Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Bon Moment Pour Acheter Total (FP)

- 12/8/2014 15:47
boyaly Messages postés: 11 - Membre depuis: 07/5/2014
Intraday Stock Chart: Total SAGraphiques historiques: Total SA
Intraday Stock ChartGraphiques historiques

Le CAC 40 est à la baisse ce 12 aout 2014. Total perd 1.45% à 47.91€ à 15h36 malgré une hausse des cours du petrole brut. Malgré cette baisse, les analystes conseil d'acheter et/ou conserver l'action Total qui devrait remonter sous peu. Les analystes sont positifs sur ce produit et visent en moyenne un objectif autour de 55€ à moyen terme, ce qui serait une belle plus-value si l'objectif est atteint. D'autres analystes preconisent de renforcer les positions et d'accumuler en achetant d'autres titres de Total...





http://fr.advfn.com/actualites/ECHO-BOURSE-Bon-moment-pour-acheter-des-actions-q_63225592.html
Réponses
171 Réponses
 ...   5   ... 
81 de 171 - 27/10/2014 09:56
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC

SYNTHESE


Le MACD est négatif, mais il se situe au-dessus de sa ligne de signal : la tendance est en train de changer. Maintenant, le MACD doit franchir zéro pour que la hausse se poursuive dans les jours à venir. L'indicateur principal de la force du mouvement (RSI) montre que la situation technique est assez saine car il n'y a pas de surachat. Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX


Le titre est orienté à la baisse. Il est sous sa moyenne mobile à 50 jours située à 48.06 EUR. La moyenne mobile à 20 jours est inférieure à la moyenne mobile à 50 jours. Notre premier support est à 38.47 EUR, puis à 35.89 EUR et la résistance est à 51.38 EUR, puis à 53.97 EUR.

Dernier cours : 44.85
Support : 38.47 / 35.89
Resistance : 51.38 / 53.97
Opinion court terme : positive
Opinion moyen terme : negative
82 de 171 - 27/10/2014 19:47
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
Sur les 5 derniers jours, le titre a peu évolué, gagnant 3.48%. Depuis le début de l'année, il est en baisse de 0.21%.

Du point de vue de l'analyse technique : le RSI est inférieur à sa zone de neutralité des 50. Le MACD est supérieur à sa ligne de signal et négatif. La configuration est mitigée à court terme. Enfin, le titre est inférieur à sa moyenne mobile 50 jours.
A noter que les volumes sont en hausse depuis quelques jours.

Graphiquement : les niveaux de résistances se situent sur : 48.2 puis 49.5. Tandis que les prochains supports sont sur : 43.4 puis 42.5.

Notre préférence : Un rebond court terme sur Total (FP) est possible.

Le point d'invalidation de notre scénario est situé sur : 42.5.
Cours de référence : 44.4.
Copyright 1999 - 2013 TRADING CENTRAL
83 de 171 - 28/10/2014 01:43
Anonyme
Bonjour,

Aurez-vous besoin de prêts entre particuliers pour faire face aux
difficultés financières et enfin sortir de l'impasse que provoquent les
banques,par le rejet de vos dossiers de demande de crédits ? Je suis un
financier en mesure de vous faire un prêt allant de 2.000€ à 500.000€ avec
des conditions qui vous faciliteront la vie. Voici les domaines dans
lesquels je peux vous aider:
* Financier
* Prêt immobilier
* Prêt à l'investissement
* Prêt automobile
* Dette de consolidation
* Marge de crédit
* Deuxième hypothèque
* Rachat de crédit
* Prêt personnel
Vous êtes fichés, interdits bancaires et vous n'avez pas la faveur des
banques ou mieux vous avez un projet et besoin de financement, un mauvais
dossier de crédit ou besoin d'argent pour payer des factures,fonds à
investir sur les entreprises.
Alors si vous avez besoin de prêt n'hésitez pas à me contacter pour en
savoir plus sur les conditions générales du Prêt. Pour toute autre
information veuillez me recontacter: jacques.rufin555@gmail.com


CDT
5#first_article_divider
Bonjour, Aurez-vous besoin de prêts entre particuliers pour fai
84 de 171 - 28/10/2014 10:07
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
(AOF) - Total a signé un accord avec PGNiG Upstream International pour la cession d'une participation de 8% dans le champ de Gina Krog situé en Norvège, ainsi que de ses participations dans les champs matures de Vilje (24,243%), Vale (24,243%) et Morvin (6%). Le montant de la transaction s'élève à 317 millions de dollars, l'accord étant effectif au 1er janvier 2014. La transaction est soumise à l'approbation des autorités norvégiennes.

Gina Krog est un champ en cours de développement, situé en mer du Nord et lancé en 2013, dont le démarrage de la production est prévu début 2017. Le champ produira 60 000 barils d'huile par jour et 9 millions de mètres cube de gaz par jour au plateau. Total E&P Norge AS gardera un intérêt de 30% dans le projet à côté de Statoil (58,7%) et de Det Norske (3,3%).


« Cette cession est en ligne avec la stratégie de gestion dynamique du portefeuille d'actifs de Total, a commenté Patrice de Viviès, directeur Europe du Nord au sein de la branche Exploration & Production. Avec les développements d'Ekofisk Sud, d'Eldfisk II, de Martin Linge et de Gina Krog, la production de Total en Norvège va croître entre 2014 et 2017 ».



AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur


- Dans le « top 5 » des compagnies pétrolières opérant dans le pétrole, pour 57 %, et le gaz et le pétrole ;

- Visibilité de l'activité pétrole, avec une cible de production de 3 Mbep (millions de barils équivalent pétrole) par jour en 2017 contre 2,3 Mbep en 2012, et une accélération de la croissance après 2015, 90 % du potentiel 2017 étant en production ou en cours de développement ;

- Taux de 93 % de remplacement des réserves, le plus élevé des majors européennes, maintenu par une politique d'investissements ambitieuse, essentiellement dans l'amont ;

- Production équilibrée géographiquement avec des positions fortes en Afrique (Nigeria et Angola surtout, pour 33 %) et en Norvège (14 %) ;

- Mise en place de relais de croissance (GNL et gaz de schiste au Canada, aux Etats-Unis, en Pologne, Chine, Argentine, Bolivie et Grande-Bretagne), notamment dans le projet canadien de gaz de schiste à Fort Hills ;

- Diversification dans le solaire avec des projets de grande taille, telle la centrale solaire Shams 1 aux Emirats arabes unis, le groupe étant numéro 1 mondial de l'énergie solaire ;

- Qualité de la génération des flux de trésorerie et retour à la hausse des dividendes et aux rachats d'actions.



Les points faibles de la valeur


- Bonne marche de l'activité perturbée par le déclin des champs matures, par la longueur de mise en service des nouveaux gisements et par les variations de quotas de l'Opep ;

- Enlisement de la crise structurelle du raffinage européen, partiellement compensé par un relèvement des marges aux Etats-Unis ;

- Exposition aux risques géopolitiques en Afrique, au Moyen-Orient et en Russie ;

- Recul de la production en début d'année, affectée par les travaux de maintenance en Norvège, au Royaume-Uni et en Thaïlande ;

- Relative déception à l'égard du manque de retombées des ambitieux programmes d'exploration.



Comment suivre la valeur


- Forte sensibilité aux cours du baril de pétrole et au dollar ;

- A compter de 2014, présentation des comptes en dollar ;

- Après celles de Voyageur et de TIGF, d'autres cessions à venir dans le cadre d'un plan de rationalisation du portefeuille d'activités portant sur 15-20 Mds$ d'actifs de 2012 à 2014 ;

- Exécution du plan de réduction des coûts, qui portera essentiellement sur la branche raffinage en France, affectée par la baisse de la demande d'essence et la prédominance du diesel ;

- Arrivée en production des 15 projets en développement et redémarrage d'Elgin en mer du Nord, après une fermeture d'un an, ainsi que de celui d'Ibewa au Nigeria ;

- Démarrage de la production en Libye ;

- Capacité du groupe à maintenir la production au niveau de 2013, à renouer en 2014 avec la progression des bénéfices ;

- Politique de distribution de 50 % du bénéfice, avec service d'acompte ;

- Capital éclaté, le premier actionnaire étant GBL-CNP avec 4,8 % du capital, devant les salariés -4,7 % du capital et 8,6 % des droits de vote. LE SECTEUR DE LA VALEUR

Pétrole et parapétrolier


Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE) les tensions au Moyen-Orient pèsent moins sur le cours de pétrole que le ralentissement de la demande et une production plus abondante grâce au pétrole de schiste d'Amérique du Nord. L'AIE a donc révisé à la baisse son estimation de la demande mondiale pour 2014 et 2015. Elle prévoit désormais que la consommation mondiale de pétrole n'augmentera cette année que de 900.000 barils par jour (b/j), pour s'établir à 92,6 millions de barils, soit 150.000 de moins que prévu précédemment. Cette révision provient essentiellement du ralentissement économique en Europe et en Chine. En 2015 la consommation devrait progresser de 1,2 million de b/j, soit 100.000 de moins que les estimations précédentes
85 de 171 - 29/10/2014 08:50
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
PARIS (Reuters) - Total a publié mercredi des résultats en baisse au titre du troisième trimestre 2014 en raison de la chute des cours du pétrole et de sa production, en partie compensée par la bonne tenue de la branche Raffinage-Chimie.

La deuxième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière, dont le PDG Christophe de Margerie est mort le 20 octobre dans un accident d'avion à Moscou, a enregistré un résultat net ajusté de 3.558 millions de dollars (-2%) et un chiffre d'affaires de 60,4 milliards (-2%).

La production d'hydrocarbures du groupe a totalisé 2,122 millions de barils équivalent pétrole par jour au troisième trimestre, accusant un repli de 8% en raison notamment de la fin d'une licence à Abou Dhabi, mais elle progresse par rapport au point bas de 2,054 millions du deuxième trimestre.

Total propose un acompte sur dividende de 0,61 euro par action au titre du troisième trimestre 2014, en hausse par rapport à celui du troisième trimestre 2013 (0,59 euro).

Son directeur financier, Patrick de La Chevardière, a déclaré lors d'une conférence téléphonique que le financement de Yamal LNG, l'un des plus grands projets de gaz naturel liquéfié au monde, prendrait du retard en raison des sanctions internationales édictées à l'encontre de la Russie et de l'impossibilité de recourir au dollar.

L'objectif est de boucler le financement pour "la deuxième partie de 2015" et si possible "de faire plus vite", a-t-il ajouté.




(Benjamin Mallet, édité par Matthias Blamont)

86 de 171 - 29/10/2014 08:59
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
La major pétrolière et gazière Total (FP.FR) a annoncé mercredi que la récente baisse des cours du pétrole avait pénalisé ses résultats au troisième trimestre et a averti que l'impact pourrait se poursuivre sur la fin de l'année, alors que le groupe a dû récemment faire face au décès brutal de son emblématique PDG, Christophe de Margerie.


Au troisième trimestre, le résultat net ajusté de Total a baissé de 2%, à 3,56 milliards de dollars, alors que le prix moyen du baril de Brent a reculé de 8% sur la période. La major pétrolière a prévenu que ses résultats allaient probablement se dégrader au quatrième trimestre, les cours du pétrole affichant déjà une baisse de 11% depuis le fin du mois de septembre. Le directeur financier de Total, Patrick de la Chevardière, a indiqué que le groupe perdait environ 1,5 milliard de dollars de bénéfice net pour chaque baisse de 10 dollars du baril de Brent.


"Nous allons maintenir notre stricte discipline en ce qui concerne les coûts des investissements et les opérations étant donné (...) l'environnement moins favorable", a déclaré le dirigeant lors d'une conférence téléphonique.


Selon Patrick de la Chevardière, la bonne performance des activités de raffinage a permis de compenser, en partie, la baisse des cours du brut au troisième trimestre. Total n'est pas le seul à avoir subi le repli des cours du pétrole: la major britannique BP a également dévoilé cette semaine un fort repli de ses bénéfices au troisième trimestre.


LE CONTEXTE:


Les résultats du troisième trimestre de Total sont les premiers présentés depuis le décès accidentel du PDG, Christophe de Margerie, dans un accident d'avion en Russie. Depuis, le conseil d'administration du groupe a confié la direction générale à Patrick Pouyanné, directeur de la branche Raffinage-Chimie, qui devra piloter Total dans une conjoncture de baisse des prix du pétrole et d'incertitudes politiques en Russie, où la major pétrolière a pris d'importantes positions.


-Inti Landauro, Dow Jones Newswires


(version française Blandine Hénault)


COMMUNIQUES FINANCIERS DE TOTAL:


http://http://total.com/fr/actionnaires/investisseurs-institutionnels

87 de 171 - 29/10/2014 09:41
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
Total a fait état mercredi d'un résultat net ajusté de 3,6 milliards de dollars (soit 2,8 milliards d'euros) au troisième trimestre 2014, en recul de 2% par rapport à la même période de l'année dernière.

Le géant pétrolier, qui a salué l'immense travail réalisé au cours de ces dernières années par le PDG Christophe de Margerie, mort le 20 octobre 2014 dans un accident d'avion à Moscou, a été affecté par la chute des cours du pétrole et de sa production.

Le groupe a cependant fait preuve de résistance dans l'Amont et enregistré une bonne performance dans l’Aval, notamment dans la branche Raffinage-Chimie qui a pleinement bénéficié de la hausse des marges de raffinage, a souligné Patrick Pouyanné, Directeur Général de Total.

La société propose en outre un acompte sur dividende de 0,61 euro par action au titre du troisième trimestre 2014, en hausse par rapport à celui du troisième trimestre 2013 (0,59 euro).

Retrouvez cet article sur Tradingsat.com

88 de 171 - 29/10/2014 13:39
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
Total (FP.FR) a publié des résultats robustes au troisième trimestre, avec de bonnes performances à la fois dans l'amont et le raffinage-chimie, observe RBC. "Dans le contexte du changement brutal intervenu à la tête de Total, nous pensons que ces chiffres devraient entretenir la confiance des investisseurs dans la trajectoire du groupe", remarque la banque. Le marché s'attendait à ce que Total subisse l'impact du recul des cours du pétrole et voie sa production baisser, et le groupe s'en est mieux sorti que prévu, ajoute-t-elle. RBC a une recommandation "performance en ligne avec le secteur", avec un objectif de cours de 49 euros. L'action gagne 1,6% à 46,24 euros.


-Inti Landauro, Dow Jones Newswires; inti.landauro@wsj.com (Version française Céline Fabre)
90 de 171 - 29/10/2014 17:08
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
TOTAL : Total-Pouyanné s'inscrit dans la continuité de Margerie
29/10/14 à 16:52 - Reuters 0 Commentaire(s)

Total maintient le cap des économies et des cessions
Résultats en baisse au T3 avec la chute du brut
La production recule de 8%
Solide performance du pôle Raffinage-Chimie
Le financement de Yamal LNG est retardé
L'action monte (Actualisé avec conférence téléphonique)
Total choisit le tandem Desmarest-Pouyanné
Total-Le nouveau patron devra réorienter le pôle exploration
PORTRAIT-Margerie, un patron atypique qui incarnait Total (Avec Michel Rose, édité par Dominique Rodriguez)


Total-Pouyanné sinscrit dans la continuité de Margerie | Crédits photo : Reuters par Benjamin Mallet

PARIS, 29 octobre (Reuters) - Le nouveau directeur général de Total Patrick Pouyanné a fait savoir mercredi qu'il s'inscrivait dans la continuité de la stratégie mise en oeuvre par Christophe de Margerie, dont la chute des cours du pétrole renforce selon lui la pertinence.

La deuxième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière, dont le PDG est mort le 20 octobre dans un accident d'avion à Moscou, a vu ses résultats baisser au troisième trimestre et prévoit toujours de réduire ses coûts et ses investissements, mais aussi de céder des actifs.

"La stratégie de contrôle des coûts est encore plus importante aujourd'hui dans cet environnement volatil, c'est la meilleure réponse que nous pouvons apporter", a estimé Patrick Pouyanné lors d'une conférence téléphonique avec les analystes, une semaine après sa nomination.

"Ne vous attendez pas à ce que je dise soudainement que la stratégie n'est pas bonne. Je m'y tiendrai car nous sommes dans une industrie de long terme et on ne change pas la direction d'un gros bateau en quelques minutes", a également déclaré le dirigeant, membre du comité exécutif depuis début 2012.

Total considère toujours qu'un baril à 80 dollars serait trop bas pour permettre le développement de nouvelles ressources pétrolières, a également dit Patrick Pouyanné, tout en rappelant que l'Opep avait la capacité de soutenir les prix.

Il a cependant prévenu que Total devrait s'adapter si les cours du brut devaient rester bas à long terme et a indiqué que, dans le cadre de la préparation du prochain budget du groupe, tous les secteurs avaient pour mission de d'identifier des réductions de coûts potentielles.

Patrick Pouyanné s'est dit "pragmatique" en matière d'acquisitions, dont il ne fait pas sa priorité.

"BÂTON DE PÈLERIN"

Le directeur financier de Total, Patrick de La Chevardière, avait auparavant déclaré que Patrick Pouyanné rendrait visite au cours de prochains jours à des contacts clés du secteur pétrolier, notamment au niveau des Etats, ainsi qu'aux actionnaires.

"Il va prendre son bâton de pèlerin et rencontrer tous les gens importants dans nos métiers à l'étranger."

Pénalisé par la chute des cours du pétrole et de sa production, Total a enregistré au troisième trimestre un résultat net ajusté de 3.558 millions de dollars (-2%) et un chiffre d'affaires de 60,4 milliards (-2%).

La production d'hydrocarbures du groupe a totalisé 2,122 millions de barils équivalent pétrole par jour au troisième trimestre, accusant un repli de 8% en raison notamment de la fin d'une licence à Abou Dhabi, mais elle progresse par rapport au point bas de 2,054 millions du deuxième trimestre.

Total propose un acompte sur dividende de 0,61 euro par action au titre du troisième trimestre 2014, stable par rapport aux trimestres précédents.

A 16h40, l'action Total gagne 2,45% à 46,61 euros pendant que l'indice CAC 40 progresse de 0,18%.

Iain Reid, analyste chez BMO Capital Markets, a salué dans une note la performance "excellente" des activités Raffinage-Chimie, dont le résultat opérationnel net ajusté à bondi de 70% au troisième trimestre, estimant que le mérite en revient en grande partie à Patrick Pouyanné, qui restructure la branche depuis 2012.

OBJECTIF DE PRODUCTION CONFIRMÉ

"Même si la division exploration-production (..) sera plus difficile à manoeuvrer, nous pensons qu'il a de bonnes chances de mettre en oeuvre des réductions de coûts similaires à travers le reste des activités", a indiqué Iain Reid.

Patrick Pouyanné s'est ainsi dit confiant dans la capacité de Total à faire des économies dans ses activités d'exploration et de production. "La culture des coûts dans l'Amont est possible, nous avons une marge d'amélioration assez importante."

Patrick de La Chevardière a en outre déclaré que le financement de Yamal LNG, l'un des plus grands projets de gaz naturel liquéfié au monde, prendrait du retard en raison des sanctions internationales édictées à l'encontre de la Russie et de l'impossibilité de recourir au dollar.

Un financement par des prêteurs chinois et russes et des agences de crédit à l'export est à l'étude, avec l'objectif de le boucler pour "la deuxième partie de 2015" et si possible "de faire plus vite", a-t-il ajouté.

Total a également confirmé son objectif de production de 2,3 millions de barils par jour en 2015 et pense atteindre environ 2,2 millions de barils par jour vers la fin 2014.

Le groupe a aussi annoncé la nomination de Philippe Sauquet au poste de directeur général de la branche Raffinage-Chimie, en remplacement de Patrick Pouyanné. Il était jusqu'ici directeur de l'activité Gas & Power de Total.

91 de 171 - 29/10/2014 18:12
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
Patrick Pouyanné, le nouveau directeur général du groupe pétrolier français Total (FP.FR), a déclaré mercredi qu'il s'attendait à ce que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) agisse sur l'offre d'or noir pour soutenir les cours après leur récent recul.


Patrick Pouyanné, qui a pris les rênes du groupe pétrolier la semaine dernière après la disparition brutale de son prédécesseur, a indiqué lors d'une conférence téléphonique avec des analystes que Total ne voyait "aucune raison de modifier ses perspectives à long terme".


Le dirigeant a ajouté que l'Opep continuerait d'influer sur l'évolution du marché, et qu'elle gérerait la ressource de façon responsable et défendrait à terme le cours du brut. Le groupe s'attend à ce que le cours du Brent revienne à des niveaux plus élevés qu'au début du mois d'octobre.


Le directeur financier de Total, Patrick de la Chevardière, a indiqué que les gisements pétroliers du groupe étaient au-dessus du seuil de rentabilité avec un cours du Brent à 80 dollars, mais que le groupe allait tout de même se concentrer sur la réduction des coûts. Il a ajouté que Total disposerait d'une trésorerie suffisante pour distribuer un dividende même à 80 dollars le baril. Le prix moyen du Brent de référence s'est replié de 8% au troisième trimestre, ce qui a pesé sur les bénéfices de Total. Depuis lors, le prix a encore diminué de 11%.


Le directeur financier a ajouté que Total perdait environ 1,5 milliard de dollars de bénéfice net à chaque baisse de 10 dollars du prix du Brent.


-Inti Landauro, Dow Jones Newswires; inti.landauro@wsj.com


(Version française Céline Fabre)
92 de 171 - 30/10/2014 20:10
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
Total (FP.FR) est bien positionné pour surmonter la récente volatilité des prix de l'or noir, soutenu par ses projets des deux prochaines années, a déclaré jeudi son nouveau directeur général lors d'une conférence à Londres.


"S'il existe une entreprise qui est bien positionnée pour résister à la volatilité, c'est bien la nôtre", a déclaré Patrick Pouyanné, qui a été nommé la semaine dernière à la direction générale après la disparition de Christophe de Margerie lors d'un accident d'avion en Russie.


Certains segments d'activité sont confrontés à des pressions plus importantes que d'autres, a néanmoins souligné Patrick Pouyanné. Le secteur européen du raffinage a été particulièrement affecté par la concurrence de sites plus complexes au Moyen-Orient et en Asie, et par celle des raffineries américaines, qui bénéficient de coûts de charge moins importants.


Total, premier raffineur d'Europe, prévoit de mettre l'accent sur ses investissements dans ses plateformes les plus importantes et les plus intégrées, a expliqué le dirigeant.


"Nous ne pouvons pas alimenter des sites qui perdent 100 millions d'euros de trésorerie par an", a-t-il observé.


Les projets du groupe en Russie sont également confrontés à des contraintes financières liées aux sanctions occidentales contre des personnalités et des entreprises du pays. Patrick Pouyanné a indiqué que Total pourrait envisager de financer certains de ses projets en Russie en euros, dans la mesure où les financements en dollars n'y sont plus possibles. Le principal investissement de Total en Russie porte sur le projet de gaz naturel liquéfié Yamal, dans l'Artique.


Par ailleurs, le groupe examine d'éventuelles opportunités d'acquisition, avec de potentiels investissements aux Etats-Unis, bien que les valorisations outre-Atlantique se soient révélées assez onéreuses au cours de l'année passée, a indiqué le dirigeant.


"Nous ne sommes pas opposés à de nouveaux investissements aux Etats-Unis", a-t-il souligné. "Il s'agit d'être pragmatique".


-Sarah Kent, Dow Jones Newswires (Version française Emilie Palvadeau)
93 de 171 - 03/11/2014 09:31
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC


TOTAL : L'analyse ne suggère pas de baisse à moyen termeSYNTHESE


Le MACD est négatif, mais il se situe au-dessus de sa ligne de signal : la tendance est en train de changer. Maintenant, le MACD doit franchir zéro pour que la hausse se poursuive dans les jours à venir. Le RSI est supérieur à 50, cela confirme une bonne orientation du titre. Mais les indicateurs stochastiques sont élevés, ce qui doit inciter à la prudence à très court terme. Les volumes échangés sont supérieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX


Depuis le plus bas à 42.56 EUR le titre est en phase de reprise technique vers sa moyenne mobile à 50 jours située à 47.91 EUR : le comportement des cours sur ce niveau permettra d'envisager la poursuite du mouvement à moyen terme. Pour alléger la position, on pourra attendre de tester les résistances à court terme situées à 51.55 EUR et 53.11 EUR. Les supports sont à 42.17 EUR puis à 39.05 EUR .

Dernier cours : 47.42
Support : 42.17 / 39.05
Resistance : 51.55 / 53.11
Opinion court terme : neutre
Opinion moyen terme : negative
94 de 171 - 03/11/2014 22:04
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
Sur les 5 derniers jours, le titre s'est envolé de 5.21%. Depuis le début de l'année, il est en hausse de 4.99%.

Du point de vue de l'analyse technique : le RSI est supérieur à sa zone de neutralité des 50. Le MACD est supérieur à sa ligne de signal et négatif. Le MACD doit dépasser la ligne du zéro pour valider une poursuite de la hausse. Enfin, le titre est inférieur à sa moyenne mobile 50 jours.
A noter que les volumes sont en baisse depuis quelques jours.

Graphiquement : les niveaux de résistances se situent sur : 50.4 puis 51.8. Tandis que les prochains supports sont sur : 45.7 puis 44.7.

Notre préférence : Achat court terme sur Total (FP).

Le point d'invalidation de notre scénario est situé sur : 44.7.
Cours de référence : 46.8.
Copyright 1999 - 2013 TRADING CENTRAL
95 de 171 - 04/11/2014 15:17
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Total a fait savoir cet après-midi via un communiqué que sa filiale gaz naturel pour les professionnels Total Energie Gaz a été choisie par la SNCF dans le cadre d'un appel d'offres à plusieurs lots. Celui-ci porte sur l'approvisionnement en gaz naturel d'une partie des sites de l'opérateur ferroviaire à Strasbourg (Bas-Rhin).

Le groupe pétrolier a remporté les lots 2 (917 sites pour 83.926 mégawattheures (MWh) ) et 3 (22 sites pour 13.174 MWh). La SNCF Strasbourg, dont les sites étaient jusqu'ici majoritairement en contrat réglementé, a donc profité de la fin des tarifs réglementés du gaz naturel pour passer en offre de marché.

Ce nouveau contrat à prix fixe a cours sur une durée de 25 mois à compter du 1er octobre, dont plus de cinq sites en démarrage décalé. La partie facturation de cet appel d'offres se fera dès janvier électroniquement via EDI, en partenariat avec Cégédim, a précisé Total.

Et de souligner: 'les factures seront ainsi envoyées directement sur le logiciel de facturation, ce qui représente une innovation considérable dans ce domaine.'

Ce marché de gaz couvre près de 939 sites et se base sur une consommation globale d'une capacité de 97 gigawattheures (GWh).


96 de 171 - 05/11/2014 09:10
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
Total : Sous pression (2062T)

Tradingcentral.fr – il y a 22 minutes
Partager 0Tweet0Share0
Sous 47.42 nous sommes baissiers avec 39.52 en ligne de mire.
Put adapté : strike : 44 - maturité : 06.03.2015 - bid/ask : 0.267 / 0.277 - delta : -44 - Kilovar : 341 - Mnemo : 2062T

Pivot : 47.42

Scénario alternatif : Un dépassement des 47.42 déclencherait un rebond vers 49.2.
Call adapté : strike : 46 - maturité : 05.06.2015 - bid/ask : 0.262 / 0.272 - delta : 43 - Kilovar : 360 - Mnemo : 2064T

Commentaire : Le rebond du titre a été interrompu au contact de la moyenne mobile à 50 jours, celle-ci jouant son rôle de résistance. Le RSI se retourne à la baisse et s'inscrit désormais sous sa ligne de signal. Une nouvelle phase de repli est ainsi attendue en direction de 41.05 et 39.52 euros. Invalidation au-dessus de 47.42 euros.

Par la rédaction de L'Obsa, Le spécialiste des produits dérivés en bourse depuis 1989 (www.lobsa.com)

Copyright 1999 - 2013 TRADING CENTRAL .
97 de 171 - 06/11/2014 20:29
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
6 novembre (Reuters) - Moody's Investors Service a annoncé
jeudi confirmer la note longue Aa1 de Total TOTF.PA et relever
la perspective de négative à stable.
L'agence estime que le profil de crédit et les opérations de
Total restent fondamentalement solides même si elle pense que
dans les deux à trois ans, où Total investira en continu, ses
paramètres financiers resteront un peu en deçà de la performance
prévisible de ses pairs.
L'agence dit prendre en compte la nature de long terme des
projets d'investissement dans le secteur pétrolier et gazier, le
plan de développement de Total courant ainsi jusqu'en 2017,
ainsi que plusieurs années de free cash flows sans doute
négatifs (avant cessions) du fait des investissements.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)
98 de 171 - 07/11/2014 12:25
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Moody's Investors Service a annoncé jeudi soir avoir relevé de 'négative' à 'stable' la perspective attribuée à l'ensemble des notes de Total.

L'agence de notation rappelle afficher une note 'Aa1' sur la dette senior non garantie du groupe pétrolier, ainsi qu'une note court terme 'Prime-1' (P-1).

Moody's justifie sa note 'Aa1' et sa perspective 'stable' par la solidité des activités et du profil de crédit du groupe, même si elle déclare s'attendre à ce que les ratios financiers du groupe demeurent inférieurs à ceux de ses comparables du secteur pétrolier au cours des deux ou trois prochaines années.

Sur l'indice CAC 40, Total reculait de 0,1% à moins de 46,5 euros vendredi en toute fin de matinée.
99 de 171 - 07/11/2014 13:22
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Après la dégringolade du brut, Credit Suisse (NYSE: CS - actualité) fait le point ce matin sur les grandes valeurs pétrolières. Grosso modo, le bureau d'études préfère les majors européennes aux américaines. Pour leur caractère défensif, Royal Dutch Shell (Xetra: R6C1.DE - actualité) et Total font d'ailleurs partie de ses valeurs préférées. Sur le titre du groupe français, le conseil acheteur de 'surperformance' est confirmé, et l'objectif de cours est légèrement relevé de 51,5 à 52,5 euros.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Total se tasse de 0,3% à 46,4 euros dans un marché en baisse de 0,6%.

Paradoxalement, estime Credit Suisse, 'les majors devraient ressortir plus fortes' d'une situation marquée par la chute de plus de 20% subie par le baril de Brent en trois mois. Dans un tel contexte, les investisseurs recherchent les valeurs les plus défensives.

Or 'les majors américaines, comme ExxonMobil, sont davantage corrélées aux variations du brut que leurs homologues européennes', estiment les spécialistes. En clair, les majors du Vieux Continent devraient mieux résister à la chute du brut. A court terme, elles sont aussi moins valorisées que les groupes d'outre-Atlantique.

En effet, cette tendance pourrait soutenir la rentabilité de l'Amont pour les valeurs européennes. En outre, ces majors pourraient de ce fait mettre l'accent sur des économies et obtenir de meilleures conditions pour les nouveaux gisements, et aussi avec leurs sous-traitants parapétroliers.

Au final, les cash-flows pourraient surprendre positivement dans les années qui viennent, estiment les spécialistes.

100 de 171 - 10/11/2014 09:12
waldron Messages postés: 8892 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC


TOTAL : L'analyse ne suggère pas de baisse à moyen termeSYNTHESE


Le MACD est négatif, mais il se situe au-dessus de sa ligne de signal : la tendance est en train de changer. Maintenant, le MACD doit franchir zéro pour que la hausse se poursuive dans les jours à venir. Le RSI est supérieur à 50, cela confirme une bonne orientation du titre. Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX


Depuis le plus bas à 42.56 EUR le titre est en phase de reprise technique vers sa moyenne mobile à 50 jours située à 47.62 EUR : le comportement des cours sur ce niveau permettra d'envisager la poursuite du mouvement à moyen terme. Pour alléger la position, on pourra attendre de tester les résistances à court terme situées à 52.1 EUR et 53.48 EUR. Les supports sont à 42.43 EUR puis à 39.66 EUR .

Dernier cours : 46.53
Support : 42.43 / 39.66
Resistance : 52.1 / 53.48
Opinion court terme : neutre
Opinion moyen terme : negative
171 Réponses
 ...   5   ... 
Messages à suivre: (171)
Dernier Message: 04/Mar/2015 18h43

Titres Discutés
EU:FP 45.84 -1.2%
Total SA
Total SA
Total SA
Indices Mondiaux
Australia 0.2%
Brazil 0.5%
Canada 0.0%
France -0.4%
Germany -0.2%
Greece 0.0%
Holland -0.4%
Italy -0.3%
Portugal -0.6%
US (DowJones) -0.1%
US (NASDAQ) -0.1%
United Kingdom -0.5%
Palmarès Hausse (%)
EU:MLSIL 0.26 55.3%
EU:CAND 3.66 43.0%
EU:MLMON 0.63 40.0%
EU:MLMMC 0.08 34.2%
EU:BBED 2.11 23.5%
EU:MLWEA 3.48 19.2%
EU:MKEA 1.08 19.0%
EU:ALCBS 0.00 14.7%
EU:VIRP 231 11.6%
EU:ALFBA 0.63 11.5%
Dernières Valeurs Consultées
EU
FP
Total
Inscrivez-vous aujourd'hui pour consulter ce titre en streaming sur le Moniteur ADVFN. Vous pourrez ajouter et visualiser jusqu'à 110 des vos actions préférée et c'est complètement gratuit..

By accessing the services available at ADVFN you are agreeing to be bound by ADVFN's Conditions Générales

P: V: D:20191015 03:53:20