(Actualisation: précisions sur l'activité au premier semestre, commentaires de la directrice générale sur le début du troisième trimestre, communiqué sur la fusion-absorption de l'ex-Suez, réaction en Bourse)



PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le groupe de services aux collectivités Veolia a confirmé mercredi ses objectifs pour 2022, après avoir enregistré une hausse de ses résultats au premier semestre, grâce notamment aux prix élevés de l'énergie sur la période.



Pour l'exercice en cours, Veolia vise toujours une progression organique de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) comprise entre 4% et 6%. Cette croissance devrait se situer sur l'ensemble de l'année, comme au premier semestre, dans le haut de la fourchette de prévisions, a précisé la nouvelle directrice générale de Veolia, Estelle Brachlianoff, qui a pris ses fonctions le 1er juillet, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.



Veolia continue également de tabler pour cette année sur une "solide croissance organique" de son chiffre d'affaires ainsi que sur un résultat net courant autour de 1,1 milliard d'euros, a indiqué le groupe dans un communiqué.



Au premier semestre, l'Ebitda de Veolia s'est inscrit à 2,95 milliard d'euros, en hausse de 41,9% sur un an en données courantes, de 40,4% à changes constants et de 5,6% à périmètre et changes constants. L'Ebitda publié de Veolia avait atteint 2,08 milliards d'euros au premier semestre 2021. Ce montant ne comprend pas la contribution de Suez qui a été intégré au groupe en janvier 2022. En incluant Suez, l'Ebitda de Veolia au premier semestre 2021 ressortait à 2,79 milliards d'euros, en croissance de 6,1% à périmètre et change constants.



Veolia a réalisé un chiffre d'affaires semestriel de 20,2 milliards d'euros, en hausse sur un an de 48% en données courantes, de 46,2% à taux de change constants et de 14,4% à périmètre et changes constants. Au premier semestre 2021, le chiffre d'affaires de Veolia était de 13,65 milliards d'euros, hors Suez, et de 17,77 milliards d'euros Suez inclus.



Effet positif de 1,11 milliard d'euros lié au prix des énergies



Le chiffre d'affaires de Veolia au premier semestre a notamment été porté par un effet positif des prix des énérgies de 1,11 milliard d'euros, "sous l'effet de la hausse des tarifs de chaleur et d'électricité principalement en Europe centrale et orientale", a indiqué le groupe.



En outre, le deuxième trimestre a suivi la même trajectoire positive que celle du premier trimestre et la tendance se poursuit au début du troisième trimestre, a indiqué Estelle Brachlianoff.



Au premier semestre, le groupe spécialisé dans le traitement de l'eau et des déchets a dégagé un résultat net courant part du groupe, qui correspond au résultat net retraité de certains produits ou charges exceptionnels, de 528 millions d'euros, contre 516 millions d'euros un an plus tôt.



Le résultat net publié part du groupe a de son côté reculé à 236 millions d'euros, contre 301 millions d'euros un an plus tôt, lesté notamment par les coûts afférents à l'acquisition de Suez, à hauteur de 154 millions d'euros, et par la dépréciation des activités du groupe en Russie, pour 80 millions d'euros.



Le résultat opérationnel (Ebit) courant a atteint 1,48 milliard d'euros, contre 901 millions d'euros en données publiées et 1,27 milliard d'euros en incluant Suez au premier semestre 2021.



Veolia a indiqué avoir réalisé 178 millions d'euros d'économies au premier semestre, auxquelles s'ajoutent 52 millions d'euros de synergies liées au rachat de Suez, "en ligne avec l'objectif annuel". Sur l'ensemble de l'exercice 2022, Veolia compte toujours réaliser des économies de coûts supérieures à 350 millions d'euros, avec, en plus, 100 millions d'euros de synergies liées à la première année d'intégration de Suez.



A fin juin, l'endettement net de Veolia s'inscrivait à 22,35 milliards d'euros, contre 9,53 milliards d'euros au 31 décembre 2021, en raison notamment de la variation de périmètre liée à l'acquisition de Suez.



Réalisation définitive de la fusion avec Suez fin octobre



Dans un communiqué séparé, Veolia a annoncé avoir signé un traité de fusion relatif à la fusion-absorption de Vigie SA, l'ex-Suez SA, dont la réalisation définitive est prévue le 31 octobre 2022.



"Cette fusion a pour objectif de simplifier et rationaliser la structure juridique du groupe Veolia", a indiqué le groupe. Veolia a bouclé début 2022 le rachat de son concurrent Suez par le biais d'une offre publique d'achat (OPA) suivie d'un retrait obligatoire.



Vers 10h20, l'action Veolia perdait 2,7% à 24,02 euros, tandis que l'indice CAC 40 grappillait 0,1%.



-Alice Doré, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 90; adore@agefi.fr ed: VLV



COMMUNIQUES FINANCIERS DE VEOLIA:



https://www.veolia.com/fr/groupe/espace-finance



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



August 03, 2022 04:32 ET (08:32 GMT)




Copyright (c) 2022 L'AGEFI SA
Veolia Environnement (EU:VIE)
Graphique Historique de l'Action
De Sept 2022 à Oct 2022 Plus de graphiques de la Bourse Veolia Environnement
Veolia Environnement (EU:VIE)
Graphique Historique de l'Action
De Oct 2021 à Oct 2022 Plus de graphiques de la Bourse Veolia Environnement