François Schott,



Agefi-Dow Jones





Paris (Agefi-Dow Jones)--Le marché ne se départit pas de sa modération vis-à-vis de Rémy Cointreau. Le titre gagne 0,5% à 164 euros jeudi après-midi, bien que le groupe ait publié des résultats supérieurs aux attentes au premier semestre et confirmé ses objectifs pour l'ensemble de son exercice 2022-2023.



Les incertitudes sur l'évolution de la consommation en Chine au cours des prochains mois expliquent la prudence des investisseurs. Le pays a représenté environ 25% des ventes de Rémy Cointreau et quelque 31% de son résultat opérationnel courant en 2021-2022.



La fermeture cette semaine des bars et restaurants à Pékin en raison d'une recrudescence des cas de Covid-19 devrait peser à court terme sur les ventes de cognac et autres spiritueux haut de gamme. Mais le groupe a montré depuis un an qu'il savait manoeuvrer à travers les 'stop and go' de la politique sanitaire chinoise, notamment grâce à une augmentation de ses ventes en ligne, qui ont progressé dans le pays de 25% au premier semestre.



Le directeur général de Rémy Cointreau, Eric Vallat, s'est dit jeudi "prudemment optimiste à court terme" concernant l'activité en Chine, reconnaissant toutefois une "faible visibilité".



Rémy Cointreau a par ailleurs confirmé s'attendre à une forte croissance de ses résultats pour l'exercice qui s'achèvera en mars 2023, en dépit d'une "normalisation" des tendances de consommation par rapport aux deux derniers exercices.



Le cognac tire toujours la croissance



Sur la période d'avril à septembre, le groupe a réalisé un résultat opérationnel courant (ROC) de 319 millions d'euros, en hausse de 50% sur un an. Les analystes sondés par Factset tablaient en moyenne sur un ROC de 310 millions d'euros. A elle seule, la division Cognac a dégagé 300 millions d'euros de résultat opérationnel, déjouant une nouvelle fois les craintes sur la consommation.



Pour l'ensemble de l'exercice en cours, le consensus Factset table sur une croissance du chiffre d'affaires de Rémy Cointreau de 20%, à 1,59 milliard d'euros, et sur une hausse de 30% du résultat opérationnel courant (ROC), à 436 millions d'euros.



"Compte tenu de la tendance du groupe à ne pas susciter de trop fortes attentes puis à les dépasser, le 'risque' sur les prévisions de l'exercice en cours reste orienté à la hausse", soulignent les analystes de Citi.



Une valorisation redevenue attrayante



Le titre a cédé 25% depuis le début de l'année, principalement en raison des craintes de récession et des à-coups de la politique sanitaire en Chine.



Au vu des résultats du premier semestre, cette prudence paraît aujourd'hui excessive.



A 28 fois les bénéfices attendus pour l'exercice en cours, le niveau de valorisation de Rémy Cointreau apparaît beaucoup plus raisonnable qu'il y a un an (33 fois) et, a fortiori, qu'au plus fort du rebond post-Covid (près de 60 fois). Cela constitue un point d'entrée favorable, dans un contexte où l'inflation rogne les bénéfices de la plupart des autres entreprises.



"Rémy Cointreau reste une valeur d'exception dans les spiritueux", estiment les analystes de Midcap Partners qui ont maintenu jeudi leur recommandation d'achat et leur objectif de cours de 242 euros sur le titre, impliquant une hausse de près de 50% par rapport au cours actuel. L'objectif moyen des analystes se situe quant à lui à 200 euros, soit une marge de progression de 22%.



-François Schott, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 47 92; fschott@agefi.fr ed: VLV



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



November 24, 2022 09:20 ET (14:20 GMT)




Copyright (c) 2022 L'AGEFI SA
Remy Cointreau (PK) (USOTC:REMYY)
Graphique Historique de l'Action
De Nov 2022 à Déc 2022 Plus de graphiques de la Bourse Remy Cointreau (PK)
Remy Cointreau (PK) (USOTC:REMYY)
Graphique Historique de l'Action
De Déc 2021 à Déc 2022 Plus de graphiques de la Bourse Remy Cointreau (PK)