Regulatory News:

Innate Pharma SA (Euronext Paris : IPH ; Nasdaq : IPHA) (« Innate » ou la « Société ») a annoncé aujourd’hui que la combinaison de monalizumab et cetuximab n’a pas atteint le seuil prédéfini d’efficacité dans l’analyse intermédiaire de futilité prévue au protocole de l’étude clinique de Phase 3 INTERLINK‑1 menée par AstraZeneca (LES/STO/Nasdaq : AZN). Sur la base de ces résultats et de la recommandation d’un Comité indépendant de contrôle des données (Independent Data Monitoring Committee - IDMC), AstraZeneca a informé Innate que l’étude sera interrompue. Il n’y a pas résultats additionnels concernant la tolérance. AstraZeneca prévoit de présenter les données ultérieurement.

L’étude INTERLINK-1, menée par AstraZeneca, évaluait monalizumab en combinaison avec cetuximab contre cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique prétraités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1.

« L'objectif d'INTERLINK-1 était d’évaluer un nouveau schéma d'immunothérapie suite aux signaux encourageants observés dans des études non randomisées de Phase 1b/2 dans les cancers de la tête et du cou chez des patients ayant reçu un traitement d'immunothérapie préalable. Bien que nous soyons déçus par le résultat de cette étude, les conclusions contribuent à faire progresser notre compréhension du rôle de l'immunothérapie dans ce contexte, » commente Mondher Mahjoubi, Président du Directoire d’Innate Pharma. « Nous restons confiants dans le programme de développement de monalizumab dans le cancer du poumon, pour lequel des données issues des études cliniques randomisées de Phase 2 COAST et Neo‑COAST ont été précédemment présentées. Nous concentrons nos efforts sur l’étude de Phase 3 PACIFIC-9 dans le cancer du poumon de stade III non opérable, ainsi que sur l’étude de Phase 2 NeoCOAST-2 dans le cadre du traitement néoadjuvant du cancer du poumon au stade précoce. »

Susan Galbraith, Vice-Présidente Executive, R&D Oncologie d’AstraZeneca, commente : « Nous sommes déçus par ce résultat et ce qu'il signifie pour les patients. Nous tenons à remercier les patients, les investigateurs et les professionnels de santé qui ont consacré leur temps et leur expertise à cet essai, qui a fait progresser notre compréhension du cancer métastatique de la tête et du cou. Nous continuons à explorer l'impact de monalizumab chez les patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules à travers différents essais, dont l'essai de Phase 3 PACIFIC-9. »

Monalizumab, le candidat-médicament sous partenariat le plus avancé d’Innate, est un anticorps inhibiteur de point de contrôle immunitaire potentiellement « first in class », ciblant les récepteurs NKG2A exprimés sur les lymphocytes cytotoxiques NK et T CD8 infiltrés dans la tumeur. Il est actuellement étudié dans l’étude clinique de Phase 3 PACIFIC-9, menée par AstraZeneca, qui évalue durvalumab (anti-PD-L1) en combinaison avec monalizumab ou oleclumab (l’anti-CD73) d’AstraZeneca chez des patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules, de stade III, non opérable, qui n'ont pas progressé après une chimio-radiothérapie à base de sels de platine simultanée.

À propos d’INTERLINK-1:

INTERLINK-1 était une étude de Phase 3 à l’échelle internationale, multicentrique, randomisée et en double aveugle, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab contre le placebo en combinaison avec cetuximab, conçue pour recruter environ 600 patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou récurrent ou métastatique, qui ont été préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine et des inhibiteurs de PD-(L)1.

Le critère de jugement principal était la survie globale chez les patients dont le cancer n’est pas lié au papillomavirus humain (HPV). Les critères de jugement secondaires incluaient la survie globale de tous les patients randomisés, la survie sans progression, le taux de réponse global, la durée de la réponse, la tolérance et la qualité de vie. Des détails supplémentaires sur l'essai clinique INTERLINK-1 sont disponibles ici.

À propos de monalizumab :

Monalizumab est un anticorps inhibiteur de point de contrôle immunitaire potentiellement « first in class », ciblant les récepteurs NKG2A exprimés sur les lymphocytes cytotoxiques NK et T CD8 infiltrés dans la tumeur.

NKG2A est un récepteur inhibiteur reconnaissant HLA-E ; cette reconnaissance empêche l’activation des cellules immunitaires exprimant NKG2A. Différentes tumeurs solides ou hématologiques expriment HLA-E, ce qui les protège de la destruction par les cellules immunitaires NKG2A+. Monalizumab pourrait rétablir une réponse antitumorale médiée à la fois par les cellules NK et les lymphocytes T mais également accroître le potentiel cytotoxique d’autres anticorps thérapeutiques.

Le développement en cours de monalizumab est axé sur des stratégies de combinaisons thérapeutiques dans différentes indications, incluant notamment le cancer du poumon au stade précoce avec l’essai de Phase 3 PACIFIC-9 chez les adultes atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules, de stade III, non opérable, qui n'ont pas progressé après une chimio-radiothérapie à base de sels de platine simultanée, ainsi que l’essai de Phase 2 NeoCOAST dans des stades précoces de cancer du poumon non à petites cellules.

À propos de l’accord entre Innate et AstraZeneca sur monalizumab :

En octobre 2018, AstraZeneca a acquis l’intégralité des droits de monalizumab en oncologie en exerçant son option dans le cadre de l’accord de co-développement et de commercialisation initié en 2015.

Les termes financiers de l’accord prévoient des paiements potentiels à Innate Pharma pouvant aller jusqu’à 1,275 milliard de dollars. En tenant compte du paiement de 50 millions de dollars reçu pour l’inclusion du premier patient dans l’essai clinique de Phase 3 PACIFIC-9, Innate Pharma a déjà reçu 450 millions de dollars.

Pour toute indication d’oncologie, AstraZeneca enregistrera les ventes et paiera des redevances sur les ventes nettes, dont le taux varie entre low double-digit et mid-teen, dans le monde, hormis en Europe où Innate Pharma percevra 50% des profits et des pertes. Innate co-finance le programme de développement de Phase 3 de monalizumab à hauteur de 30%, une limite à l’engagement financier d’Innate ayant été préétablie.

À propos d’Innate Pharma :

Innate Pharma S.A. est une société de biotechnologies au stade clinique, spécialisée en immuno-oncologie et dédiée à l’amélioration du traitement des cancers grâce à des anticorps thérapeutiques innovants exploitant le système immunitaire.

Le large portefeuille d’anticorps d’Innate Pharma inclut plusieurs candidats potentiellement « first-in-class » aux stades clinique et préclinique dans des cancers où le besoin médical est important.

Innate Pharma est pionnière dans la compréhension de la biologie des cellules NK et a développé son expertise dans le microenvironnement tumoral et les antigènes tumoraux, ainsi que dans l'ingénierie des anticorps. Son approche innovante lui a permis de construire un portefeuille propriétaire diversifié et de nouer des alliances avec des sociétés leaders de la biopharmacie comme Bristol-Myers Squibb, Novo Nordisk A/S ou Sanofi ainsi qu’un partenariat multi-produits avec AstraZeneca.

Basée à Marseille, avec une filiale à Rockville (Maryland, Etats-Unis), Innate Pharma est cotée en bourse sur Euronext Paris et sur Nasdaq aux Etats-Unis.

Retrouvez Innate Pharma sur www.innate-pharma.com.

Informations pratiques :

Code ISIN

FR0010331421

Code mnémonique

Euronext : IPH Nasdaq : IPHA

LEI

9695002Y8420ZB8HJE29

Avertissement concernant les informations prospectives et les facteurs de risques :

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives, y compris celles au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. L'emploi de certains termes, notamment « croire », « potentiel », « s'attendre à » et « sera » et d'autres expressions semblables, vise à identifier des énoncés prospectifs. Bien que la Société considère que ses projections sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations prospectives peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, ce qui pourrait donner lieu à des résultats substantiellement différents de ceux anticipés. Ces aléas et incertitudes comprennent notamment les incertitudes inhérentes à la recherche et développement, y compris celles relatives à l’innocuité, aux progrès et aux résultats des essais cliniques et des études précliniques en cours ou prévus, aux examens et autorisations d’autorités réglementaires concernant les produits-candidats de la Société, des efforts commerciaux de la Société, la capacité de la Société à continuer à lever des fonds pour son développement et l’impact global de la pandémie de COVID-19 sur les systèmes de santé ainsi que les activités, la situation financière et les résultats de la Société. Pour des considérations supplémentaires en matière de risques et d’incertitudes pouvant faire différer les résultats effectifs, la situation financière, la performance et les réussites de la Société, merci de vous référer à la section « Facteurs de Risques » du Document d’Enregistrement Universel déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), disponible sur les sites Internet d’Innate Pharma (www.innate-pharma.com) et de l’AMF (www.amf-france.org), et les documents et rapports publics déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, y compris le rapport annuel sur « Form 20-F » pour l’exercice clos le 31 décembre 2021 et les documents et rapports subséquents déposés auprès de l'AMF ou de la SEC, ou autrement rendus publics, par la Société.

Le présent communiqué, et les informations qu’il contient, ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription, des actions d’Innate Pharma dans un quelconque pays.

Relations investisseurs et Presse

Innate Pharma Henry Wheeler Tel.: +33 484 90 32 88 Henry.wheeler@innate-pharma.fr

ATCG Press Marie Puvieux Tel. : +33 (0)9 81 87 46 72 innate-pharma@atcg-partners.com

Innate Pharma (EU:IPH)
Graphique Historique de l'Action
De Sept 2022 à Oct 2022 Plus de graphiques de la Bourse Innate Pharma
Innate Pharma (EU:IPH)
Graphique Historique de l'Action
De Oct 2021 à Oct 2022 Plus de graphiques de la Bourse Innate Pharma