(Actualisation: détail de la performance par divisions et zones géographiques, commentaires du groupe)



PARIS (Agefi-Dow Jones)--LVMH a publié mardi un chiffre d'affaires inférieur aux attentes des analystes au troisième trimestre, sa croissance ayant marqué le pas notamment en Chine et en Europe, signe que le luxe n'échappe pas au ralentissement en cours de l'économie mondiale.



Le chiffre d'affaires du propriétaire des maisons Louis Vuitton et Christian Dior s'est établi à 19,96 milliards d'euros pour le trimestre clos fin septembre, contre 19,75 milliards d'euros à la même période de 2022.



A taux de change et périmètre constants, il ressort en croissance de 9% après avoir progressé de 17% au cours des six premiers mois de l'année.



Cette décélération s'explique notamment par une normalisation de la demande en Europe et par une base de comparaison plus exigeante en Chine, a indiqué LVMH.



Le groupe a évoqué à plusieurs reprises cette année la normalisation du marché mondial du luxe, après deux ans et demi de rebond post-Covid, mais l'augmentation des taux d'intérêt et la baisse des marchés financiers au troisième trimestre constituent des freins supplémentaires à la croissance.



Selon un consensus établi par FactSet, les analystes anticipaient en moyenne un chiffre d'affaires de 20,69 milliards d'euros.



Ralentissement dans presque toutes les divisions



Par division, la Mode & Maroquinerie, principale contributrice aux bénéfices, a vu sa croissance organique tomber au troisième trimestre sous la barre des 10% pour la première fois depuis 2020.



Les ventes de cette branche qui regroupe les marques Louis Vuitton, Dior ou encore Celine se sont établies à 9,75 milliards d'euros, en hausse de 9% par rapport au troisième trimestre 2022, en données comparables.



Les divisions Parfums & Cosmétiques et Montres & Joaillerie ont également vu leur croissance ralentir au troisième trimestre, à respectivement 9% et 3%, tandis que ventes de Vins & Spiritueux ont reculé de 14%, pénalisées par une demande toujours atone pour le cognac aux Etats-Unis.



Seule, la Distribution sélective (DFS, Sephora) a maintenu une croissance à deux chiffres au troisième trimestre, portée par le rebond du trafic aérien international et du tourisme en Asie hors Chine. Ses ventes ont progressé de 26% par rapport la même période de 2022, à 4,08 milliards d'euros.



Au cours des neuf premiers mois de l'exercice, le chiffre d'affaires du numéro un mondial du luxe a progressé de 10% en données publiées et de 14% à taux de change et périmètre constants, à 62,21 milliards d'euros.



"Dans un contexte économique et géopolitique incertain, le groupe est confiant dans la poursuite de sa croissance", a commenté LVMH dans son communiqué.



-François Schott, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 47 92; fschott@agefi.fr ed: LBO





COMMUNIQUES FINANCIERS DE LVMH :





http://www.lvmh.fr/communication-financiere/communiques



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



October 10, 2023 12:48 ET (16:48 GMT)




Copyright (c) 2023 L'AGEFI SA
Lvmh Moet Hennessy Louis... (EU:MC)
Graphique Historique de l'Action
De Mai 2024 à Juin 2024 Plus de graphiques de la Bourse Lvmh Moet Hennessy Louis...
Lvmh Moet Hennessy Louis... (EU:MC)
Graphique Historique de l'Action
De Juin 2023 à Juin 2024 Plus de graphiques de la Bourse Lvmh Moet Hennessy Louis...