(Actualisation: annonce de l'accord et du montant des pénalités.)



CHICAGO (Agefi-Dow Jones)--Boeing a conclu un accord avec les autorités boursiières américaines pour clore l'enquête sur les déclarations trompeuses dont était soupçonné son ancien directeur général à la suite des crashs de 737 Max en Indonésie et en Ethiopie.



Accusés d'avoir induit en erreur les investisseurs sur les risques liés au 737 Max, Boeing a accepté de s'acquitter d'une amende de 200 millions de dollars et son ancien dirigeant d'une pénalité d'un million de dollars, a annoncé jeudi soir la Securities and Exchange Commission (SEC).



Ces pénalités n'impliquent aucune reconnaissance de culpabilité, a précisé le régulateur.



Dennis Muilenburg était à la tête de l'avionneur américain lorsque ces deux catastrophes aériennes ont coûté la vie de 346 personnes au total. Ses déclarations au sujet du calendrier de remise en service de l'appareil avaient été critiquées par les dirigeants de la Federal Aviation Administration (FAA), alors que le régulateur avait cloué le 737 Max au sol à la suite du deuxième crash, en mars 2019.



Le conseil d'administration du groupe a ensuite mis un terme aux fonctions du dirigeant à la fin de cette même année.



La SEC, le gendarme boursier américain, enquêtait sur la communication de Boeing auprès des investisseurs au sujet de ces crashs aériens, ainsi que sur la réponse du groupe à cette crise qui lui a coûté plusieurs milliards de dollars en capitalisation boursière. Le département de la Justice (DoJ) a conduit sa propre enquête criminelle au sujet des informations trompeuses qu'aurait transmises un ancien pilote de Boeing aux régulateurs au sujet du système de contrôle en vol de l'appareil.



Boeing a déjà accepté de verser 2,5 milliards de dollars, essentiellement aux compagnies aériennes et aux familles des victimes, pour solder l'enquête du DoJ. En mars dernier, un tribunal fédéral américain a acquitté l'ancien pilote des accusations qui pesaient contre lui.



-Dave Michaels, Andrew Tangel et Emily Glazer, The Wall Street Journal (Version française Thomas Varela)



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



September 22, 2022 17:21 ET (21:21 GMT)




Copyright (c) 2022 L'AGEFI SA