(Actualisation: réactions de proches de Twitter et du PDG de la plateforme)



NEW YORK (Agefi-Dow Jones)--Le milliardaire Elon Musk a semé le trouble vendredi en annonçant en début de matinée sur Twitter que son projet d'acquisition du réseau social pour 44 milliards de dollars était "temporairement suspendu" dans l'attente de chiffres sur le nombre de faux comptes d'utilisateurs. S'exprimant plus d'une heure après sur le même réseau social, le directeur général de Tesla s'est toutefois dit "déterminé" à réaliser l'opération.



Elon Musk a à plusieurs reprises indiqué qu'il était important de supprimer les faux comptes et le spam pour augmenter la valeur de Twitter. Si les faux comptes représentent une proportion d'utilisateurs supérieure aux estimations initiales d'Elon Musk, le responsable pourrait renégocier le prix d'achat.



L'action Twitter a chuté de près de 10% en séance à Wall Street, à 40,7 dollars, après ces déclarations. Le titre avait plongé d'environ 25% en préouverture après le premier tweet évoquant la suspension de l'opération par le responsable.



Des personnes proches de la direction de Twitter ont minimisé l'importance du premier tweet d'Elon Musk et ont déclaré qu'il fallait avant tout retenir le second, indiquant que l'accord restait sur les rails. La société continue de travailler à la réalisation de l'accord d'acquisition et fournit à Elon Musk toutes les informations pertinentes conformément aux termes du contrat, selon une personne au fait des intentions de Twitter.



Vendredi, le PDG de Twitter, Parag Agrawal, a déclaré dans un tweet : "Bien que je m'attende à ce que l'accord soit conclu, nous devons nous préparer à tous les scénarios", au lendemain de l'annonce en interne d'un gel des embauches et des réductions de coûts.



Elon Musk propose de racheter Twitter pour 54,20 dollars par action, soit un montant total d'environ 44 milliards de dollars.



Un développement plutôt étrange



Avant le deuxième tweet d'Elon Musk, certains investisseurs estimaient que la pause annoncée de l'acquisition signifiait potentiellement que l'opération pourrait être abandonnée.



"Je pense qu'il est potentiellement en train de préparer le terrain pour s'extirper de la transaction. C'est certainement l'interprétation qu'en fait le marché", remarquait ainsi Michael Hewson, analyste en chef des marchés chez CMC Markets. "Mais nous devrons patienter, c'est un peu étrange de réaliser toutes ces démarches et de réunir les fonds, puis de tout suspendre soudainement. C'est un développement plutôt étrange", ajoutait l'opérateur de marché.



Jeudi, un porte-parole de Twitter avait indiqué que le groupe prévoyait de suspendre les embauches et les remplacements, sauf cas exceptionnels, et de réduire ses coûts non salariaux, le marché de la publicité numérique rencontrant des difficultés dues aux turbulences économiques mondiales et à la guerre en Ukraine. Dans l'ensemble du secteur technologique, les entreprises réduisent leurs effectifs et leurs dépenses, ou embauchent moins.



Dans ce contexte et en raison de la hausse des rendements obligataires induite par le resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed), les valeurs technologiques baissent depuis plusieurs mois à Wall Street. L'action Twitter a toujours évolué sous le prix unitaire de 54,20 dollars proposé par Elon Musk, les investisseurs se demandant si l'offre ne finirait pas par être révisée, voire abandonnée.



Dans son dernier rapport d'activité, Twitter estimait que les faux comptes et le spam représentaient moins de 5% de ses utilisateurs quotidiens actifs au cours des trois premiers mois de 2022. Le réseau social précisait que son estimation était basée sur un échantillon de comptes et que "le nombre réel de faux comptes ou de comptes de spam pourrait être plus élevé que nos estimations".



Elon Musk avait précédemment souligné qu'il entendait assouplir la modération des contenus diffusés sur la plateforme qui a peiné à concilier la liberté des conversations et l'attractivité des contenus pour les annonceurs publicitaires.



-Michael Wright, The Wall Street Journal, et Al Root, Barron's



(Version française et contribution Valérie Venck, Jérôme Batteau et Eric Chalmet) ed: ECH - VLV



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



May 13, 2022 15:50 ET (19:50 GMT)




Copyright (c) 2022 L'AGEFI SA
Tesla (NASDAQ:TSLA)
Graphique Historique de l'Action
De Avr 2022 à Mai 2022 Plus de graphiques de la Bourse Tesla
Tesla (NASDAQ:TSLA)
Graphique Historique de l'Action
De Mai 2021 à Mai 2022 Plus de graphiques de la Bourse Tesla