BARCELONE (Agefi-Dow Jones)--Le taux élevé de mutations dans la région de la protéine spike observé avec le variant Omicron du virus responsable du Covid-19 devrait accroître l'intérêt pour l'approche de Valneva et pourrait conduire à la conclusion de nouveaux contrats par la société pharmaceutique française en tant qu'option vaccinale principale ou secondaire, estime Jefferies.



Le candidat vaccin du laboratoire français, dit à virus inactivé, a entraîné lors des essais cliniques une réponse immunitaire plus large à la protéine spike que les vaccins à ARNm, souligne la banque, tout en reconnaissant qu'il n'est pas certain que cela se traduise par une protection plus importante contre les variants, et notamment contre Omicron.



Jefferies juge en revanche possible que les mutations d'Omicron dans la région de la protéine spike altèrent le fonctionnement des vaccins à ARNm. Le titre Valneva cède 2,4% mardi, après avoir bondi de 9,5% lundi.



Le laboratoire français a conclu à la fin novembre un contrat avec la Commission européenne portant sur la fourniture d'un maximum de 60 millions de doses de son vaccin sur deux ans. Selon Bryan Garnier, l'autorisation de commercialisation du vaccin dans l'Union européenne pourrait intervenir à la fin 2021 ou au début 2022.



-Cecilia Butini, Dow Jones Newswires (Version française et contribution François Schott) ed: VLV



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



November 30, 2021 07:15 ET (12:15 GMT)




Copyright (c) 2021 Dow Jones & Company, Inc.
Valneva (EU:VLA)
Graphique Historique de l'Action
De Déc 2021 à Jan 2022 Plus de graphiques de la Bourse Valneva
Valneva (EU:VLA)
Graphique Historique de l'Action
De Jan 2021 à Jan 2022 Plus de graphiques de la Bourse Valneva