NEW YORK (Agefi-Dow Jones)--La Bourse de New York a connu une séance indécise vendredi après l'annonce des chiffres de l'emploi en juillet, qui rassurent sur la santé de l'économie américaine mais font craindre un fort tour de vis monétaire de la Réserve fédérale (Fed) en septembre.



Après avoir passé la majeure partie de la séance dans le rouge, l'indice Dow Jones (DJIA) est parvenu à s'adjuger, 0,2%, à 32.803,47 points, soutenu par les valeurs bancaires. L'indice élargi S&P 500 a en revanche abandonné près de 0,2%, à 4.145,19 points. Le Nasdaq Composite a signé une brève incursion dans la vert en séance pour finir sur un repli de 0,5%, à 12.657,55 points.



Sur l'ensemble de cette semaine marquée par les tensions entre les Etats-Unis et la Chine à propos de Taïwan, le Dow Jones a perdu 0,1%, tandis que le S&P 500 a grappillé 0,4%. Le Nasdaq composite affiche un solide gain hebdomadaire de 2,2%.



Les Etats-Unis ont créé 528.000 emplois nets en juillet, une performance inattendue et deux fois supérieure aux prévisions des économistes. Le marché de l'emploi a connu une franche accélération, après les 398.000 nouveaux postes créés en juin, selon des chiffres révisés à la hausse. Le chômage est par ailleurs retombé à son niveau d'avant la pandémie, à 3,5% contre 3,6% en juin.



La vigueur du marché de l'emploi fait redouter une nouvelle hausse marquée des taux directeurs de la Fed en septembre, après deux relèvements exceptionnels de 75 points de base en juin et en juillet. Alors que la banque centrale cherche à ralentir l'économie américaine pour faire redescendre une inflation au plus haut depuis 41 ans, le dynamisme du marché de l'emploi laisse penser que la hausse des taux de ces derniers mois tarde à freiner la demande.



"Le rapport sur l'emploi d'aujourd'hui décrit le contraire d'un ralentissement de l'économie", souligne Thomas Tzitzouris, directeur des produits de taux chez Strategas. "Cela signifique qu'il sera très difficile d'envisager des baisses de taux avant la fin de l'année prochaine", ajoute-t-il.



Autre source d'inquiétude pour l'inflation, le salaire horaire moyen a de nouveau augmenté de 0,5% en juillet outre-Atlantique dans le secteur privé, portant la hausse des salaires à 5,2% sur les 12 derniers mois, selon le rapport du département du Travail.



L'anticipation de nouvelles hausses de taux soutenues fait progresser les rendements obligataires vendredi. Le taux de l'obligation du Trésor à 10 ans a gagné 15 points de base, à 2,844%. Celui du titre à 2 ans a bondi de 17 points de base, à 3,226%. Le dollar a également gagné du terrain face aux autres devises, l'indice US Dollar s'adjugeant 0,85 point, à 106,59.



VALEURS A SUIVRE:



-La remontée des taux d'emprunt a profité au secteur bancaire. JPMorgan (+3%) a signé la plus forte hausse du DJIA vendredi. Goldman Sachs a pris 0,8%.



-Amazon (-1,2%) a annoncé vendredi l'acquisition d'iRobot (+19%), le fabricant de l'aspirateur robot Roomba, pour un montant de 1,7 milliard de dollars, dette incluse, afin de renforcer son portefeuille d'électroménager connecté.



-AMC Entertainment (-19%) prévoit de verser à ses actionnaires ordinaires un dividende sous forme d'actions de préférence. Le groupe, qui avait été durement touché par la crise sanitaire, a également annoncé un chiffre d'affaires en forte hausse au deuxième trimestre, les spectateurs affluant de nouveau dans ses salles de cinéma.



-Le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer (-1,2%) est en négociations avancées en vue du rachat de Global Blood Therapeutics (+33%), une société qui produit un médicament récemment autorisé aux Etats-Unis pour le traitement de la drépanocytose, pour un montant d'environ 5 milliards de dollars, ont indiqué des personnes proches du dossier.



-Les actionnaires de Tesla (-6,6%) ont donné leur aval vendredi à un projet de division par trois de la valeur nominale de l'action du fabricant de véhicules électriques.



-Beyond Meat (+22%) a annoncé des suppressions d'emplois représentant 4% de ses effectifs mondiaux, une inflation élevée incitant les consommateurs à se tourner vers des protéines meilleur marché.



-Bureau de New York, The Wall Street Journal (Version française Thomas Varela)



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



August 05, 2022 16:29 ET (20:29 GMT)




Copyright (c) 2022 L'AGEFI SA