Par François Schott



PARIS (Agefi-Dow Jones)--Pas d'éclaircie en vue sur le marché du luxe. Le britannique Burberry a indiqué jeudi que le ralentissement de la demande mondiale pesait sur son activité et qu'il n'atteindrait probablement pas son objectif de chiffre d'affaires pour l'exercice en cours.



A 13h45, le titre chutait de 9,7% à la Bourse de Londres, entraînant dans son sillage d'autres grands noms du secteur : LVMH et Kering cédaient 2,5% à Paris, Richemont reculait de 1,6% à Zurich et Moncler et Ferragamo abandonnaient 1% et 2% respectivement à Milan.



"Si le ralentissement de la demande se poursuit, il est peu probable que nous atteignions nos prévisions de chiffre d'affaires pour l'exercice 2024", a indiqué Burberry dans un communiqué. Le groupe anticipait jusqu'à présent une croissance à deux chiffres faibles pour l'exercice qui s'achèvera à la fin mars 2024.



Les ventes au cours du trimestre clos fin septembre "sont nettement plus faibles que prévu, en hausse de 1% en données comparables alors que le consensus tablait sur une progression de 5%", relèvent les analystes d'UBS. Par aillleurs, le bénéfice net pour l'ensemble du premier semestre a reculé à 158 millions de livres sterling (180 millions d'euros) contre 193 millions de livres un an plus tôt.



Le bénéfice d'exploitation ajusté de l'exercice 2023-2024 devrait se situer dans le bas de la fourchette attendue par le marché, qui est comprise entre 552 millions et 668 millions de livres, a également prévenu Burberry.



Le groupe britannique ne fait que confirmer les tendances déjà soulignées par ses concurrents. Les revenus de LVMH, Kering ou encore Richemont ont également marqué le pas au troisième trimestre, notamment en Europe où l'inflation pèse sur les achats tandis que le retour tant attendu des touristes chinois s'avère beaucoup plus progressif que prévu. En Chine, la levée des restrictions sanitaires en début d'année n'a pas entraîné de ruée dans les boutiques de luxe, contrairement à ce que prévoyaient la plupart des groupes du secteur.



Croissance inégale en 2024



"Après s'être jetés sur les produits de luxe dans le sillage de la crise sanitaire, les consommateurs les plus aisés se serrent désormais la ceinture, ce qui signifie que l'ensemble du secteur commence à ressentir les effets de la crise", a commenté Charlie Huggins, de Wealth Club, jeudi. Les conditions d'activité étant actuellement difficiles et semblant se détériorer, les perspectives à court terme de Burberry et de ses concurrents sont au mieux floues, a ajouté le gérant.



Mardi, le cabinet Bain & Company a estimé que le ralentissement de la croissance du secteur du luxe devrait se poursuivre en 2024 en raison de la persistance de vents contraires, notamment "une confiance fragile des consommateurs, des tensions macroéconomiques en Chine et des signaux ténus de reprise aux Etats-Unis". Les dépenses en biens de luxe personnels devraient augmenter de 1% à 7% l'année prochaine, mais toutes les marques ne seront pas en croissance, prévient le cabinet. A moyen terme, la croissance du marché devrait se situer entre 5% et 7%, selon l'étude.



Le marché semble toutefois avoir anticipé cette "normalisation" du marché du luxe. L'indice Stoxx Europe Luxury 10 a cédé 17% depuis la mi-juillet alors que l'indice Stoxx Europe 600 n'a cédé que 2% sur la même période, et les valorisations des grands noms du secteur sont désormais proches de leur moyenne historique. Le manque de visibilité sur la reprise de la demande mondiale pourrait toutefois prolonger ce purgatoire boursier.



-François Schott, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 47 92; fschott@agefi.fr ed: VLV



"Le Market Blog" est le blog économique et financier de l'agence Agefi-Dow Jones.



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



November 16, 2023 07:47 ET (12:47 GMT)




Copyright (c) 2023 L'AGEFI SA
Lvmh Moet Hennessy Louis... (EU:MC)
Graphique Historique de l'Action
De Mai 2024 à Juin 2024 Plus de graphiques de la Bourse Lvmh Moet Hennessy Louis...
Lvmh Moet Hennessy Louis... (EU:MC)
Graphique Historique de l'Action
De Juin 2023 à Juin 2024 Plus de graphiques de la Bourse Lvmh Moet Hennessy Louis...