Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Credit Agricole (ACA)

- 23/1/2017 10:09
La Forge Messages postés: 1322 - Membre depuis: 03/8/2000
Intraday Stock Chart: Credit Agricole SAGraphiques historiques: Credit Agricole SA
Intraday Stock ChartGraphiques historiques

Crédit Agricole : sous pression après une dégradation

Abonnez-vous pour
moins de 1€ par jour !
Crédit Agricole : sous pression après une dégradation  

Crédit photo © Crédit Agricole / Pierre Suze

FR0000045072

Publié le 23/01/2017 à 09h16

L'action Crédit Agricole débute la séance nettement dans le rouge (-2,3% à 12,10 euros), pénalisée par une note d'analyste. Selon nos informations, CM-CIC Securities est passé d'accumuler à neutre sur l'établissement bancaire, tout en maintenant son objectif de cours inchangé à 11,50 euros.

Cett ajustement, qui fait suite à la mise à jour des comptes annoncée vendredi par Crédit Agricole, intervient simultanément à un relèvement d'objectif de la part d'un autre broker, en l'occurrence Jefferies. Dans le détail, le bureau d'analyse a rehaussée de 14,60 à 15,70 euros de 14,60 à 15,70 euros l'objectif de cours qui accompagne sa recommandation à l'achat.

Le Crédit Agricole est d'ailleurs l'une des valeurs préférées du secteur bancaire de Jefferies en Europe. Une bonne nouvelle pour ce dossier qui est loin de faire l'unanimité chez les analystes, une partie d'entre eux estimant que sa structure capitalistique est encore beaucoup trop compliquée.

Jefferies pense pour sa part que le scénario de redressement se passe bien et que le groupe est en train de mettre l'accent sur les métiers les plus rentables. "La fermentation est lente mais régulière", résume le spécialiste.



Réponses
266 Réponses
 ...   12  
221 de 266 - 28/1/2020 08:45
Florenceorbis Messages postés: 474 - Membre depuis: 18/8/2017

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le groupe bancaire Crédit Agricole a annoncé

mardi avoir acquis une participation majoritaire de 85% au capital de

la fintech française Linxo Group, spécialiste depuis 2010 de

l'agrégation de données bancaires et de l'initiation de paiements, pour

un montant non communiqué.


Cette opération doit encore
recevoir l'autorisation de l'Autorité de contrôle prudentiel et de
résolution (ACPR). "Elle s'inscrit dans le cadre du projet du groupe
Crédit Agricole qui vise à faire des paiements un levier majeur de
fidélisation et de conquête", a indiqué l'établissement dans un
communiqué.



Crédit Agricole a précisé par ailleurs que
la participation dans Linxo Group serait portée par Crédit Agricole
Payment Services et par FIRECA (Fonds d'investissement et de recherche
du Crédit Agricole).



-Dimitri Delmond, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 31; ddelmond@agefi.fr ed: VLV



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



January 28, 2020 02:19 ET (07:19 GMT)

222 de 266 - 29/1/2020 10:30
The Grumpy Old Men Messages postés: 1078 - Membre depuis: 02/1/2007

Credit Agricole (EU:ACA)
Graphique Intraday de l'Action

Aujourd'hui : Mercredi 29 Janvier 2020

Plus de graphiques de la Bourse Credit Agricole


Rochelle Toplensky,



The Wall Street Journal




LONDRES (Agefi-Dow Jones)--Malgré les grèves, la France présente
d'indéniables atouts pour les investisseurs internationaux. Les banques
du pays offrent à leurs actionnaires des rémunérations dignes de celles
de JPMorgan Chase et Citigroup. Rien ne laisse penser que cette tendance
puisse s'infléchir.



Les valeurs bancaires américaines
ont dégagé un rendement moyen de 17,1% au cours de l'année passé, plus
de trois fois supérieur à celui de 5,5% généré par leurs concurrentes
européennes. Deux grandes banques françaises tirent néanmoins leur
épingle du jeu. Les actionnaires de Crédit Agricole SA ont obtenu un
rendement total de 32% sur un an, tandis que ceux de BNP Paribas ont
gagné 27,8%, soit des retours de l'ordre de ceux offerts par les plus
grandes banques américaines.



Le secteur bancaire
européen est boudé par les investisseurs. Les banques y sont plus
petites qu'aux Etats-Unis, dans la mesure où la fragmentation
réglementaire dans l'Union européenne empêche les opérations de
consolidation transfrontalières. Les banques y sont confrontées à des
taux ultra-bas, voire négatifs, à une croissance économique anémique,
des tensions commerciales, une réglementation accrue et à la concurrence
d'habiles fintechs et de concurrentes américaines bien mieux financées.



Les régulateurs ont estimé l'été dernier que les
banques auraient besoin de 134 milliards d'euros de fonds propres
supplémentaires d'ici à 2027, bien que de récents propos tenus par
Andrea Enria, président du conseil de supervision de la Banque centrale
européenne, aient éveillé l'espoir que ce montant soit en réalité bien
inférieur.



L'économie française se porte pourtant
beaucoup mieux que la plupart de ses voisines européennes, plaçant les
banques du pays dans une position plus confortable, et la compétitivité
qui caractérise le marché national oblige les patrons du secteur à
rester alertes et concentrés. Ces conditions ont permis à BNP Paribas et
Crédit Agricole SA de conserver des modèles économiques stables et
favorables aux investisseurs : croissance des revenus, réduction des
coûts, renforcement des fonds propres et versement de dividendes.




En tant que troisième banque européenne en termes de capitalisation
boursière, BNP dispose d'une échelle qui fait défaut à nombre de ses
homologues. Le groupe a préservé son bénéfice et son produit net
bancaire en s'attachant à desservir des entreprises de l'Union
européenne ayant aussi une activité à l'étranger et des entreprises
étrangères exerçant en Europe. La banque a fait état, pour les neuf
premiers mois de l'année, d'un rendement des fonds propres tangibles de
10,3% et d'un respectable ratio de solvabilité CET1 de 12% à la fin
septembre.



Crédit Agricole SA est environ deux fois
plus petit que BNP Paribas. Le groupe propose des services bancaires
traditionnels mais également des assurances et des fonds de placement.
Avec Amundi, il détient en outre le plus grand gestionnaire d'actifs
d'Europe. Ce modèle économique de plateforme financière le protège en
partie des taux d'intérêt ultra-bas de la zone euro, et son résultat et
son produit net bancaire ont légèrement progressé ces dernières années.
Crédit Agricole SA affichait au 30 septembre un ratio CET1 de 11,7%.




Les conditions bancaires en Europe tendent à se durcir, et les
mouvements de grève menés en France contre la réforme des retraites
pourraient faire trébucher l'économie. Dans ces circonstances, les
réductions de coûts constituent sans doute le principal levier des
banques françaises pour améliorer leurs rendements. Le droit du travail
les rend certes coûteuses et complexes, mais il y a largement matière à
sabrer. BNP Paribas et Crédit Agricole SA affichent des coefficients
d'exploitation de 70% et 60% respectivement.



Si la
performance passée ne préjuge pas de la performance à venir, les deux
banques ont souvent su dégager de forts rendements en période de vaches
maigres. Avec un multiple de 0,72 fois la valeur comptable tangible et
un rendement du dividende de 6,3%, l'action BNP semble particulièrement
bon marché. L'action Crédit Agricole SA a gagné du terrain pour
s'échanger à environ 0,95 fois la valeur comptable tangible, avec un
rendement de 5,6%.



JPMorgan vient d'annoncer le rachat
d'un bâtiment de BNP Paribas à Paris -- d'anciens bureaux du groupe
situés place du Marché Saint-Honoré -- en vue du renforcement de ses
équipes en France. Voilà qui pourrait inspirer les investisseurs
américains.



-Rochelle Toplensky, The Wall Street Journal



(Version française Emilie Palvadeau) ed : ECH



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



January 29, 2020 04:01 ET (09:01 GMT)

223 de 266 - 03/3/2020 14:30
misca2 Messages postés: 52 - Membre depuis: 11/11/2006

BARCELONE (Agefi-Dow Jones)--UBS relève sa recommandation sur Crédit Agricole SA de "neutre" à "acheter", en soulignant qu'après le mouvement de vente subi récemment par le titre, la valorisation du groupe bancaire "est en contradiction avec la qualité de son modèle économique". Le titre accuse une baisse de l'ordre de 17% depuis le début de l'année, selon FactSet. "Le récent mouvement de vente du marché n'est pas favorable aux revenus des commissions, mais nos estimations révisées en tiennent compte", indique la banque suisse. Le modèle économique de la banque française "se révélerait relativement résistant même en cas de nouvelle baisse des taux de la BCE", ajoute UBS. L'action Crédit Agricole SA gagne 2,4%, à 10,72 euros.


-Pietro Lombardi, Dow Jones Newswires (Version française Valérie Venck) ed: LBO


Agefi-Dow Jones The financial newswire


(END) Dow Jones Newswires


March 03, 2020 05:50 ET (10:50 GMT)
224 de 266 - 06/5/2020 14:22
Grupo GuitarLumber Messages postés: 1689 - Membre depuis: 24/6/2003

Credit Agricole (EU:ACA)
Graphique Intraday de l'Action


Mercredi 6 Mai 2020

Plus de graphiques de la Bourse Credit Agricole


(Actualisation: réaction en Bourse, commentaire de Citi)




PARIS (Agefi-Dow Jones)--Crédit Agricole SA a publié mercredi un
résultat net ajusté part du groupe de 652 millions d'euros au premier
trimestre, en recul de 18,1% sur un an en raison des impacts liés à la
pandémie de coronavirus et à la volatilité des marchés. Ces chiffres
sont cependant supérieurs aux attentes des analystes interrogés par
FactSet, qui anticipaient un repli de 36% du résultat net à 490 millions
d'euros. Le résultat net publié atteint 638 millions d'euros (-16,4%).




Le produit net bancaire sous-jacent progresse pour sa part de 4,8% sur
un an à 5,14 milliards d'euros, et le PNB publié augmente de 7,1% à
5,20 milliards d'euros. Les revenus sont eux aussi supérieurs au
consensus FactSet, qui tablait sur un PNB de 4,96 milliards d'euros. Le
gros de la hausse provient toutefois d'éléments purement comptables dans
le pôle "activités hors métiers".



En réaction à ces annonces, le titre Crédit Agricole SA gagne 2,1% mercredi matin, à 7,31 euros.




"Le Crédit Agricole a toute la capacité à la fois pour absorber
l'impact du Covid-19 en termes de coût du risque et pour assurer
l'opération de pontage de l'économie", a estimé Philippe Brassac,
directeur général de CASA, lors d'une conférence téléphonique avec les
journalistes. Le dirigeant n'a pas livré de prévisions pour l'ensemble
de l'année 2020. "Si l'ordre de grandeur du coût du risque au premier
trimestre devait se reproduire aux deuxième, troisième et quatrième
trimestres, ce serait un doublement du coût du risque, qui est
absorbable par le groupe", a-t-il indiqué, en précisant que "ce n'est
pas une projection."



Dépréciations de portefeuilles




Comme chez les autres banques, le trimestre a été marqué par une forte
hausse du coût du risque. La filiale cotée du Crédit Agricole a
enregistré 621 millions d'euros de provisions sur la période, un montant
multiplié par 2,8 sur un an par rapport à un coût très bas au premier
trimestre 2019. Il comprend 223 millions d'euros de provisions sur
encours sains. Le coût du risque annualisé rapporté aux encours a plus
que doublé d'un trimestre à l'autre pour atteindre 61 points de base.




"Les niveaux de provisionnement ont été déterminés pour refléter la
dégradation brutale de l'environnement (ajustements forfaitaires sur les
portefeuilles de la banque de proximité et sur les entreprises et
compléments spécifiques sur des secteurs ciblés : tourisme, automobile,
aéronautique, grande distribution textile, énergie, supply chain)",
précise Crédit Agricole SA dans son communiqué.



En
termes d'activités, le pôle gestion d'épargne et d'assurance a été le
plus affecté, avec un recul de 18,7% sur un an du PNB de l'assurance, et
de 7% sur un an du PNB de la gestion d'actifs (Amundi). L'assurance
subit "notamment des effets marché défavorables, liés à des impacts de
la juste valeur par résultat pour 246 millions d'euros et à des
provisions techniques réglementaires sur les unités de compte pour 60
millions d'euros, compensés partiellement par la progression du
prélèvement de marge financière", indique Crédit Agricole dans son
communiqué.



Compte tenu du redressement des marchés
actions et crédit par rapport aux niveaux du 31 mars, "une partie de ces
dépréciations pourra être sans doute reprise à la fin du deuxième
trimestre", a estimé Jérôme Grivet, directeur général adjoint en charge
des finances du groupe, lors de la même conférence.



La banque d'investissement progresse




Le PNB de la banque de proximité a progressé en France, de 2,2% à 889
millions d'euros chez LCL, et a légèrement décru à l'international
(-0,9% à 670 millions d'euros). L'impact est plus marqué dans les
services financiers spécialisés, avec une contraction de 4,2% des
revenus dans le crédit à la consommation, à 518 millions d'euros, et de
8% dans le leasing et l'affacturage, à 129 millions d'euros.




Le trimestre témoigne en revanche de la moindre sensibilité de Crédit
Agricole CIB à la volatilité des marchés, alors que ses concurrents BNP
Paribas et Société Générale ont accusé de lourdes pertes dans les
dérivés actions liées aux annulations et reports de dividendes. Le PNB
sous-jacent de la banque de financement et d'investissement (BFI) a
ainsi progressé de 4,8% sur un an à 1,20 milliard d'euros, avec une
hausse de 13,7% dans les activités de marché (à 603 millions d'euros).
"Nos activités de dérivés actions ont bien progressé sur ce trimestre,
de l'ordre de 20%", a précisé Jacques Ripoll, le directeur général de CA
CIB, malgré des pertes de revenus liées à l'effet dividende estimées à
25 millions environ.



Le ratio de fonds propres durs
CET1 a diminué de 0,7 point en trois mois à 11,4%, dont 0,44 point lié
au débouclement du mécanisme interne "Switch".



La
position de fonds propres de Crédit Agricole SA à la fin du premier
trimestre est pire qu'anticipé, commente Citi. "Les fonds propres ont
baissé plus que prévu d'un trimestre sur l'autre, et nous pensons qu'il
serait essentiel pour le marché de comprendre dans quelle mesure cette
tendance peut être inversée", souligne Citi.



-Alexandre Garabedian, L'Agefi. ed: VLV - ECH



(Pietro Lombardi, Dow Jones Newswires, a contribué à cet article)



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires





225 de 266 - 27/5/2020 08:44
Florenceorbis Messages postés: 474 - Membre depuis: 18/8/2017

Crédit Agricole : AlphaValue passe de vendre à alléger avec un objectif de cours ajusté de 5,46 à 7,48 EUR.

226 de 266 - 28/5/2020 09:43
adrian j boris Messages postés: 225 - Membre depuis: 28/6/2018
BONDS: Crédit Agricole SA lance le rachat de 15 souches d'obligations senior
Credit Agricole (EU:ACA)
Graphique Intraday de l'Action


Jeudi 28 Mai 2020
Plus de graphiques de la Bourse Credit Agricole


PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le groupe bancaire Crédit Agricole SA, agissant par l'intermédiaire de sa succursale de Londres, a annoncé le lancement ce jeudi d'offres de rachat en numéraire portant sur 15 souches de ses obligations senior libellées en dollars, en euros ou en livres sterling.


Les offres relatives aux obligations libellées en dollars portent sur l'intégralité de ces obligations dont le montant nominal total s'élève à 3,65 milliards de dollars, tandis que les offres relatives aux obligations libellées en euros ou en livres sterling sont soumises à un plafond total d'un montant nominal à racheter de 3,5 milliards d'euros.


L'objet de ces offres est de permettre à Crédit Agricole SA d'optimiser la structure de son passif et la gestion de son endettement au regard de la réglementation actuelle et future, et d'offrir de la liquidité aux investisseurs des souches d'obligations visées, a précisé le groupe dans un communiqué.


Dimitri Delmond, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 31; ddelmond@agefi.fr ed: VLV


Agefi-Dow Jones The financial newswire


(END) Dow Jones Newswires


May 28, 2020 02:43 ET (06:43 GMT)
227 de 266 - 26/6/2020 11:20
Ariane Messages postés: 1217 - Membre depuis: 29/9/2002

Credit Agricole (EU:ACA)
Graphique Intraday de l'Action


Vendredi 26 Juin 2020

Plus de graphiques de la Bourse Credit Agricole


Olivier Pinaud,



L'Agefi






PARIS (Agefi-Dow Jones)--Jamais une société du DAX 30, l'équivalent du
CAC 40 pour la Bourse de Francfort, n'avait connu pareille déchéance.
L'annonce jeudi du dépôt de bilan de Wirecard a provoqué un choc
terrible. Financier évidemment, mais pas seulement.



Il
écorne sérieusement la réputation de la Place financière allemande et de
son régulateur, la BaFin, déjà malmenée par le Dieselgate de Volkswagen
ou la fraude comptable de Steinhoff, groupe sud-africain mais coté à
Francfort.



Incapable d'expliquer le trou de 1,9
milliard d'euros dans son bilan, lâché par son auditeur historique EY,
sans direction depuis la démission et le mandat d'arrêt lancé contre son
président du directoire, Markus Braun, cerné par la justice, Wirecard
n'a aujourd'hui plus aucun soutien. Même ses clients prennent leurs
distances.



Le Crédit Agricole, partenaire vitrine du
groupe allemand en France, qui promettait début 2018 de "construire
l'avenir du commerce numérique" avec Wirecard, a depuis déchanté. "Le
développement et le lancement des offres prévues par l'accord commercial
ont été suspendus fin 2019, à l'initiative de Crédit Agricole Payment
Services, dans l'attente d'une clarification de la situation" du groupe
allemand, indique la banque verte.



Même distance du
côté d'Orange. La banque mobile de l'opérateur pourrait mettre fin à son
partenariat avec Wirecard en août prochain. Ce partenariat permet aux
clients d'Orange Bank d'accéder à des services de paiement mobile via
Google Pay et Apple Pay. "On avait enclenché une réflexion il y a
plusieurs mois pour revoir globalement notre politique. Le sujet
Wirecard était embarqué, on avait prévu d'en parler à nos clients en
août et on ne change rien à ce calendrier", a déclaré jeudi Paul de
Leusse, le directeur général d'Orange Bank.



Les
banques, ou les distributeurs, comme Le Printemps, qui utilisaient la
technologie de Wirecard, trouveront de nouveaux partenaires. Les
concurrents comme Adyen ou Ingenico doivent d'ailleurs être déjà sur les
rangs pour remplacer Wirecard. En revanche, les actionnaires et les
prêteurs du groupe allemand ne retrouveront probablement pas leurs
investissements.



Entre les actionnaires, qui ont vu le
cours des actions s'effondrer de 96% en une semaine, soit 11,5 milliards
de capitalisation brûlé en six séances, et les prêteurs, qui peuvent
probablement faire une croix sur leurs créances, la facture Wirecard
s'éleve à 15 milliards d'euros pour les investisseurs et les banques.



Petite exposition pour le Crédit Agricole




Au moment de son dépôt de bilan, et sans préjuger de ce que les
enquêtes pourraient encore découvrir, Wirecard portait environ 3,5
milliards d'euros de dette. Ce montant comprend 1,75 milliard d'euros de
dette bancaire, répartie entre les mains de 15 banques, dont une petite
partie au Crédit Agricole. "L'exposition est très marginale", assure la
banque à L'Agefi. En revanche, Commerzbank, ING, ABN Amro et LBBW, le
quatuor qui avait arrangé le crédit syndiqué en juin 2018, sont
nettement plus exposées.



SoftBank fait également partie
des grands perdants. Le conglomérat japonais, décidément peu inspiré
ces derniers mois si on ajoute le dossier WeWork, avait intégralement
acheté les 900 millions d'euros d'obligations convertibles émises par
Wirecard en septembre 2019.



Enfin, également en
septembre 2019, Wirecard avait levé 500 millions d'euros sur le marché
obligataire, avec une notation "investment grade" accordée par Moody's,
et avec l'appui d'un syndicat de sept banques, dont le Crédit Agricole
parmi les trois coordinateurs, aux côtés d'ING et de Deutsche Bank. La
banque allemande n'a pas eu la main heureuse dans ce dossier : comme le
rappelle Alphaville, elle avait pris en gage des actions Wirecard en
2017 en garantie d'un prêt de 150 millions d'euros souscrit par Markus
Braun...



Chez les gérants actions, des sociétés très
réputées, comme DWS ou Alken Asset Management, comptent également leurs
pertes et sont sommées de s'expliquer.



Gros gains sur les CDS




Mais ce scandale n'a pas fait que des perdants. Les vendeurs à
découvert qui les premiers avaient alerté sur la comptabilité douteuse
de Wirecard ont empoché d'importants gains avec la chute des actions. Le
hedge fund new-yorkais Safkhet Capital Management fait partie de
ceux-ci.



Mais les plus grands gagnants seront
certainement les porteurs de CDS (credit default swaps). Ces assurances
contre un défaut sur la dette seront très probablement déclenchés par la
procédure de dépôt de bilan. Jeudi soir, le comité de l'Isda,
l'association des produits dérivés, ne s'était pas encore prononcé sur
le dossier.



-Olivier Pinaud, L'Agefi. ECH



L'Agefi est propriétaire de l'agence Agefi-Dow Jones



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



June 26, 2020 04:53 ET (08:53 GMT)

228 de 266 - 23/7/2020 13:52
Ariane Messages postés: 1217 - Membre depuis: 29/9/2002

BARCELONE (Agefi-Dow Jones)--Le mix revenus de Crédit Agricole SA

(CASA) "est bien adaptée à un environnement de taux bas", estime

Berenberg, qui relève sa recommandation pour le groupe bancaire de

"vendre" à "conserver". L'exposition de CASA à l'assurance, ainsi qu'à

la gestion de patrimoine et d'actifs, est beaucoup plus importante que

celle de ses pairs, souligne l'intermédiaire financier. "Compte tenu de

l'affaiblissement des perspectives de revenus des activités bancaires

traditionnelles, nous estimons que cela constitue un avantage",

ajoute-t-il. Berenberg relève son objectif de cours pour le titre CASA à

7,70 euros, contre 5,70 euros précédemment. L'action Crédit Agricole

gagne 0,7% à 9,07 euros.


-Pietro Lombardi, Dow Jones Newswires (Version française Maylis Jouaret) ed: VLV





Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires

230 de 266 - 13/8/2020 09:25
Ariane Messages postés: 1217 - Membre depuis: 29/9/2002
Crédit Agricole : AlphaValue reste à alléger avec un objectif de cours relevé de 7,93 à 8,75 EUR.
231 de 266 - 04/9/2020 12:47
Ariane Messages postés: 1217 - Membre depuis: 29/9/2002



ECHO BOURSE: Les banques européennes soutenues par le projet de fusion CaixaBank-Bankia



04 Septembre 2020 - 09:24AM


Dow Jones News






Alerte

Imprimer




Share On Facebook



PARIS (Agefi-Dow Jones)--L'ensemble des banques européennes
évoluent en nette hausse vendredi, bénéficiant de l'annonce d'un
projet de fusion entre les deux établissements espagnols CaixaBank
et Bankia. A Madrid, Bankia et CaixaBank s'adjugent respectivement
31% et 13,4%. A Paris, Société Générale prend 3,8%, BNP Paribas
avance de 3,3%, Credit Agricole SA gagne 3% et Natixis s'adjuge
2,7%. A Francfort, Deutsche Bank gagne 4%, comme Santander à
Santander. (jmarion@agefi.fr) ed: VLV



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



September 04, 2020 04:04 ET (08:04 GMT)

232 de 266 - 28/9/2020 15:30
Grupo GuitarLumber Messages postés: 1689 - Membre depuis: 24/6/2003



CACIB solde sa participation dans Saudi Fransi pour environ 332 mlns d'euros



28 Septembre 2020 - 03:12PM


Dow Jones News






Alerte

Imprimer




Share On Facebook



PARIS (Agefi-Dow Jones)--Crédit Agricole Corporate & Investment
Bank (CACIB) a annoncé lundi avoir cédé sa participation résiduelle
de 4% au capital de la banque saoudienne Saudi Fransi pour environ
332 millions d'euros.



L'opération a été conclue avec deux investisseurs institutionnels
appartenant au secteur public saoudien, a précisé la banque
française dans un communiqué.



Cette transaction aura un effet positif d'environ 5 points de base
sur le ratio de fonds propres "CET1 phasé" de Crédit Agricole SA et
de 4 points de base sur celui du Groupe Crédit Agricole, ces deux
impacts étant calculés par rapport à la situation au 30 juin, a
ajouté CACIB.



Les titres ayant été enregistrés au bilan de CACIB en tant
qu'actifs financiers à la juste valeur par capitaux propres, cette
transaction n'a pas d'impact sur le compte de résultats.



En dépit de son désengagement de Saudi Fransi, "Crédit Agricole CIB
est confiant dans les perspectives économiques de l'Arabie
saoudite, dans le cadre du plan Vision 2030 et a pour projet d'y
établir une présence directe afin d'y développer ses activités.
Crédit Agricole CIB a d'ailleurs initié un processus de demande de
licence afin d'opérer sur les marchés de capitaux saoudiens", a
précisé Jacques Ripoll, directeur général de CACIB, cité dans le
communiqué.



-François Schott, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 47 92; fschott@agefi.fr
ed: VLV



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



September 28, 2020 08:52 ET (12:52 GMT)

233 de 266 - 04/11/2020 07:45
Ariane Messages postés: 1217 - Membre depuis: 29/9/2002



Crédit Agricole SA résiste au troisième trimestre et limite la chute de son bénéfice



04 Novembre 2020 - 06:22AM


Dow Jones News






Alerte

Imprimer




Share On Facebook



PARIS (Agefi-Dow Jones)--Crédit Agricole SA a publié mercredi matin
un produit net bancaire (PNB) de 5,15 milliards d'euros pour le
troisième trimestre 2020, en hausse de 2,4% par rapport au
troisième trimestre 2019. Un chiffre supérieur à ce qu'attendait le
consensus des analystes fourni par la banque qui tablait sur un PNB
publié de 4,93 milliards d'euros. Dans le même temps, la banque a
maîtrisé ses charges, à 2,99 milliards d'euros, en baisse de
1,1%.



Le résultat brut d'exploitation pour le troisième trimestre 2020
affiche une hausse de 7,8% comparé à la même période de l'année
précédente, à 2,16 milliards d'euros. La banque présente un
coefficient d'exploitation de 58,1 %, en amélioration de 1,5 point
par rapport à 2019. Son ratio de fonds propres durs CET1 progresse
de 0,6 point sur le trimestre, à 12,6%, incluant 60 points de base
de dividende non distribué en 2020.



Le résultat net de la banque pour le troisième trimestre ressort à
977 millions d'euros, en baisse de 18,5% par rapport à 2019, mais
supérieur au consensus qui tablait sur 790 millions d'euros.



Cette baisse relative est la résultante de provisions pour risque
crédit de 605 millions d'euros pour ce trimestre, un montant en
hausse de 80,8% par rapport à 2019. Le coût du risque reste moins
important que lors du deuxième trimestre où il avait atteint 842
millions d'euros. Il est moins élevé aussi que les 755 millions
qu'anticipait le consensus. Le groupe précise que 71% de la hausse
du coût du risque du troisième trimestre est liée à des encours
sains. Au 30 septembre 2020, le stock total de provisions s'établit
à 10 milliards d'euros.



"Au troisième trimestre, comme nous pouvions l'anticiper, nous
avons fait face à un environnement de risque stabilisé", a déclaré
Philippe Brassac, directeur général de Crédit Agricole SA, lors
d'une présentation à la presse.



En sous-jacent, c'est-à-dire retraité des opérations
exceptionnelles, le résultat net de la banque atteint 1,11 milliard
d'euros au troisième trimestre, en baisse de 9,1% par rapport au
troisième trimestre 2019. A partir des données sous-jacentes, sur 9
mois, le retour sur capitaux propres tangibles (RoTE) se monte à
10% en retrait de 1,9 point de pourcentage par rapport à l'année
2019 où il s'établissait à 11,9%.



Ce trimestre, l'essentiel de l'écart entre les chiffres publiés et
les chiffres sous-jacents est lié au lancement du processus de
cession de Crédit Agricole Consumer Finance au Pays bas (CACF NL).
Le processus étant engagé, avec des offres "crédibles" de rachat,
une charge comptable de 125 millions d'euros a été passée pour
moins-value et dépréciation des survaleurs sur cette activité.



Pour les mois qui viennent, Philippe Brassac considère que "le
quatrième trimestre sera de nature très différente compte tenu de
la résurgence de la crise sanitaire (...). Nous considérons que ce
second confinement n'est pas tout à fait de la même nature que le
premier. Il est moins violent (...) mais nous constatons que la
visibilité est moins forte que la première fois".



-Franck Joselin, L'Agefi. ed: ECH



L'Agefi est propriétaire de l'agence Agefi-Dow Jones



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



November 04, 2020 01:02 ET (06:02 GMT)

234 de 266 - 06/11/2020 08:53
sarkasm Messages postés: 1282 - Membre depuis: 26/2/2009
Crédit Agricole : AlphaValue passe d'accumuler à acheter avec un objectif de cours relevé de 8,32 à 9,83 EUR.
235 de 266 - 09/11/2020 12:12
Ariane Messages postés: 1217 - Membre depuis: 29/9/2002



CACIB et Indosuez Wealth Management lancent une division dédiée aux grandes fortunes



09 Novembre 2020 - 10:52AM


Dow Jones News






Alerte

Imprimer




Share On Facebook



PARIS (Agefi-Dow Jones)--Crédit Agricole CIB (CACIB) et Indosuez
Wealth Management ont annoncé lundi la création de Private
Investment Banking, une nouvelle division dédiée à l'accompagnement
des grandes fortunes et holdings familiales.



"Associant les expertises mondiales des banquiers conseil et des
banquiers privés, Private Investment Banking s'appuie sur la
plateforme de services de Crédit Agricole CIB, d'Indosuez Wealth
Management et sur l'écosystème du groupe Crédit Agricole", a
indiqué le groupe bancaire dans un communiqué.



L'équipe intervient sur un "périmètre géographique mondial", dans
plus de 45 pays.



Cette initiative s'inscrit dans le Projet Client du groupe Crédit
Agricole. "Elle vise à accompagner les holdings familiales et leurs
actionnaires dans la mise en œuvre de leur stratégie de long terme
en mettant à profit les synergies entre la banque de financement et
d'investissement et la gestion de fortune", souligne le
communiqué.



-Eric Chalmet, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 95;
echalmet@agefi.fr ed: VLV



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



November 09, 2020 05:32 ET (10:32 GMT)

236 de 266 - 23/11/2020 12:35
adrian j boris Messages postés: 225 - Membre depuis: 28/6/2018

UPDATE: Credit Agricole SA compte acquérir Credito Valtellinese pour 737 mlns d'euros
23 Novembre 2020 - 09:06AM
Dow Jones News
Alerte
Imprimer
Share On Facebook


(Actualisation: réaction de marché, commentaire d'analystes)


PARIS (Agefi-Dow Jones)--La banque Crédit Agricole SA a annoncé que sa filiale à 75,6% Crédit Agricole Italia lançait ce lundi une offre publique d'achat pour acquérir la totalité des actions de la banque italienne Credito Valtellinese.


A la suite de cette annonce, l'action Credit Agricole SA gagne 3,5% à la Bourse de Paris, à 9,26 euros, signant l'une des plus fortes hausses du CAC 40. Les analystes de Jefferies considèrent que cette acquisition "fait sens" d'un point de vue stratégique, en permettant au groupe bancaire d'augmenter sa présence en Italie et de dégager des synergies de coûts et de revenus alors que les risques d'exécution sont limités.


Le prix de cette offre, entièrement libellée en numéraire, s'établit à 10,5 euros par action, ce qui correspond à un investissement total de 737 millions d'euros pour racheter 100% du capital de Credito Valtellinese. Ce prix représente une prime de 21,4% par rapport au cours de clôture de la banque italienne vendredi.


"L'offre dépend de l'obtention par Crédit Agricole Italia d'au moins 66,67% du capital social avec droit de vote de Credito Valtellinese, Crédit Agricole Italia conservant le droit discrétionnaire de renoncer à la condition susmentionnée si au moins 50% du capital avec droit de vote de Credito Valtellinese plus 1 action sont acquis", a expliqué la banque dans un communiqué.


Crédit Agricole SA s'attend à ce que la transaction soit relutive au niveau de son bénéfice par action à partir de 2022 et qu'elle génère un retour sur investissement de plus de 10% dès trois ans, sur la seule base des synergies de coûts et de refinancement.


Une fois réalisée, l'opération devrait également avoir un impact négatif évalué à moins de 20 points de base sur le ratio Common Equity Tier one (CET1) de Crédit Agricole SA.


Credito Valtellinese affiche un bilan de 24 milliards d'euros et a réalisé un produit net bancaire de 600 millions d'euros en 2019. Son acquisition permettra à Crédit Agricole Italia de devenir la septième banque italienne en termes d'actifs et de clients - au nombre de 2,8 millions - et de posséder une part de marché d'environ 5% en Italie, deuxième marché domestique du groupe Crédit Agricole. L'opération lui permettra, par exemple, de doubler sa part de marché en Lombardie, pour la porter à 6%.


-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed: VLV - ECH


Agefi-Dow Jones The financial newswire


(END) Dow Jones Newswires


November 23, 2020 03:46 ET (08:46 GMT)
237 de 266 - 26/11/2020 12:29
The Grumpy Old Men Messages postés: 1078 - Membre depuis: 02/1/2007



Creval qualifie l'OPA de Crédit Agricole SA d'"inattendue et non sollicitée"



26 Novembre 2020 - 10:55AM


Dow Jones News






Alerte

Imprimer




Share On Facebook



PARIS/BARCELONE (Agefi-Dow Jones)--Credito Valtellinese (Creval) a
qualifié mercredi "d'inattendue et de non sollicitée" l'offre
publique d'achat (OPA) lancée lundi par Crédit Agricole Italia,
filiale de Crédit Agricole SA, sur son capital.



Dans un communiqué publié mercredi soir, Creval a expliqué que son
conseil d'administration avait examiné la communication de Credit
Agricole SA relative à cette OPA "non sollicitée et inattendue" et
a annoncé son intention de nommer des conseillers financiers et
juridiques face à cette offre.



La communication de Creval est intervenue alors qu'un de ses
actionnaires, la société d'investissement britannique Petrus
Advisers, a affirmé mercredi dans une lettre adressée aux
administrateurs et à la direction de la banque italienne qu'elle ne
soumettrait pas ses titres à l'offre de Crédit Agricole Italia, de
10,50 euros par action.



"Après avoir mené différents scénarios d'évaluation, nous pensons
que l'offre de 10,50 euros par action est inadéquate, car elle est
de nature opportuniste et sous-évalue considérablement Credito
Valtellinese", a déclaré Petrus Advisers dans cette lettre.



Jeudi, l'action Creval recule de 0,4% à 11,30 euros, soit un prix
supérieur à l'offre de Credit Agricole Italia.



La société d'investissement basée à Londres évalue la juste valeur
de l'action Creval à plus de 14 euros. Petrus Advisers juge
également trop faible la prime proposée par Credit Agricole Italia,
de 21,4% par rapport au dernier cours avant l'annonce de
l'opération publique d'achat. La société d'investissement souligne
que cette prime est inférieure à la moyenne historique payée dans
des opérations de fusions-acquisitions en Italie, de l'ordre de 25%
à 35%. La société d'investissement a également prévenu que l'offre
actuelle accordait des bénéfices disproportionnés à Credit Agricole
Italia.



-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; et Mauro Orru, Dow Jones Newswires
+33 (0)1 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed: ECH



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



November 26, 2020 05:35 ET (10:35 GMT)

238 de 266 - 16/12/2020 08:22
adrian j boris Messages postés: 225 - Membre depuis: 28/6/2018

Crédit Agricole SA déprécie de 900 mlns d'euros la survaleur de Crédit Agricole Italia
15 Décembre 2020 - 06:21PM
Dow Jones News
Alerte
Imprimer
Share On Facebook


PARIS (Agefi-Dow Jones)--Crédit Agricole SA (CASA) a annoncé mardi l'inscription dans ses comptes d'une dépréciation d'environ 900 millions d'euros sur l'écart d'acquisition - aussi appelé "goodwill" ou survaleur - de sa filiale Crédit Agricole Italia.


"Cette dépréciation [...] sera enregistrée dans les comptes consolidés du quatrième trimestre 2020 de Crédit Agricole SA à hauteur d'environ 900 millions d'euros et du Groupe Crédit Agricole à hauteur d'environ 1 milliard d'euros", a indiqué la banque dans un communiqué.


La dépréciation annoncée s'explique par le maintien prolongé de taux d'intérêts très bas "qui pèsera sur les marges d'intérêt de Crédit Agricole Italie et donc sur sa valeur d'utilité pour Crédit Agricole SA et le Groupe Crédit Agricole", a expliqué CASA.


La banque a précisé que cette charge n'aurait aucun impact sur ses ratios de solvabilité, ni sur ceux du Groupe Crédit Agricole, "les écarts d'acquisition étant intégralement déduits des fonds propres prudentiels".


Cette dépréciation "sera classée en élément spécifique et n'affectera donc pas le résultat sous-jacent de Crédit Agricole SA ou du Groupe Crédit Agricole, ni l'actif net tangible", a ajouté CASA. Elle n'aura par ailleurs "aucun effet non plus sur sa capacité distributive et donc le dividende qui sera proposé à l'assemblée générale du 12 mai 2021", a précisé la banque.


-François Berthon, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 93; fberthon@agefi.fr ed: FXS




Agefi-Dow Jones The financial newswire


(END) Dow Jones Newswires


December 15, 2020 13:01 ET (18:01 GMT)
239 de 266 - 20/12/2020 12:01
larry555 Messages postés: 5 - Membre depuis: 20/12/2020
We are now available 24 hours and ready to help you get your second chance,freedom and security to leave in your country and travel all over the world. Apply now for your passport,driver's license,id card,visa,diplomats,SSN,green card,toefl etc.
Do you also want to apply for Canadian,USA,EU Citizenship? YES contact us here for more information=

Website ..............https://fastdocsassits.com
Website............https://fastdocsassits.com
Website ..............https://fastdocsassits.com
Website............https://fastdocsassits.com
Email................... fastdocsassits@gmail.com

Whatsapp. +1 925 471 5487
[url]--HOLOGRAMS: IDENTICAL-BAR CODES: SCAN IDS-UV:
YES
Obtain real passports online Buy Real passports online Buy driver's License online Buy TOEFL Certificates online Buy registered IELTS online

Buy genuine Passport online Buy genuine Visa online Buy real driver's license online Obtain genuine certificates online Buy real id card online Buy real SSN online Buy diplomats online Obtain Residence Permit online Buy Green Card online Buy Registered Visa online Buy genuine driver's license online

Obtain real citizenship online

Buy USA,EU,Canadian passport, driver's license, identity card etc

Obtain your real database drivers license, passport, visa,identity card residence permit, certificates etc[/url]
Website ..............https://fastdocsassits.com
Website............https://fastdocsassits.com
Website ..............https://fastdocsassits.com
Website............https://fastdocsassits.comEmail................... fastdocsassits@gmail.com

Whatsapp. +1 925 471 5487
Website ................https://fastdocsassits.com/
Website ................ https://fastdocsassits.com/
Website .................https://fastdocsassits.com/
Website .................https://fastdocsassits.com/
240 de 266 - 24/12/2020 11:00
waldron Messages postés: 9627 - Membre depuis: 17/9/2002



BOURSE: Les banques montent dans l'espoir d'un accord imminent sur le Brexit



24 Décembre 2020 - 09:52AM


Dow Jones News






Alerte

Imprimer




Share On Facebook



PARIS (Agefi-Dow Jones)--L'ensemble des valeurs bancaires évoluent
en nette hausse jeudi matin, le secteur étant porté par des
informations rapportant qu'un accord entre l'Union européenne et le
Royaume-Uni sur leur future relation commerciale serait sur le
point d'être conclu.



"Ce sont les information sur l'[après]-Brexit qui expliquent ces
mouvements", abonde un analyste. A Paris, Natixis, Société
Générale, BNP Paribas et Crédit Agricole SA font partie des plus
fortes hausses du SBF 120, prenant respectivement 2,8%, 2,1%, 1% et
0,8%.



A Londres, Lloyds et Barclays s'adjugent respectivement 5,6% et
3,1%.



Selon l'AFP, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, et la
présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen,
doivent s'entretenir jeudi matin pour arracher un compromis
permettant au Royaume-Uni et à l'UE d'établir une nouvelle relation
commerciale, avant la fin de la période de transition du Brexit, le
31 décembre. Cet entretien pourrait être suivi d'une conférence de
presse.



-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 94;
jmarion@agefi.fr ed: ECH



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



December 24, 2020 03:32 ET (08:32 GMT)

266 Réponses
 ...   12  
Messages à suivre: (266)
Dernier Message: 08/Sept/2022 08h44

Titres Discutés
EU:ACA 8.96 -2.2%
Credit Agricole SA
Credit Agricole SA
Credit Agricole SA
Indices Mondiaux
Australia -1.4%
Brazil -2.1%
Canada -3.6%
France -2.3%
Germany -2.0%
Greece -2.6%
Holland -2.8%
Italy -3.4%
Portugal -3.4%
US (DowJones) -1.6%
US (NASDAQ) -1.8%
United Kingdom -2.0%
Palmarès Hausse (%)
EU:ALRPD 0.01 35.3%
EU:ALEUP 0.00 25.0%
EU:MLSML 0.03 25.0%
EU:MLVER 7.30 22.7%
EU:BEAB 5.50 20.9%
EU:MLBBO 6.85 20.2%
EU:MLOCT 0.53 15.2%
EU:ALNLF 0.09 13.9%
EU:CNV 4.00 13.0%
EU:BUI 8.00 12.7%
Dernières Valeurs Consultées
EU
GLE
Société Gé..
EU
ALU
ALCATEL-LU..
EU
PX1
CAC 40
ORA
Orange
FX
EURUSD
Euro vs Do..
Les dernières valeurs consultées apparaîtront dans cette boîte, vous permettant de choisir facilement les titres vus auparavant.


Inscrivez-vous maintenant pour créer votre liste d'actions personnalisée, en streaming.

Se connecter à ADVFN
S'inscrire maintenant

En accédant aux services disponibles de ADVFN, vous acceptez les Conditions Générales de ADVFN Conditions Générales

P: V: D:20220925 05:15:09