Stephen Wilmot ,



The Wall Street Journal





DETROIT (Agefi-Dow Jones)--Dans un secteur automobile en pleine mutation, les investisseurs auraient tort d'accorder trop d'importance aux véhicules électriques déjà disponibles sur le marché. Comme le montre le salon de Détroit, l'avenir s'annonce très différent.



General Motors, Ford et la maison mère de Chrysler, Stellantis, sont de loin les principaux exposants du salon, qui a débuté mercredi avec une visite du président américain, Joe Biden. Le F-150 Lightning de Ford côtoie le modèle concurrent de GM, la version électrique du Chevrolet Silverado. Stellantis a de son côté choisi de mettre en avant le système électrique à quatre roues motrices de la marque Jeep, baptisé "4xe", qui a fait de la Jeep Wrangler le modèle hybride le plus vendu aux Etats-Unis.



Wall Street a déjà désigné le futur vainqueur de la compétition en cours: l'action Ford se négocie à 7 fois les bénéfices attendus, contre un multiple de 6 pour GM et de seulement 3 pour Stellantis. Ford est le seul constructeur de Detroit, aux côtés de Tesla, qui figure parmi les 5 titres les plus recherchés sur la plateforme de trading Robinhood.



Ford en pole position



Cette différence de valorisation s'explique par la gamme de véhicules électriques dont disposent déjà les trois groupes de Detroit. Le F-150 Lightning est disponible à la vente, malgré de faibles volumes de production et une longue liste d'attente pour les clients. Les modèles grand public de GM, le Chevrolet Equinox EV présenté la semaine dernière et l'utilitaire électrique Silverado, ne seront pas livrés à leurs propriétaires avant l'année prochaine. Stellantis est encore plus en retard sur le marché nord-américain: la première Jeep entièrement électrique ne doit être mise en production qu'en 2024 et n'est pas présente au salon.



L'avance prise par Ford pourra lui permettre de gagner des clients sur ses rivaux dans un premier temps. Mais la préférence que lui accordent les investisseurs semble un peu prématurée.



GM a investi massivement dans l'électrique mais a donné la priorité à la production de ses propres batteries plutôt qu'au lancement rapide de nouveaux modèles. Lorsque GM sera en mesure d'accélérer sa production de voitures électriques, il n'est pas certain que Ford pourra suivre la cadence sur le plan opérationnel. GM pourrait faire figure de tortue et Ford de lièvre, selon l'analyste de RBC, Joseph Spak.



Relocalisation de la production



Le nouveau Chevrolet Equinox est un bon exemple. GM souhaite commercialiser son véhicule électrique à 30.000 dollars, un prix d'entrée bien plus faible que celui de modèles similaires comme la Ford Mustang Mach-E, le Model Y de Tesla ou la Hyundai Ioniq 5. Ford s'est dépêché pour lancer la production à grande échelle et a noué un partenariat avec le géant chinois des batteries CATL. Cette stratégie semble un peu précipitée à la lumière des nouveaux crédits d'impôts votés aux Etats-Unis pour soutenir la production locale de véhicules électriques. A partir de 2024, il est probable que les véhicules équipés de batteries chinoises ne pourront pas bénéficier de ces aides.



La valorisation de Stellantis est encore plus faible que celle de GM. Jusqu'à présent, le plan de rattrapage du groupe dans l'électrique consistait essentiellement en une série de chiffres et de dates et manquait de nouveaux produits excitants susceptibles de convaincre les investisseurs.



Mais la situation est en train de changer. Le salon de Detroit présente le nouveau modèle de Dodge hyperpuissant équipé de batteries dévoilé le mois dernier et le groupe a publié la semaine dernière les premières photos de deux Jeep entièrement électriques.



Sur la base des véhicules déjà disponibles, Ford fait figure de challenger le plus crédible pour venir contester la suprématie de Tesla. Mais la course est loin d'être terminée. Les gammes de GM et de Stellantis sont appelées à s'étoffer et redonneront des couleurs aux deux constructeurs à Wall Street.



-Stephen Wilmot, The Wall Street Journal (Version française Thomas Varela) ed : ECH



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



September 16, 2022 06:27 ET (10:27 GMT)




Copyright (c) 2022 L'AGEFI SA
Tesla (NASDAQ:TSLA)
Graphique Historique de l'Action
De Nov 2022 à Déc 2022 Plus de graphiques de la Bourse Tesla
Tesla (NASDAQ:TSLA)
Graphique Historique de l'Action
De Déc 2021 à Déc 2022 Plus de graphiques de la Bourse Tesla