Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Nestle What Else'''

- 15/11/2015 11:55
grupo Messages postés: 678 - Membre depuis: 11/5/2004

https://www.youtube.com/watch?v=f5QdLFip8iU





https://www.youtube.com/watch?v=f5QdLFip8iU
Réponses
19 Réponses
1
1 de 19 - 15/11/2015 11:56
grupo Messages postés: 678 - Membre depuis: 11/5/2004

2 de 19 - 25/4/2016 08:51
waldron Messages postés: 8098 - Membre depuis: 17/9/2002

Le syndicat CGT de Nestlé-France demande
à Manuel Valls qu'une convention fiscale franco-suisse qui affecterait
la participation des salariés aux bénéfices ne soit pas reconduite.
Dans une lettre ouverte datée du 15 avril rappelle qu'une convention
fiscale entre les gouvernements français et suisse, signée en janvier
2007, permet à Nestlé-France de doubler le taux des redevances versées à
la maison-mère en Suisse, à 7% du chiffre d'affaires au lieu de 3,5%.


Pour que cet accord ne réduise pas le niveau de participation aux
bénéfices des salariés, la direction de l'époque avait accepté de signer
un avenant annuel, qui annulait son impact sur la réserve de
participation, explique le signataire de la lettre, Patrick Fernand,
délégué central CGT de Nestlé-France. Mais la direction de
Nestlé-France vient d'informer le Comité central d'entreprise qu'à
l'occasion du renouvellement de la convention fiscale, elle entend
supprimer cet avenant. Nestlé-France compte environ 3.000 employés.

Un accord datant de 1972


Selon les calculs du syndicat, cette suppression amputerait la
participation des salariés "d'au moins 30%". Il demande donc au...

Lire la suite sur BFM Business
3 de 19 - 31/5/2016 07:31
waldron Messages postés: 8098 - Membre depuis: 17/9/2002

DBV signe un accord mondial avec Nestlé pour son futur patch

  • email.png
  • print.png

  • fb.png

  • tw.png

  • lk.png

  • vd.png







Publié le 31/05/2016 à 07h10

(Boursier.com) — DBV Technologies
a trouvé un partenaire pour son test sur l'allergie aux protéines de
lait de vache (APLV) : ce sera la division Health Science du géant
suisse Nestlé.
Les deux sociétés ont signé un accord mondial exclusif, par lequel la
jeune pousse française va développer ce patch test, baptisé MAG1C, pour
le diagnostic de l'APLV chez les nourrissons. Le test devrait faire
l'objet d'un dépôt de demande de mise sur le marché en 2021, s'il a
franchi toutes les étapes réglementaires nécessaires.

100 ME plus une redevance sur les ventes

DBV
est éligible à 100 millions d'euros de paiements d'étape, dont 10 ME de
versement initial. Le laboratoire sera responsable des activités de
développement jusqu'au programme clinique pivot de phase III. Nestlé
Health Science bénéficiera ensuite d'un droit exclusif de
commercialisation du produit au niveau mondial, s'il est approuvé. DBV
assumera tous les coûts liés aux activités de développement de MAG1C
comprenant un programme clinique mondial, ainsi que les coûts de
fabrication associés. Lorsque MAG1C sera fabriqué par DBV, l'entreprise
facturera un prix d'approvisionnement majoré à Nestlé Health Science. En
outre, Nestlé Health Science paiera à DBV des redevances échelonnées à
deux chiffres sur les ventes mondiales.

Pour Nestlé Health
Science, le développement dans les patchs de diagnostic allergique est
le prolongement de l'activité dans les solutions nutritionnelles
adaptées aux nourrissons et jeunes enfants souffrant d'une allergie aux
protéines du lait de vache et d'autres allergies ou intolérances
alimentaires.

4 de 19 - 12/6/2016 20:58
waldron Messages postés: 8098 - Membre depuis: 17/9/2002

https://www.youtube.com/watch?v=f5QdLFip8iU

5 de 19 - 22/6/2016 12:11
waldron Messages postés: 8098 - Membre depuis: 17/9/2002

(CercleFinance.com) - Les analystes de Société Générale (SG) confirment

leur conseil de conserver l'action Nestlé, estimant que le pouvoir de

fixation des prix du groupe agro-alimentaire suisse va rester sous

pression, au moins durant la première moitié de l'exercice. Et ce en

dépit d'une orientation favorable des volumes. L'objectif de cours à 12

mois demeure fixé à 76 francs suisses.



A la Bourse de Zurich ce midi, l'action Nestlé ne varie guère à 71,8 francs suisses, en ligne avec le marché.



Les

analystes soulignent que parmi la croissance organique de Nestlé, au

1er trimestre (T1), la progression des volumes (+ 3 points de

pourcentage) 'atteint presque le double du niveau atteint par la valeur

comparable la plus proche'.



Ce qui est plutôt encourageant,

alors que 'la vraie urgence pour Nestlé est d'accélérer ses programmes

d'économies' et que SG estime que l'objectif de réduction de coûts à

horizon 2019 de la direction 'pourrait s'avérer conservateur'.



Un

facteur de doute cependant : l'évolution des prix, l'autre composante

de la croissance organique, est tombée au T1 à + 0,9 point de

pourcentage, 'son plus bas niveau en dix ans'. En cause : la baisse des

prix des matières premières auxquelles le groupe est exposé (- 30% en

deux ans) et 'un environnement globalement déflationniste'.



D'ailleurs

au 2e trimestre, SG s'attend à ce que la 'croissance interne réelle'

(celle des volumes) se maintienne à + 3 points de pourcentage, mais

aussi à ce que celle des prix recule encore à + 0,5 point, sachant que

la base de comparaison est défavorable.



Certes, la direction

s'attend à ce que le 'pricing power' retrouve de l'allant au second

semestre, mais SG abaisse cependant de + 4,2 à + 4% sa prévision de

croissance organique des ventes de Nestlé pour l'ensemble de 2016. D'où,

au final, le maintien de son conseil.



Pour mémoire, le géant agro-alimentaire de Vevey publiera ses comptes semestriels le 18 août prochain.

6 de 19 - 28/6/2016 12:55
Ariane Messages postés: 883 - Membre depuis: 29/9/2002

(CercleFinance.com) - Société Générale (SG) revient ce matin sur le

titre Nestlé alors que le géant agro-alimentaire suisse a annoncé, hier,

que son directeur général (DG), Paul Bulcke, sera remplacé l'an

prochain par Ulf Mark Schneider, qui vient de Fresenius (Swiss: FRE.SW - actualité)

. Certes, cette nomination va apporter de l'air frais chez Nestlé. Mais

pas de quoi changer le conseil des analystes de 'conserver' la valeur,

ni l'objectif de cours à 12 mois de 76 francs.



A la Bourse de Zurich où l'indice SMI prend 2,5%, l'action Nestlé s'adjuge 3,6% à 72,5 francs suisses.



En

effet, le géant de Vevey a annoncé des changements hier. Le président

de son conseil d'administration, Peter Brabeck-Letmathe, ne sera pas

candidat à sa propre succession lors de l'AG du 6 avril 2017 après avoir

passé presque 50 ans au sein du groupe, et alors qu'il atteint la

limite d'âge.



Il sera donc proposé à cette date de le remplacer

par l'actuel 'administrateur délégué' - en clair, le directeur général -

Paul Bulcke, qui démissionnera de son poste au 31 décembre 2016. Il

était en place depuis avril 2008.



Qui sera alors le nouveau DG de

Nestlé ? Il s'agira, à compter du 1er janvier 2017, d'Ulf Mark

Schneider, qui vient juste de démissionner d'un poste similaire au sein

du groupe médical allemand Fresenius.



Si le départ de Paul

Bulcke n'était pas une surprise, tel n'est pas le cas de l'arrivée d'Ulf

Mark Schneider, souligne SG. Et ce d'autant que contrairement à la

tradition maison, le nouveau DG vient de l'extérieur - il a été pendant

13 ans le patron opérationnel de Fresenius.



SG estime que les

'très bons candidats' ne manquaient pas en interne, comme Laurent Freixe

et Wan Ling Martello. 'Nous pensons que M. Schneider l'a emporté car il

apporte une expérience différente et qu'il bénéfice d'un historique

favorable dans la santé', un domaine sur lequel Nestlé insiste de plus

en plus, estiment les spécialistes. Après tout, Nestlé Health Science,

la division Santé, n'entend-elle pas quadrupler son CA (NasdaqGS: CA - actualité) pour le porter à terme à dix milliards de francs ?



De

plus, les deux sociétés - Nestlé et Fresenius - partagent des

perspectives de développement à très long terme, et M. Schneider a 'fait

un excellent travail chez Fresenius', souligne la note.



Selon

SG, l'arrivée de M. Schneider 'va apporter un vent de nouveauté' chez

Nestlé en renforçant la crédibilité de ses franchises Santé et

Bien-être. Mais il devra encore rassurer les investisseurs sur les

profits que l'on peut attendre de Nestlé Skin Health et de Nestlé Health

Sciences, et des synergies avec les autres activités. Car (HKSE: 0699-OL.HK - actualité) l'agro-alimentaire concentre toujours 95% de l'activité de Nestlé.

7 de 19 - 13/7/2016 20:40
Ariane Messages postés: 883 - Membre depuis: 29/9/2002

Nestle : Extension haussière




share with twitter




share with LinkedIn


http://www.zonebourse.com/NESTLE-9365334/analyses-bourse/Extension-haussiere-22686305/" target="popup">
share with facebook




share via e-mail









strat_H.png
Analyse du 13/07/2016 | 10:14



Opinion : Positive au dessus de 76.5 CHF
Objectif de cours : 80 CHF Potentiel: 2.89%
Stop de protection: 74.89 CHF

SWISS EXCHANGE
Transformation des aliments

Nestlé vient de s’extraire graphiquement à la hausse.



Le groupe suisse fait l’objet d’une excellente notation Surperformance
grâce à un fondamental qualitatif. Les objectifs de réduction des coûts
pour l’amélioration des marges devraient être conservateurs sur les
années à venir.



Techniquement, le titre franchit à la hausse une résistance à 76.50 CHF
qui a longtemps contenu les velléités acheteuses. La large phase de
distribution débouche donc sur une nouvelle accélération haussière. Par
conséquent, un achat sur un pullback à 76.5 CHF permettra de viser une
cible supérieure proche des 80 CHF. La position sera néanmoins protégée
par un stop sous les 75 CHF, en cas d’échec du débordement.






Nestle : Nestle : Extension haussière


equipeZB_21.jpg

Patrick Rejaunier

8 de 19 - 11/8/2016 12:46
waldron Messages postés: 8098 - Membre depuis: 17/9/2002

(CercleFinance.com) - L'action Nestlé affiche l'une des plus fortes

hausses de l'indice SMI jeudi en fin de matinée à la Bourse de Zurich

après un relèvement de recommandation de la Société Générale.



Vers 12h00, le titre gagne 2,2% à 79,4 francs suisses alors que le SMI progresse de 0,8%.



Dans

une note diffusée dans la matinée, SG indique être passé de 'conserver'

à 'achat' sur le géant de l'agroalimentaire, avec un objectif de cours

amélioré de 76 à 90 francs suisses.



'La performance de Nestlé au cours des cinq dernières années a été médiocre', tout d'abord l'analyste.



'Npus

pensons que l'objectif récemment annoncé d'amélioration de 200 points

de base de la structure de coûts est une claire démonstration du fait

que le groupe sort désormais ses muscles et notre analyse montre qu'il

existe un potentiel de hausse non négligeable au niveau des marges, de

la taxation et du fonds de roulement', explique-t-il.

9 de 19 - 18/8/2016 18:11
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1272 - Membre depuis: 24/6/2003

Nestle Sa (MM) (NASDAQ:E\NESRD)
Graphique Intraday de l'Action

Aujourd'hui : Jeudi 18 Août 2016

Plus de graphiques de la Bourse Nestle Sa (MM)

(CercleFinance.com) - Nestlé gagne 1,3% et figure ainsi dans le haut du

SMI de Zurich (+0,2%), après que la présentation d'un BPA récurrent en

hausse de 5,7% à taux de change constants au premier semestre, battant

ainsi de 2,5% le consensus.



Cette progression s'appuie sur une

amélioration de la marge opérationnelle du géant agroalimentaire

helvétique de 30 points de base à 15,3%, un niveau supérieur de 10

points de base à l'estimation moyenne des analystes.



La hausse

des frais de commercialisation et administratifs a été plus qu'absorbée

par une marge brute stimulée par une discipline constante des coûts, la

gestion active du portefeuille, la prémiumisation et la tendance

favorable des prix des matières premières.



Le groupe a toutefois

manqué le consensus au niveau de sa croissance organique des ventes,

ressortie à +3,1% (contre +3,5% attendu), ce que Liberum explique par

'un ralentissement dans les eaux, une faible météorologie en Europe et

une absence de croissance en nutrition'.



La direction confirme

ses prévisions pour l'ensemble de l'année, à savoir une croissance

organique en ligne avec 2015, avec une amélioration des marges et du BPA

récurrent à taux de change constants, ainsi que de la rentabilité du

capital.



A la suite de cette publication, Liberum maintient sa

recommandation 'conserver' et son objectif de cours de 81,4 francs

suisses sur le titre Nestlé, estimant qu'il demeure une valeur refuge

attractive.



'Un bilan sous-endetté et une participation de 25

milliards d'euros dans L'Oréal apportent aussi de l'optionalité pour des

acquisitions judicieuses ou des rachats d'action à plus grande

échelle', estime le courtier.

10 de 19 - 18/8/2016 20:16
La Forge Messages postés: 991 - Membre depuis: 03/8/2000

11 de 19 - 25/8/2016 15:18
sarkasm Messages postés: 803 - Membre depuis: 26/2/2009

Nespresso explore de nouveaux territoires en Colombie

  • email.png
  • print.png

  • fb.png

  • tw.png

  • lk.png

  • vd.png







Publié le 25/08/2016 à 13h37



Nespresso explore de nouveaux territoires en Colombie


Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Nespresso n'aura pas perdu de temps après la
signature d'un accord historique entre les autorités colombiennes et la
guérilla des FARC. La filiale de Nestlé
a prévu de lancer un café produit à Caqueta, une zone particulièrement
affectée par ce conflit qui durait depuis plus de 50 ans. Le groupe a
signé un accord avec la fédération nationale des producteurs de café
(FNC) et travaillera dans un premier temps avec de petits exploitants.
L'initiative sera étendue par la suite à d'autres régions à travers le
programme AAA de Nespresso, qui intègre déjà 40.000 producteurs
colombiens. Le grand cru de la région, Aurora de la Paz, sera introduit
en série limitée plus tard cette année.

12 de 19 - 30/8/2016 18:14
The Grumpy Old Men Messages postés: 684 - Membre depuis: 02/1/2007

Pourquoi Will.i.am a été recruté par Nestlé

Challengesil y a 1 heure 41 minutes



  • Partager
  • Tweet


  • 15445370_original.jpghttp://globalfinance.zenfs.com/images/FR_AFTP_Challenges_LIVE/15445370_original.jpg" alt="Will.i.am Dolce Gusto">Challenges - Will.i.am Dolce Gusto

Le groupe suisse a fait du rappeur américain l'égérie de son café Dolce Gusto. Un mariage gagnant-gagnant.

Quand
la musique se met au service de la publicité, cela donne de très belles
campagnes portées par les meilleurs artistes et chanteurs avec souvent
des tubes anciens remis au goût du jour. La notoriété d’une star de la
chanson associée à l’efficacité d’un morceau déjà connu de tous fait
toujours des merveilles au service d’une marque de grande consommation.
On l’a vu récemment avec la campagne Evian signée BETC.

C’est toujours le fruit d’une nouvelle forme de collaboration entre
des annonceurs, des agences de pub, des maisons de disques et les
artistes. Pour ces deux dernières catégories, l’ouverture de ces
nouveaux business arrive à point nommé pour compenser les pertes de
revenus engendrés par la chute des ventes de disques depuis les années
2000. Juste retour des choses pour les musiciens qui, depuis 15 ans ont
été gravement pénalisés par l’émergence des outils numériques, leurs
nouvelles activités dans la communication s’appuient surtout sur
Internet et les réseaux sociaux.

Pas de disette dans les dosettes!

Dernier exemple en date, le chanteur, rappeur, musicien et producteur
Will.i.am, membre fondateur du groupe américain Black Eyed Peas, prête
son talent et son image à la marque de machine à café et de dosettes
Nescafé Dolce Gusto du groupe Nestlé. Ce système de dosettes lancé en
2006 par le géant de l'agroalimentaire (2007 en France), a été conçu
pour reproduire, via une distribution en super et hypermarchés, le
succès de son autre marque Nespresso, vendue uniquement dans ses propres
boutiques et sur sa boutique en ligne. Le succès a été considérable
pour

... Lire la suite sur Challenges

13 de 19 - 08/2/2017 13:03
waldron Messages postés: 8098 - Membre depuis: 17/9/2002

Bryan Garnier préfère Nestlé à Danone

  • email.png
  • print.png

  • fb.png

  • tw.png

  • lk.png

  • vd.png







Byan Garnier préfère Nestlé à Danone


Crédit photo © Reuters



Publié le 08/02/2017 à 11h07

(Boursier.com) — Virginie Roumage, analyste de Bryan Garnier, fait le point ce mercredi sur les dossiers Danone et Nestlé
en centrant son propos sur les prochaines publications annuelles des
deux groupes, respectivement fixées au 15 et 16 février. L'experte
s'attend à des performances d'activité un peu ternes pour les deux
géants agroalimentaires européens sur le quatrième trimestre 2016 avec
une croissance organique de 2% escomptée pour Danone et de 3,3% pour
Nestlé, dans la lignée des chiffres d'activité décevants publiés
récemment par Unilever.

En prenant un peu de recul, Bryan Garnier
considère que Nestlé possède un profil plus résilient que son rival
français grâce à la diversification de son portefeuille d'activités et
de ses débouchés géographiques. Le groupe helvétique est de fait
recommandé à l'achat par le bureau de recherche avec un cours cible fixé
à 86 francs suisses. De plus, pour le broker, Nestlé est en train
d'avancer rapidement dans son programme de réduction des charges, ce qui
est de bon augure pour les marges.

L'équation
est moins favorable pour Danone, estime Virgine Roumagne. Le groupe
dirigé par Emmanuel Faber doit composer avec le déclin du marché des
produits laitiers frais en Europe et avec des effets devise défavorable,
considère-t-elle. Seul point positif à court terme, les marges du
groupe sont orientées à la hausse grâce à la faiblesse des prix du lait
et le faible taux de réinvestissement des économies de coûts réalisées.
Verdict : Bryan Garnier est à "neutre" sur Danone avec 70 euros dans le
viseur.

Aymeric Val

14 de 19 - 16/2/2017 09:48
maywillow Messages postés: 972 - Membre depuis: 27/1/2002

(CercleFinance.com) - 3,5% au premier semestre,

3,3% sur neuf mois, et enfin 3,2% sur l'ensemble de 2016 : la croissance

organique des ventes de Nestlé a déccéléré en fin d'année dernière,

sachant que la direction visait 'environ 3,5%' sur l'exercice. Désormais

dirigé par Mark Schneider, le géant agroalimentaire a cependant

amélioré sa marge opérationnelle courante. Cette année, il entend

accélérer les restructurations et vise, en 2017, une croissance à

données comparables de 2 à 4%.



En effet, le groupe de Vevey a

enregistré en 2016 un CA de 89,5 milliards de francs suisses, soit +

0,8% en données publiées et un effet de changes négatif de 1,6%. Soit, à

données comparables, une hausse de 3,2% comprenant 2,4 points de

pourcentage de 'croissance interne réelle' (grosso modo, la hausse des

volumes), le reste étant composé des variations de prix. Rappelons

qu'historiquement, Nestlé a longtemps été capable de délivrer une

croissance organique de plus de 5%.



Le résultat opérationnel

courant augmentant de 2,3% à 13,7 milliards, la marge correspondante

s'améliore de 30 points de base à changes constants, et de 20 points en

données publiées à 15,3% du CA. Le bénéfice net part du groupe plie de

5,9% à 8,5 milliards de francs. Mais en données courantes, Nestlé

calcule un bénéfice par action récurrent de 3,40 francs, en hausse de

3,4% hors changes. Le dividende proposé sera relevé de 5 centimes, à

2,30 francs suisses par action.



Aux commandes du groupe depuis le

début de l'année, Mark Schneider évoque une croissance organique 'en

deçà de nos attentes'. Pour cette année 2017, Nestlé l'attend entre 2 et

4%. Hors changes, la marge opérationnelle courante resterait stable,

puisque 'nous prévoyons d'augmenter considérablement les coûts de

restructuration en 2017', ajoute M. Schneider. Mais le bénéfice par

action récurrent devrait cependant augmenter. Les objectifs d'économies à

horizon 2020 annoncés l'an dernier sont enfin confirmés.

15 de 19 - 27/7/2017 08:36
waldron Messages postés: 8098 - Membre depuis: 17/9/2002





Crédit photo © Reuters

ZURICH (Reuters) - Nestlé a publié jeudi
des bénéfices semestriels légèrement meilleurs que prévu mais avec une
croissance qui marque le pas.

La multinationale suisse de
l'alimentation a vu son bénéfice net progresser de 19% sur les six
premiers mois de l'année, à 4,9 milliards de francs suisses (4,4
milliards d'euros), au-dessus du consensus Reuters qui était à 4,83
milliards.

La croissance organique est ressortie à 2,3%,
comme au premier trimestre, après +3,5% un an plus tôt et +2,8% attendu
par les analystes.

Nestlé, pris pour cible il y a un mois
par l'investisseur activiste Daniel Loeb, a confirmé sa prévision d'une
croissance comprise entre 2 et 4% en 2017 et d'une marge opérationnelle
stable à devises constantes.

(John Revill et Silke Koltrowitz, Véronique Tison pour le service français)

16 de 19 - 07/9/2017 12:46
waldron Messages postés: 8098 - Membre depuis: 17/9/2002













Nestlé rachète un spécialiste de la nourriture végétarienne aux Etats-Unis






A.B.



publié le 07/09/2017 à 12h25











Nestlé rachète un spécialiste de la nourriture végétarienne aux Etats-Unis






Crédit photo © Reuters




(Boursier.com) — La filiale nord-américaine de Nestlé
va racheter Sweet Earth, une entreprise californienne spécialisée dans
les plats préparés végétariens, l'un des axes de développement du
groupe. Aucun élément financier n'a été fourni.

17 de 19 - 11/9/2017 16:18
waldron Messages postés: 8098 - Membre depuis: 17/9/2002


Deutsche Bank exhorte Nestlé à se séparer de ses actions L'Oréal


Anthony Bondain,



publié le 11/09/2017 à 10h22








Deutsche Bank exhorte Nestlé à se séparer de ses actions L'Oréal






Crédit photo © Reuters



(Boursier.com) — Nestlé devrait vendre sa participation dans L'Oréal.
Cette position, défendue par certains financiers depuis longtemps, est
partagée ce matin par Gerry Gallagher, de Deutsche Bank, qui avait
trouvé bizarre que la journée investisseurs de juin ne mentionne pas
l'avenir de cette participation. Parce que vous n'êtes pas un gestionnaire d'actifs, titre l'analyste pour singer le Parce que vous le valez bien
du français. Actuellement, ces titres n'offrent qu'une rémunération
cash de 2% et pèsent 10% de la valeur d'entreprise du géant suisse. Il
pourrait distribuer les actions L'Oréal à ses actionnaires, qui auraient
in fine la décision finale de conserver ou de vendre. Le spécialiste
privilégie cette solution aux autres (revente des titres à L'Oréal puis
dividende exceptionnel ou rachat d'actions, offre d'échange, cession
directe sur le marché...). Plus globalement, une décision radicale sur
cette participation enverrait un signal positif au marché sur la volonté
de transformation affichée par Nestlé.

Nestlé possède environ 23% de l'Oréal, qui valent autour de 23,2 milliards d'euros (26 milliards de francs).

18 de 19 - 15/9/2017 07:12
Grupo GuitarLumber (Abonné Premium) Messages postés: 1272 - Membre depuis: 24/6/2003

ZURICH (Agefi-Dow Jones)--Le géant
agroalimentaire Nestlé a annoncé jeudi l'acquisition d'une participation
majoritaire dans le distributeur et torréfacteur de café américain Blue
Bottle Coffe afin de renforcer son empreinte dans le segment en forte
croissance du café.



Selon une personne proche du
dossier, Nestlé a déboursé 425 millions de dollars pour s'octroyer une
participation de 68% dans le capital de Blue Bottle Coffe.




La transaction reste relativement réduite à l'échelle de Nestlé et de
ses 89,5 milliards de francs suisses de revenus l'an dernier, mais elle
souligne la volonté du géant suisse de se focaliser sur le segment du
café à une période où le groupe réduit sa présence sur certains marchés
de la confiserie pour s'adapter au changement de goût des consommateurs.



Blue Bottle dispose de 29 boutiques dans des villes
américaines, comme Washington, New York, Los Angeles et San Francisco,
et prévoit également l'ouverture d'une enseigne à Tokyo en fin d'année.
Le groupe devrait compter à la fin de l'année 55 boutiques spécialisées
notamment dans les cafés d'origine unique.




(END) Dow Jones Newswires



September 14, 2017 15:33 ET (19:33 GMT)

19 de 19 - 21/9/2017 19:03
Ariane Messages postés: 883 - Membre depuis: 29/9/2002

PARIS (Reuters) - Liliane Bettencourt, fille du fondateur de L'Oréal,
est morte dans la nuit de mercredi à jeudi à son domicile, a annoncé
jeudi sa fille Françoise Bettencourt Meyers, dans un communiqué.

"Dans
ce douloureux moment pour nous, je tiens à rappeler, au nom de notre
famille, notre entier attachement et notre fidélité à L’Oréal et à
renouveler toute ma confiance à son président Jean-Paul Agon, comme à
ses équipes dans le monde entier", précise-t-elle.

Femme la plus riche du monde, selon le classement 2017 de Forbes, la fille d'Eugène Schueller était âgée de 94 ans.

(Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)

19 Réponses
1
Messages à suivre: (19)
Dernier Message: 21/Sept/2017 17h03

Titres Discutés
NESN 0.00 0.0%
Indices Mondiaux
Australia 0.7%
Brazil -0.3%
Canada 0.0%
France 0.3%
Germany -0.1%
Greece 0.8%
Holland -0.1%
India (Bombay) 0.0%
Italy 0.2%
Japan (NIKKEI) -0.3%
Poland 0.6%
Portugal 0.1%
US (DowJones) -0.0%
US (NASDAQ) 0.1%
United Kingdom 0.6%
Palmarès Hausse (%)
5515T 3.19 394.7%
6795C 0.07 393.3%
5493T 5.40 393.1%
0321C 0.32 392.3%
5882T 1.33 389.7%
5555T 1.98 388.4%
5337T 0.55 381.7%
3400T 0.34 380.3%
3127C 0.48 380.0%
9142C 1.82 378.9%
Dernières Valeurs Consultées
EU
GLE
Société Gé..
EU
ALU
ALCATEL-LU..
EU
PX1
CAC 40
ORA
Orange
FX
EURUSD
Euro vs Do..
Les dernières valeurs consultées apparaîtront dans cette boîte, vous permettant de choisir facilement les titres vus auparavant.


Inscrivez-vous maintenant pour créer votre liste d'actions personnalisée, en streaming.

By accessing the services available at ADVFN you are agreeing to be bound by ADVFN's Conditions Générales

P:41 V: D:20170924 10:27:52