PARIS (Agefi-Dow Jones)--Les valeurs du luxe progressent mardi après que Pékin a annoncé son intention d'assouplir les restrictions à l'entrée sur son territoire, ce qui pourrait conduire à un retour des touristes chinois en Europe.



Vers 15h30, le numéro un mondial du luxe LVMH s'adjugeait 2,6%. Kering gagnait 2,3% et Hermès prenait 1,9%. A Milan, Moncler, Tod's et Salvatore Ferragamo progressaient de 2,6%, 1,5% et 1,6%, respectivement.



Les autorités sanitaires chinoises ont annoncé lundi la fin de la quarantaine obligatoire pour les personnes en provenance de l'étranger à compter de début janvier. La Commission nationale de la santé a également déclaré qu'elle prévoyait de ne plus considérer le Covid-19 comme une maladie infectieuse de "classe A", qui nécessite des mesures de contrôle rigoureuses, et de rétrograder la gestion du virus à la "classe B", qui requiert un traitement et une prévention plus élémentaires.



L'assouplissement des restrictions aux frontières chinoises est un signal positif pour les groupes de luxe. Le secteur dépendait fortement des dépenses des touristes chinois en Europe avant la pandémie. Dans un rapport publié le mois dernier, la société de conseil Bain & Co. avait souligné que si les consommateurs chinois représentaient un tiers des dépenses mondiales en produits de luxe en 2018, cette part devrait chuter dans une fourchette de 17% à 19% pour l'année en cours.



Les inquiétudes concernant les dépenses des Chinois ont pesé sur les cours des actions du secteur du luxe cette année. Dans les capitales européennes, un certain nombre de boutiques de luxe et de centres commerciaux construits ou aménagés pour la clientèle chinoise ont été sous-utilisés ou fermés, même après la levée des restrictions sanitaires.



Ce manque à gagner a été en partie compensé par la forte progression des dépenses de la clientèle américaine, à la faveur de la vigueur du dollar et des économies accumulées pendant la pandémie.



Cependant, Bain indique que la dépendance du secteur à l'égard des dépenses de consommation chinoises devrait s'accentuer dans les années à venir. Le cabinet de conseil estime que d'ici à 2030, les ventes à la clientèle chinoise représenteront jusqu'à 40% du marché des produits de luxe personnels, qui devrait s'établir à plus de 550 milliards d'euros à cette date.



-Nick Kostov, The Wall Street Journal (Version française François Schott) ed: LBO



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



December 27, 2022 09:48 ET (14:48 GMT)




Copyright (c) 2022 Dow Jones & Company, Inc.
Hermes (EU:RMS)
Graphique Historique de l'Action
De Nov 2023 à Déc 2023 Plus de graphiques de la Bourse Hermes
Hermes (EU:RMS)
Graphique Historique de l'Action
De Déc 2022 à Déc 2023 Plus de graphiques de la Bourse Hermes