Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Blue Solutions

- 04/5/2016 07:00
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1242 - Membre depuis: 24/6/2003
Intraday Stock Chart: BlueGraphiques historiques: Blue
Intraday Stock ChartGraphiques historiques

Blue Solutions: vers une normalisation du statut boursier ?

Cercle Finance le 01/04/2016 à 13:29

0

http://bour.so/n/44fa803"> Partager 0
http://www.boursorama.com/actualites/blue-solutions-vers-une-normalisation-du-statut-boursier-44fa8034e9fd658049f240b5aedddcf9&via=Boursorama&related=boursorama"> Tweet
http://bour.so/n/44fa803&title=+Blue+Solutions%3A+vers+une+normalisation+du+statut+boursier+%3F&overview=+Blue+Solutions%3A+vers+une+normalisation+du+statut+boursier+%3F&urllanguage=fr&urlaffiliate=32003&encoding=UTF-8">

(CercleFinance.com) - Entrée en Bourse voilà deux ans et demi environ, l'action Blue Solutions, la filiale “batteries” du groupe Bolloré, a connu des débuts tonitruants. Mais ces derniers ont ensuite fait place à une longue érosion qui, à ce jour, a ramené le titre non loin de son cours d'introduction. Notons que cette valeur de croissance, qui a dégagé un bénéfice symbolique en 2015, voit l'un des ses ratios boursiers, son PER, se normaliser à partir de 2017.

Rappel des épisodes précédents : avec tambours et trompettes, le groupe Bolloré a introduit en Bourse Blue Solutions, filiale dédiée à sa technologie propriétaire de batteries dite lithium-métal-polymère (LMP), à l'automne 2013. A partir d'une fourchette estimative qui allait de 12 à 14,5 euros, et en raison d'une sursouscription massive, le titre a finalement été introduit à 14,5 euros. Il faut dire que seule une petite fraction du capital a été proposée au public, le flottant actuel se limitant d'ailleurs à 11% environ.

Dès ses premiers pas en Bourse, l'action a connu une envolée qui l'a propulsée, début juillet 2014, jusqu'à plus de 40 euros. Mais cette belle progression a été suivie d'une érosion aussi lente que continue : le 25 février, un point bas de 14,25 euros a été atteint et le titre n'en a guère décollé depuis lors. Ce 1er avril, il s'échange 15,30 euros.

Pourtant l'an dernier, Blue Solutions a enregistré un CA de 122 millions en forte hausse de 25%. Facteurs explicatifs : davantage de livraisons de batteries à Bluecar (2.220 contre 2.204 en 2014), qui commercialise les véhicules électriques du groupe Bolloré. Sans oublier celles à Bluestorage (508 unités contre 280), notamment pour des projets de stockage d'électricité du groupe Bolloré en Afrique. Bref, Blue Solutions a presque livré 3.000 batteries en 2015, contre 2.396 l'année précédente.

De ce fait, le résultat opérationnel, qui était négatif à hauteur de 6 millions en 2014, est passé dans le vert en 2015 (+ 3 millions). Et le groupe a même dégagé un résultat net part du groupe de 20.000 euros, un chiffre symbolique qui traduit cependant ses premiers profits. Et le bilan est toujours sain, avec un 'gearing' limité 14% des fonds propres.

En outre, Blue Solutions se veut optimiste en pariant sur de nombreux projets industriels avec des constructeurs automobiles comme Peugeot, l'autopartage, le 'Bluetram' (un bus électrique à biberonnage), etc. Sa direction compte ainsi livrer de 3.000 à 4.000 batteries en 2017, puis de 5.000 à 6.000 par an en 2018 et 2019.

Bref, la croissance devrait rester de mise et, avec elle, le levier sur la rentabilité : d'ailleurs, le consensus actuel compilé par FactSet table sur 10 millions d'euros de résultat net en 2016 avant 32 millions en 2017.

Reste un problème de valorisation de ce groupe étroitement lié, tant en termes capitalistiques qu'industriels, à sa maison mère : sa valeur boursière, qui atteint 442 millions d'euros, dénote d'un PER 2016 élevé de 43,8 fois.

Cependant, on peut éventuellement considérer l'exercice en cours comme une phase de retournement. Car en 2017, le bénéfice par action estimé à ce jour à 1,10 euro renvoie à un PER mesuré d'à peine 14 fois. Peut-être Blue Solutions est-elle une valeur de croissance en voie de normalisation.

Prochaine date inscrite sur l'agenda du groupe : l'AG des actionnaires, le 3 juin prochain.

EG



Réponses
16 Réponses
1
1 de 16 - 04/5/2016 07:00
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1242 - Membre depuis: 24/6/2003

Blue Solutions: vers une normalisation du statut boursier ?

Cercle Finance le 01/04/2016 à 13:29

0















http://bour.so/n/44fa803">

Partager
0

http://www.boursorama.com/actualites/blue-solutions-vers-une-normalisation-du-statut-boursier-44fa8034e9fd658049f240b5aedddcf9&via=Boursorama&related=boursorama">

Tweet





http://bour.so/n/44fa803&title=+Blue+Solutions%3A+vers+une+normalisation+du+statut+boursier+%3F&overview=+Blue+Solutions%3A+vers+une+normalisation+du+statut+boursier+%3F&urllanguage=fr&urlaffiliate=32003&encoding=UTF-8">viadeo.png



(CercleFinance.com) - Entrée en Bourse voilà deux ans et demi environ,
l'action Blue Solutions, la filiale “batteries” du groupe Bolloré, a
connu des débuts tonitruants. Mais ces derniers ont ensuite fait place à
une longue érosion qui, à ce jour, a ramené le titre non loin de son
cours d'introduction. Notons que cette valeur de croissance, qui a
dégagé un bénéfice symbolique en 2015, voit l'un des ses ratios
boursiers, son PER, se normaliser à partir de 2017.

Rappel des
épisodes précédents : avec tambours et trompettes, le groupe Bolloré a
introduit en Bourse Blue Solutions, filiale dédiée à sa technologie
propriétaire de batteries dite lithium-métal-polymère (LMP), à l'automne
2013. A partir d'une fourchette estimative qui allait de 12 à 14,5
euros, et en raison d'une sursouscription massive, le titre a finalement
été introduit à 14,5 euros. Il faut dire que seule une petite fraction
du capital a été proposée au public, le flottant actuel se limitant
d'ailleurs à 11% environ.

Dès ses premiers pas en Bourse,
l'action a connu une envolée qui l'a propulsée, début juillet 2014,
jusqu'à plus de 40 euros. Mais cette belle progression a été suivie
d'une érosion aussi lente que continue : le 25 février, un point bas de
14,25 euros a été atteint et le titre n'en a guère décollé depuis lors.
Ce 1er avril, il s'échange 15,30 euros.

Pourtant l'an dernier,
Blue Solutions a enregistré un CA de 122 millions en forte hausse de
25%. Facteurs explicatifs : davantage de livraisons de batteries à
Bluecar (2.220 contre 2.204 en 2014), qui commercialise les véhicules
électriques du groupe Bolloré. Sans oublier celles à Bluestorage (508
unités contre 280), notamment pour des projets de stockage d'électricité
du groupe Bolloré en Afrique. Bref, Blue Solutions a presque livré
3.000 batteries en 2015, contre 2.396 l'année précédente.

De ce
fait, le résultat opérationnel, qui était négatif à hauteur de 6
millions en 2014, est passé dans le vert en 2015 (+ 3 millions). Et le
groupe a même dégagé un résultat net part du groupe de 20.000 euros, un
chiffre symbolique qui traduit cependant ses premiers profits. Et le
bilan est toujours sain, avec un 'gearing' limité 14% des fonds propres.

En
outre, Blue Solutions se veut optimiste en pariant sur de nombreux
projets industriels avec des constructeurs automobiles comme Peugeot,
l'autopartage, le 'Bluetram' (un bus électrique à biberonnage), etc. Sa
direction compte ainsi livrer de 3.000 à 4.000 batteries en 2017, puis
de 5.000 à 6.000 par an en 2018 et 2019.

Bref, la croissance
devrait rester de mise et, avec elle, le levier sur la rentabilité :
d'ailleurs, le consensus actuel compilé par FactSet table sur 10
millions d'euros de résultat net en 2016 avant 32 millions en 2017.

Reste
un problème de valorisation de ce groupe étroitement lié, tant en
termes capitalistiques qu'industriels, à sa maison mère : sa valeur
boursière, qui atteint 442 millions d'euros, dénote d'un PER 2016 élevé
de 43,8 fois.

Cependant, on peut éventuellement considérer
l'exercice en cours comme une phase de retournement. Car en 2017, le
bénéfice par action estimé à ce jour à 1,10 euro renvoie à un PER mesuré
d'à peine 14 fois. Peut-être Blue Solutions est-elle une valeur de
croissance en voie de normalisation.

Prochaine date inscrite sur l'agenda du groupe : l'AG des actionnaires, le 3 juin prochain.

EG

2 de 16 - 11/5/2016 09:35
La Forge Messages postés: 978 - Membre depuis: 03/8/2000

BOLLORE : Intérêt pour la valeur




share with twitter




share with LinkedIn


http://www.zonebourse.com/BOLLORE-5155/analyses-bourse/Interet-pour-la-valeur-22336121/" target="popup">
share with facebook




share via e-mail









strat_H.png
Analyse du 11/05/2016 | 09:16



Opinion : Positive au dessus de 3.28 EUR
Objectif de cours : 3.7 EUR Potentiel: 8.16%
Stop de protection: 3 EUR

EURONEXT PARIS
Frêt maritime et logistique

La valeur française Bollore entame un retournement à court terme qui pourrait se prolonger.



Selon la notation surperformance, la valeur remplit tous les critères
dans une optique de trading. La valeur se monnaie 1.13 fois le chiffre
d'affaires estimé pour 2016 et les bénéfices nets par action sont
estimés à 0.2 euros. Le panel d'analystes couvrant la valeur vise un
objectif de cours moyen de l'ordre de 4.88 euros.



Bien ancrée dans une tendance baissière à long terme, la valeur Bollore
vient néanmoins de rebondir au contact du support situé à 3.28 EUR.
Cette reprise a laissé place à une phase d’accumulation. La volatilité a
par conséquent fortement baissé mais les volumes détectés ces dernières
séances procurent des atouts à la valeur pour un redémarrage haussier.
Une potentielle configuration en double bottom peut également permettre
au titre de revenir rapidement sur les 3.7 EUR dans un premier temps
coïncidant avec l'oblique descendante.



En conséquence, on pourra profiter des différents éléments exposés
précédemment pour se positionner acheteur sur le titre Bollore. Les
fondamentaux solides du groupe en font une valeur intéressante afin de
profiter d'une reprise haussière. Nous fixerons comme objectif la
résistance située à 3.7 EUR. Ce scénario sera invalidé en cas
d'enfoncement des 3.2 EUR, niveau sur lequel notre stop de protection
sera déclenché.






BOLLORE : BOLLORE : Intérêt pour la valeur


equipeZB_55.jpg

Sébastien Gatel

3 de 16 - 12/5/2016 19:58
waldron Messages postés: 8022 - Membre depuis: 17/9/2002

Blue Solutions : début d'année dynamique

  • email.png
  • print.png

  • fb.png

  • tw.png

  • lk.png

  • vd.png







Publié le 12/05/2016 à 18h42

(Boursier.com) — Le chiffre d'affaires consolidé de Blue Solutions
du premier trimestre 2016 atteint 31,2 millions d'euros contre 26,4 ME
sur la même période 2015, en progression de 18 %. Sur la période, Blue
Solutions a vendu 684 batteries contre 636 batteries à fin mars 2015.

"Les
perspectives très positives qui s'offrent à nous, et dont certaines
feront l'objet d'annonces dans les prochains jours, permettront
d'envisager sereinement un nouveau cycle de croissance, porté par une
accélération de l'augmentation du nombre d'abonnés, des partenariats
ambitieux et une équipe de management renforcée", indique Laurent
Levasseur, Président du Directoire de Bluelinea.

4 de 16 - 13/5/2016 18:49
waldron Messages postés: 8022 - Membre depuis: 17/9/2002



Publié le 13/05/2016 à 16h20

(Boursier.com) — Blue Solutions
se distingue en cette fin de semaine boursière, sur un gain de 4,8% à
15,4 euros. La filiale de Bolloré a réalisé un bon début d'année avec un
chiffre d'affaires consolidé de 31,2 millions d'euros, en progression
de 18 %. Sur la période, Blue Solutions a vendu 684 batteries contre 636
batteries à fin mars 2015.

5 de 16 - 14/5/2016 08:04
waldron Messages postés: 8022 - Membre depuis: 17/9/2002

03/06/16 Assemblée générale

6 de 16 - 20/5/2016 11:08
waldron Messages postés: 8022 - Membre depuis: 17/9/2002

VDI Group investit dans Enerstone, l'optimisateur de charge de batteries

  • email.png
  • print.png

  • fb.png

  • tw.png

  • lk.png

  • vd.png







Publié le 20/05/2016 à 10h54

Logo VDI Group

(Boursier.com) — La société VDI Group
a pris une participation de 20% dans la jeune pousse grenobloise
Enerstone, qui a développé un procédé inédit qui permet d'augmenter la
qualité de charge et de décharge de toutes les technologies de
batteries, notamment celles au lithium. Le procédé accroît la qualité
et la longévité des batteries rechargeables via un équilibrage des
différentes cellules qui les composent. Le module d'équilibrage actif
cible les cellules faibles pour diriger l'énergie là où il le faut et
contrer le vieillissement prématuré d'une batterie
, explique VDI.
L'accord capitalistique s'accompagne d'une licence exclusive de
distribution d'une durée de deux ans. Les modalités financières n'ont
pas été communiquées.

7 de 16 - 24/5/2016 11:32
sarkasm Messages postés: 795 - Membre depuis: 26/2/2009

(CercleFinance.com) - Bolloré annonce la création, à partir du 1er juin

2016, d'une 'direction des applications mobilité électrique', dont Marie

Bolloré assurera la direction générale.



Cette direction

regroupera les opérations de vente et location des véhicules électriques

aux particuliers, flottes d'entreprise et collectivités,

d'auto-partage, de vente et location de bus 100% électriques et de

services de transport en commun et de navettes.



Cette direction est placée au sein de Blue Solutions (Euronext: BLUE.NX - actualité) , la division 'stockage d'électricité' du groupe Bolloré dirigée par Gilles Alix, directeur général.



Marie

Bolloré assumait auparavant la fonction de directrice du marketing de

Blue Solutions ainsi que du programme E-MEHARI avec Citroën. Elle est

par ailleurs administrateur de la banque d'investissement italienne

Mediobanca (Milan: MB.MI - actualité) et de différentes sociétés du groupe Bolloré.

8 de 16 - 06/6/2016 16:25
Ariane Messages postés: 869 - Membre depuis: 29/9/2002

Pas de lithium... pas de voitures électriques

Nick O'Connor

Nous poursuivons notre exploration des liens entre lithium et voitures électriques.

Comme nous l'avons vu vendredi dernier, la batterie d'une Tesla Modèle S contient un peu plus de 60 kg de lithium.

Si la greffe de la
voiture électrique prend parmi les conducteurs, cela signifie que la
demande mondiale de lithium va exploser dans les années qui viennent.
Une récente étude de la Deutsche Bank estimait que celle-ci allait
passer de 184 000 t en 2015 à 534 000 t d'ici 2025. Et que les batteries
représenteront 70% de la demande...

Ces estimations
reposent sur une progression rapide de la demande en voitures
électriques. Mais ces projections sont-elles raisonnables ?

Il
faut comparer ce qui se passe actuellement avec ce qui s'est passé
lorsque les premiers véhicules à moteur sont entrés en scène il y a un
siècle

Quel marché pour la voiture électrique ?

Indéniablement, les véhicules électriques gagnent en popularité. Il
faut comparer ce qui se passe actuellement avec ce qui s'est passé
lorsque les premiers véhicules à moteur sont entrés en scène il y a un
siècle.

En 1915, alors que
l'industrie automobile faisait ses premiers pas, Ford Motors a vendu
355 000 véhicules. Les ventes ont été multipliées par cinq au cours de
la décennie suivante, et étaient déjà de 1,66 millions de véhicules par
an en 1925.

Comparons avec l'un
des pionniers mondiaux en termes de fabrication de voitures électriques,
Tesla Motors. L'an dernier, l'entreprise a vendu 26 000 Modèles S.

Son nouveau Modèle 3,
par contre, bien que la production n'ait pas encore complètement
commencé, a déjà été précommandé 373 000 fois... Soit une augmentation
théorique de 1 300% par rapport aux ventes actuelles. Si Tesla parvient à
honorer toutes ces commandes sans rencontrer de problème majeur, il y
aura largement assez de demande pour qu'elle puisse écouler ses
produits.

Personne ne sait pour
l'instant si Tesla réussira. L'entreprise a été fondée en 2003, et n'a
pas encore réalisé de profits. Malgré toute cette demande, il est
difficile de dire si elle sera en mesure de faire concurrence aux grands
fabricants automobiles, déjà bien établis. C'est un thème dont nous
parlerons peut-être une autre fois.

Mais concentrons-nous
pour l'heure sur le lithium. Il semble raisonnable de s'attendre à un
progrès de la demande de voitures électriques au cours des années qui
viennent : nous pourrions donc anticiper une augmentation de la demande
de lithium.

Comme le disait une
note de recherche de Goldman Sachs récemment : "Selon nos estimations,
une augmentation de 1% de la pénétration des véhicules électriques avec
batteries ferait augmenter la demande de lithium de 70 000 mt de LCE/an
(soit environ la moitié de la demande actuelle)."

Si
le monde veut des voitures électriques, il aura besoin de grandes
quantités de lithium. Le problème, c'est qu'il n'est pas si facile de le
produire à bas prix pour l'instant

Pour faire simple, si
le monde veut des voitures électriques, il aura besoin de grandes
quantités de lithium. Le problème, c'est qu'il n'est pas si facile de le
produire à bas prix pour l'instant.

Explosion de la demande de lithium mais ressources limitées

Ironie du sort, étant donné que les batteries à base de lithium
pourraient remplacer les carburants à base de pétrole à l'avenir, les
nations qui disposent de beaucoup de pétrole n'ont pas beaucoup de
lithium.

Les implications
géopolitiques de cette histoire sont fascinantes (et devraient faire
l'objet d'un autre article). Mais si le monde souhaite satisfaire la
demande de lithium dans l'avenir, il n'y a pas un nombre illimité
d'endroits où en trouver.

Selon les données de
la Deutsche Bank, par exemple, le Chili, l'Australie et l'Argentine
produisent actuellement à eux trois 81% du lithium mondial.

Derrière, il y a aussi
de plus petits producteurs – la Chine, les Etats-Unis, le Zimbabwe, le
Portugal et le Brésil. Aucun Etat du Golfe Persique, comme vous l'aurez
sans doute noté. Il n'y a pas, pour l'heure, de membre de l'OPEP
producteur de lithium.

En tous cas pas pour l'instant.

Quatre grandes
entreprises représentent à elles seules la vaste majorité des ressources
mondiales : Albemarle, SQM, FMC et Sichuan Tianqi, qui représentaient
83% de l'offre mondiale en 2015.

Il y a fort à parier,
étant donné les enjeux économiques, que d'autres entreprises (et pays)
tentent de développer de nouvelles sources de lithium. Alan Davies,
directeur des minéraux et des diamants pour le géant minier Rio Tinto, a
par exemple récemment déclaré : "Nous sommes relativement sûr que le
chemin vers les voitures électriques passera par les batteries au
lithium. Et à mesure que les technologies [de fabrication]
progressent... il y aura une meilleure acceptation, et les prix vont
baisser."

C'est là la principale
occasion et le principal risque. Le développement de nouvelles sources
d'offre nécessite de gros investissements. Le lithium est souvent
extrait à partir de saumure par évaporation solaire.

En plus de cela, des
chercheurs développent de nouveaux moyens d'en produire, comme
l'utilisation de cellules de dialyses dotées d'une membrane
supraconductrice, même si cette méthode n'a pas encore fait ses preuves
commercialement.

On peut s'attendre à
ce que cette situation change. La demande devrait exploser, et il est de
plus en plus profitable de développer de nouvelles manières plus
efficaces de produire du lithium. Je suis sûr que des scientifiques
travaillent sur de nouvelles méthodes plus imaginatives d'y parvenir au
moment même où je vous parle.

9 de 16 - 02/9/2016 10:33
grupo Messages postés: 670 - Membre depuis: 11/5/2004

Blue Solutions: bénéfices doublés, mais un objectif décalé.

Blue (EU:BLUE)
Graphique Intraday de l'Action

Aujourd'hui : Vendredi 2 Septembre 2016

Plus de graphiques de la Bourse Blue

(CercleFinance.com) - Filiale dédiée à une technologie de batteries

propriétaire quasi-intégralement détenue par le groupe Bolloré, Blue

Solutions a confirmé, en dépit d'une baisse de ses ventes au 2e

trimestre, une tendance bénéficiaire toujours très bien orientée. Mais

le groupe avertit malgré tout que le démarrage plus lent que prévu de

certains projet le contraint à décaler un de ses objectifs de livraisons

de batteries de 2018/2019 à 2019.



A la Bourse de Paris ce matin,

l'action Blue Solutions recule de 0,3% à 14,1 euros. Pour mémoire, elle

avait été introduite en Bourse en octobre 2013 au prix de référence de

14,5 euros.



Au terme de la première moitié de son exercice 2016,

le groupe a enregistré un CA de 65,7 millions, en hausse de 4% en

données publiées comme organiques. Ce qui traduit un deuxième trimestre

mal orienté (- 6,5% à 34,5 millions), la croissance (dans les mêmes

termes) ayant été de 18% à 31,2 millions durant le premier quart de

l'année.



Malgré la croissance du programme BlueCar (1.396

batteries livrées sur le semestre, soit 225 de plus qu'un an plus tôt),

le groupe livré au total 1.464 batteries durant le semestre, soit 67 de

moins qu'au premier semestre 2015.



Cependant, l'excédent brut

d'exploitation (EBITDA, en anglais) semestriel a décollé de 31% à 16

millions d'euros, et le résultat opérationnel double en passant de 4 à 8

millions d'euros. D'où un résultat net part du groupe qui prend 115% à 9

millions d'euros. Pour mémoire, le groupe avait dégagé sur l'ensemble

de l'exercice 2015 un premier bénéfice symbolique de 20.000 euros.



La

direction attribue cette amélioration 'au développement de la E-Mehari

et du bus électrique'. 'Le dynamisme de ces activités absorbe le repli

du stationnaire où de nombreux projets sont actuellement en cours

d'étude', ajoute la direction.



Du côté du bilan, le 'gearing'

(rapport de la dette nette sur les fonds propres), déjà faible au 31

décembre 2015 à 14%, revient à 11%.



En guise de perspectives,

Blue Solutions prévoit toujours qu'à fin 2017, sept projets

d'auto-partage seront mis en oeuvre. En revanche, le démarrage plus

lent de certains projets (bus et stationnaire) conduit la direction à

décaler l'objectif de livraison de 5.000 à 6.000 batteries de

2018/2019, la fourchette visée initialement, à 2019.



L'objectif de livrer de 3.000 à 4.000 batteries pour 2017 n'a pas été mentionné cette fois-ci.



Par

ailleurs, ajoute la Blue Solutions examinera en 2017 l'opportunité

d'exercer les options portant sur le périmètre Blue Applications.

Toutefois, à ce stade, Blue Solutions privilégie les investissements

visant à accroître les performances de la batterie, indique le groupe.

10 de 16 - 28/9/2016 18:27
La Forge Messages postés: 978 - Membre depuis: 03/8/2000

Blue Solutions: acquisition de Capacitor Sciences.

Blue (EU:BLUE)
Graphique Intraday de l'Action

Aujourd'hui : Mercredi 28 Septembre 2016

Plus de graphiques de la Bourse Blue

(CercleFinance.com) - Blue Solutions annonce l'acquisition de la

start-up américaine Capacitor Sciences Incorporated. Cette opération

permet de renforcer le programme de Recherche & Développement dans

les technologies de stockage d'électricité.



Capacitor Sciences

Incorporated est une start-up innovante spécialisée dans l'étude et la

recherche de nouvelles molécules de stockage d'énergie.



' Blue

Solutions va pouvoir introduire les innovations développées par

Capacitor Sciences Incorporated lors de la conception et

l'industrialisation de ses produits de stockage d'électricité (Batteries

Lithium Métal Polymère et supercapacités) afin d'en améliorer

substantiellement les performances (densité, cyclabilité et vitesse de

charge) ' indique le groupe.

11 de 16 - 16/11/2016 14:41
waldron Messages postés: 8022 - Membre depuis: 17/9/2002

Blue Solutions : lourde chute

  • email.png
  • print.png

Abonnez-vous pour
moins de 1€ par jour !


  • fb.png

  • tw.png

  • lk.png

  • vd.png







Soyez le premier à réagir !



Blue Solutions : lourde chute


Crédit photo © Reuters

FR0011592104



Publié le 16/11/2016 à 11h29

(Boursier.com) — Blue Solutions
chute de plus de 6% à 9,98 euros en fin de matinée, sanctionné après
une publication décevante. La filiale de Bolloré a vu son chiffre
d'affaires plonger de 19% au troisième trimestre à 21,6 millions
d'euros, pénalisé par "l'absence de livraisons dans le domaine du
stationnaire où de nombreux projets sont actuellement en cours d'étude".
Le titre qui avait déjà perdu plus de 6% au cours des deux dernières
séances affiche désormais un passif d'environ 50% depuis le début de
l'année.

12 de 16 - 28/2/2017 23:41
waldron Messages postés: 8022 - Membre depuis: 17/9/2002



Publié le 28/02/2017 à 19h50

(Boursier.com) — Le chiffre d'affaires consolidé de l'année 2016 de Blue Solutions
s'établit à 109,3 millions d'euros, en baisse de 10% par rapport à
l'exercice 2015. Au 4ème trimestre 2016, le chiffre d'affaires ressort à
22 millions d'euros, en baisse de 31% par rapport au 4ème trimestre
2015. Au cours de l'exercice 2016, Blue Solutions a vendu 2.460
batteries contre 2.849 à fin décembre 2015 (-14%).




Bourse Direct

Pour devenir actionnaire, ouvrez dès maintenant votre

compte titres auprès de notre partenaire Bourse Direct. A partir de

seulement 0.99€ l’ordre de bourse.

En savoir +

L'activité Bluebus a continué son développement au
4ème trimestre, portée par les ventes de bus 6 mètres et les livraisons
de bus 12 mètres à la RATP. A la fin de l'année 2016, Bluebus avait
livré 22 Bluebus de 12 mètres à la RATP.

Le niveau
d'activité soutenu de Bluebus n'a pas permis de compenser le recul des
ventes dans le domaine du stockage d'énergie stationnaire. Les ventes à
Bluecar, en léger repli, ont été portées par les livraisons de batteries
destinées aux E-Mehari ; les livraisons pour l'autopartage ralentissent
en raison de la durée de vie plus longue des batteries équipant les
véhicules en service.

Comme indiqué précédemment, le
développement des marchés des applications prend davantage de temps que
ce qui avait été prévu initialement. Le groupe se dit néanmoins confiant
dans sa capacité à mener à bien ses différents projets (autopartage,
bus électrique et stockage d'énergie stationnaire). Blue Solutions
publiera ses résultats le 23 mars, et fera alors un point sur ses
perspectives 2017.

13 de 16 - 01/3/2017 14:02
waldron Messages postés: 8022 - Membre depuis: 17/9/2002

ublié le 01/03/2017 à 13h51

(Boursier.com) — A l'image de sa maison-mère, Blue
Solutions connait une séance compliquée. A contre-courant, le
spécialiste des batteries au lithium perd 3,6% à 10,04 euros
actuellement à Paris après avoir accusé un repli de 31% de son chiffre
d'affaires au quatrième trimestre. Au cours de l'exercice 2016, Blue
Solutions a vendu 2.460 batteries contre 2.849 à fin décembre 2015
(-14%).

14 de 16 - 24/3/2017 08:51
La Forge Messages postés: 978 - Membre depuis: 03/8/2000



Publié le 24/03/2017 à 06h25

(Boursier.com) — Le millésime 2016 de Bolloré
ne restera pas dans les annales de la société, comme le suggérait le
chiffre d'affaires qui avait déjà été publié au début du mois de mars.
Le groupe proposera un dividende de 0,06 euro. Le principal élément de
la publication concerne finalement Blue Solutions,
puisque le groupe va offrir une porte de sortie à 17 euros aux
actionnaires, mais ne souhaite pas voir sa filiale quitter la cote.

Les
revenus 2016, déjà connus donc, se sont contractés de -5% sur une base
comparable à 10,076 milliards d'euros. L'EBITDA, à 1,02 MdE, baisse de
-8% tandis que le résultat opérationnel abandonne -11% à 627 ME. Le
bénéfice net s'en ressent et chute de -22% en part du groupe à 440 ME.
Le groupe a moins investi en 2016 tout en faisant des efforts sur ses
dépenses, ce qui a permis de quasiment stabiliser le flux net de
trésorerie des activités à 1,11 MdE. Le taux d'endettement ressort à
41%, en légère hausse sur un an. L'exercice a été marqué par une bonne
performance d'Havas,
la poursuite des investissements dans les ports et dans le stockage de
l'électricité et une conjoncture internationale déprimée dans les
transports et la logistique, en particulier en Afrique. Bolloré propose à
ses actionnaires un dividende de 0,06 euro, dont 0,02 euro ont déjà été
versés à titre d'acompte. Le coupon est payable en espèces ou en
titres. Le détachement est prévu le 6 juin et le paiement le 28 juin.

Offre publique à 17 euros sur Blue Solutions

En marge de la publication des résultats, Bolloré propose une porte de sortie à 17 euros aux actionnaires de sa filiale Blue Solutions.
Une offre publique sera déposée avant la fin du semestre à cet effet.
Le groupe n'a cependant pas l'intention de retirer le titre de la cote.
Bolloré annonce d'ores et déjà qu'une seconde offre sera proposée après
la publication des comptes de l'exercice 2019, c'est-à-dire en 2020, à
des conditions au moins identiques à la première (i.e. si le cours est
inférieur à 17 euros, Bolloré proposera 17 euros). L'engagement sera
précisé dans la note d'information de la première offre publique. Blue
Solutions, introduite en 2013 à 14,50 euros par action, ne vaut plus que
9,70 euros. L'action a oscillé entre 40,48 et 9,60 euros au cours de sa
jeune vie boursière.

Blue Solutions est la filiale qui porte
l'activité de batteries du groupe, mais aussi d'autres métiers comme la
conception de véhicules électriques ou le contrôle d'accès et la
traçabilité.

15 de 16 - 12/5/2017 19:09
waldron Messages postés: 8022 - Membre depuis: 17/9/2002

Blue Solutions : premier trimestre en retrait, OPA attendue en juin

  • email.png
  • print.png

Abonnez-vous pour
moins de 1€ par jour !


  • fb.png

  • tw.png

  • lk.png

  • vd.png







Soyez le premier à réagir !



Blue Solutions : premier trimestre en retrait, OPA attendue en juin



FR0011592104



Publié le 12/05/2017 à 18h04

(Boursier.com) — Blue Solutions
a vendu 444 batteries au premier trimestre 2017 contre 684 batteries à
fin mars 2016, représentant un chiffre d'affaires de 19,5 millions
d'euros contre 31,2 millions d'euros au premier trimestre 2016.

Blue
Solutions s'est concentré sur la production de batteries destinées aux
bus six mètres et douze mètres, notamment dans le cadre des livraisons à
la RATP et à la Métropole de Rennes. La production de voitures a été
plus faible, entrainant moins de ventes de batteries.

Par
ailleurs, Blue Solutions continue à travailler sur l'accroissement de la
densité, de la cyclabilité ainsi que sur la réduction de la température
de fonctionnement de ses batteries. Dans ce cadre, la société a
récemment acquis Capacitor Sciences, entreprise implantée en Californie
et dont les travaux de recherche et développement contribueront à ces
objectifs d'amélioration des performances.

Comme annoncé le 23
mars 2017, le conseil d'administration de Bolloré réuni le 11 mai 2017 a
confirmé le dépôt courant juin 2017 d'une offre publique d'achat
simplifiée visant les titres Blue Solutions au prix de 17 euros par
action. Le Conseil d'administration de Blue Solutions, qui s'est réuni
le 12 mai 2017 a mandaté un expert indépendant en la personne du cabinet
Associés en Finance afin qu'il se prononce sur l'équité de l'offre
faite par Bolloré aux actionnaires de Blue Solutions.

Les
actionnaires qui décideraient de ne pas apporter à cette offre pour
continuer d'accompagner Blue Solutions se verront offrir une seconde
fenêtre de sortie après la publication des comptes de l'exercice 2019,
si la moyenne des cours de bourse de l'action Blue Solutions pendant une
période de référence s'avère inférieure à 17 euros. En pareil cas,
Bolloré déposera une nouvelle offre publique aux mêmes conditions de
prix que la première.

16 Réponses
1
Messages à suivre: (16)
Dernier Message: 14/Mai/2017 00h45

Titres Discutés
BLUE 16.95 0.0%
Blue
Blue
Blue
Indices Mondiaux
Australia -0.8%
Brazil 0.4%
Canada -0.6%
France -0.8%
Germany -0.4%
Greece -0.9%
Holland -0.9%
India (Bombay) 0.0%
Italy -0.2%
Japan (NIKKEI) -1.3%
Poland 0.1%
Portugal -1.1%
US (DowJones) -0.2%
US (NASDAQ) 0.0%
United Kingdom -0.9%
Palmarès Hausse (%)
UNCC7 300 257.1%
2477C 0.88 203.4%
MLVES 1.00 185.7%
267UZ 0.21 115.8%
267WZ 0.42 112.8%
267VZ 0.29 111.1%
6317C 0.14 102.9%
267XZ 0.60 101.7%
166VZ 0.02 100.0%
220TZ 0.02 100.0%
Dernières Valeurs Consultées
EU
GLE
Société Gé..
EU
ALU
ALCATEL-LU..
EU
PX1
CAC 40
ORA
Orange
FX
EURUSD
Euro vs Do..
Les dernières valeurs consultées apparaîtront dans cette boîte, vous permettant de choisir facilement les titres vus auparavant.


Inscrivez-vous maintenant pour créer votre liste d'actions personnalisée, en streaming.

By accessing the services available at ADVFN you are agreeing to be bound by ADVFN's Conditions Générales

P:30 V: D:20170818 14:39:07