Symbole à la TSX : WJX

TORONTO, le 2 mai 2022 /CNW/ - Corporation Wajax (« Wajax » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui ses résultats pour le premier trimestre de 2022.

(en millions de dollars, sauf les données par action)

Trimestres clos les
31 mars


2022

2021

RÉSULTATS CONSOLIDÉS





Produits

439,5

$

387,1

$

           Ventes d'équipement

117,2

$

118,6

$

           Service après-vente

124,5

$

107,1

$

           Pièces industrielles

129,2

$

104,1

$

           Services de réparation technique

59,8

$

49,4

$

           Location d'équipement

8,7

$

7,9

$






Bénéfice net

16,1

$

12,5

$

Résultat de base par action1)

0,75

$

0,59

$






Bénéfice net ajusté2), 3)

15,7

$

12,4

$

Résultat de base par action ajusté1), 2), 3)

0,73

$

0,59

$

 

Iggy Domagalski, président et chef de la direction, a commenté les résultats de la Société : « Au cours du premier trimestre, Wajax a généré des produits solides qui se sont établis à 439,5 millions de dollars, en hausse de 14 % d'un exercice à l'autre, en plus d'afficher une marge bénéficiaire brute plus élevée. Notre ratio de levier financier a diminué à 1,24 fois et nous avons enregistré un carnet de commandes record de 540,1 millions de dollars à la clôture du trimestre.2) Nous sommes heureux de ces résultats et du maintien de notre excellente performance à l'égard de nos activités, et nous sommes impatients de retrouver nos actionnaires lors de la prochaine assemblée annuelle. »

Faits saillants du premier trimestre
  • Au premier trimestre de 2022, les produits ont augmenté de 52,4 millions de dollars, ou 13,5 %, pour s'établir à 439,5 millions de dollars, contre 387,1 millions de dollars au premier trimestre de 2021. D'un point de vue régional :
    • Les produits dans l'Ouest canadien se sont établis à 207,0 millions de dollars, ce qui représente une hausse de 32,7 % par rapport à l'exercice précédent essentiellement en raison de la vigueur des services de réparation technique (les « SRT ») et des pièces industrielles sous l'effet des fortes ventes de Tundra Process Solutions Ltd. (« Tundra ») et du dynamisme des ventes de roulements, de même que de la hausse des ventes d'équipement d'exploitation minière, ce qui comprend la livraison d'une grande pelle minière, et de la croissance des produits tirés du service après-vente dans la catégorie de l'exploitation minière et celle de la construction et de l'exploitation forestière.
    • Les produits dans le centre du Canada se sont établis à 76,4 millions de dollars, ce qui représente une diminution de 5,8 % par rapport à l'exercice précédent, essentiellement en raison de la baisse des ventes d'équipement dans la catégorie de la construction et de l'exploitation forestière, facteurs compensés en partie par la vigueur des ventes de pièces industrielles et de systèmes de puissance.
    • Les produits dans l'Est du Canada se sont fixés à 156,1 millions de dollars, ce qui représente une hausse de 4,1 % par rapport à l'exercice précédent, essentiellement attribuable à l'augmentation des ventes de roulements générant des produits tirés des pièces industrielles plus élevés.
  • Au cours du trimestre, la Société n'a comptabilisé aucun remboursement lié à la charge de rémunération à l'égard du programme de Subvention salariale d'urgence du Canada (la « SSUC »). Pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent, la Société était admissible à la SSUC et elle a comptabilisé un montant de 6,3 millions de dollars à titre de remboursement lié à la charge de rémunération, dont une tranche de 2,8 millions de dollars a été attribuée aux coûts des ventes et une tranche de 3,5 millions de dollars a été attribuée aux frais de vente et d'administration en proportion des coûts liés au personnel comptabilisés à ces postes. Une tranche d'environ 2,5 millions de dollars pour le premier trimestre de 2021 de la subvention a été attribuée à des programmes de rémunération complémentaire temporaires pour les travailleurs de première ligne de la Société. La contribution nette au bénéfice avant impôt des montants recouvrés découlant de la SSUC au cours du premier trimestre de 2021 s'est établie à environ 3,8 millions de dollars.
  • La marge bénéficiaire brute s'est établie à 21,3 % au premier trimestre de 2022, en hausse de 1,7 % par rapport à une marge bénéficiaire brute de 19,6 % pour la période correspondante de 2021. Compte non tenu des montants recouvrés découlant de la SSUC de 2,8 millions de dollars pour le premier trimestre de l'exercice précédent, la marge bénéficiaire brute du premier trimestre de 2022 s'est accrue de 2,4 % par rapport à la marge bénéficiaire brute de 18,9 % enregistrée pour la période correspondante de 2021. L'augmentation de la marge est principalement attribuable à la hausse des marges sur l'équipement, ainsi qu'à une proportion plus élevée des ventes de pièces industrielles et de SRT par rapport aux ventes d'équipement.
  • Les frais de vente et d'administration en pourcentage des produits sont passés de 13,9 % au cours du premier trimestre de 2021 à 15,3 % au cours du premier trimestre de 2022. Compte non tenu des montants recouvrés découlant de la SSUC de 3,5 millions de dollars pour le premier trimestre de l'exercice précédent, les frais de vente et d'administration en pourcentage des produits sont passés à 15,3 % au premier trimestre de 2022, par rapport à 14,8 % au premier trimestre de l'exercice précédent. Pour le premier trimestre de 2022, les frais de vente et d'administration ont augmenté de 13,5 millions de dollars par rapport au premier trimestre de 2021 essentiellement en raison du recouvrement des charges liées au personnel de 3,5 millions de dollars découlant de la SSUC au cours de l'exercice précédent alors qu'aucun recouvrement semblable n'a été constaté au cours de l'exercice considéré, de l'accroissement des charges salariales du fait de la hausse du volume d'activités en regard de l'exercice précédent et des frais de vente et d'administration supplémentaires liés à Tundra.
  • Le BAII a augmenté de 4,2 millions de dollars, ou 18,7 %, pour s'établir à 26,4 millions de dollars au premier trimestre de 2022, contre 22,2 millions de dollars pour la période correspondante de 2021.2) L'augmentation du BAII d'un exercice à l'autre est essentiellement attribuable à la hausse des volumes et des marges, ainsi qu'à une plus grande proportion de ventes de pièces et de SRT par rapport aux ventes d'équipement. Ces augmentations ont été contrebalancées en partie par une hausse des frais de vente et d'administration et par un recouvrement des charges liées au personnel découlant de la SSUC au cours de l'exercice précédent, alors qu'aucun recouvrement semblable n'a été constaté au cours de l'exercice considéré.
  • La Société a dégagé un bénéfice net de 16,1 millions de dollars, ou 0,75 $ par action, pour le premier trimestre 2022, comparativement à 12,5 millions de dollars, ou 0,59 $ par action, pour la période correspondante de 2021. La Société a dégagé un bénéfice net ajusté de 15,7 millions de dollars, ou 0,73 $ par action pour le premier trimestre de 2022, contre 12,4 millions de dollars, ou 0,59 $ par action pour la période correspondante de 2021.2)
  • La marge du BAIIA ajusté a diminué, passant de 9,0 % pour le premier trimestre de 2021 à 8,9 % pour la période correspondante de 2022.2) Compte non tenu des montants recouvrés découlant de la SSUC de 6,3 millions de dollars pour le premier trimestre de l'exercice précédent, la marge du BAIIA ajusté a augmenté, passant de 7,4 % en 2021 à 8,9 % pour le premier trimestre de 2022.2)
  • Le carnet de commandes de la Société s'établissait à 540,1 millions de dollars au 31 mars 2022, en hausse de 115,8 millions de dollars, ou 27,3 %, par rapport au carnet de commandes au 31 décembre 2021, en raison de la hausse des commandes dans la plupart des catégories, notamment celles de la construction et de l'exploitation forestière et des SRT et pièces industrielles.2) Le carnet de commandes a augmenté de 263,6 millions de dollars, ou 95,3 %, par rapport au 31 mars 2021, du fait de la hausse des commandes dans la plupart des catégories, notamment celles de la construction et de l'exploitation forestière, de la manutention de matériaux, des systèmes de puissance et des SRT et pièces industrielles.2)
  • Les stocks ont augmenté de 20,4 millions de dollars au cours du premier trimestre de 2022 pour s'établir à 409,1 millions de dollars au 31 mars 2022, du fait surtout de la hausse des stocks d'équipement dans la catégorie de la construction et de l'exploitation forestière ainsi que de l'accroissement de l'équipement de location d'exploitation minière et des stocks de pièces, facteurs contrebalancés en partie par la baisse des stocks d'équipement d'exploitation minière.
  • Le fonds de roulement de 319,7 millions de dollars au 31 mars 2022 a progressé de 6,2 millions de dollars par rapport au 31 décembre 2021 en raison surtout de la hausse des stocks, de l'augmentation des clients et autres débiteurs et de l'accroissement des actifs sur contrat, facteurs qui ont été atténués par une croissance des créditeurs et des passifs contractuels plus élevés.2) Le fonds de roulement moyen des quatre derniers trimestres en pourcentage des ventes des 12 derniers mois était de 19,2 %, soit une diminution de 1,3 % par rapport au 31 décembre 2021, en raison de la combinaison de la baisse du fonds de roulement moyen des quatre derniers trimestres et de l'augmentation des ventes des 12 derniers mois.2)
  • Des entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation de 19,4 millions de dollars ont été inscrites pour le premier trimestre de 2022, comparativement à des entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation de 77,2 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La baisse des entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation de 57,8 millions de dollars est essentiellement attribuable à une diminution des entrées de trésorerie découlant des variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement lié aux activités d'exploitation de 62,0 millions de dollars. Cette diminution est principalement attribuable à la hausse des créances clients du fait des ventes plus élevées pour le trimestre comparativement au trimestre précédent, à la hausse des stocks d'équipement et à l'augmentation de 3,6 millions de dollars des entrées d'équipement de location, facteurs contrebalancés en partie par une augmentation du bénéfice net compte non tenu des éléments sans incidence sur les flux de trésorerie de 4,6 millions de dollars et d'une baisse de 3,1 millions de dollars des impôts sur le bénéfice payés.
  • Le ratio de levier financier de la Société a diminué pour s'établir à 1,24 fois au 31 mars 2022, comparativement à 1,29 fois au 31 décembre 2021.2) Cette diminution s'explique par un niveau d'endettement moindre pour la période à l'étude et un BAIIA des 12 derniers mois plus élevé.1) Le ratio de levier financier garanti de premier rang de la Société était de 0,78 fois au 31 mars 2022, comparativement à 0,82 fois au 31 décembre 2021.2)
  • Le 31 janvier 2022, la Société a annoncé l'acquisition des actifs nets d'exploitation de Process Flow Systems Ltd. (« Process Flow »), une entreprise établie à Thunder Bay, en Ontario. Les actifs nets d'exploitation de Process Flow ont été acquis en échange d'un montant en trésorerie d'environ 4,0 millions de dollars, et d'une contrepartie en fonction du rendement sur une période de trois ans pouvant aller jusqu'à 0,7 million de dollars, payable en trésorerie. Au moment de l'acquisition, le bénéfice des douze derniers mois de Process Flow se chiffrait à 6,5 millions de dollars.
  • Avec pris d'effet le 1er mars 2022, Wajax et Hitachi Construction Machinery Loaders America Inc. (« Hitachi ») ont élargi leur relation de distribution directe au Canada afin d'y inclure des excavatrices de catégorie construction, de l'équipement d'exploitation minière et des pièces pour le service après-vente connexe. Depuis 2001, ces produits étaient fournis à Wajax par l'intermédiaire d'un coentrepreneur tiers de Hitachi Construction Machinery (« HCM »). HCM et son coentrepreneur ont dissous ce partenariat le 28 février 2022.

Le 2 mai 2022, la Société a déclaré un dividende de 0,25 $ par action pour le deuxième trimestre de 2022, payable le 5 juillet 2022 aux actionnaires inscrits le 15 juin 2022.

Iggy Domagalski, président et chef de la direction, a commenté les résultats de la Société : « Forte des produits records et du bénéfice solide dégagés en 2021, Wajax a connu un excellent début d'exercice 2022. Grâce à l'affermissement du bilan de la Société et à l'élargissement de sa gamme de produits et services, nous demeurons convaincus que Wajax se trouve dans une position idéale afin de poursuivre sa croissance en 2022 et au-delà.

Au sujet des perspectives de Wajax pour 2022, M. Domagalski a déclaré : « À mesure que nous progressons en 2022, Wajax observe toujours des données fondamentales solides pour bon nombre de ses marchés principaux, renforcées par l'amélioration des prix des marchandises et l'augmentation des dépenses en immobilisations. Cette perception positive du marché demeure contrebalancée par l'imprévisibilité de la pandémie de COVID-19 et les problèmes connexes en matière de chaîne d'approvisionnement, facteurs qui, selon Wajax, devraient être présents tout au long de l'année à venir, notamment pour les activités liées à l'équipement lourd. Wajax continue de surmonter ces défis en établissant un dialogue fréquent avec les fournisseurs et clients clés, en commandant d'avance les nouveaux équipements et en ayant recours aux réparations et à la reconstruction pour prolonger la durée de vie de l'équipement. »

M. Domagalski poursuit ainsi : « Malgré ces difficultés constantes, l'amélioration du bilan de la Société et le carnet de commandes record de 540,1 millions de dollars à la clôture du trimestre témoignent toujours du dynamisme des activités.2) Afin de conserver cette impulsion et d'accroître la valeur pour les actionnaires, Wajax prévoit continuer de miser sur les priorités suivantes : investir dans les membres de son personnel et leur sécurité, offrir une expérience client exceptionnelle, assurer la croissance interne de ses activités, constituer un portefeuille d'acquisitions, nourrir sa relation étroite avec Hitachi, faire une gestion prudente de son bilan, déployer son progiciel de gestion intégré et ses systèmes de diagnostic à distance, puis instaurer le développement durable au sein de l'entreprise. »

M. Domagalski a ensuite conclu : « Wajax est d'avis que son bilan solide, sa capacité à générer des flux de trésorerie et ses nombreuses occasions de croissance lui permettront de progresser de façon significative à long terme. »

Corporation Wajax

Fondée en 1858, Wajax (TSX : WJX) est l'un des fournisseurs de produits et services industriels les plus anciens et les plus diversifiés du Canada. La Société exploite un système de distribution intégré dont les activités incluent des services de vente et de pièces et du soutien technique à une grande variété de clients de secteurs d'activité qui reflètent la diversité de l'économie canadienne, notamment la construction, l'exploitation forestière, l'exploitation minière, les secteurs industriel et commercial, les sables bitumineux, le transport, le traitement des métaux, le secteur public et les services publics et le pétrole et le gaz naturel.

L'objectif de la Société est de devenir le premier fournisseur de produits et services industriels du Canada, en se distinguant au moyen de ses trois capacités de base : l'excellence de sa force de vente, l'étendue et l'efficience de ses activités de réparation et d'entretien et son aptitude à collaborer étroitement avec ses partenaires fournisseurs, actuels et nouveaux, afin d'élargir constamment la gamme des produits offerts aux clients. La Société croit que la quête de l'excellence dans ces trois champs lui permettra de créer de la valeur pour ses clients, son personnel, ses fournisseurs et ses actionnaires.

La conférence téléphonique portant sur les résultats financiers du premier trimestre de Wajax sera diffusée sur le Web. Vous êtes invité à l'écouter en direct en anglais le mardi 3 mai 2022 à 14 h (heure de l'Est). Pour ce faire, veuillez vous rendre à l'adresse wajax.com et cliquer sur le lien menant à la conférence Web sur la page « Investor Relations », « Events and Presentations », « Q1 2022 Financial Results » (« Relations avec les investisseurs », « Événements et présentations », « Résultats du T1 et de l'exercice 2022 »).

Notes :



1)

Le nombre moyen pondéré d'actions en circulation, déduction faite des actions détenues en fiducie, aux fins du calcul du bénéfice de base et dilué par action pour le trimestre clos le 31 mars 2022 s'est établi respectivement à 21 415 435 (21 079 889 en 2021) et à 22 126 541 (21 643 404 en 2021).

2)

Le « bénéfice net ajusté », le « résultat de base par action ajusté », le « BAIIA ajusté », la « marge du BAIIA ajusté », le « BAIIA ajusté pro forma », le « carnet de commandes », le « ratio de levier financier » et le « ratio de levier financier garanti de premier rang » n'ont pas de signification normalisée prescrite par les principes comptables généralement reconnus (les « PCGR »). Le « BAII » et le « fonds de roulement » sont des mesures conformes aux PCGR additionnelles. Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR et mesures conformes aux PCGR additionnelles » ailleurs dans le présent communiqué de presse et dans le rapport de gestion pour le premier trimestre de 2022.

3)

Bénéfice net, compte non tenu de ce qui suit :


a.

profits hors trésorerie liés à l'évaluation à la valeur de marché des instruments dérivés de 0,3 million de dollars (profits de 0,3 million de dollars en 2021) après impôt, ou résultat de base et dilué par action de 0,02 $ (résultat de base et dilué par action de 0,02 $ et de 0,01 $ respectivement en 2021) pour le trimestre clos le 31 mars 2022.


b.

coûts de transaction liés à Tundra de néant (0,3 million de dollars en 2021) après impôt, ou résultat de base et dilué par action de néant (0,01 $ en 2021) pour le trimestre clos le 31 mars 2022.

 

Mesures non conformes aux PCGR et mesures conformes aux PCGR additionnelles

Le présent communiqué de presse comprend certaines mesures financières non conformes aux PCGR et des mesures conformes aux PCGR additionnelles qui n'ont pas de sens normalisé aux termes des PCGR. En conséquence, il est possible que ces mesures financières ne puissent pas être comparées à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs. Les investisseurs doivent garder à l'esprit que ces mesures ne doivent pas être interprétées comme des substituts au bénéfice net ou aux flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation, aux activités d'investissement et aux activités de financement établis par les PCGR à titre d'indicateurs de la performance de la Société.

Les mesures financières non conformes aux PCGR sont celles définies ci-après :



BAIIA

Acronyme qui désigne le bénéfice net (la perte nette) avant charges financières,

impôt sur le résultat et amortissement des immobilisations corporelles

et incorporelles.

Marge du BAIIA

S'entend du BAIIA divisé par les produits, présentés dans les états intermédiaires

consolidés résumés du résultat net.

Bénéfice net ajusté

    (perte nette ajustée)

Bénéfice net (perte nette) avant (profit comptabilisé) perte comptabilisée sur la

vente de biens, pertes (profits) hors trésorerie lié(e)s à l'évaluation à la valeur

de marché des instruments dérivés et coûts de transaction liés à Tundra.

Résultat net de base et dilué

    par action ajusté

Résultat de base et dilué par action avant (profit comptabilisé) perte

comptabilisée sur la vente de biens, pertes (profits) hors trésorerie lié(e)s

à l'évaluation à la valeur de marché des instruments dérivés et coûts

de transaction liés à Tundra.

BAIIA ajusté

BAIIA avant (profit comptabilisé) perte comptabilisée sur la vente de biens, pertes

(profits) hors trésorerie lié(e)s à l'évaluation à la valeur de marché

des instruments dérivés et coûts de transaction liés à Tundra.

Marge du BAIIA ajusté

S'entend du BAIIA ajusté divisé par les produits, présentés dans les états

intermédiaires consolidés résumés du résultat net.

BAIIA ajusté pro forma

S'entend du BAIIA ajusté, lequel est ajusté pour tenir compte du BAIIA

des acquisitions d'entreprises survenues au cours de la période à l'étude comme

si elles étaient survenues au début de la période de douze mois consécutifs,

et selon les modalités de la facilité de crédit bancaire, et de la déduction

des paiements au titre des obligations locatives.

Ratio de levier financier

Ratio qui représente la dette établie à la clôture d'un trimestre en particulier,

divisée par le BAIIA ajusté pro forma des douze derniers mois. La Société a pour

objectif de maintenir son ratio de levier financier dans une fourchette comprise

entre 1,5 fois et 2,0 fois.

Ratio de levier financier

    garanti de premier rang

Ratio qui représente la dette excluant les débentures établie à la clôture d'un

trimestre en particulier, divisée par le BAIIA ajusté pro forma des douze derniers

mois.

Carnet de commandes

Le carnet de commandes est un indicateur de gestion qui comprend la valeur de

vente totale des promesses d'achat des clients pour des livraisons ou des mises

en service à venir d'équipement, de pièces et de services connexes, y compris

les projets liés aux SRT. Il diffère des obligations de prestation qui restent

à remplir définies aux termes de l'IFRS 15, Produits des activités ordinaires tirés

de contrats conclus avec des clients.

 

Les mesures conformes aux PCGR additionnelles sont celles définies ci-après :

Bénéfice (perte) avant

    charges financières et

    impôt sur le résultat

    (« BAII »)

Bénéfice (perte) avant charges financières et impôt sur le résultat, présenté

dans les états intermédiaires consolidés résumés du résultat net.

Bénéfice (perte) avant impôt

    sur le résultat (« BAI »)

Bénéfice (perte) avant impôt sur le résultat, présenté dans les états

intermédiaires consolidés résumés du résultat net.

Fonds de roulement

S'entend des actifs courants minorés des passifs courants, présentés dans

les états intermédiaires consolidés résumés de la situation financière.

 

Le rapprochement du bénéfice net et du bénéfice net ajusté et du résultat net de base et dilué par action ajusté de la Société se présente comme suit :


Trimestres clos les


31 mars


2022


2021


Bénéfice net

16,1

$

12,5

$

Profits hors trésorerie liés à l'évaluation à la valeur

    de marché des instruments dérivés, après impôt

(0,3)


(0,3)


Coûts de transaction liés à Tundra, après impôt

--


0,3


Bénéfice net ajusté

15,7

$

12,4

$

Résultat de base par action ajusté1)

0,73

$

0,59

$

Résultat dilué par action ajusté1)

0,71

$

0,57

$

1)

Pour le trimestre clos 31 mars 2022, le nombre d'actions de base et après dilution en circulation était respectivement de 21 415 435 et

de 22 126 541 (21 079 889 et 21 643 404 respectivement en 2021).

 

Le rapprochement du bénéfice net et du BAI, du BAII, du BAIIA, du BAIIA ajusté et du BAIIA ajusté pro forma de la Société se présente comme suit :


Trimestres clos les

Périodes de douze mois
closes les


31 mars
2022


31 mars
2021


31 mars
2022


31 décembre
2021


Bénéfice net

16,1

$

12,5

$

56,9

$

53,2

$

Charge d'impôt sur le résultat

5,9


4,7


21,1


19,9


BAI

21,9

$

17,2

$

77,9

$

73,2

$

Charges financières

4,4


5,0


18,5


19,1


BAII

26,4

$

22,2

$

96,5

$

92,3

$

Amortissements des immobilisations

    corporelles et incorporelles

13,4


12,8


56,0


55,4


BAIIA

39,7

$

35,0

$

152,4

$

147,7

$

Profit comptabilisé sur la vente de biens

--


--


(2,5)


(2,5)


Profits hors trésorerie liés à l'évaluation à la

    valeur de marché des instruments dérivés1)

(0,5)


(0,4)


--


--


Coûts de transaction liés à Tundra2)

--


0,4


--


0,4


BAIIA ajusté

39,3

$

35,0

$

149,9

$

145,6

$

Paiement d'obligations locatives3)

(7,6)


(6,7)


(29,8)


(28,9)


BAIIA ajusté pro forma

31,6

$

28,2

$

120,1

$

116,7

$

1)

Profits hors trésorerie liés à l'évaluation à la valeur de marché des instruments dérivés.

2)

En 2021, la Société a engagé des coûts de transaction liés à l'acquisition de Tundra. Ces coûts se composaient principalement d'honoraires

de services-conseils.

3)

À compter de la période ouverte le 1er janvier 2019 et à la suite de l'adoption de l'IFRS 16, la Société a modifié sa définition de la dette

à long terme nette pour exclure les obligations locatives qui ne sont pas considérées comme une dette. Par conséquent, les coûts locatifs

correspondants doivent également être déduits du BAIIA aux fins du calcul du ratio de levier financier.

 

Le calcul de la dette à long terme nette, de la dette, du ratio de levier financier et du ratio de levier financier garanti de premier rang se présente comme suit :


31 mars


31 décembre



2022


2021


Trésorerie

(11,4)

$

(10,0)

$

Débentures

55,4


55,2


Dette à long terme

98,4


98,2


Dette à long terme nette

142,3

$

143,5

$

Lettres de crédit

6,3


7,3


Dette

148,6

$

150,7

$

BAIIA ajusté pro forma 1)

120,1

$

116,7

$

Ratio de levier financier2)

1,24


1,29


Ratio de levier financier garanti de premier rang3)

0,78


0,82


1)

Pour les périodes de douze mois closes le 31 mars 2022 et le 31 décembre 2021.

2)

Calculé au moyen de la dette divisée par le BAIIA ajusté pro forma des quatre derniers trimestres. Ce ratio de levier financier est calculé

en vue de surveiller le ratio de levier financier cible de la Société afin qu'il soit maintenu entre 1,5 fois et 2,0 fois et diffère du ratio de levier

financier calculé aux termes de la convention de la facilité de crédit bancaire de la Société.

3)

Calculé au moyen de la dette compte non tenu des débentures divisée par le BAIIA ajusté pro forma des quatre derniers trimestres.

Bien que ce calcul comporte certaines différences par rapport au ratio de levier financier calculé aux termes de la convention de la facilité

de crédit bancaire de la Société, le ratio de levier financier aux termes de la convention de la facilité de crédit bancaire qui en découle

ne diffère pas de manière importante.

 

Mise en garde concernant l'information prospective

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs et de l'information prospective au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables (collectivement, les « énoncés prospectifs »). Ces énoncés portent sur des événements futurs ou sur la performance future de la Société. Tous les énoncés, à l'exception des énoncés concernant des faits historiques, constituent des énoncés prospectifs. On reconnaît souvent, mais pas toujours, les énoncés prospectifs à l'emploi de termes et d'expressions comme « prévoir », « s'attendre à », « avoir l'intention », « planifier », « croire », « estimer », « projeter », ou des variantes de ces termes et expressions ou leur forme négative, ou des déclarations selon lesquelles certaines mesures ou certains événements ou résultats « peuvent », « devraient », « pourraient » ou « pourront », ou non, être prises, survenir ou se matérialiser. Ces énoncés comportent des risques et des incertitudes connus et inconnus et d'autres facteurs que la Société ne peut prédire ou contrôler et qui peuvent faire en sorte que les résultats, la performance et les réalisations réels diffèrent considérablement de ceux formulés, implicitement ou explicitement, dans ces énoncés prospectifs. Dans la mesure où les énoncés prospectifs du présent communiqué de presse représentent des informations financières prospectives ou des perspectives financières au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables, ces informations sont fournies pour démontrer le potentiel de la Société et les lecteurs sont avertis qu'elles pourraient ne pas convenir à d'autres fins. Rien ne garantit que les énoncés prospectifs se concrétiseront. Par conséquent, le lecteur ne doit pas s'y fier indûment. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse ne sont valables qu'en date du présent communiqué de presse, ils reflètent les opinions actuelles de la direction et ils sont fondés sur l'information dont cette dernière dispose à l'heure actuelle. Même si la direction croit que les attentes dont il est fait état dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, rien ne garantit qu'elles s'avéreront exactes. Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse ont notamment trait à notre conviction que notre excellente performance depuis l'ouverture de 2022, combinée à l'affermissement de notre bilan et à l'élargissement de notre gamme de produits et services, nous positionne favorablement afin de poursuivre notre croissance en 2022 et au-delà; à notre appréciation selon laquelle, à mesure que nous progressons en 2022, nous observons toujours des données fondamentales solides dans beaucoup de nos marchés principaux, renforcées par l'amélioration des prix des marchandises et l'augmentation des dépenses en immobilisations, et que cette perception positive du marché demeure contrebalancée par l'imprévisibilité de la pandémie de COVID-19 et les problèmes connexes en matière de chaîne d'approvisionnement; à nos attentes selon lesquelles les enjeux liés à la chaîne d'approvisionnement seront présents tout au long de l'exercice considéré, notamment pour les activités liées à l'équipement lourd, et à notre intention de poursuivre la gestion de ces défis en établissant un dialogue fréquent avec les fournisseurs et les clients clés, en commandant d'avance les nouveaux équipements et en ayant recours aux réparations et à la reconstruction pour prolonger la durée de vie de l'équipement; à notre conviction que l'amélioration de notre bilan et le carnet de commandes record à la clôture du trimestre témoignent du dynamisme des activités; à notre intention de conserver cette impulsion et d'accroître la valeur pour les actionnaires, en continuant de miser sur les priorités suivantes : investir dans les membres de notre personnel et leur sécurité, offrir une expérience client exceptionnelle, assurer la croissance interne de nos activités, constituer un portefeuille d'acquisitions, nourrir notre relation étroite avec Hitachi, faire une gestion prudente de notre bilan, déployer notre progiciel de gestion intégré et nos systèmes de diagnostic à distance, puis instaurer le développement durable au sein de l'entreprise; à notre conviction que notre bilan solide, notre capacité à générer des flux de trésorerie et nos nombreuses occasions de croissance permettront à l'entreprise de progresser de façon significative à long terme; à notre objectif visant le maintien d'un ratio de levier financier qui se situe entre 1,5 et 2,0 fois, à notre ambition d'être le premier fournisseur de produits et services industriels au Canada, en nous distinguant au moyen de l'excellence de notre force de vente, de l'étendue et de l'efficience de nos activités de réparation et d'entretien et de notre aptitude à collaborer étroitement avec nos partenaires fournisseurs, actuels et nouveaux, afin d'élargir constamment la gamme des produits offerts aux clients, facteurs jumelés à notre conviction qu'en atteignant l'excellence dans ces trois volets, nous créerons de la valeur pour nos clients, notre personnel, nos fournisseurs et nos actionnaires. Ces énoncés reposent sur un certain nombre d'hypothèses qui pourraient se révéler inexactes, entre autres, notre capacité de gérer de façon satisfaisante notre entreprise pendant la pandémie de COVID-19 et les mesures prises par les gouvernements, les autorités gouvernementales, les fournisseurs et les clients en réponse au nouveau coronavirus et à ses variants; la capacité d'Hitachi et de Wajax de concevoir et d'exécuter des stratégies de ventes, de marketing et autres liées à l'expansion de leur relation de distribution directe, laquelle a pris effet le 1er mars 2022; la conjoncture économique et commerciale en général; l'offre et la demande pour le pétrole, le gaz naturel et les autres marchandises ainsi que le cours du pétrole, du gaz naturel et des autres marchandises et leur volatilité; les conditions des marchés financiers, y compris les taux d'intérêt; notre capacité à mettre en œuvre notre stratégie d'une Wajax unifiée, y compris l'établissement de priorités en matière de croissance interne, la capacité de conclure et d'intégrer les acquisitions, et la mise en place réussie de nouvelles plateformes de technologie de l'information de même que des nouveaux systèmes et logiciels, comme notre nouveau progiciel de gestion intégré; la performance financière future de la Société; les coûts de cette dernière; la concurrence sur ses marchés; l'aptitude de celle-ci à attirer et à fidéliser le personnel compétent, sa capacité d'acquérir des produits et des stocks de qualité et d'entretenir des relations avec ses fournisseurs, les membres de son personnel et ses clients. La liste qui précède n'est pas exhaustive. Des facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents, notamment, la propagation et l'incidence du virus à l'origine de la COVID-19 et de ses variants et la durée de la pandémie qui en découle; la durée et la gravité des restrictions visant notamment les voyages et les affaires imposées par les gouvernements et les pouvoirs publics en réaction à la COVID-19, de même que d'autres mesures qui peuvent être adoptées par eux; les mesures prises par nos fournisseurs et nos clients en lien avec la pandémie de COVID-19, notamment le ralentissement, la réduction ou l'arrêt des activités; les perturbations de la chaîne d'approvisionnement et les pénuries liées à la COVID-19 ou à ses répercussions; l'incapacité d'Hitachi et de Wajax d'élaborer et d'exécuter des stratégies de vente, de marketing et autres liées à l'expansion de leur relation de distribution directe; la détérioration continue ou prolongée de la conjoncture économique et commerciale en général (notamment en conséquence de la pandémie de COVID-19 ou de conflits armés), la volatilité de l'offre et de la demande pour le pétrole, le gaz naturel et les autres marchandises ainsi que de leur cours; la poursuite ou le prolongement de la chute du cours du pétrole ou du gaz naturel; la fluctuation des conditions des marchés financiers, y compris les taux d'intérêt; le niveau de la demande pour les produits et services offerts par la Société et leurs prix; le niveau de confiance et les dépenses des clients; l'acceptation des produits de la Société sur les marchés; la résiliation de contrats de distribution ou de contrats avec les fabricants d'équipement d'origine; des difficultés imprévues d'ordre opérationnel (comme la défaillance d'une usine, d'un équipement ou du mode de fonctionnement conformément aux spécifications ou aux attentes, la flambée des coûts, notre incapacité à réduire les coûts à la suite du ralentissement des activités du marché, le manque de produits ou de stocks de qualité, l'interruption de l'approvisionnement (notamment l'interruption causée par la pandémie de COVID-19), les moyens de pression et les incidents imprévus touchant la santé, la sécurité et l'environnement); l'aptitude de la Société à attirer et à conserver le personnel compétent et la capacité de la Société à entretenir les relations avec ses fournisseurs, son personnel et ses clients. La liste qui précède n'est pas exhaustive. Le lecteur peut obtenir de plus amples renseignements sur les risques et incertitudes associés à ces énoncés prospectifs et aux activités de la Société dans la notice annuelle de la Société pour l'exercice clos le 31 décembre 2021 (la « notice annuelle »), dans notre rapport de gestion annuel en ce qui a trait aux risques financiers et dans notre plus récent rapport de gestion trimestriel qui sont déposés dans SEDAR. Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse sont présentés entièrement sous réserve de la présente mise en garde. La Société ne s'engage aucunement à publier une mise à jour de ces énoncés prospectifs, que ce soit pour tenir compte de nouveaux renseignements ou d'événements postérieurs ou pour d'autres motifs, à moins que ce ne soit exigé en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables.

Le lecteur doit savoir que les risques décrits dans la notice annuelle et dans nos rapports de gestion annuel et trimestriels ne sont pas les seuls risques qui peuvent avoir une incidence sur la Société. Nous ne pouvons prédire avec précision quelles seront toutes les conséquences qu'aura la COVID-19 sur nos activités, nos résultats d'exploitation, notre situation financière ou la demande pour nos produits et services en raison de l'incertitude liée à la propagation du virus et de ses variants. D'autres risques et incertitudes dont la Société n'a pas connaissance pour le moment, ou qu'elle juge négligeables à l'heure actuelle, pourraient également avoir une incidence défavorable significative sur ses activités, sa situation financière ou ses résultats d'exploitation.

Pour un complément d'information, consulter notamment le rapport annuel de Wajax dans le site Web de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

SOURCE Wajax Corporation

Copyright 2022 Canada NewsWire

Wajax (TSX:WJX)
Graphique Historique de l'Action
De Juil 2022 à Août 2022 Plus de graphiques de la Bourse Wajax
Wajax (TSX:WJX)
Graphique Historique de l'Action
De Août 2021 à Août 2022 Plus de graphiques de la Bourse Wajax