

Sur le plan financier, le chiffre d’affaires de l’exercice 2021 est en ligne avec nos attentes. Il affiche une baisse de 21% par rapport au chiffre d’affaires de l’exercice 2020, qui correspondait à un niveau particulièrement élevé, mais il s’inscrit en hausse de 9 % par rapport à l’exercice 2019. L’EBITDA 2021 s’élève à 172 millions d’euros, une performance légèrement supérieure aux attentes grâce à une bonne maîtrise des coûts.

En ce qui concerne nos perspectives pour l’année en cours, compte tenu de l’étalement du carnet de commandes, nous estimons que le chiffre d’affaires consolidé 2022 devrait se situer dans une fourchette de 290 à 320 millions d’euros, l’EBITDA consolidé dans une fourchette de 140 à 170 millions d’euros, et nous proposons de distribuer, au titre de l’exercice 2022, un montant de dividendes au moins équivalent à celui proposé au titre de l’exercice 2021.

A plus long terme, le Groupe devrait bénéficier de la très forte dynamique de commandes actuelle. A ce titre, le Groupe rappelle que les commandes obtenues depuis mi-2020 portent sur des échéances de livraison situées principalement sur la période 2023-2025. Ces éléments nous permettent d’anticiper, à compter de 2023, un chiffre d’affaires et des résultats à un niveau significativement plus élevé qu’en 2022. »

Evolution des activités au cours de l’exercice 2021

- Un niveau élevé de prise de commandes de méthaniers et d’éthaniers

Au cours de l’exercice 2021, l’activité commerciale de GTT a été marquée par de nombreux succès dans le domaine des méthaniers. Avec 68 commandes de méthaniers enregistrées sur l’ensemble de l’exercice, l’activité commerciale principale de GTT se situe à un niveau très élevé. La livraison de ces navires est prévue entre le premier trimestre 2023 et le quatrième trimestre 2025. A noter, parmi ces commandes, celles de trois méthaniers de moyenne capacité (environ 80 000 m3) et de 4 méthaniers de grande capacité (200 000 m3). Ces 68 commandes représentent une capacité moyenne de 172 000 m3.

Pour mémoire, GTT a également reçu, en avril 2021, une commande de la part de Hyundai Heavy Industries (HHI), pour la conception des cuves de deux éthaniers (VLEC), d’une capacité totale de cargaison de 98 000 m3, pour le compte d’un armateur asiatique. La livraison de ces navires interviendra au cours du quatrième trimestre 2022 et du premier trimestre 2023.

- 6 commandes de réservoirs terrestres

GTT a annoncé, le 24 mai 2021, avoir reçu une commande de China Huanqiu Contracting & Engineering Co. Ltd. (HQC) pour la conception de quatre grands réservoirs de stockage de GNL à intégrité totale à membrane, puis le 3 juin 2021, une seconde commande de China Chengda Engineering Co., Ltd. (Chengda) pour la conception de deux grands réservoirs supplémentaires.

GTT réalisera le design de ces réservoirs à membrane d’une capacité totale de 220 000 m3 avec la technologie GST® de dernière génération. Ces commandes s’inscrivent dans le cadre du nouvel accord de coopération relatif au terminal GNL de Tianjin Nangang, conclu en mars 2021 entre Beijing Gas Group (BGG) et GTT.

- 2021, l’année du GNL carburant avec 27 nouvelles commandes

GTT a reçu des commandes pour l’équipement de 27 navires au GNL carburant au cours de l’exercice 2021. La première commande reçue de la part des chantiers chinois Hudong-Zhonghua Shipbuilding (Group) Co. Ltd. et Jiangnan Shipyard (Group) Co, pour le compte de CMA CGM, concerne l’équipement de 12 très grands porte-conteneurs propulsés au GNL. Une seconde commande, reçue fin juin 2021 de la part de Samsung Heavy Industries (SHI), concerne l’équipement de 5 très grands porte-conteneurs de l’armateur asiatique Seaspan, filiale d’Atlas Corp, et de l’affréteur israélien ZIM. En septembre 2021, GTT a reçu une commande du chantier coréen HHI pour l’équipement de 2 porte-conteneurs et une autre commande du chantier coréen SHI pour l’équipement de 6 nouveaux porte-conteneurs. Enfin, en novembre 2021, le chantier Hyundai Samho Heavy Industries a passé une commande auprès de GTT pour équiper 2 porte-conteneurs.

- Smart Shipping : de nouvelles solutions innovantes

Depuis plusieurs années, le groupe GTT élargit sa gamme de services pour accompagner l’industrie maritime dans sa transformation à la fois digitale et énergétique, avec le lancement de solutions de Smart Shipping innovantes.

Ascenz, la société de Smart Shipping de GTT, basée à Singapour, a annoncé le 23 juillet 2021 avoir lancé une solution de note électronique de livraison de carburant de soute (eBDN) pour améliorer l'efficacité et la transparence du processus de soutage. Le processus numérisé permet notamment aux clients d’obtenir un financement en moins de deux heures.

Le 9 septembre 2021, GTT a lancé LNG Optim, une nouvelle solution numérique de Smart Shipping, permettant aux opérateurs de GNL, armateurs de méthaniers ou de navires propulsés au GNL, de planifier les trajets de leurs navires en vue de réduire leur consommation globale et maîtriser l’évaporation du GNL dans les cuves.

- Une nouvelle étape franchie dans la massification de la production pour Elogen

Le 26 octobre 2021, Elogen a annoncé avoir été sélectionné par Storengy, dans le cadre du projet HyPSTER destiné à stocker de l'hydrogène vert produit à partir d'énergies renouvelables. Elogen concevra et produira l'électrolyseur PEM (membrane échangeuse de protons) d’une puissance d’1MW et installera, dès 2022, sa technologie sur le site d’Etrez, en France.

Pour mémoire, Elogen a annoncé le 12 avril 2021 la signature d'un contrat avec l'énergéticien allemand E.ON, dans le cadre de son grand projet SmartQuart. Elogen fournira à E.ON un électrolyseur conteneurisé d'une puissance d'1 MW et d'une capacité de production de 200 m3 d'hydrogène par heure.

Par ailleurs, le 7 décembre 2021, Elogen a annoncé avoir signé une convention de collaboration avec l’université Paris-Saclay. Cet accord permettra de mettre en commun des moyens et ressources autour d’un programme de recherche commun, consacré à l’électrolyse PEM.

Enfin, Elogen a annoncé, le 24 janvier 2022, franchir une première étape de la massification de la production avec l’installation d’une nouvelle ligne de production d’électrolyseurs, dimensionnée pour atteindre une capacité d’assemblage de 160 MW par an. Elogen a annoncé à cette occasion avoir renforcé ses équipes, notamment en R&D et sur le plan commercial.

Au cours de l’exercice 2021, Elogen a réalisé 5,0 M€ de chiffre d’affaires, auquel s’ajoutent 0,6 M€ de subventions d’exploitation, soit 5,6 M€ de revenus au total, et enregistré 6,2 M€ de prises de commandes.

Activité intense en matière d’innovation et de développement de nouvelles technologies 

GTT a obtenu, au cours de l’année écoulée, plusieurs approbations de sociétés de classification pour développer de nouvelles technologies innovantes dans des domaines très variés, tels que l’amélioration de la performance des technologies du Groupe dans le domaine des méthaniers et du GNL carburant ou encore une solution digitale destinée à réduire la fréquence des opérations de maintenance des réservoirs de GNL à membrane.

Parmi les principales avancées technologiques, on notera :

  • Les approbations finales de trois sociétés de classification pour la technologie NO96 Super+, une évolution du système de confinement qui garantit aux armateurs un taux d’évaporation quotidien (BOR) de 0,085% du volume pour un méthanier de conception standard.
  • Une double approbation de principe, obtenue en collaboration avec le chantier naval Hudong Zhonghua Shipbuilding Group Co. (HZ), pour la conception d’un navire de soutage et de ravitaillement en GNL « sans eau de ballast » qui permet de construire des navires plus économiques et plus respectueux de l'environnement.

Le 8 février 2022, GTT a annoncé la signature d’un accord de coopération avec Shell pour le développement et l’innovation des technologies dans le domaine de l’hydrogène liquide, qui permettra le déploiement sûr et évolutif du transport de l’hydrogène liquide2.

GTT a par ailleurs conçu Recycool™, une solution technologique pour reliquéfier, de façon écologique, l’excès de gaz d’évaporation des navires propulsés au GNL et équipés d’un moteur haute pression. Le système Recycool™ permet de récupérer l’énergie froide du GNL vaporisé pour alimenter le moteur. Ce nouveau système, déjà adopté par des clients et bénéficiant d’une conception simple, permet une réduction significative des émissions de CO2 des navires propulsés au GNL.

Rappelons enfin qu’en 2021, GTT s’est classé une nouvelle fois au premier rang des ETI en nombre de brevets déposés, dans le classement INPI. Ce classement confirme la forte capacité d’innovation de GTT dans l’ensemble de ses activités, avec pour ambition d’accompagner ses clients face aux enjeux de décarbonation.

Politique ESG

Ambition Climat

En 2021, GTT a engagé une démarche structurée pour définir ses ambitions en matière de décarbonation, selon le cadre de la Science-Based Targets Initiative (SBTi), sur son propre périmètre d'émissions.

À la lumière de la nouvelle norme SBTi (Corporate Net Zero Standard) publiée en octobre 2021, GTT confirme ses objectifs climatiques sur la période 2019-2025.

GTT reste engagé à réduire de manière significative ses émissions opérationnelles (Scope 1 & 2) d'ici 2025 :

  • Conformément à l'objectif de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, soit -4,2 % par an vs 2019, et -25,2 % d’ici 2025,
  • En améliorant l'efficacité énergétique, en passant à des sources d'énergie à faible teneur en carbone et en changeant progressivement sa flotte de véhicules d'entreprise.

De plus, GTT continuera à réduire les émissions liées aux déplacements professionnels (Scope 3 restreint) d’ici 2025 :

  • Conformément à l'objectif de limiter le réchauffement climatique à 2,0°C, soit -2,5 % par an vs 2019, et -15,0 % d’ici 2025),
  • En limitant les déplacements grâce au recours accru à des moyens numériques.

En ce qui concerne la chaîne de valeur au sens large, GTT continuera à réduire les émissions des navires, en amont et en aval, en travaillant étroitement avec ses clients et partenaires de l’industrie maritime. GTT évalue actuellement ces initiatives conformément au protocole GHG et à la méthodologie et aux critères du SBTi.

Taxonomie européenne

La taxonomie européenne traduit les objectifs climatiques et environnementaux de l'Union européenne (UE) en critères pour les activités économiques. Ces critères permettant de définir les activités durables des entreprises ont jusqu’à présent été établis pour les deux premiers objectifs environnementaux relatifs au climat.

Le Groupe se félicite de la décision par la commission européenne, en février 2022, de considérer le gaz naturel comme énergie de transition. Cette décision, qui devrait être applicable en 2023, vient confirmer la vision de GTT sur le rôle du gaz comme énergie complémentaire des renouvelables.

GTT analyse actuellement ses activités au regard des annexes I et II du règlement UE. Le Groupe publiera ses conclusions, sur une base volontaire, afin de se conformer aux meilleurs standards de l’information extra-financière.

Carnet de commandes au 31 décembre 2021

Depuis le 1er janvier 2021, le carnet de commandes de GTT, hors GNL carburant, qui comptait alors 147 unités, a évolué de la façon suivante :

  • Livraisons réalisées : 53 méthaniers, 5 éthaniers, 3 FSRU
  • Commandes obtenues : 68 méthaniers, 2 éthaniers, 6 réservoirs terrestres

Au 31 décembre 2021, le carnet de commandes, hors GNL carburant, s’établit ainsi à 161 unités, dont :

  • 137 méthaniers
  • 6 éthaniers
  • 0 FSRU3
  • 2 FSU
  • 1 FLNG
  • 3 GBS
  • 12 réservoirs terrestres

En ce qui concerne le GNL carburant, le carnet de commandes s’établit à 32 unités au 31 décembre 2021 contre 14 unités au 31 décembre 2020. Il a évolué de la manière suivante au cours de l’exercice 2021 :

  • Livraisons réalisées : 8 porte-conteneurs et 1 navire de croisière brise-glace
  • Commandes obtenues : 27 porte-conteneurs

Evolution du chiffre d’affaires consolidé

(en milliers d'euros) 2020 2021 Var.
Chiffre d'affaires 396 374 314 735 -20,6 %
       
Dont nouvelles constructions 381 677 292 407 -23,4 %
dont méthaniers/éthaniers 339 967 254 920 -25,0 %
Dont FSU4 - 13 307 ns
dont FSRU5 24 170 8 698 -64,0 %
dont FLNG6 4 014 2 944 -26,7 %
dont réservoirs terrestres 1 073 2 475 +130,7 %
dont GBS7 2 871 3 273 +14,0 %
dont GNL carburant 9 582 6 790 -29,1 % 
Dont électrolyseurs 272 4 9598 ns
Dont services 14 425 17 369 +20,4

Le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 314,7 M€ en 2021, en baisse de 20,6 % par rapport à l’exercice 2020.

  • Le chiffre d’affaires lié aux constructions neuves s’établit à 292,4 M€, en diminution de 23,4 % par rapport à l’exercice 2020, lequel bénéficiait pleinement de l’afflux de commandes de 2018 et 2019.
    • Les redevances des méthaniers et éthaniers s’élèvent à 254,9 M€, celles des FSRU7 à 8,7 M€ et celles des FLNG8 à 2,9 M€.
    • Les autres redevances affichent une progression significative par rapport à l’exercice 2020. Elles proviennent notamment de nouveaux débouchés, comme les FSU6 pour 13,3 M€, les réservoirs terrestres pour 2,5 M€ et les GBS9 pour 3,3 M€. Seul le GNL carburant affiche un chiffre d’affaires en baisse par rapport à 2020, à 6,9 M€, les nouvelles commandes de 2021 n’ayant pas d’impact sur le chiffre d’affaires de l’exercice.
  • Le chiffre d’affaires de l’activité électrolyseurs d’Elogen s’établit à 5,0 M€, auquel s’ajoutent 0,6 M€ de subventions d’exploitation.
  • Le chiffre d’affaires lié aux services a progressé de 20,4 % à 17,4 M€ au cours de l’exercice, en raison notamment de la croissance des activités digitales.

Analyse du compte de résultat consolidé 2021

(en milliers d'euros ; résultat par action en euros) 2020 2021 Var.
Chiffre d'affaires 396 374 314 735 -20,6 %
Résultat opérationnel avant amortissement sur immobilisations (EBITDA9) 242 656 172 177 -29,0 %
Marge d’EBITDA (sur chiffre d’affaires, %) 61,2% 54,7%  
Résultat opérationnel (EBIT) 236 314 164 619 -30,3 %
Marge d’EBIT (sur chiffre d’affaires, %) 59,6% 52,3%  
Résultat net 198 862 134 101 -32,6 %
Marge nette (sur chiffre d’affaires, %) 50,2% 42,6%  
Résultat net par action10 (en euros) 5,36 3,63  

En 2021, le résultat opérationnel avant dotations aux amortissements sur immobilisations (EBITDA) a atteint 172,2 M€, en baisse de 29,0% par rapport à 2020. La marge d’EBITDA sur chiffre d’affaires s’établit à 54,7 % en 2021, en diminution par rapport au niveau hors norme de l’exercice 2020 (61,2 %). A périmètre constant, i.e. hors impact des acquisitions, la marge d’EBITDA s’élève à 58,5 % en 2021, contre 61,9 % en 2020.

Les charges d’exploitation sont globalement stables, l’impact des acquisitions ayant été compensé par une baisse des charges de GTT SA. Les charges externes sont en diminution (-13 %) par rapport à l’exercice précédent, en raison notamment de la baisse des charges de sous-traitance et études (-28 %). Les charges de personnel affichent une légère augmentation (+3 %) notamment liée à l’intégration d’Elogen et d’OSE Engineering.

Le résultat opérationnel s’est établi à 164,6 M€ sur l’exercice 2021, soit un taux de marge sur chiffre d’affaires de 52,3 %.

Le résultat net atteint 134,1 M€ sur l’exercice 2021, en baisse de 32,6% par rapport à l’année précédente.

Autres données financières consolidées 2021

(en milliers d'euros) 2020 2021 Var.
Dépenses d’investissements (y compris acquisitions) (21 780) (16 028) -26,4 %
Dividendes payés (157 569) (115 744) -26,6 %
Situation de trésorerie 141 744 203 804 +43,8 %

Au 31 décembre 2021, GTT disposait d’une situation de trésorerie nette positive de 203,8 millions d’euros, en hausse de 43,8% par rapport au 31 décembre 2020. Cette augmentation s’explique principalement par l’amélioration du besoin en fonds de roulement et la diminution des dividendes payés.

Dividende au titre de l’exercice 2021

Le Conseil d’Administration du 17 février 2022, après avoir arrêté les comptes, a décidé de proposer la distribution d’un dividende de 3,10 euros par action au titre de l’exercice 2021. Payable en numéraire, ce dividende sera soumis l’approbation de l’Assemblée générale des actionnaires qui se tiendra le 31 mai 2022. Un acompte sur dividende d’un montant de 1,35 euro par action ayant déjà été versé le 5 novembre 2021 (selon la décision du Conseil d’Administration du 28 juillet 2021), le paiement en numéraire du solde du dividende, d’un montant de 1,75 euro par action, interviendra le 8 juin 2022 (détachement du solde du dividende le 6 juin 2022). Ce dividende proposé correspond à un taux de distribution de 86 % du résultat net consolidé.

Par ailleurs, un acompte sur dividende au titre de l’exercice 2022 devrait être versé en décembre 2022.

Perspectives

Le Groupe dispose d’une visibilité sur son chiffre d’affaires redevances11 à horizon 2025 grâce au carnet de commandes de son activité principale à fin décembre 2021. Celui-ci correspond à un chiffre d’affaires futur record de 795 M€ sur la période 2022-2025 (263 millions d’euros en 2022, 319 millions d’euros en 2023, 182 M€ en 2024 et 31 M€ en 2025).

En l’absence de reports ou annulations significatifs de commandes, GTT annonce ses objectifs pour l’exercice 2022, soit :

  • un chiffre d’affaires consolidé 2022 dans une fourchette de 290 à 320 millions d’euros,
  • un EBITDA consolidé 2022 dans une fourchette de 140 à 170 millions d’euros,
  • un montant de dividende, au titre de l’exercice 2022 , au moins équivalent à celui proposé au titre de l’exercice 2021.

A plus long terme, le Groupe devrait bénéficier de la très forte dynamique de commandes actuelle. A ce titre, le Groupe rappelle que les commandes obtenues depuis mi-2020 portent sur des échéances de livraison situées principalement sur la période 2023-2025. C’est pourquoi, le Groupe anticipe, à compter de 2023, un chiffre d’affaires et des résultats à un niveau significativement plus élevé qu’en 2022.

Gouvernance

Le Conseil d’Administration a décidé de proposer à l’Assemblée Générale Annuelle du 31 mai 2022 le renouvellement du mandat d’administrateur de M. Philippe Berterottière. Il a également décidé, en cas d’approbation du projet de résolution correspondant, de renouveler M. Berterottière en qualité de Président Directeur général pour une période de deux ans, à l’issue de laquelle le Conseil souhaite dissocier les fonctions de Président du Conseil et de Directeur Général. Le Conseil d’administration a confié au comité des nominations et des rémunérations, travaillant en étroite concertation avec le Président Directeur général actuel, la recherche d’un nouveau directeur général dans la perspective de la dissociation des fonctions à intervenir.

***

Présentation des résultats de l’exercice 2021

Philippe Berterottière, Président-Directeur général, et Virginie Aubagnac, Directeur administratif et financier, commenteront les résultats annuels de GTT et répondront aux questions de la communauté financière à l’occasion d’un webcast en anglais qui se tiendra vendredi 18 février 2022, à 8h30, heure de Paris.

Cette conférence sera retransmise en direct sur le site Internet de GTT (www.gtt.fr/finance). Pour participer par téléphone, vous devrez composer l’un des numéros suivants environ cinq à dix minutes avant le début de la conférence :•        France : + 33 1 76 70 07 94•        Royaume-Uni : + 44 20 7192 8000•        Etats-Unis : + 1 631 510 7495Code de confirmation : 6269604

Le document de présentation sera disponible sur le site internet le 18 février 2022 à 8h30.

Agenda financier

  • Activité du premier trimestre 2022 : le 21 avril 2022 (après clôture de bourse)
  • Assemblée générale des actionnaires : 31 mai 2022
    • Paiement du solde du dividende (1,75 euro par action) au titre de l’exercice 2021 : le 8 juin 2022
    • Publication des résultats semestriels 2022 : le 29 juillet 2022 (avant ouverture de bourse)
    • Activité du troisième trimestre 2022 : le 27 octobre 2022 (après clôture de bourse)

A propos de GTT

GTT est l'expert technologique des systèmes de confinement à membranes dédiés au transport et au stockage des gaz liquéfiés. Depuis plus de 50 ans, GTT conçoit et commercialise des technologies de pointe pour une meilleure performance énergétique. Les technologies GTT allient efficacité opérationnelle et sécurité pour équiper les méthaniers, les unités flottantes, les réservoirs terrestres, ainsi que les navires de transport multi-gaz. Le Groupe propose également des systèmes destinés à l’utilisation du GNL comme carburant, ainsi qu’une large gamme de services, dont des solutions digitales dans le domaine du Smart Shipping. GTT est aussi présent dans l'hydrogène à travers sa filiale Elogen, qui conçoit et assemble des électrolyseurs destinés en particulier à la production d'hydrogène vert.

GTT est coté sur le compartiment A d’Euronext Paris (Code ISIN FR0011726835, Ticker GTT) et fait partie notamment des indices SBF 120 et MSCI Small Cap.

Contact Relations Investisseurs

information-financiere@gtt.fr / +33 1 30 23 20 87

Contact Presse :

press@gtt.fr /mlbouchon@three-sixty-advisory.com / +33 1 30 23 20 43 ; +33 6 31 62 23 48

Pour plus d’information, consulter le site www.gtt.fr.

Avertissement important

Les agrégats présentés sont ceux habituellement utilisés et communiqués aux marchés par GTT. La présente communication contient des informations et des déclarations prospectives. Ces déclarations comprennent des projections financières et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs et des attentes concernant des opérations, des produits ou des services futurs ou les performances futures. Bien que la direction de GTT estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs et les porteurs de titres GTT sont alertés sur le fait que ces informations et déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de GTT qui peuvent impliquer que les résultats et développements attendus diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les déclarations et informations prospectives. Ces risques comprennent ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par GTT auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), y compris ceux énumérés sous la section « Facteurs de risques » du document d’enregistrement universel de GTT déposé auprès de l’AMF le 27 avril 2021, et du rapport financier semestriel mis à disposition le 28 juillet 2021. L’attention des investisseurs et des porteurs de titres GTT est attirée sur le fait que la réalisation de tout ou partie de ces risques est susceptible d’avoir un effet défavorable significatif sur GTT.

Annexes (états financiers consolidés IFRS)

Annexe 1 : Bilan consolidé

En milliers d'euros 31 décembre 2020 31 décembre 2021  
Immobilisations incorporelles 4 891 10 404  
Goodwill 15 365 15 365  
Immobilisations corporelles 29 170 30 830  
Actifs financiers non courants 4 833 4 912  
Impôts différés actifs 3 485 3 799  
Actifs non courants 57 744 65 310  
Stocks 10 653 9 602  
Clients 103 822 70 763  
Créance d'impôts exigibles 41 633 44 543  
Autres actifs courants 9 215 18 821  
Actifs financiers courants 43 41  
Trésorerie et équivalents 141 744 203 804  
Actifs courants 307 110 347 574  
TOTAL DE L'ACTIF 364 854 412 884  

 

En milliers d'euros 31 décembre 2020 31 décembre 2021
Capital 371 371
Primes liées au capital 2 932 2 932
Actions autodétenues (110) (13 559)
Réserves 42 253 124 412
Résultat net 198 878 134 074
Capitaux propres - part du Groupe 244 324 248 230
Capitaux propres - part revenant aux intérêts non contrôlés (7) 8
Capitaux propres d'ensemble 244 317 248 238
Provisions - part non courante 15 167 14 903
Passifs financiers - part non courante 5 229 3 954
Impôts différés passifs 100 106
Passifs non courants 20 496 18 963
Provisions - part courante 4 170 7 364
Fournisseurs 18 160 21 554
Dettes d'impôts exigibles 3 044 2 173
Passifs financiers courants 856 588
Autres passifs courants 73 813 114 004
Passifs courants 100 042 145 683
TOTAL DES CAPITAUX PROPRES ET DU PASSIF 364 854 412 884

Annexe 2 : Compte de résultat consolidé

En milliers d'euros 31 Décembre 2020 31 Décembre 2021
Produits des activités ordinaires 396 374 314 735
Autres produits d'exploitation 506 1 117
Total Produits d'exploitation 396 881 315 851
Achats consommés (8 703) (12 719)
Charges externes (68 472) (59 675)
Charges de personnel (64 885) (66 633)
Impôts et taxes (6 390) (3 889)
Dotations nettes aux amortissements et provisions (16 801) (12 177)
Autres produits et charges opérationnels 5 178 3 861
Dépréciations suite aux tests de valeur (494) -
Résultat opérationnel 236 314 164 619
Résultat financier (203) 178
Quote-part dans le résultat des entités associées - -
Résultat avant impôt 236 111 164 797
Impôts sur les résultats (37 249) (30 696)
Résultat net 198 862 134 101
Résultat net part du Groupe 198 878 134 074
Résultat net des participations ne donnant pas le contrôle (16) 26
Résultat net de base par action (en euros) 5,36 3,63
Résultat net dilué par action (en euros) 5,34 3,62
Nombre moyen d'actions en circulation 37 071 013 36 927 632
Nombre d'actions dilué 37 225 313 37 076 399

Annexe 3 : Flux de trésorerie consolidés

En milliers d'euros 31 décembre 2020 31 décembre 2021
Résultat de la société 198 862 134 101
Élimination des charges et produits sans incidence sur la trésorerie :    
Dotations (Reprises) amortissements, provisions, dépréciations 16 707 11 227
Valeur nette comptables des immobilisations corporelles et incorporelles cédées - 1 275
Charges (Produits) financiers 203 (178)
Charge (Produit) d'impôt de l'exercice 37 249 30 696
Paiements par remise d'actions 2 557 2 117
Marge brute d'autofinancement 255 578 179 239
Impôt de l'exercice décaissé (39 906) (34 853)
Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité :    
- Stocks et en cours 691 1 051
- Créances clients et comptes rattachés (18 689) 33 010
- Dettes fournisseurs et comptes rattachés 3 733 2 832
- Autres actifs et passifs opérationnels (47 773) 31 221
Flux net de trésorerie généré par l'activité (Total I) 153 633 212 500
Opérations d'investissement    
Acquisition d'immobilisations (13 738) (16 028)
Cession d'immobilisations (30)
Prise de contrôle sur des filiales nettes de la trésorerie et équivalents de trésorerie acquis (8 042) 0
Perte de contrôle sur des filiales nettes de la trésorerie et équivalents de trésorerie cédés - (56)
Investissements financiers (1) (113)
Cessions d'actifs financiers 172 104
Actions auto détenues (1 563) (17 237)
Variation des autres immobilisations financières (7) 89
Flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement (Total II) (23 178) (33 272)
Opérations de financement    
Dividendes versés aux actionnaires (157 569) (115 744)
Remboursement de dettes financières (2 162) (2 399)
Augmentation de dettes financières 2 274 786
Intérêts décaissés (154) (74)
Intérêts reçus 326 48
Flux net de trésorerie lié aux opérations de financement (Total III) (157 284) (117 383)
Incidence des variations de cours des devises (IV) (444) 215
Variation de trésorerie (I+II+III+IV) (27 274) 62 060
Trésorerie d'ouverture 169 016 141 744
Trésorerie de clôture 141 744 203 804
Variation de trésorerie (27 274) 62 060

Annexe 4 : Estimation de commandes à 10 ans

En unités   Estimations commandes (1)
Méthaniers    330-360
Ethaniers   25-40
FSRU   <10
FLNG   5
Réservoirs terrestres et sous-marins (GBS)   25-30

(1) Période 2022-2031. La Société rappelle que le nombre de nouvelles commandes peut faire l’objet de fortes variations d’un trimestre à l’autre, voire d’une année sur l’autre, sans pour autant que soient remis en cause les fondamentaux sur lesquels repose son modèle économique.

1 Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée générale du 31 mai 2022.2 Voir le communiqué de presse ad hoc diffusé le 8 février 2022.3 Inclut le remplacement d’un FSRU par un méthanier.4 Floating Storage Unit : unité flottante de stockage.5 Floating Storage and Regasification Unit : unité flottante de stockage et de regazéification du GNL.6 Floating Liquefied Natural Gas vessel : unité de liquéfaction de GNL.7 Gravity Base Structure : plateforme gravitaire de stockage de GNL.8 Auquel s’ajoutent 628 milliers d’euros de subventions, soit 5 597 milliers d’euros de revenus au total.

9 L’EBITDA correspond à l’EBIT auquel s’ajoutent les dotations aux amortissements sur immobilisations et les dépréciations d’actifs de tests de valeur liées aux dites immobilisations, en normes IFRS.10 Le résultat net par action a été calculé sur la base du nombre moyen pondéré d’actions en circulation, soit 37 071 013 actions au 31 décembre 2020 et 37 927 632 actions au 31 décembre 2021.11 Redevances tirées de l’activité principale, c’est-à-dire hors GNL carburant et hors services.

 

Pièce jointe

  • IR-CP-FY 2021-17 02 2022 FR
Gaztransport Et Technigaz (EU:GTT)
Graphique Historique de l'Action
De Déc 2022 à Jan 2023 Plus de graphiques de la Bourse Gaztransport Et Technigaz
Gaztransport Et Technigaz (EU:GTT)
Graphique Historique de l'Action
De Jan 2022 à Jan 2023 Plus de graphiques de la Bourse Gaztransport Et Technigaz