NEW YORK (Agefi-Dow Jones)--La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé mardi, digérant une salve de résultats trimestriels et de prévisions d'entreprises mitigés et l'annonce d'une nouvelle contraction des deux principaux pans de l'économie américaine en janvier.



L'indice Dow Jones (DJIA) a terminé sur un gain de 0,3%, à 33.733 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a cédé moins de 0,1%, à 4.016,95 points. Le Nasdaq Composite a cédé 0,3%, à 11.334,28 points.



La séance avait débuté dans une certaine confusion alors que de nombreuses actions ont été brièvement suspendues de cotation à la suite d'un "problème technique" sur lequel a dit enquêter le New York Stock Exchange (NYSE). Le problème a entraîné une forte volatilité de nombreuses actions, telles que Nike, AT&T, Verizon ou Exxon Mobil, juste après la cloche d'ouverture et n'a été résolu qu'après une demi-heure de cotation. L'opérateur boursier a d'ailleurs indiqué en fin de soirée que certaines des transactions ayant eu lieu en début de séance seraient déclarées "nulles et non avenues".



Le marché a par ailleurs pris connaissance mardi d'indices PMI dans les secteurs des services et manufacturier qui ont mis en évidence une nouvelle dégradation de la conjoncture en janvier même s'ils sont ressortis à des niveaux moins bas que prévu.



Les investisseurs ont également manifesté une certaine prudence avant le coup d'envoi des publications des géants technologiques, tels que Microsoft et Texas Instruments, qui dévoileront leurs résultats trimestriels après la clôture.



Selon Brad Conger, responsable des investissements de Hirtle Callaghan, les comptes trimestriels de ces groupes rendent "nerveux" les investisseurs dans la mesure où le secteur vient d'annoncer des milliers de suppressions de postes dans la crainte d'un ralentissement économique.



"Cela nous indique qu'ils ont observé un ralentissement du marché dans leur activité et cela me dit qu'il y a certainement un affaiblissement de la croissance des ventes. Mais les réductions qu'ils ont effectuées en pourcentage de leurs employés sont assez faibles, donc ils ont sans doute entrevu quelque chose qui était assez défavorable pour justifier une réaction immédiate en matière d'effectifs", a déclaré Brad Conger à MarketWatch.



Le S&P 500 a gagné 3,1% au cours des deux dernières séances et s'inscrit en progression de 4,7% depuis le début de l'année, soutenu par l'espoir que la Réserve fédérale (Fed) continue de modérer son resserrement monétaire au vu du ralentissement de l'inflation aux Etats-Unis. Les investisseurs tablent sur un relèvement des taux de 25 points de base à l'issue de la réunion de la Fed prévue la semaine prochaine. La banque centrale avait augmenté ses taux de 50 points de base en décembre, après les avoir relevés de 75 points de base quatre fois de suite.



Les investisseurs espèrent qu'une position moins restrictive de la Fed permettra un atterrissage en douceur de l'économie américaine, ce qui serait favorable aux bénéfices des entreprises.



Sur le marché obligataire américain, le taux de l'emprunt à 10 ans s'est détendu de 7 points de base, à 3,455%. Le taux à 2 ans a cédé 3 points de base, à 4,212%.



Sur le marché des changes, l'indice DXY, qui mesure l'évolution du dollar face à un panier de devises, est inchangé, à 102,16 points.



VALEURS A SUIVRE:



-3M (-6,2%) a publié un bénéfice inférieur aux attentes au titre du quatrième trimestre et présenté des perspectives décevantes pour l'exercice en cours. Le conglomérat américain a par ailleurs annoncé qu'il supprimerait 2.500 emplois dans la production.



-L'opérateur américain de télécommunications Verizon Communications (+2%) a fait part mardi d'une prévision de bénéfice inférieure aux attentes pour le nouvel exercice, malgré de robustes gains d'abonnés au dernier trimestre.



-Le constructeur automobile Ford (-0,5%) est en pourparlers avec le constructeur chinois de véhicules électriques BYD concernant la cession d'une usine en Allemagne, ont indiqué au Wall Street Journal des personnes au fait de ces discussions.



-Le laboratoire pharmaceutique Johnson & Johnson (+1,2%) a annoncé mardi une baisse de plus de 25% de son bénéfice net au quatrième trimestre, en raison d'une diminution de la demande pour son vaccin contre le Covid-19.



-Le conglomérat industriel General Electric (+1,2%) a publié mardi des résultats supérieurs aux attentes au titre du quatrième trimestre de l'an passé, mais a fait part de perspectives décevantes pour 2023.



-Le département américain de la Justice (DoJ) a lancé une nouvelle procédure contre Google, filiale d'Alphabet (-2%) pour pratiques anticoncurrentielles et cherche désormais à obtenir le démantèlement de la régie publicitaire du moteur de recherche sur internet. Le DoJ, agissant en tant qu'une des autorités de la concurrence aux Etats-Unis, a déposé une plainte contre la filiale d'Alphabet, qui vient s'ajouter à une procédure lancée en 2020



EVENEMENTS A VENIR:



-Après Bourse: résultats trimestriels de Microsoft



-Bureau de New York, The Wall Street Journal (Version française Jérôme Batteau, Thomas Varela) ed: FXS - LBO



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



January 24, 2023 16:25 ET (21:25 GMT)




Copyright (c) 2023 L'AGEFI SA