PARIS (Agefi-Dow Jones)--Même s'il affiche encore des taux de croissance remarquables, le secteur du luxe devrait connaître un coup de frein au quatrième trimestre et en 2023, souligne HSBC. La banque a revu sa prévision de croissance des ventes du secteur à 7,5% en 2023, contre 9,2% précédemment, citant le ralentissement des principales économies développées, la baisse des marchés financiers et du sentiment des consommateurs.



Si LVMH et Hermès représentent des valeurs refuge dans ce contexte, les deux titres se sont déjà beaucoup appréciés dernièrement, ce qui limite leur potentiel de hausse, estime l'intermédiaire financier.



Kering peut en revanche tirer son épingle du jeu après avoir pâti des contreperformances de sa marque Gucci en Chine. "Si la direction montre que des actions sont prises pour relancer la marque en Chine continentale [...] les investisseurs sont susceptibles d'accepter quelques à-coups sur une trajectoire plus fructueuse dans la région", souligne HSBC.



La banque a maintenu sa recommandation d'achat sur Kering et relevé son objectif de cours de 600 à 670 euros.



La banque a abaissé sa recommandation sur LVMH de "achat" à "conserver", tout en relevant son objectif de cours de 720 à 725 euros. HSBC a par ailleurs abaissé sa recommandation sur Hermès de "achat" à "conserver" et relevé son objectif de cours sur le sellier de 1.350 à 1.500 euros.



A 15h00, les titres de LVMH, Hermès et Kering reculaient tous de 2,3%.



-François Schott, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 47 92; fschott@agefi.fr ed: ECH



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



September 01, 2022 09:08 ET (13:08 GMT)




Copyright (c) 2022 L'AGEFI SA
Hermes (EU:RMS)
Graphique Historique de l'Action
De Nov 2022 à Déc 2022 Plus de graphiques de la Bourse Hermes
Hermes (EU:RMS)
Graphique Historique de l'Action
De Déc 2021 à Déc 2022 Plus de graphiques de la Bourse Hermes