(Actualisation: précisions de Saint-Gobain sur les inspections, contexte, cours de Bourse)



PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le producteur de matériaux de construction Saint-Gobain accuse mercredi l'une des plus fortes baisses du CAC 40, après avoir indiqué qu'il était concerné par les inspections menées mardi dans le secteur par la Commission européenne en raison de soupçons de pratiques anticoncurrentielles.



Vers 17h20, l'action Saint-Gobain perdait 3,7%, à 51,42 euros, alors que le CAC 40 cédait 0,9%.



"Nous confirmons que Saint-Gobain est au courant d'enquêtes en cours en matière de droit de la concurrence et coopère pleinement avec ces enquêtes", a réagi la société mercredi matin dans une déclaration transmise à l'agence Agefi-Dow Jones.



"Le groupe applique une politique de tolérance zéro et dispose d'un programme de conformité robuste en droit de la concurrence qui repose notamment sur des formations et audits internes, qui ont été dûment appliqués aux activités nouvellement acquises", a ajouté Saint-Gobain.



A ce stade, pas d'impact financier sur le groupe



Afin d'apaiser les inquiétudes des investisseurs, le groupe a apporté de nouvelles précisions mercredi après-midi. Dans un communiqué, Saint-Gobain a indiqué que des inspections avaient eu lieu sur le site de son segment chimie de la construction en Turquie. Présent dans ce pays depuis 1998, Saint-Gobain y comptait en mars dernier 16 usines et y employait environ 1.300 personnes. "A ce stade, nous n'avons pas de raison de penser qu'il y aura un impact financier sur le groupe", a assuré Saint-Gobain.



Suspectant une violation des règles en matière de concurrence, la Commission européenne a annoncé mardi avoir procédé à des inspections inopinées dans les locaux d'entreprises actives dans le secteur des produits chimiques pour la construction. L'autorité n'a pas révélé le nom des sociétés concernées.



Ces interventions, qui ont été menées en coordination avec les autorités britannique et turque de la concurrence, concernent les additifs chimiques pour le ciment ainsi que les adjuvants chimiques pour le béton et le mortier, qui permettent de modifier et d'améliorer leurs propriétés.



Saint-Gobain a récemment renforcé sa présence dans ce secteur par des acquisitions. En juin dernier, l'entreprise a par exemple annoncé le rachat d'Adfil NV, une société spécialisée dans les fibres de renfort pour béton.



Les ventes de Saint-Gobain dans la chimie de la construction ont atteint 5,3 milliards d'euros en 2022, soit plus de 10% du chiffre d'affaires total du groupe, notamment grâce aux acquisitions du français Chryso en 2021 et de l'américain GCP en 2022.



"Le fait que la Commission procède à de telles inspections ne signifie pas que les entreprises soient coupables d'un comportement anticoncurrentiel et ne préjuge pas de l'issue de l'enquête", a précisé l'autorité.



-Vincent Alsuar, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 39; valsuar@agefi.fr ed: FXS - LBO



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



October 18, 2023 11:27 ET (15:27 GMT)




Copyright (c) 2023 L'AGEFI SA
Cie de SaintGobain (EU:SGO)
Graphique Historique de l'Action
De Mai 2024 à Juin 2024 Plus de graphiques de la Bourse Cie de SaintGobain
Cie de SaintGobain (EU:SGO)
Graphique Historique de l'Action
De Juin 2023 à Juin 2024 Plus de graphiques de la Bourse Cie de SaintGobain