La ligne téléphonique n’est pas disponible pour le moment.Pour toute demande veuillez envoyer un email a support@advfn.fr


Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Engie Ex Gdf Suez (ENGI)

- 05/8/2015 16:52
sarkasm Messages postés: 1105 - Membre depuis: 26/2/2009
Intraday Stock Chart: EngieGraphiques historiques: Engie
Intraday Stock ChartGraphiques historiques

ENGIE EX GDF SUEZ



Réponses
1429 Réponses
 ...   69   
1361 de 1429 - 03/3/2019 17:40
waldron Messages postés: 8862 - Membre depuis: 17/9/2002

  • Accueil
  • Idées - Débats
  • Le Crible

01 minute


Engie : De l'énergie à revendre


Les Echos Le 03/03 à 16:25Mis à jour à 17:03













Partager par mail

Imprimer

Engie confirme son cap d'avenir tout en restant handicapé par son passé.


« La vie est agréable, la mort est paisible, c'est surtout la transition qui est désagréable. » Les vieux énergéticiens
comme Engie détournent allègrement Isaac Asimov. Le passage progressif
aux énergies vertes leur est agréable par ses occasions de croissance
et il offre une nouvelle vie boursière puisque les risques climatiques
ne sont plus de la science-fiction. La directrice générale, Isabelle
Kocher, a donc de l'énergie à revendre pour devenir « le leader mondial
de la transition zéro carbone ». Elle rajoute « as a service », pour
marquer sa différenciation, des solutions sur-mesure pour de grands
clients dans des contrats de long terme et un modèle moins gourmand en
capitaux maison pour accélérer dans les parcs éoliens et solaires. Vu la
concurrence, il risque en effet d'y avoir loin de la coupe aux lèvres,
sans même parler des activités encore en décroissance (thermique,
infrastructures), du boulet nucléaire belge et des cessions à réaliser
pour sécuriser les investissements et dividendes. La cible de bénéfice
du plan triennal 2021
a un peu refroidi les pronostiqueurs (environ 4 % en dessous de leurs
attentes) sans les empêcher d'être toujours aimantés par la décote de
l'action. Ils croisent les doigts pour que l'ex-GDF Suez réussisse enfin
à se brancher sur de la création de valeur durable, après les 37 milliards d'euros de pertes de valeur comptables cumulées depuis 2009, plus que sa capitalisation boursière.

PUBLICITÉ

inRead invented by Teads

À noter

Les pertes de valeurs sur actifs corporels,
incorporels et financiers ont atteint 1,8 milliard d'euros en 2018,
dont 646 millions dans la génération thermique en Europe, 615 millions
sur des actifs nucléaires non prolongeables en Belgique et 209 millions
sur une participation dans le secteur Afrique/Asie.

1362 de 1429 - 04/3/2019 08:39
waldron Messages postés: 8862 - Membre depuis: 17/9/2002

Engie : AlphaValue passe d'accumuler à acheter avec un objectif relevé de 15,80 à 16,70 EUR.

1363 de 1429 - 05/3/2019 10:06
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1510 - Membre depuis: 24/6/2003

13/03/19 ACI Gasification Summit

1364 de 1429 - 06/3/2019 13:11
The Grumpy Old Men Messages postés: 927 - Membre depuis: 02/1/2007

ENGIE

ENGI - FR0010208488

SRD

PEA

PEA-PME


13.150 €
-0.19 %

Temps réel Euronext Paris





Infos

Cours

Ma liste


achat
vente


  • cours
  • Graphique
  • Actualités
  • Conseils

  • Dérivés


  • Agenda

  • Dividende

  • Société

  • Forum

Engie : Sortira de l'indice belge Bel 20 le 18 mars



Aujourd'hui à 08:54

BFM Bourse



À lire aussi


  • Créez et gérez votre portefeuille virtuel
(CercleFinance.com)

- Au terme de sa revue annuelle, l'opérateur boursier paneuropéen

Euronext a décidé qu'à compter du 18 mars, les actions BPost et Engie seraient retirées de l'indice de référence bruxellois Bel 20. Ces titres seront alors remplacés par Barco et WDP, a-t-il été annoncé hier soir.



L'action BPost (l'opérateur postal historique belge) sera versée dans l'indice de 'midcaps' belge Bel Mid, d'où proviennent Barco (équipements professionnels de visualisation) et WDP (Warehouses De Pauw, spécialiste de l'immobilier logistique).



L'action Engie fait toujours partie de l'indice français CAC 40.

1365 de 1429 - 07/3/2019 14:53
sarkasm Messages postés: 1105 - Membre depuis: 26/2/2009

https://www.journaldunet.com/ebusiness/internet-mo...

1366 de 1429 - 11/3/2019 09:49
waldron Messages postés: 8862 - Membre depuis: 17/9/2002

Nouvelles de l'énergie.
Le conseil des ministres français ne devrait pas examiner ce lundi le
projet de loi relatif à l'énergie et au climat, dont la présentation est
reportée sine die pour, dit-on, relever les ambitions et écarter les
zones d'ombre qui avaient provoqué une levée de boucliers des
organisations environnementale. Electricité de France et Engie attendront donc. Il est aussi question d'Engie
au Brésil : le nouveau CEO de Petrobras estime que la cession de son
réseau gazier pourrait être finalisé d'ici la fin du mois, peut être au
consortium monté entre le Français et la CDPQ.

1367 de 1429 - 11/3/2019 09:50
waldron Messages postés: 8862 - Membre depuis: 17/9/2002

Engie devient le producteur n°1 de biométhane en France



By La Rédaction on 11/03/2019


Engie, biométhane, France

Engie vient de faire l’acquisition du Vol-V biomasse,
un acteur de référence sur le secteur du biométhane. Grâce à ce rachat,
le groupe français se positionne comme le numéro 1 du biométhane en
France.

Ayant imaginé un scénario 100% biométhane pour la France à l’horizon
2050, Engie multiplie les acquisitions pour se renforcer sur le secteur.
La dernière en date est à ce titre significative. Engie a en effet mis
la main sur Vol-V Biomasse, un spécialiste de l’ensemble de la chaîne du
biométhane. Avant l’opération, l’entreprise basée à Rennes et à Rouen
comptait 7 unités d’exploitation et 3 unités en cours de construction.

Engie met les gaz sur le biométhane

Grâce à l’opération, Engie dispose à présent d’un portefeuille de
près de 80 projets liés au biométhane et s’adjuge la première place du
podium des producteurs en France. Une opération qui s’inscrit dans une
stratégie plus large visant à injecter 800 millions d’euros sur 5 ans et
2 milliards d’ici à 2030 pour développer tambour battant les projets de
méthanisation.

La stratégie d’Engie visant à se positionner comme un fer de lance
des énergies renouvelables en France a véritablement débuté au lendemain
des accords climatiques de Paris en 2015. Très vite, le groupe gazier
français (ex-GDF Suez) a fait part de son intention de se redéployer sur
d’autres segments de l’énergie, pour s’imposer comme un acteur des
énergies au sens large du terme. Et si possible des énergies bas
carbone. Engie est d’ailleurs présenté dorénavant comme un groupe
énergétique. Son changement d’identité va d’ailleurs dans ce sens.

1368 de 1429 - 12/3/2019 07:22
waldron Messages postés: 8862 - Membre depuis: 17/9/2002


Engie entre au capital de l'opérateur télécom Netalis





Par Emmanuel Paquette,






publié le

12/03/2019 à 06:00

, mis à jour à

07:17







  • facebook

  • Twitter

  • Linkedin

  • Whatsapp

Isabelle Kocher, directrice générale d'Engie, parie sur la transition numérique et énergétique pour transformer son groupe.

Isabelle Kocher, directrice générale d'Engie, parie sur la transition numérique et énergétique pour transformer son groupe.


afp.com/ERIC PIERMONT




Le fournisseur d'énergie a pris une participation chez
Netalis, un acteur alternatif spécialisé dans la fibre optique pour les
entreprises.

De l'énergie aux
télécommunications. Ce mariage maintes fois évoqué commence à se
dessiner chez le fournisseur d'électricité et de gaz Engie. Le groupe
dirigé par Isabelle Kocher
vient discrètement de prendre une participation, via sa filiale Ineo,
chez l'opérateur de fibre optique Netalis lors d'un premier tour de
table survenu le 12 décembre dernier.

Selon des documents
publics, l'augmentation de capital a été souscrite à parité par Ineo et
le fonds DS Invest, dirigé par Didier Soucheyre, un entrepreneur des
télécoms. Un troisième actionnaire, Stéphane Enten, ancien
vice-président du site de partage de vidéo Dailymotion, a également
participé, dans une moindre mesure, à cette opération.

PUBLICITÉ

inRead invented by Teads

Interrogé
à ce sujet, Nicolas Guillaume, président de Netalis, estime que ce
"partenariat stratégique avec une entité du groupe Engie profitera à nos
clients et à nos marchés respectifs". Tandis que le fournisseur
d'énergie a souligné que dans "le cadre du développement de nos offres
Villes et Territoires connectés, il s'agit de compléter nos expertises
par des solutions de connectivités multi-technologies".

En clair,
les deux acteurs travaillent déjà ensemble pour accompagner les
communes dans leur transition numérique et énergétique. Les projets pour
ces "smart cities" concernent aussi bien l'organisation de l'énergie en
télégestion que l'éclairage public, le stationnement intelligent, la
vidéo surveillance, ou encore les réseaux Wi-Fi urbains...

De la fibre optique vers la 5G ?

Les
plans de modernisation et l'aménagement des territoires grâce à l'accès
à Internet haut débit dans le fixe, mais aussi dans le mobile avec la
4G (et demain la 5G) laissent entrevoir des relais de croissance aux
fournisseurs d'énergie. D'ores et déjà, dans ces domaines, Ineo compte
plus de 14 000 salariés pour un chiffre d'affaires de 2,4 milliards
d'euros en 2017.

De son côté, Netalis, qui est basé à Besançon,
propose des offres haut débits et très hauts débits ainsi que des
services informatiques (cloud) aux petites et moyennes entreprises (TPE,
PME). Elle s'attaque à un marché estimé à 10,6 milliards d'euros par le
gendarme du secteur (l'Arcep), dominé à plus de 85% par deux acteurs :
Orange et SFR [propriétaire de l'Express NDLR].



Lire notre dossier complet



Energie : gaz, électricité et objets connectés pour maison



  • Compteurs Linky: l'UFC-Que choisir saisit le Conseil d'État

  • Gaz, parkings... Ce qui change en décembre

  • Une chaîne humaine contre les compteurs Linky

L'opérateur alternatif milite pour la création d'un acteur d'offres de gros dans la 5G au
côté d'Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free. Son rapprochement avec
Engie pourrait ainsi lui donner le moyen de ses ambitions.

1369 de 1429 - 13/3/2019 19:55
sarkasm Messages postés: 1105 - Membre depuis: 26/2/2009

  • BFM BUSINESS


  • Entreprises





















Engie poursuit sa diversification et prend pied dans les télécoms












13/03/2019 à 17h24














Engie






La volonté de céder Glow s'inscrit dans la stratégie
affichée par Engie de réduire son empreinte carbone -

Christophe Simon -
AFP






L’acteur
mondial de l’énergie vient de prendre une participation minoritaire
dans l’opérateur Netalis qui adresse les entreprises avec notamment des
offres de fibre optique. Il s’agira d’adresser les villes avec des
solutions de connectivité et des services.

Nouveau champ de bataille pour Engie. L’acteur
spécialisé dans l’énergie poursuit en effet sa diversification, le
groupe entend en effet peser dans la question des territoires connectés,
à savoir l’éclairage connecté, la sécurité, le stationnement
intelligent mais également la connectivité à travers des solutions
multi-technologies.

Dans ce cadre, à travers son entité Ineo Digital,
l’entreprise s’est offert en décembre dernier une participation
minoritaire aux côté d’un autre actionnaire dans Netalis, un opérateur
télécoms alternatif B2B basé à Besançon et spécialisé dans la fibre
optique et les services pour les entreprises. Sujet ô combien
stratégique et porteur, le monde professionnel étant aujourd’hui moins
bien pourvu que le grand public.

Cette opération est l’énième illustration de l’appétit grandissant
envers les « petits » opérateurs télécoms à vocation professionnelle, un
secteur en pleine croissance et effervescence vu l’importance croissance des questions de transformation numérique et/ou d’aménagement du territoire.

Mais si la plupart des opérations de rachat sont menées par des
opérateurs historiques (exemple, les rachats de Nerim et Keyyo par
Bouygues Telecom, celui de Jaguar Network par Free), cette fois c’est
donc un acteur de l’énergie qui se positionne.

Adresser les Smart-Cities

« Il s’agit de compléter nos expertises par des solutions de
connectivité multi-technologies », explique Engie. Il ne s’agira pas de
lancer des offres grand-public haut débit ou mobiles ou encore venir se
frotter aux géants que sont Orange Business Services ou encore SFR
Business qui se partagent 85% du marché B2B mais de proposer des offres
personnalisées de connectivité aux entreprises, villes ou aux
collectivités qui sera alimentée par les briques technologiques de
l’opérateur/hébergeur.

Engie proposera ainsi dans le même temps aux villes des solutions
énergétiques et de connectivité combinées à des services dédiés, un
ensemble résumé par l’appellation « smart-city » ou ville intelligente.

D'ailleurs, les deux entreprises ont déjà travaillé ensemble dans des
projets de connectivité urbaine qui préfigurent les collaborations
futures. La Ville de Gray, Netalis et Engie ont collaboré pour mettre en
place un réseau de Wifi événementiel baptisé « Gray Open Wifi » (GoW)
qui a pu être testé avec succès à l’occasion du festival Rolling Saône
en 2016).

De son côté, Netalis met en avant un « partenariat renforcé avec une
entité du groupe Engie au profit de nos clients respectifs pour créer
des offres communes pour les entreprises et territoires ». C’est le
premier tour de table pour l’opérateur dont les dirigeants-fondateurs
conservent la majorité du capital.

« La bande passante est devenue une commodité, il faut désormais
remplir les infrastructures que nous déployons ou que nous empruntons à
des tiers avec des services à valeur ajoutée pour nos clients respectifs
», explique Nicolas Guillaume, un des fondateurs de Netalis.

Olivier CHICHEPORTICHE







A VOIR AUSSI





  • MMA

    Moins de 20 000 km/an ? Découvrez les offres MMA !

Vidéo sponsorisée




  • [Galerie] 23 Photos rares des passagers à bord du Titanic


    Soolide

    [Galerie] 23 Photos rares des passagers à bord…



  • Catalogue en ligne : découvrez les offres Lidl de la semaine


    Lidl

    Catalogue en ligne : découvrez les offres Lidl…


  • eyJpdSI6IjdiZWFhZGExNmIyODY3Y2QyZDZiMzdj


    Avions supersoniques : les successeurs du Concorde (presque) prêts à décoller



    Avions supersoniques : les successeurs du Concorde…


  • eyJpdSI6IjdiZWFhZGExNmIyODY3Y2QyZDZiMzdj


    L’Allemagne a besoin de 260 000 travailleurs immigrés par an



    L’Allemagne a besoin de 260 000 travailleurs…



  • Protéger votre famille est essentiel


    MAIF

    Protéger votre famille est essentiel


  • eyJpdSI6IjdiZWFhZGExNmIyODY3Y2QyZDZiMzdj


    Brexit : le coûteux déménagement de l'Agence européenne du Médicament



    Brexit : le coûteux déménagement de…


  • eyJpdSI6IjdiZWFhZGExNmIyODY3Y2QyZDZiMzdj


    Zone euro: croissance confirmée à +0,2% au 4e trimestre



    Zone euro: croissance confirmée à +0,2% au 4e…
1371 de 1429 - 14/3/2019 12:41
sarkasm Messages postés: 1105 - Membre depuis: 26/2/2009

Démarchage des clients: EDF fait de nouveau condamner Engie en appel


AFP

Publié le 14.03.2019 par AFP

EDF a fait condamner son concurrent Engie
à 1 million d’euros de dommages et intérêts en raison de ses pratiques
de démarchage de clients, selon un jugement de la cour d’appel de
Versailles consulté jeudi par l’AFP.

L’électricien avait accusé son concurrent de démarcher des clients de manière agressive et en usurpant le nom d’EDF.

Un premier jugement du tribunal de commerce de Nanterre avait
condamné fin 2017 Engie à payer 150.000 euros, mais le groupe avait fait
appel.

Dans un jugement du 12 mars, la cour d’appel de Versailles condamne
cette fois Engie à payer un peu plus d’un million d’euros à titre de
dommages et intérêts.

“Engie a engagé sa responsabilité du fait de négligences fautives en
omettant de prendre les moyens d’un suivi et d’une surveillance efficace
de sa campagne de démarchage et en omettant de réagir de manière
appropriée à la suite des actes de concurrence déloyale commis par les
démarcheurs employés par ses partenaires”, explique-t-elle dans son
arrêt.

Elle demande aussi à Engie de faire cesser “tout acte de parasitisme
ou de dénigrement” sous peine d’une astreinte provisoire de 10.000 euros
par infraction.

Dans un communiqué, EDF estime que “cette décision révèle à nouveau le caractère inacceptable de ces pratiques”.

Engie dit de son côté qu’il “examinera si un pourvoi en cassation
contre cet arrêt est nécessaire et entend affirmer l’absence totale de
bien-fondé des griefs formés à son encontre par EDF”.

“Engie met tout en oeuvre pour s’assurer de la parfaite licéité de
l’ensemble des opérations de vente à domicile et tient à rappeler que
les réclamations représentent moins de 0,2% des ventes réalisées depuis
janvier 2018”, indique le groupe dans une déclaration transmise à l’AFP.

Le marché de fourniture de l’électricité et du gaz
aux particuliers a été libéralisé il y a plus de dix ans, si bien que
de nombreuses entreprises proposent désormais leurs services.


Engie (ex GDF Suez) propose ainsi des contrats d’électricité, tandis qu’EDF fait de même dans le gaz.

Le médiateur de l’Energie, Jean Gaubert, avait une nouvelle fois
regretté l’an dernier que “la concurrence s’accompagne parfois de
mauvaises pratiques commerciales, qui nuisent à la confiance des
consommateur”.


jmi/mhc/ef/mcj

1372 de 1429 - 14/3/2019 17:41
waldron Messages postés: 8862 - Membre depuis: 17/9/2002

Engie finalise la vente du thaïlandais Glow pour 2,6 milliards d'euros




share with twitter



share with LinkedIn


http://www.zonebourse.com/ENGIE-4995/actualite/Engie-finalise-la-vente-du-thailandais-Glow-pour-2-6-milliards-d-euros-28165808/" target="popup">
share with facebook




share via e-mail









0



14/03/2019 | 16:12

Paris
(awp/afp) - Engie a annoncé jeudi avoir finalisé la vente de sa
participation dans le thaïlandais Glow, qui produit de l'électricité
notamment à partir de charbon, pour 2,6 milliards d'euros.

Cette cession de ses 69,1% dans Glow au groupe local Global
Power Synergy Public Company (GPSC) a pu se faire "après avoir reçu, le 8
mars 2019, l'approbation officielle de la Commission de régulation de
l'énergie thaïlandaise", a expliqué le géant français de l'énergie dans
un communiqué.

La transaction avait été annoncée en juin 2018, mais elle
avait ensuite rencontré des embûches retardant sa finalisation. Le
régulateur thaïlandais s'était en effet opposé à l'opération pour des
questions de concurrence, avant de finalement donner son feu vert en fin
d'année dernière à la suite de garanties offertes par Engie.

Glow possède une capacité totale de production de 3,2 GW
d'électricité, dont 1 GW de charbon, 2 GW de gaz et 0,2 GW d'énergies
renouvelables.

"Avec cette cession, Engie n'exploitera plus d'actifs au
charbon dans la région Asie-Pacifique", rappelle le groupe. Le charbon
ne représentera plus que 6% de sa capacité de production d'électricité,
contre 13% à la fin de 2015, souligne-t-il.

Dans le cadre de son nouveau plan stratégique pour les trois
prochaines années présenté fin février, Engie veut céder au total pour 6
milliards d'euros d'actifs, en poursuivant en particulier son
désengagement du charbon, très polluant.

Sa directrice générale Isabelle Kocher avait affirmé son intention d'en "sortir totalement".

"Cette cession, que nous réalisons à un niveau de prix très
intéressant pour nous, est une étape importante", a-t-elle souligné
jeudi, citée dans le communiqué.

afp/rp

1373 de 1429 - 14/3/2019 18:44
waldron Messages postés: 8862 - Membre depuis: 17/9/2002



Dow Jones |
Le 14/03/19 à 16:01
| Mis à jour le 14/03/19 à 16:13





ENGIE





Engie finalise la cession de sa participation dans Glow à GPSC pour 2,6 mds deuros | Crédits photo : Shutterstock


PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le
fournisseur de gaz et d'électricité Engie a annoncé jeudi la
finalisation de la cession de sa participation de 69,1% dans le
producteur indépendant d'électricité Glow, présent en Thaïlande et au
Laos, au groupe thaïlandais Global Power Synergy Ltd. (GPSC) pour un
montant de 2,6 milliards d'euros.


L'opération a été rendue possible par l'approbation officielle de la
commission de régulation de l'énergie thaïlandaise reçue le 8 mars
dernier, a précisé Engie dans un communiqué.


"Avec cette cession, Engie n'exploitera plus d'actifs au charbon dans la
région Asie-Pacifique. Le charbon ne représentera plus que 6% de la
capacité de production d'électricité d'Engie, contre 13% à la fin de
2015, conformément à la stratégie engagée par le groupe pour réduire son
empreinte carbone", a expliqué Engie.


Cette cession avait été initialement annoncée en juin 2018 et avait été
mise en suspens en octobre dernier quand la commission avait fait part
de craintes d'une réduction de la concurrence sur le marché de
l'électricité en Thaïlande. GPSC avait fait appel de la décision de
blocage de la commission.


-Alice Doré, Agefi-Dow Jones; +33 1 41 27 47 90; adore@agefi.fr ed: VLV


Agefi-Dow Jones The financial newswire


Dow Jones Newswires


March 14, 2019 11:01 ET (15:01 GMT)


1374 de 1429 - 19/3/2019 08:34
waldron Messages postés: 8862 - Membre depuis: 17/9/2002


Linklaters, conseil d’Engie dans le cadre de sa prise de contrôle
de tiko, entreprise pionnière dans le développement de systèmes
intelligents de gestion de l’énergie pour le marché résidentiel



Linklaters a conseillé Engie dans le cadre de sa prise de contrôle
de tiko par le biais d’une augmentation de capital. Swisscom et Repower,
actionnaires actuels de tiko conservent leur place au capital de
l’entreprise.

1375 de 1429 - 19/3/2019 19:33
Florenceorbis Messages postés: 263 - Membre depuis: 18/8/2017

Engie prend note de la décision de la cour d'appel concernant ses ventes à domicile



19/03/2019 17:24
| Boursier
| 81
|
Aucun vote sur cette news
















La Cour
d'appel de Versailles a rejeté le 12 mars la demande d'EDF tendant à
mettre en cause directement Engie dans des faits allégués de
démarchages...



Engie prend note de la décision de la cour d'appel concernant ses ventes à domicile


La
Cour d'appel de Versailles a rejeté le 12 mars la demande d'EDF tendant à
mettre en cause directement Engie dans des faits allégués de
démarchages à domicile irréguliers, note Engie dans un communiqué. La
Cour d'appel, qui s'est prononcée sur l'action engagée par EDF en 2017, a
constaté néanmoins que des fautes avaient été commises par des vendeurs
de partenaires indépendants qui avaient été chargés par Engie de
commercialiser ses offres.

Elle a relevé la mise en place par Engie d'un "cadre strict" destiné à
ses prestataires pour organiser toute campagne de démarchage, en
sélectionnant des partenaires professionnels du démarchage, et en leur
imposant des obligations strictes rappelées dans les contrats (telle
qu'une formation sur le processus de vente incluant le rappel des
dispositions légales aux ventes, et ce, afin de veiller au respect de
bonnes pratiques de vente dans l'exécution de ce service). Il a été
alloué à EDF une indemnité de 1 million d'euros, soit 1% de sa demande
initiale. Engie examine l'opportunité de se pourvoir en cassation.

Engie rappelle "que les réclamations représentent moins de 0,2% des
ventes réalisées depuis janvier 2018. Ce résultat a été obtenu par une
amélioration continue de ses process de vente, dans le but de satisfaire
ses clients". En particulier, des contrôles sont réalisés juste après
la visite du vendeur chez le client : un appel systématique est passé
aux personnes ayant souscrit un contrat pour vérifier que la vente s'est
bien passée et la confirmer, et les vendeurs remettent aux personnes
visitées une brochure pédagogique présentant les différents acteurs du
secteur. Les pratiques non conformes aux exigences de qualité sont
systématiquement sanctionnées, affirme Engie. Enfin, depuis quelques
mois, Engie fait évoluer ses méthodes de formation en créant 'l'école de
la vente by Engie'. Chaque vendeur de ses partenaires, avant de
recevoir sa carte d'accréditation, devra passer un examen validant ses
acquis notamment sur les pratiques loyales de vente et sur l'éthique
commerciale...


1376 de 1429 - 21/3/2019 13:41
La Forge Messages postés: 1197 - Membre depuis: 03/8/2000


conseil bourse

PrévisionObjectifCours à la date de l'analyse Potentiel
HAUSSE13,60 €13,495 €+0,78%

Si

les résultats 2018 sont ressortis conformes aux attentes, c'est le plan

stratégique à horizon 2021 qui a été assez mal accueilli par les

investisseurs.



Le titre a ainsi marqué un coup d'arrêt il y a

quelques semaines, redescendant jusqu'à une zone de support aux environs

de 13,10 euros, correspondant également à la borne basse de son canal

haussier de moyen terme.



Une petite alerte pour l'instant sans

conséquences, mais c'est un niveau qu'il faudra garder en tête dans les

prochaines semaines.



Sur le fond, l'affaire est valorisée plutôt

confortablement et nous estimons que le dossier est à son prix. Pas

d'opportunité immédiate d'achat à nos yeux.



Ceux qui sont

position sur le dossier, surveilleront particulièrement la zone des

13,10 euros et le bas du canal baissier pour anticiper tout retournement

négatif et pouvoir prendre leurs bénéfices rapidement.



www.abcbourse.com

1377 de 1429 - 21/3/2019 13:56
La Forge Messages postés: 1197 - Membre depuis: 03/8/2000







Consensus des analystes au 18/03/19




Objectif de cours 3 mois :
15.93 EUR

- Potentiel:
18.88%

1378 de 1429 - 22/3/2019 09:55
waldron Messages postés: 8862 - Membre depuis: 17/9/2002

ENGIE : pull back contre 13,70 EUR (PUT D910S)



22/03/2019 08:37
| DayByDay
| 28
|
Aucun vote sur cette news




















ENGIE : pull back contre 13,70  EUR (PUT D910S)



ENGIE : le gel des tarifs réglementés pèse sur le bénéfice (PUT D910S)


Engie a dégradé sa tendance par la validation d’une
figure de retournement en double sommet. Un pull back est en cours : la
dynamique devrait reprendre. L’analyse technique fixe un objectif de
court terme à 12,46 EUR avec un stop à 13,93 EUR.

Les points faibles de la valeur selon AOF


- Pression fiscale et réglementaire accrue ;
- Effet de change négatif et une morosité des prix du gaz et du pétrole ;
- En France, l’impact sur le bénéfice 2019 du gel des tarifs réglementés ;
- 2 années consécutives de perte nette, dues aux dépréciations d’actifs et avertissement sur résultat.

ENGIE : pull back contre 13,70 EUR (PUT D910S)


Du point de vue graphique, Engie a formé puis validé
une figure de retournement en double sommet sur la résistance majeure à
14,13 EUR. Un gap baissier a été ouvert lors de la rupture de 13,70
EUR, confirmant le caractère impulsif du mouvement. Un pull back prend
forme contre ce niveau : la tendance baissière devrait reprendre en
direction de nouveaux plus bas.

Analyse rédigée le 22/03/2019 à 08:36 (22/03/2019 07:36:51Z)
Day By Day - Matthieu Driol - Analyste senior

Zoom

support113,08
support212,17
resist113,7
resist214,13
objectif12,46
invalidation13,93
opinionShortTermNEGATIVE
opinionLongTermNEUTRE
zoomSpotPrice13,69
Scénario
sensbaissier
objectif12,46
spotpricer13,69
Warrants
mnemoD910S
typePut
strike12
maturity20/03/2020
delta-31

Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'inv

1379 de 1429 - 26/3/2019 11:55
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1510 - Membre depuis: 24/6/2003

Engie vend d’anciennes usines à gaz pour des programmes de logements


L’énergéticien a vendu un portefeuille de cinquante sites industriels à
Vinci Immobilier et Brownfields, en vue de leur aménagement.

Par Grégoire Allix Publié aujourd’hui à 10h32, mis à jour à 10h32

Temps de Lecture 3 min.

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Envoyer par e-mail

Article réservé aux abonnés

Les
anciennes usines à gaz vont laisser place à des logements. Le groupe
Engie vient de céder cinquante terrains à Vinci Immobilier et
Brownfields, dans une vente en bloc d’une partie de son patrimoine
industriel qui pourrait inspirer d’autres entreprises propriétaires de
foncier « dormant ». Au total, ce sont près de 36 hectares de terrains
qui permettront la construction de quelque 2 200 logements dans des
villes comme Hyères (Var) ou Nanterre (Hauts-de-Seine), Brest
(Finistère) et Bandol (Var), La Rochelle (Charente-Maritime) ou
Pithiviers (Loiret).

« Engie
est propriétaire de sites issus de l’histoire de Gaz de France, qui ne
sont plus utilisés par nos métiers : des usines à gaz démantelées, aux
sols pollués, dans des villes de toutes tailles,
raconte Gilles Allard, le directeur immobilier du groupe. Ces terrains, qui étaient autrefois en périphérie des villes, ont été rattrapés par l’urbanisation. »

1380 de 1429 - 01/4/2019 12:03
La Forge Messages postés: 1197 - Membre depuis: 03/8/2000

17/05/19 Réunion actionnaires

1429 Réponses
 ...   69   
Messages à suivre: (1429)
Dernier Message: 17/Juil/2019 05h57

Titres Discutés
EU:ENGI 13.77 0.0%
Engie
Engie
Engie
Indices Mondiaux
Australia 0.6%
Brazil -0.0%
Canada -0.1%
France 0.0%
Germany 0.0%
Greece 0.1%
Holland 0.0%
Italy 0.0%
Portugal 0.0%
US (DowJones) -0.1%
US (NASDAQ) 0.3%
United Kingdom 0.0%
Palmarès Hausse (%)
EU:2CRSI 9.24 0.0%
EU:AAA 0.11 0.0%
EU:AALB 34.98 0.0%
EU:AB 4.46 0.0%
EU:ABCA 6.42 0.0%
EU:ABEEI 15.24 0.0%
EU:ABEO 28.20 0.0%
EU:ABFW 91.61 0.0%
EU:ABI 78.75 0.0%
EU:ABIO 24.20 0.0%
Dernières Valeurs Consultées
EU
ENGI
Engie
Inscrivez-vous aujourd'hui pour consulter ce titre en streaming sur le Moniteur ADVFN. Vous pourrez ajouter et visualiser jusqu'à 110 des vos actions préférée et c'est complètement gratuit..

By accessing the services available at ADVFN you are agreeing to be bound by ADVFN's Conditions Générales

P: V: D:20190717 06:54:02