Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Rubis (RUI)

- Modifié le 25/7/2011 20:31
Laboursefacile Messages postés: 13120 - Membre depuis: 03/12/2005

 


Les 41 euros ont bloqué les vélléités des vendeurs. Il ne reste plus qu'à guetter le retour de la ligne kagi au vert.

 





Réponses
194 Réponses
 ...   6   ... 
101 de 194 - 11/2/2015 08:52
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1532 - Membre depuis: 24/6/2003
RUBIS a annoncé mardi une hausse de 5% de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre et de 1% sur l'année à 2,79 milliards d'euros, en ligne avec le consensus Thomson Reuters I/B/E/S (2,77 milliards).
102 de 194 - 11/2/2015 20:41
waldron Messages postés: 8920 - Membre depuis: 17/9/2002


Bourse
Actions
RUBIS
Actualités

RUBIS
FR0000121253 RUI
52.61 (c) EUR -0.15%
Euronext Paris Données temps réel

Cours
Graphique
Actualités
Conseils
Consensus
Société
Forum
Actionnaires

Infos
Communiqués
Agenda

RUBIS : chiffre d'affaires 2014 en hausse
AOF le 10/02/2015 à 18:16
0
Partager 0
Tweet 0

(AOF) - Rubis a annoncé un chiffre d'affaires 2014 en hausse de 1%, à 2,790 milliards d'euros. A périmètre constant, le chiffre d'affaires est stable. La filiale Rubis Energie, qui recouvre les activités de distribution de GPL et de produits pétroliers, a vu son activité progresser de 2% sur la période, à 2,474 milliards d'euros. Elle représente 88% du chiffre d'affaires global de l'entreprise. L'autre branche, Rubis Terminal, intègre l'activité de stockage de produits liquides. Les revenus de ce pôle ont baissé de 7% en 2014 à 315,3 millions d'euros.Sur le seul quatrième trimestre 2014, le chiffre d'affaires de Rubis a progressé de 5%, à 711,8 millions d'euros. Rubis Energie a signé une hausse de 6%, à 623,7 millions d'euros et Rubis Terminal est en baisse de 2%, à 88,1 millions d'euros.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

- Numéro un français du stockage de fioul et GPL (15 % du marché national) et de la distribution de GPL (5 % du marché) ;

- Historique de croissance remarquable ;

- Forte diversité des débouchés, tournés vers des besoins primaires (chauffage, transport...) moins sensibles à la conjoncture ;

- Depuis cinq ans, développement de l'activité GPL en Europe (Allemagne, Espagne, Suisse et Turquie, soit 30 % des volumes vendus, France comprise), en Afrique (Afrique du Sud, Madagascar, Maroc et Sénégal, soit 13%) et dans les Caraïbes (57 %);

- Bonne expertise en matière d'intégration de sociétés acquises, avec 148 M€ d'acquisitions en 2013 et le rachat des activités GPL de Total en Suisse ;

- Situation financière saine autorisant une croissance régulière des dividendes.

Les points faibles de la valeur

- Sensibilité au climat social dans les Antilles françaises et aux conditions climatiques pour l'activité Distribution ;

- Pression structurelle dans le stockage des oléagineux et engrais qui apportent 12 % des recettes du stockage ;

- Retards dans le retour sur investissement à Rotterdam, Anvers et en Turquie ;

- Impact négatif du retard dans le chantier en Turquie et d'un décret plus sévère gérant la raffinerie Sara en Martinique ;

- Recul net des facturations en début d'année, d'où une révision en baisse des objectifs 2014 ;

- Valeur sanctionnée en Bourse.

Comment suivre la valeur

- Valeur à la fois de croissance et de rendement ;

- Croissance portée par des facteurs structurels à l'industrie pétrolière (complexité toujours plus importante de la logistique, réglementation accrue des normes en matière de stockage) ;

- Eventualité d'une taxation du diesel en France et risque d'une hausse des prix d'approvisionnement ;

- Attente d'acquisitions début 2015 ;

- Fin début 2015 des investissements des 5 dernières années dans le stockage à Anvers, d'où des anticipations de forte croissance du bénéfice ;

- Vers une croissance du chiffre d'affaires 2014 inférieure à 10 % ;

- Valeur au capital éclaté mais non opéable, en raison de la présence d'associés commandités et gérants (1,96 % du capital seulement). LE SECTEUR DE LA VALEUR

Services aux collectivités

La scission d'E.on en deux sociétés spécialisées, avec d'un côté les énergies renouvelables et de l'autre les énergies thermiques traditionnelles telles que le charbon, gaz, nucléaire, trading et exploration, souligne les mutations du marché énergétique européen et sa bipolarité. Le premier électricien mondial, EDF, résiste bien à ce nouvel environnement grâce à ses centrales nucléaires, qui n'ont enregistré aucune dépréciation. Alors que ses concurrents ferment des actifs gaziers, le groupe a investi dans trois nouveaux cycles combinés gaz ces dernières années. La situation est différente pour GDF Suez, qui a mis sous cocon de nombreuses centrales en Europe. Il a déprécié 14,9 milliards d'euros d'actifs en 2014. Son dirigeant est à la tête du groupe Magritte, qui réunit onze des plus grands énergéticiens européens, et souhaite des mesures pour préserver l'avenir énergétique de l'Europe.
103 de 194 - 16/2/2015 09:22
waldron Messages postés: 8920 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC


RUBIS : La situation technique est plutôt incertaine

SYNTHESE

Le MACD est positif mais inférieur à sa ligne de signal. La dynamique en cours est interrompue. Dans le cas où le MACD deviendrait négatif, le repli des cours pourrait se poursuivre. Les indicateurs de puissance, comme le RSI, ne nous donnent pas d'indications particulières à court terme. Les indicateurs stochastiques ne donnent pas de signaux clairs pour les jours à venir. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 50.88 EUR, puis à 50.02 EUR et la résistance est à 55.19 EUR, puis à 56.06 EUR.
Dernier cours : 52.85
Support : 50.88 / 50.02
Resistance : 55.19 / 56.06
Opinion court terme : negative
Opinion moyen terme : positive
104 de 194 - 21/2/2015 09:20
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1532 - Membre depuis: 24/6/2003
Mercredi 25 février : Safran, Bouygues, Saint-Gobain, Alten (résultats), Suez Environnement, Eiffage, Euronext, Axa...

- Jeudi 26 février : Seb (résultats), Thales, Solvay, GDF Suez, CGG, Veolia, Teleperformance, Bureau Veritas...

- Vendredi 27 février : Vivendi, Airbus...

- Lundi 2 mars : Eurofins Scientific...

- Mardi 3 mars : Neopost, Ipsen (résultats)...

- Mercredi 4 mars : Arkema, Areva (résultats)...

- Jeudi 5 mars : Gemalto, Scor...

- Mardi 10 mars : Vicat, bioMérieux (résultats)...

- Mercredi 11 mars : Lagardère (résultats), Numéricable, Rubis (résultats)...
105 de 194 - 11/3/2015 17:56
waldron Messages postés: 8920 - Membre depuis: 17/9/2002

RUBIS : RESULTAT NET : + 13 % - EXCELLENTE PERFORMANCE DANS UN ENVIRONNEMENT CHAOTIQUE 11/03/2015 17:45:48

11 mars 2015

Le Collège de la Gérance, qui s'est réuni le 9 mars 2015, a arrêté les comptes de l'exercice 2014 ; ces comptes ont été approuvés par le Conseil de Surveillance du 11 mars 2015. Un rapport avec une certification sans réserve est en cours d'émission par les Commissaires aux Comptes.

Confronté en 2014 à de multiples facteurs externes exerçant des forces opposées à différents niveaux du compte de résultat, le Groupe réussit néanmoins à maintenir sa croissance historique à deux chiffres.

Au total, le résultat net part du Groupe est en hausse de 13 %. Corrigé des facteurs exceptionnels et à périmètre constant, la croissance du résultat net atteint 12 %, démontrant une fois de plus la solidité du modèle Rubis dans un environnement particulièrement chaotique.

Cette bonne performance permettra le versement d'un dividende unitaire en hausse de 5 %, à 2,05 EUR par action, après approbation de l'Assemblée Générale des actionnaires.
106 de 194 - 11/3/2015 18:21
waldron Messages postés: 8920 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Pourtant aux prises avec de multiples facteurs externes exerçant des forces opposées à différents niveaux du compte de résultat, Rubis (Other OTC: RUBSF - actualité) a fait état ce mercredi après Bourse de comptes annuels solides.

Le spécialiste du stockage des produits liquides et de la distribution de GPL et de produits pétroliers a ainsi enregistré une hausse de 13% de son RNPG (résultat net part du groupe ; +12% corrigé des facteurs exceptionnels et à périmètre constant) à 118 millions d'euros, le ROC (résultat opérationnel courant) ayant pour sa part augmenté de 3% à 167 millions.

Autre bonne nouvelle : le RBE (résultat brut d'exploitation) s'est établi à 233 millions d'euros, ce qui correspond à une progression de 7%, alors que les revenus ont crû plus modestement de 1% à quelque 2,8 milliards d'euros.

Cette publication atteste de 'la solidité du modèle Rubis dans un environnement particulièrement chaotique', a commenté le groupe, qui proposera à l'occasion de la prochaine Assemblée Générale, qui se tiendra le 5 juin prochain un dividende unitaire de 2,05 euros (+5%), payable en numéraire ou en titres suivant l'option exercée par les actionnaires.

Enfin, à propos de ses perspectives, Rubis entend poursuivre son développement industriel avec un budget d'investissements de 148 millions d'euros. Le groupe se dit confiant dans sa capacité à générer de la croissance organique et à poursuivre sa politique d'acquisitions.

107 de 194 - 11/3/2015 18:30
waldron Messages postés: 8920 - Membre depuis: 17/9/2002
(AOF) - Rubis (Other OTC: RUBSF - actualité) a réalisé en 2014 un résultat net en hausse de 13% à 118 millions d'euros. Corrigée des facteurs exceptionnels et à périmètre constant, la croissance du résultat net atteint 12 %. Le résultat opérationnel courant est ressorti à 167 millions, en hausse de 3% (+9% corrigé des facteurs exceptionnels et à périmètre constant). Le chiffre d'affaires, déjà publié, a progressé de 1% (en données corrigées et non corrigées) à 2,79 milliards.
Rubis a souligné la forte croissance de génération de cash-flow (+ 21 %) qui, s'ajoutant à la diminution du besoin en fonds de roulement grâce à la baisse des prix du pétrole, permet de maintenir l'endettement net à un niveau modéré (1,3 fois le RBE) et lui donne les moyens de poursuivre activement sa stratégie de développement.

Fort de ces résultats, le groupe a relevé de 5% son dividende annuel à 2,05 euros par titre.

En 2015, Rubis entend poursuivre son développement industriel avec un budget d'investissements de 148 millions d'euros. Le groupe s'est dit confiant dans sa capacité à générer de la croissance organique et à poursuivre sa politique d'acquisitions.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur
- Numéro un français du stockage de fioul et GPL (15 % du marché national) et de la distribution de GPL (5 % du marché) ;
- Historique de croissance remarquable ;
- Forte diversité des débouchés, tournés vers des besoins primaires (chauffage, transport...) moins sensibles à la conjoncture ;
- Depuis cinq ans, développement de l'activité GPL en Europe (Allemagne, Espagne, Suisse et Turquie, soit 30 % des volumes vendus, France comprise), en Afrique (Afrique du Sud, Madagascar, Maroc et Sénégal, soit 13%) et dans les Caraïbes (57 %);
- Bonne expertise en matière d'intégration de sociétés acquises, avec 148 M? d'acquisitions en 2013 et le rachat des activités GPL de Total (Swiss: FP.SW - actualité) en Suisse ;
- Situation financière saine autorisant une croissance régulière des dividendes.

Les points faibles de la valeur
- Sensibilité au climat social dans les Antilles françaises et aux conditions climatiques pour l'activité Distribution ;
- Pression structurelle dans le stockage des oléagineux et engrais qui apportent 12 % des recettes du stockage ;
- Retards dans le retour sur investissement à Rotterdam, Anvers et en Turquie ;
- Impact négatif du retard dans le chantier en Turquie et d'un décret plus sévère gérant la raffinerie Sara en Martinique ;
- Recul net des facturations en début d'année, d'où une révision en baisse des objectifs 2014 ;
- Valeur sanctionnée en Bourse.

Comment suivre la valeur
- Valeur à la fois de croissance et de rendement ;
- Croissance portée par des facteurs structurels à l'industrie pétrolière (complexité toujours plus importante de la logistique, réglementation accrue des normes en matière de stockage) ;
- Eventualité d'une taxation du diesel en France et risque d'une hausse des prix d'approvisionnement ;
- Attente d'acquisitions début 2015 ;
- Fin début 2015 des investissements des 5 dernières années dans le stockage à Anvers, d'où des anticipations de forte croissance du bénéfice ;
- Vers une croissance du chiffre d'affaires 2014 inférieure à 10 % ;
- Valeur au capital éclaté mais non opéable, en raison de la présence d'associés commandités et gérants (1,96 % du capital seulement).

LE SECTEUR DE LA VALEUR
Services aux collectivités
La scission d'E.on en deux sociétés spécialisées, avec d'un côté les énergies renouvelables et de l'autre les énergies thermiques traditionnelles telles que le charbon, gaz, nucléaire, trading et exploration, souligne les mutations du marché énergétique européen et sa bipolarité. Le premier électricien mondial, EDF (Paris: FR0010242511 - actualité) , résiste bien à ce nouvel environnement grâce à ses centrales nucléaires, qui n'ont enregistré aucune dépréciation. Alors que ses concurrents ferment des actifs gaziers, le groupe a investi dans trois nouveaux cycles combinés gaz ces dernières années. La situation est différente pour GDF Suez (Swiss: GSZ.SW - actualité) , qui a mis sous cocon de nombreuses centrales en Europe. Il a déprécié 14,9 milliards d'euros d'actifs en 2014. Son dirigeant est à la tête du groupe Magritte, qui réunit onze des plus grands énergéticiens européens, et souhaite des mesures pour préserver l'avenir énergétique de l'Europe.
108 de 194 - 11/3/2015 18:47
waldron Messages postés: 8920 - Membre depuis: 17/9/2002
Rubis confiant pour sa croissance organique en 2015, hausse de 13% du RN l'an dernier
Rubis (EU:RUI)
Intraday Stock Chart

Today : Mercredi 11 Mars 2015
Click Here for more Rubis Charts.

Le groupe de distribution et de stockage de produits pétroliers Rubis (RUI.FR) s'est déclaré mercredi confiant dans sa capacité à générer de la croissance organique et à poursuivre sa politique d'acquisitions en 2015 après que son résultat net a progressé de 13% l'an dernier.


Rubis a également indiqué qu'il entendait poursuivre son développement industriel avec un budget d'investissement de 148 millions d'euros cette année.


En 2014, le résultat net de Rubis a progressé à 118 millions d'euros contre 105 millions d'euros en 2013, malgré un "environnement chaotique", notamment marqué par des conditions climatiques défavorables, une volatibilité "historique" des prix du pétrole et une "conjoncture économique globale plutôt maussade", a commenté le groupe dans un communiqué.


Corrigé des facteurs exceptionnels et à périmètre constant, la croissance du résultat net a atteint 12%, a précisé Rubis. Le résultat brut d'exploitation du groupe a progressé de 7% en 2014 pour atteindre 233 millions d'euros tandis que son résultat opérationnel courant a augmenté de 3% à 167 millions d'euros.


Rubis proposera à ses actionnaires le versement d'un dividende unitaire en hausse de 5%, à 2,05 euros par action.


Le mois dernier, le groupe avait annoncé que son chiffre d'affaires s'était établi à 2,79 milliards d'euros en 2014, en hausse de 1% à données publiées. Le revenu de la division Energie est ressorti à 2,47 milliards d'euros, en hausse de 2%, tandis que celui de la branche Terminal a reculé de 7% à 315,3 milllions d'euros.


Lors de la publication de ses résultats semestriels fin août, Rubis avait dit s'attendre à bénéficier au second semestre de l'intégration de la filiale de distribution de GPL au Portugal, de la poursuite de sa croissance organique ainsi que des progressions enregistrées en Afrique.


LE CONTEXTE:


Rubis est spécialisé dans le stockage et la distribution de produits pétroliers en Europe, en Afrique et dans les Caraïbes. Le groupe réalise régulièrement des acquisitions pour accélérer son développement. Au début février, Rubis a annoncé être entré en négociations exclusives avec Total (FP.FR) et Shell pour la reprise de leur co-entreprise Société Réunionnaise de Produits Pétroliers (SRPP). La SRPP est le premier opérateur de l'île de la Réunion avec un réseau comprenant 51 stations-service. La société a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 250 millions d'euros.


Pour Rubis, cette acquisition, qui sera auto-financée, doit lui permettre de renforcer son activité dans l'océan Indien et de se développer dans la distribution de tous les produits pétroliers. Au cours des derniers mois, Rubis a également fait une offre de rachat à Total sur sa participation de 50% dans la Raffinerie des Antilles (SARA).


-Eric Chalmet, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 65; eric.chalmet@wsj.com


(Blandine Hénault a contribué à cet article).


COMMUNIQUES FINANCIERS DE RUBIS :


http://www.rubis.fr/fr/dernieres-publications/communiques-et-avis.htm
110 de 194 - 12/3/2015 09:47
Ariane Messages postés: 1089 - Membre depuis: 29/9/2002
L'action Rubis (RUI.FR) gagne 3,6% à 56,9 euros jeudi dans les premiers échanges sur la Bourse de Paris, se classant en tête du SBF 120. Mercredi, le groupe de distribution et de stockage de produits pétroliers s'est déclaré confiant dans sa capacité à générer de la croissance organique et à poursuivre sa politique d'acquisitions en 2015. Rubis, dont le résultat net a progressé de 13% l'an dernier, a également indiqué qu'il entendait poursuivre son développement industriel avec un budget d'investissement de 148 millions d'euros cette année. Rubis proposera à ses actionnaires le versement d'un dividende unitaire en hausse de 5%, à 2,05 euros par action. (eric.chalmet@wsj.com)
111 de 194 - 12/3/2015 17:26
La Forge Messages postés: 1211 - Membre depuis: 03/8/2000
(CercleFinance.com) - Berenberg a réitéré jeudi sa recommandation d'achat et son objectif de cours de 60 euros sur Rubis (Other OTC: RUBSF - actualité) après la présentation de résultats annuels 2014 qualifiés d''excellents'.

Le broker estime que le groupe spécialisé dans l'aval pétrolier a fait état de performances 'solides' l'an dernier, avec un bénéfice net supérieur de 10% au consensus en dépit d'un environnement économique difficile en Europe et des températures douces.

Berenberg dit continuer à percevoir une dynamique favorable en termes de révision à la hausse des prévisions du consensus, d'attention accordée par la direction à la croissance des résultats et d'opérations créatrices de valeur.

'Ceci n'est pas pleinement reflété dans le cours de l'action malgré sa solide performance depuis le début de l'année', estime le courtier.

Berenberg mentionne également un rendement du dividende à 4% et des options intéressantes en matière de fusions-acquisitions (M&A).
112 de 194 - 23/3/2015 18:32
waldron Messages postés: 8920 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - Rubis (London: 0MUI.L - actualité) annonce l'acquisition du groupe Eres, un des principaux intervenants indépendants en approvisionnement-transport-logistique-distribution de bitumes en Afrique de l'Ouest.

Cette société dispose d'implantations logistiques importantes (dépôts d'importation) au Sénégal, au Togo et au Nigéria.

Eres contrôle l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement depuis l'achat du bitume en raffineries, le transport maritime, le stockage terrestre massif, jusqu'à l'acheminement du produit par camions aux clients finaux.

Le chiffre d'affaires d'Eres est estimé à 550 M$ en 2014, pour une capacité bénéficiaire proforma d'environ 8 % du chiffre d'affaires.

La transaction prévoit l'acquisition immédiate de 75 % du capital, suivi d'un complément de prix échelonné et du rachat du solde de 25 % dans 3 ans.

Rubis payera dans l'immédiat 315 M$ pour 75 % du capital et la totalité du besoin en fonds de roulement. Le paiement complémentaire, d'un montant maximum de 120 M$ en fonction des résultats, sera échelonné sur 3 ans. Le rachat du solde de 25 % interviendra dans 3 ans, à des conditions également indexées sur les résultats.
113 de 194 - 23/3/2015 18:39
waldron Messages postés: 8920 - Membre depuis: 17/9/2002
BOURSIER



© Reuters

Rubis a signé un protocole d'accord pour l'acquisition du groupe Eres, un des principaux intervenants indépendants en approvisionnement-transport-logistique-distribution de bitumes en Afrique de l'Ouest. Avec de fortes implantations logistiques au Sénégal, au Togo et au Nigéria, Eres est un opérateur leader, actif dans toute la région. La société contrôle l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement depuis l'achat du bitume en raffineries, le transport maritime, le stockage terrestre massif, jusqu`à l'acheminement du produit par camions aux clients finaux.

En 2014, le chiffre d'affaires d'Eres est estimé à 550 M$, pour une capacité bénéficiaire proforma d'environ 8% du chiffre d'affaires. La société a commercialisé près de 400.000 tonnes de bitumes et d'émulsions en 2014 auxquels s'ajoute du gazole pour les marchés de la zone. Eres a réussi à construire un très solide fonds de commerce régional grâce à sa technicité et à la qualité de sa logistique intégrée (transports maritime, terrestre et stockages massifs).

La transaction prévoit l'acquisition immédiate de 75% du capital, suivi d'un complément de prix échelonné et du rachat du solde de 25% dans 3 ans, selon les modalités suivantes : Rubis déboursera dans l'immédiat 315 M$ pour 75% du capital et la totalité du besoin en fonds de roulement. Le paiement complémentaire, d'un montant maximum de 120 M$ en fonction des résultats, sera échelonné sur 3 ans. Enfin, le rachat du solde de 25% interviendra dans 3 ans, à des conditions également indexées sur les résultats.

La nature et la taille significative de cette acquisition font naître une troisième branche d'activité - Rubis Support et Services - qui comprendra l'ensemble des activités d'infrastructure, de transport, d'approvisionnement et de services qui viennent en support au développement des activités aval de distribution et de marketing. Ainsi, la SARA et les activités actuelles d'approvisionnement dans les Caraïbes rejoindront ce nouveau pôle.

S'ajoutant aux investissements courants de l'exercice, aux constructions (Anvers et Rotterdam) et aux engagements d'acquisitions (SARA et SRPP), ce dernier développement porte le cumul des engagements à environ 600 ME. Ces besoins de financement sont déjà couverts par le cash flow de l'exercice, les lignes de crédits confirmées et le recours à la trésorerie disponible de Rubis. Toutefois, "pour respecter sa discipline financière et se donner les moyens de saisir de nouvelles opportunités d'expansion", Rubis envisage de lancer, dans le courant du semestre, une augmentation de capital avec droit préférentiel de souscription limitée à environ 20% des besoins précités.

Enfin, pour renforcer l'effet positif de ces acquisitions sur le résultat par action, le groupe a décidé de limiter à 50% l'utilisation d`une ligne de capital disponible, soit 1,2 million d'actions pour une contrevaleur d'environ 65 ME, qui sera répartie sur 2015 et 2016.
114 de 194 - 24/3/2015 09:37
waldron Messages postés: 8920 - Membre depuis: 17/9/2002
Rubis progresse de 2,5% à 59,3 euros après avoir fait part de l'acquisition du groupe Eres, un des principaux intervenants indépendants en approvisionnement-transport-logistique-distribution de bitumes en Afrique de l'Ouest. La firme pourrait également lancer, dans le courant du semestre, une augmentation de capital avec droit préférentiel de souscription d'environ 120 millions d'euros.

Soumise à de nombreuses hypothèses, cette opération structurante pour le groupe réalisée à des conditions financières modérées (et sécurisées par son mode de financement en différentes étapes), pourrait selon Gilbert Dupont apporter une relution minimum après financement de 8% sur 2015 (sur une demi-année) et de 13% en 2016 pour 100% du capital. Sur la base d'un retour à une maximisation des profits (retour à un RN de 70 M$), la relution pourrait s'élever à plus de 20% à horizon 3 ans. A l'"achat" sur la valeur, le broker rehausse son objectif de 66,4 à 72,5 euros.

L'acquisition d'Eres est transformante puisqu'elle fait entrer Rubis sur un nouveau métier, dans une nouvelle région et offre de nouvelles perspectives de croissance, explique de son côté Natixis. Le prix payé qui correspond à un PE de 6 à 8 est significativement décoté par rapport aux multiples actuels de Rubis et prend donc en compte des risques nouveaux relatifs au métier, aux pays et à la structuration d'activités gérées jusqu'à présent par le fondateur. Les perspectives de l'augmentation de capital de 120 ME ainsi que des finalisations des transactions Sara, SRPP et Eres pour un total de près de 450 ME pourraient peser à court terme sur le titre après la forte performance du début d'année, souligne le courtier, à l'"achat" sur le dossier.
115 de 194 - 24/3/2015 12:15
waldron Messages postés: 8920 - Membre depuis: 17/9/2002
(CercleFinance.com) - L'annonce hier par Rubis (London: 0MUI.L - actualité) de l'acquisition du groupe Eres, l'un des principaux intervenants indépendants en approvisionnement-transport-logistique-distribution de bitumes en Afrique de l'Ouest, est saluée par les opérateurs. Le titre grimpe en effet de 3,3% à 59,8 euros, soit la plus forte progression du SBF 120.

Ce rachat porte sur une société qui jouit d'implantations logistiques importantes (dépôts d'importation) au Sénégal, au Togo et au Nigéria et a généré l'an passé un chiffre d'affaires évalué à quelque 550 millions de dollars.

Rubis a publié le détail de cette transaction qui prévoit l'acquisition immédiate de 75% du capital, suivi d'un complément de prix échelonné et du rachat du solde de 25 % d'ici 3 ans. Le groupe paiera dans l'immédiat 315 millions de dollars pour 75 % du capital et la totalité du besoin en fonds de roulement.

Toujours neutre sur la valeur, avec un objectif de cours de 54 euros, Oddo a évoqué une 'opération de taille significative', qui porte sur un nouveau métier et nouvelle zone géographique, avec une relution positive et une valorisation attrayante. Une opération ambitieuse, mais néanmoins onéreuse et qui suppose une augmentation de capital, d'où un potentiel d'upside réduit.
116 de 194 - 24/3/2015 16:57
waldron Messages postés: 8920 - Membre depuis: 17/9/2002
COURS LIÉS
Symbole Cours Variation
0MUI.L 57,76 0,00
Contenus associés

RUBIS : Une acquisition stratégique bien accueillieAfficher la photo

RUBIS : Une acquisition stratégique bien accueillie

Rubis évoluait mardi en tête du SBF 120, gagnant plus de 5% (+5,04% à 60,78 euros à 15h10) après l'annonce de la signature d'un protocole d'accord pour l'acquisition du groupe Eres, un des principaux intervenants indépendants en approvisionnement-transport-logistique-distribution de bitumes en Afrique de l'Ouest.

Avec de fortes implantations logistiques (dépôts d'importation) au Sénégal, au Togo et au Nigéria, Eres est un opérateur leader, actif dans toute la région. La société contrôle l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement depuis l'achat du bitume en raffineries, le transport maritime, le stockage terrestre massif, jusqu'à l'acheminement du produit par camions aux clients finaux.

"Cette acquisition significative s'inscrit dans la ligne stratégique du groupe : un produit de niche, commercialisé sur des marchés structurellement importateurs, où la composante transport-logistique est essentielle pour maintenir durablement un avantage compétitif ainsi que la qualité du service aux clients finaux, comprenant principalement les contractants routiers internationaux.", explique Rubis.

Le chiffre d'affaires d'Eres pour 2014 est estimé à 550 millions de dollars, pour une capacité bénéficiaire proforma d'environ 8 % du chiffre d'affaires.

La transaction prévoit l'acquisition immédiate de 75 % du capital, suivi d'un complément de prix échelonné et du rachat du solde de 25 % dans 3 ans, selon les modalités suivantes : Rubis déboursera dans l'immédiat 315 millions de dollars pour 75 % du capital et la totalité du besoin en fonds de roulement. Le paiement complémentaire, d'un montant maximum de 120 millions de dollars en fonction des résultats, sera échelonné sur 3 ans. Enfin, le rachat du solde de 25 % interviendra dans 3 ans, à des conditions également indexées sur les résultats.

La nature et la taille significative de cette acquisition font ...

... Lire la suite sur Tradingsat.com
117 de 194 - 24/3/2015 17:18
waldron Messages postés: 8920 - Membre depuis: 17/9/2002
Portzamparc reste à "renforcer" sur le dossier Rubis après l'annonce de l'acquisition d'Eres, distributeur de bitumes en Afrique de l'Ouest, et d'une augmentation de capital de 120 ME. La maison de bourse évoque une opération structurante, qui permet au groupe d'adresser un nouveau débouché et d'entrer en Afrique de l'Ouest sur un modèle de logisticien qu'il maîtrise. Le développement des infrastructures sur ce continent est un moteur structurel pour le bitume. Le prix d'acquisition semble prendre en compte le risque pays et la possible volatilité des résultats. Cette acquisition sera relutive de plus de 10% en année pleine sur des hypothèses prudentes, ajoute Portzamparc, qui vise 63,9 euros par titre.
118 de 194 - 18/4/2015 19:15
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1532 - Membre depuis: 24/6/2003
ASSEMBLEE GENERALE MIXTE 2015
VENDREDI 5 JUIN 2015
Salons Hoche - 9, avenue Hoche - 75008 Paris



Dividende proposé : 2,05 €/action



8 juin 2015Détachement du coupon et début de la période d'option pour le paiement du dividende en actions
26 juin 2015Fin de la période d'option pour le paiement du dividende en actions
8 juillet 2015Paiement du dividende en espèces

119 de 194 - 18/4/2015 19:46
Anonyme
AG20
120 de 194 - 27/4/2015 09:08
waldron Messages postés: 8920 - Membre depuis: 17/9/2002
TEC le 27/04/2015 à 08:28

RUBIS : L'indécision domine

SYNTHESE

Le MACD est positif mais inférieur à sa ligne de signal. La dynamique en cours est interrompue. Dans le cas où le MACD deviendrait négatif, le repli des cours pourrait se poursuivre. Les indicateurs de puissance, comme le RSI, ne nous donnent pas d'indications particulières à court terme. Les stochastiques, pour leur part, se trouvent dans la zone de surachat, une correction est probable à court terme. Les volumes échangés sont inférieurs à la moyenne des volumes sur les 10 derniers jours.

MOUVEMENTS ET NIVEAUX

Le titre est orienté à la hausse. Il est au-dessus de sa moyenne mobile 50 jours. La moyenne mobile à 20 jours est supérieure à la moyenne mobile à 50 jours. Le support est à 58.76 EUR, puis à 57.74 EUR et la résistance est à 64.87 EUR, puis à 65.89 EUR.
Dernier cours : 62.62
Support : 58.76 / 57.74
Resistance : 64.87 / 65.89
Opinion court terme : negative
Opinion moyen terme : positive
194 Réponses
 ...   6   ... 
Messages à suivre: (194)
Dernier Message: 08/Nov/2019 04h03

Dernières Valeurs Consultées
EU
RUI
Rubis
Inscrivez-vous aujourd'hui pour consulter ce titre en streaming sur le Moniteur ADVFN. Vous pourrez ajouter et visualiser jusqu'à 110 des vos actions préférée et c'est complètement gratuit..

En accédant aux services disponibles de ADVFN, vous acceptez les Conditions Générales de ADVFN Conditions Générales

P: V: D:20191117 00:57:17