Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Bon Moment Pour Acheter Total (FP)

- 12/8/2014 15:47
boyaly Messages postés: 11 - Membre depuis: 07/5/2014
Intraday Stock Chart: Total SAGraphiques historiques: Total SA
Intraday Stock ChartGraphiques historiques

Le CAC 40 est à la baisse ce 12 aout 2014. Total perd 1.45% à 47.91€ à 15h36 malgré une hausse des cours du petrole brut. Malgré cette baisse, les analystes conseil d'acheter et/ou conserver l'action Total qui devrait remonter sous peu. Les analystes sont positifs sur ce produit et visent en moyenne un objectif autour de 55€ à moyen terme, ce qui serait une belle plus-value si l'objectif est atteint. D'autres analystes preconisent de renforcer les positions et d'accumuler en achetant d'autres titres de Total...





http://fr.advfn.com/actualites/ECHO-BOURSE-Bon-moment-pour-acheter-des-actions-q_63225592.html
Réponses
171 Réponses
 ...     9
161 de 171 - 16/2/2015 09:35
waldron Messages postés: 8897 - Membre depuis: 17/9/2002
* TOTAL - Credit Suisse a abaissé sa recommandation de "surperformance" à "neutre".

* AIRBUS GROUP - Credit Suisse a relevé son conseil sur la valeur de "sous-performance" à "surperformance" avec un objectif de cours porté de 42 à 59 euros.

* EDENRED - Raymond James a abaissé son conseil sur la valeur de "surperformance" à "sous-performance" et ramené son objectif de cours de 26 à 23 euros.
162 de 171 - 16/2/2015 11:42
waldron Messages postés: 8897 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Moody's Investors Service a annoncé vendredi soir avoir attribué la note 'Aa3' à la dernière émission hybride junior lancée par Total.

L'agence de notation explique sa note, située deux crans en-dessous du 'Aa1' attribué à la dette senior non garantie, par le caractère 'profondément subordonné' de l'émission, même si celle-ci s'avère supérieure aux simples actions ordinaires.

Moody's étaye sa perspective 'stable' affichée sur l'ensemble des notes de Total par la solidité du profil de crédit et des activités opérationnelles du groupe pétrolier.
163 de 171 - 16/2/2015 12:22
Anonyme
WS
164 de 171 - 16/2/2015 20:00
waldron Messages postés: 8897 - Membre depuis: 17/9/2002
Sur les 5 derniers jours, le titre a peu évolué, perdant 1.74%. Depuis le début de l'année, il est en hausse de 10.81%.

Du point de vue de l'analyse technique : le RSI est supérieur à sa zone de neutralité des 50. Le MACD est inférieur à sa ligne de signal et positif. Le titre pourrait corriger à court terme. Enfin, le titre est supérieur à sa moyenne mobile 50 jours.
A noter que les volumes sont en baisse depuis quelques jours.

Graphiquement : les niveaux de résistances se situent sur : 50.9 puis 52.6. Tandis que les prochains supports sont sur : 45.8 puis 44.7.

Notre préférence : Achetez Total (FP) tant que 44.7 est support.

Le point d'invalidation de notre scénario est situé sur : 44.7.
Cours de référence : 47.1.
Copyright 1999 - 2013 TRADING CENTRAL
165 de 171 - 17/2/2015 15:36
waldron Messages postés: 8897 - Membre depuis: 17/9/2002


Alors que les prix du baril enregistrent leur plus fort ralentissement depuis des années, les grandes compagnies pétrolières européennes bénéficient du soutien d'une branche précédemment déficitaire: le raffinage. Ce retournement est surprenant, bien que probablement temporaire, pour un secteur confronté, par ailleurs, à une large contraction.


Avec la chute des cours de l'or noir, les raffineurs ont profité d'une baisse des coûts du brut, et la demande s'est renforcée en Europe pour leurs produits raffinés, comme le fioul de chauffage et l'essence à bas prix.


Dans une saison des résultats autrement peu réjouissante, les activités aval de bon nombre de compagnies pétrolières se sont démarquées par de fortes progressions de leurs revenus à la fin de l'année dernière, grâce à leurs raffineries.


De la major française Total (FP.FR) au géant anglo-néerlandais Shell (RDSA.LN), les grands groupes pétroliers européens ont vu leurs bénéfices nets être soutenus par les résultats robustes du raffinage au quatrième trimestre.


Ce répit ne devrait cependant pas durer. La demande de produits raffinés est de nature saisonnière et l'intérêt pour certains produits comme le fioul de chauffage pourrait s'émousser avec l'arrivée du printemps.


Demande anémique et concurrence sophistiquée


Dans l'ensemble, le secteur européen du raffinage demeure exposé à une demande anémique. Il est également confronté à la concurrence de raffineries plus récentes et sophistiquées orientées vers l'exportation - y compris deux sites gigantesques qui ont ouvert au Moyen-Orient cette année - et d'installations aux Etats-Unis.


Et lorsque les cours du brut se seront stabilisés, la situation du raffinage pourrait à nouveau rapidement se détériorer. L'Europe a perdu plus de 2 millions de barils par jour de capacités de raffinage depuis la crise financière de 2008, selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE).


Malgré les performances robustes de sa branche de raffinage au dernier trimestre, Total a l'intention de réduire de moitié cette année les capacités de sa raffinerie de Lindsey au Royaume-Uni, de 207.000 barils par jour, et annoncera un nouveau plan pour ses activités de raffinage en France au printemps.


Quant aux perspectives de la demande de produits raffinés, des incertitudes subsistent. L'AIE s'attend à une contraction de 4% de la demande de pétrole en Europe entre 2014 et la fin de la décennie - une diminution qui pourrait être aggravée par une meilleure efficacité énergétique et les règles environnementales.


L'an dernier, l'Europe a perdu 245.000 barils par jour de capacité de raffinage, selon l'AIE. Le cabinet de conseil en énergie Wood Mackenzie estime qu'il faudra au moins fermer 800.000 à 1 million de barils par jour de capacité de raffinage au cours des cinq prochaines années, du fait uniquement de l'affaiblissement de la demande.


Manifestement, la récente chute des prix pétroliers n'a fourni aux raffineurs européens qu'une bouffée d'air bien éphémère.


-Sarah Kent et Selina Williams, The Wall Street Journal


(Version française Céline Fabre)
166 de 171 - 19/2/2015 16:02
waldron Messages postés: 8897 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Total subit une lourde rechute sous les 46E: en cas de poursuite du 'pullback' avec un pétrole repassant par exemple sous les 50$ (WTI), le titre retrouverait du soutien au niveau des 43E/42,8E.
167 de 171 - 23/2/2015 07:59
waldron Messages postés: 8897 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC

TOTAL : La consolidation peut se poursuivre

SYNTHESE

Le MACD est positif mais inférieur à sa ligne de signal. La dynamique en cours est interrompue. Dans le cas où le MACD deviendrait négatif, le repli des cours pourrait se poursuivre. La valeur du RSI est inférieure à 50 : cela confirme la faiblesse des cours. Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir. Les volumes échangés sont supérieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Après un plus haut à 48.28 EUR le titre corrige vers la moyenne mobile à 50 jours à 44.14 EUR : le comportement des cours sur ce niveau permettra d'envisager la poursuite du mouvement à moyen terme. Les premiers points d'achats (ou supports court terme) sont à 43.31 EUR et 41.51 EUR. Les résistances sont à 49.63 EUR et 50.53 EUR.
Dernier cours : 46.03
Support : 43.31 / 41.51
Resistance : 49.63 / 50.53
Opinion court terme : neutre
Opinion moyen terme : positive
168 de 171 - 02/3/2015 09:29
waldron Messages postés: 8897 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC


TOTAL : La situation technique est plutôt incertaine

SYNTHESE

Le MACD est positif mais inférieur à sa ligne de signal. La dynamique en cours est interrompue. Dans le cas où le MACD deviendrait négatif, le repli des cours pourrait se poursuivre. Les indicateurs de puissance, comme le RSI, ne nous donnent pas d'indications particulières à court terme. Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 44.78 EUR, puis à 43.53 EUR et la résistance est à 49.79 EUR, puis à 51.05 EUR.
Dernier cours : 48.24
Support : 44.78 / 43.53
Resistance : 49.79 / 51.05
Opinion court terme : negative
Opinion moyen terme : positive
169 de 171 - 02/3/2015 19:33
waldron Messages postés: 8897 - Membre depuis: 17/9/2002
Sur les 5 derniers jours, le titre a peu évolué, gagnant 1.94%. Depuis le début de l'année, il est en hausse de 10.98%.

Du point de vue de l'analyse technique : le RSI est supérieur à sa zone de neutralité des 50. Le MACD est inférieur à sa ligne de signal et positif. Le titre pourrait corriger à court terme. Enfin, le titre est supérieur à sa moyenne mobile 50 jours.
A noter que les volumes sont en baisse depuis quelques jours.

Graphiquement : les niveaux de résistances se situent sur : 51.2 puis 52.8. Tandis que les prochains supports sont sur : 46.1 puis 45.1.

Notre préférence : Achetez Total (FP) tant que 45.1 est support.

Le point d'invalidation de notre scénario est situé sur : 45.1.
Cours de référence : 47.2.
Copyright 1999 - 2013 TRADING CENTRAL
170 de 171 - 04/3/2015 09:37
waldron Messages postés: 8897 - Membre depuis: 17/9/2002


PARIS (Reuters) - Le géant pétrolier français Total devrait, en raison de sa taille, être le plus gros contribuable français, ce qui n'est pas le cas, a regretté François Hollande dans un entretien publié mercredi par Le Parisien.

"Total, qui est la plus grande entreprise française, devrait à ce titre être le plus gros contribuable français", a estimé le chef de l'Etat, à qui un lecteur du quotidien demandait si le fait que le groupe ne paie pas d'impôts (sur les sociétés) en France ne le choquait pas.

"Si, bien sûr. Cela s'appelle de l'optimisation fiscale", a dit François Hollande, qui a aussi évoqué les pratiques fiscales de l'enseigne de restauration rapide McDonald's, accusée d'avoir échappé à environ un milliard d'euros d'impôts en Europe entre 2009 et 2013 en faisant transiter une partie de son chiffre d'affaires par une société luxembourgeoise.

François Hollande a ajouté que les grands partenaires de la France comme les Etats-Unis ou le Royaume-Uni étaient d'accord pour "lutter contre ces dérives" et que l'Hexagone avait mis en oeuvre une taxe de 3% sur les dividendes distribués par les entreprises dont le siège social est en France.

L'ancien dirigeant de Total Christophe de Margerie avait dit en janvier 2014, lors d'une audition à l'Assemblée nationale, que le niveau d'imposition de son groupe découlait des pertes essuyées en France dans ses raffineries.

"Mon rêve, ce serait de payer plus d'impôts en France, avait déclaré le patron du groupe décédé en octobre 2014, promettant que Total paierait plus d'impôts si ses activités s'amélioraient dans l'Hexagone.

(Julien Ponthus, édité par Benoît Van Overstraeten)
171 de 171 - 04/3/2015 19:43
waldron Messages postés: 8897 - Membre depuis: 17/9/2002
PARIS (Reuters) - Total a rendu publique mercredi la liste intégrale de ses 903 filiales consolidées et annoncé la fermeture, d'ici à la fin 2016, de neuf d'entre elles situées dans des paradis fiscaux.

Critiqué pour sa présence dans les Bermudes ou les îles Caïmans, le groupe pétrolier, qui assure que cette présence ne vise pas d'optimisation fiscale mais répond à des besoins comptables ou juridiques, entend faire preuve de transparence.

Le président François Hollande a lui aussi épinglé le groupe, estimant dans un entretien au Parisien publié mercredi que Total "qui est la plus grande entreprise française devrait à ce titre être le plus gros contribuable français", et regrettant que ce ne soit pas le cas.

Total n'a pas précisé quelles filiales seraient fermées parmi les 19 qu'il détient aux Bermudes, aux Caïmans ou aux Bahamas.

"Parce que nous avons à coeur de dissiper tout malentendu qu'une publication partielle a pu générer, il nous a paru utile de mettre à disposition de chacun la liste exhaustive de nos filiales, de leur pays d'immatriculation et de leur pays d'opération", déclare Patrick Pouyanné, directeur général de Total, dans un communiqué.

Total rappelle qu'il n'implante plus de filiale dans des pays considérés comme des paradis fiscaux et qu'il se retire "autant que possible" de ces pays.

Depuis 2012, le groupe a fermés 14 de ces filiales mais précise qu'il ne pourra pas les fermer en totalité, "pour des raisons opérationnelles ou juridiques, notamment dans les cas où il n'en est pas l'actionnaire décisionnaire".

(Michel Rose, édité par Pascale Denis et Dominique Rodriguez)
171 Réponses
 ...     9
Messages à suivre: (171)
Dernier Message: 04/Mar/2015 18h43

Titres Discutés
EU:FP 46.22 -0.4%
Total SA
Total SA
Total SA
Indices Mondiaux
Australia 0.0%
Brazil -0.4%
Canada 0.0%
France -0.4%
Germany -0.1%
Greece -0.0%
Holland -0.1%
Italy -0.2%
Portugal 0.3%
US (DowJones) 0.1%
US (NASDAQ) 0.4%
United Kingdom 0.2%
Palmarès Hausse (%)
EU:GECBT 0.01 60.9%
EU:MLMMC 0.12 50.3%
EU:MLSUM 0.02 39.3%
EU:ALLEX 1.11 39.2%
EU:ALDSJ 0.01 31.9%
EU:ESP 0.03 25.3%
EU:ALHYG 0.15 25.3%
EU:DGM 1.37 22.9%
EU:ALKLK 1.33 19.8%
EU:MLHIN 185 19.4%
Dernières Valeurs Consultées
EU
FP
Total
Inscrivez-vous aujourd'hui pour consulter ce titre en streaming sur le Moniteur ADVFN. Vous pourrez ajouter et visualiser jusqu'à 110 des vos actions préférée et c'est complètement gratuit..

En accédant aux services disponibles de ADVFN, vous acceptez les Conditions Générales de ADVFN Conditions Générales

P: V: D:20191017 23:15:59