NEW YORK (Agefi-Dow Jones)--La Bourse de New York a poursuivi son mouvement de baisse jeudi au lendemain des annonces restrictives de la Réserve fédérale (Fed), qui attisent les craintes de récession.



Soutenu par les valeurs pharmaceutiques, l'indice Dow Jones (DJIA) a limité son repli pour finir en baisse de moins de 0,4%, à 30.076,68 points. L'indice élargi S&P 500 a de son côté reculé de 0,8%, à 3.757,99 points, et le Nasdaq Composite s'est enfoncé de 1,4%, à 11.066,81 points.



Les investisseurs ont pris connaissance jeudi d'une hausse des inscriptions au chômage à 213.000 la semaine dernière aux Etats-Unis, un chiffre légèrement plus faible que prévu. L'indicateur avancé du Conference Board a par ailleurs connu une nouvelle dégradation en août, conduisant l'institut de conjoncture à anticiper le déclenchement d'une récession dans les prochains mois outre-Atlantique.



Les indices américains avaient fléchi de plus de 1,7% la veille après la décision de la Fed de relever son taux directeur de 75 points de base pour la troisième fois en trois mois. La banque centrale américaine a en outre indiqué qu'elle comptait poursuivre son resserrement monétaire dans les mois qui viennent, pour porter son taux directeur à un niveau supérieur à celui qu'elle envisageait en juin.



Au cours de sa conférence de presse, le président de la Fed, Jerome Powell, a reconnu que la lutte contre l'inflation ne serait pas indolore.



"C'est vraiment la première fois que Powell admet que [le combat contre l'inflation] aura un coût économique important", indique Laura Cooper, stratégiste à BlackRock. "Nous nous attendons à ce que l'économie américaine entre en récession, probablement au premier semestre de l'année prochaine", ajoute-t-elle.



Sur le marché obligataire, le taux du bon du Trésor américain à 10 ans a bondi de 17 points de base jeudi, à 3,700%. Celui du titre à 2 ans a de nouveau gagné 7 points de base, à 4,114%.



Sur le marché des changes, l'indice DXY, qui mesure l'évolution du dollar face à un panier de devises, a gagné 0,5%, à 111,23 points. Pendant la séance européenne, cet indice a atteint 111,814, son plus haut niveau depuis 2002, sous l'effet des annonces de la Fed.



"Le dollar devrait continuer de faire l'objet d'achats sur repli dans la mesure où le marché s'attend de plus en plus à ce que les taux de dépôt pour la devise la plus liquide du monde franchissent le seuil de 4% dans les mois qui viennent", indique Chris Turner, analyste chez ING.



VALEURS A SUIVRE:



-Tesla (-4,1%) a annoncé jeudi le rappel de près de 1,1 million de véhicules en raison d'un risque de sécurité lié à son système de fenêtres électriques.



-Le transporteur américain FedEx (+0,8%) a annoncé jeudi qu'il augmenterait ses tarifs de 6,9% en moyenne en janvier prochain et qu'il réduirait ses coûts de plusieurs milliards de dollars pour faire face à un ralentissement des expéditions de colis à travers le monde.



-Le président d'Amazon (-1%), Jeff Bezos, et son directeur général, Andy Jassy, ne pourront pas échapper à une convocation dans le cadre de l'enquête de la Federal Trade Commission (FTC) sur le programme d'abonnement Prime du géant de l'e-commerce, a indiqué mercredi soir l'autorité de la concurrence. Le mois dernier, Amazon avait demandé à la FTC d'annuler les citations à comparaître adressées aux deux dirigeants, en affirmant qu'ils ne connaissent pas en détail les processus d'inscription et d'annulation de Prime, qui sont au cœur de l'enquête.



-Bureau de New York, The Wall Street Journal (Version française Thomas Varela)



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



September 22, 2022 16:10 ET (20:10 GMT)




Copyright (c) 2022 L'AGEFI SA