La paire de devises EUR/USD s’agite depuis plusieurs heures, au rythme des dernières décisions prises par les banques centrales américaine et européenne.

Suite aux annonces de la FED jugées conciliantes le 13 décembre dernier, le dollar s’est véritablement affaibli (-0,75 %) après une série de sept hausses consécutives. Toutefois, le 14 décembre la devise a regagné du terrain après les annonces accommodantes de la Banque Centrale Européenne (BCE) qui ont cette fois pesé sur l’euro. La devise européenne cotait 1,1794 $ jeudi soir, affichant un recul de 0,26 %.

La BCE et la FED revoient leurs prévisions à la hausse

La paire EUR/USD a changé de cap ce 14 décembre après la réunion de la BCE et le discours de Mario Draghi, son président. Celui-ci n’a pas modifié le discours qu’il tenait déjà lors des précédentes réunions alors que les marchés espéraient connaître la date de fin des rachats d’actifs par la Banque Centrale Européenne. La BCE n’a rien changé à son analyse précédente, elle a seulement revu à la hausse ses prévisions de croissance économique dans la zone euro. L’institution ajoute également qu’elle maintiendra ses taux directeurs à leur niveau actuel et que ses achats d’actifs se poursuivront au moins jusqu’en septembre 2018. Le montant de ces derniers devrait d’ailleurs être divisé par deux à partir du mois de janvier, passant de 60 à 30 milliards d’euros.

La FED a décidé ce mercredi de relever ses taux trois fois en 2018 ce qui a contribué à soutenir l’euro face au billet vert. Plusieurs experts s’attendaient pourtant à ce que la FED accélère son cycle de resserrement monétaire mais cela n’a pas été le cas en raison de l’accélération prévue de l’inflation.

Finalement, à seulement quelques heures d’intervalle, la FED et la BCE ont revu leurs prévisions de croissance économique à la hausse. La FED prévoit ainsi une hausse du PIB des États-Unis de 2,5 % en 2017, 2,5 % en 2018, 2,1 % en 2019 et 2 % en 2020. Les prévisions concernant l’inflation restent quant à elles inchangées.

Zone euro : une inflation sous la barre des 2 % en 2020

« Le dollar a connu un cycle plutôt positif ces dernières semaines alors les données moins bonnes qu'attendu de l'inflation sous-jacente ont déclenché quelques prises de bénéfice », a observé David Madden, analyste chez CMC Markets.

La BCE anticipe une hausse du PIB dans la zone euro de 2,4 % en 2017, 2,3 % en 2018, 1,9 % en 2019. Si les prévisions d’inflation ont été revues à la hausse, l’objectif de la BCE qui consiste à atteindre une hausse des prix proche des 2 % reste lointain. Ainsi, l’indice des prix harmonisé (IPCH) dans la zone euro devrait être de 1,5 % cette année, de 1,4 % en 2018, de 1,5 % en 2019 et de 1,7 % en 2020.

Concernant l’évolution économique et dans ces conditions, Mario Draghi s’est dit « plus confiant aujourd’hui qu’il y a deux mois ». Il a toutefois précisé que la BCE serait prête à augmenter son programme d’achats d’actifs en termes de taille ou de durée si cela s’avérait nécessaire.

La paire de devises EUR/USD se situe actuellement autour de 1,177 sur le Forex. Les Traders ont donc tout intérêt à suivre de très près son évolution.

Dernières Valeurs Consultées
EU
GLE
Société Gé..
EU
ALU
ALCATEL-LU..
EU
PX1
CAC 40
ORA
Orange
FX
EURUSD
Euro vs Do..
Les dernières valeurs consultées apparaîtront dans cette boîte, vous permettant de choisir facilement les titres vus auparavant.


Inscrivez-vous maintenant pour créer votre liste d'actions personnalisée, en streaming.

By accessing the services available at ADVFN you are agreeing to be bound by ADVFN's Conditions Générales

P:42 V:fr D:20180922 05:32:59