(Actualisation: nouveau cours de Bourse, nouveaux commentaires d'analystes, contexte sur Valeo Siemens eAutomotive)



PARIS (Agefi-Dow Jones)--L'équipementier automobile Valeo chute en Bourse vendredi, après avoir annoncé des perspectives pour 2022 jugées prudentes par les analystes. Le groupe a également présenté sa stratégie à l'horizon 2025, misant sur l'accélération de l'électrification et des technologies d'assistance à la conduite pour assurer sa croissance et la progression de ses marges.



A 16h10, l'action Valeo perdait 13,4%, à 20,44 euros. La banque JPMorgan Cazenove qualifie de prudents les objectifs du groupe pour 2022, tandis que Jefferies les juge "un peu faibles". "Le marché attendait beaucoup mieux [pour 2022, NDLR], toutes les cibles sont décevantes", appuie un analyste parisien.



Pour la seule année 2022, Valeo compte réaliser un chiffre d'affaires compris entre 19,2 milliards et 20 milliards d'euros, une marge d'Ebitda située entre 11,8% et 12,3%, une marge opérationnelle de 3,2% à 3,7%, et un flux de trésorerie disponible d'environ 320 millions d'euros.



Ces objectifs "ne prennent pas en compte les conséquences potentiellement défavorables sur l'environnement économique et financier, des récents développement de la crise russo-ukrainienne, par exemple une baisse des volumes de production ou une hausse des prix de l'énergie ou des matières premières au-delà des prix connus début 2022", a prévenu l'entreprise.



A plus long terme, dans le cadre de son nouveau plan stratégique "Move Up", Valeo vise à l'horizon 2025 des revenus d'environ 27,5 milliards d'euros, une marge brute d'exploitation (Ebitda) de l'ordre de 14,5%, une marge opérationnelle autour de 6,5% et une génération de trésorerie annuelle comprise entre 800 millions et 1 milliard d'euros.



"La marge opérationnelle prévue pour 2025 est faible au regard de la croissance promise par l'entreprise", estime Jean-Louis Sempé, analyste chez Invest Securities. Cela "s'explique probablement par l'impact de la coentreprise Valeo Siemens eAutomotive dont la marge sera encore dilutive" pour l'ensemble du groupe, juge l'intermédiaire financier.



Valeo a annoncé au début du mois un accord pour racheter les 50% détenus par l'allemand Siemens dans cette société spécialisée dans les moteurs à haute tension. Le groupe prévoit l'intégration à 100% de cette entreprise à partir du 1er juillet. Valeo Siemens eAutomotive accuse pour l'heure d'importantes pertes, avec une contribution négative de 255 millions d'euros au niveau du résultat net de Valeo en 2021. L'équipementier a indiqué vendredi qu'en consolidant cette société à 100%, sa marge opérationnelle 2021 aurait été de 1,7% au lieu de 4%.



Le directeur général de Valeo, Christophe Périllat, a reconnu lors d'une conférence avec des analystes que l'intégration de Valeo Siemens eAutomotive serait l'un des défis du groupe cette année.



Un plan de cessions de 500 millions d'euros



Dans le marché de la première monte, Valeo compte dégager une croissance des ventes supérieure de 5 points de pourcentage en moyenne à l'évolution annuelle de la production automobile sur la période 2021-2025.



Le groupe entend capitaliser sur "l'hyper-croissance" de l'électrification et des systèmes d'aides avancés à la conduite (ADAS) pour réaliser ses ambitions.



Par pôle d'activité, Valeo vise une croissance annuelle de 15% pour les systèmes de propulsion sur la période 2021-2025, de 11% pour les systèmes thermiques, de 16% pour les systèmes de confort et d'aide à la conduite et de 10% pour les systèmes de visibilité.



Christophe Périllat a indiqué que la part des "produits spécifiquement liés aux moteurs à combustion interne" allait sensiblement diminuer, passant de 11% des ventes en 2021 à 4% en 2030.



Valeo va par ailleurs céder des actifs stratégiques pour une valeur totale de 500 millions d'euros afin de se désendetter. Le ratio d'endettement, mesuré par la dette nette rapportée à l'Ebitda, passera ainsi à moins de 0,7 en 2025, contre 1,34 à fin 2021. Christophe Périllat a indiqué que l'équipementier espérait réaliser ce plan de cessions d'ici à la fin 2023, si les conditions de marché le permettent.



Progression du dividende



En termes de politique de rémunération de l'actionnaire, Valeo a indiqué avoir pour objectif "une augmentation progressive du dividende par action en valeur".



Le groupe a publié ces ambitions à moyen terme et ces perspectives pour 2022 en dévoilant des résultats annuels en ligne avec les indications données le mois dernier, sur la base de données préliminaires non auditées.



En 2021, Valeo a enregistré un bénéfice net de 175 millions d'euros contre une perte nette de 1,1 milliard d'euros en 2020.



Comme annoncé en janvier, les revenus se sont établis à 17,3 milliards d'euros, en hausse de 5% par rapport à 2020 en données publiées et de 6% en données comparables.



L'Ebitda s'est inscrit à 2,31 milliards d'euros, en hausse de 53% sur un an. La marge correspondante s'est établie à 13,4%, comme indiqué en janvier.



Le groupe a dégagé un flux de trésorerie libre de 292 millions d'euros.



Valeo a par ailleurs annoncé qu'il proposerait un dividende de 35 centimes par action au titre de l'exercice 2021 contre 30 centimes au titre de 2020.



-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed : LBO-FXS



(François Schott a contribué à cet article)





COMMUNIQUES FINANCIERS DE VALEO :





http://www.valeo.com/fr/communiques-presse/



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



February 25, 2022 10:16 ET (15:16 GMT)




Copyright (c) 2022 L'AGEFI SA
Valeo (EU:FR)
Graphique Historique de l'Action
De Juin 2022 à Juil 2022 Plus de graphiques de la Bourse Valeo
Valeo (EU:FR)
Graphique Historique de l'Action
De Juil 2021 à Juil 2022 Plus de graphiques de la Bourse Valeo