Retourner à la liste

Ajouter une Discussion

Rafraîchir

Utilisateurs Filtrés

Mes Alertes

Mon Profil

Règles

Cac_01-02/11 (PX1)

- 31/10/2007 21:53
artes Messages postés: 1508 - Membre depuis: 15/12/2006

FILE pour 2 JOURS

Bonjour à tous , je vous souhaite une très bonne journée !

Réponses
72 Réponses
1   
1 de 72 - Modifié le 31/10/2007 21:54
artes Messages postés: 1508 - Membre depuis: 15/12/2006
> http://fr.finance.yahoo.com/
> http://finance.yahoo.com/
2 de 72 - 31/10/2007 23:24
2jip Messages postés: 158 - Membre depuis: 18/8/2007
plunge team boogie profits blues

UNE RAFRAICHISSANTE CASCADE DE PROFIT WARNINGS...

** Comment le CAC 40 a-t-il résisté (il n'a cédé que 0,55% et préservait jusqu'au bout le seuil des 5 800 points) à la rafale de profit warnings publiés mardi matin par BIC, Dassault Systèmes, Michelin, Steria (ces titres affichant -7,5% en moyenne) et Néopost (-22%) ? La réponse ne va guère vous sembler originale ; vous pressentez déjà qu'il ne sera question que de la Fed et de l'abaissement de 25 points du prime rate, son principal taux directeur, de 4,75% à 4,50%.

Vous ne manquerez pas d'objecter que la ficelle des "anticipations monétaires" est usée jusqu'à la corde. Nous assistons depuis une semaine à une succession de vagues de hausse volontaristes des indices boursiers qui se matérialisent à l'encontre des fondamentaux.

La dégradation de la conjoncture aux Etats-Unis engendre une majorité de trimestriels de facture peu reluisante ; nous pouvons ajouter à la liste du premier paragraphe les déceptions causées par les chiffres de Continental, Procter & Gamble (-4%), ou encore de Qwest, qui plonge de 10%.

Vous avez le sentiment que cela va mal outre-Atlantique ? La chute de 5% de l'indice de confiance des consommateurs (selon l'enquête bimensuelle du Conference Board) vous donne raison... Et c'est encore pire en ce qui concerne les anticipations relatives au marché du travail : l'indice décroche de 85 vers 80,1, alors que les bons emplois se font rares et les périodes de chômage plus longues.

** Mais ne vous arrêtez pas en si bon chemin : imaginez que nos mises en garde se confirment dans le secteur des prêts non seulement hypothécaire mais également adossés aux cartes de crédit ! Les banques américaines spécialisées n'ont pas fini de passer des provisions par centaines de millions, voire de mettre la clé sous la porte...

Imaginez que la bulle en formation sur les valeurs énergétiques et les dérivés pétroliers (options, contrats à terme) éclate... ou que les derniers fonds d'investissement entrés récemment -- et au plus haut, naturellement -- sur le marché chinois prennent de plein fouet une inéluctable correction. Cette dernière devrait survenir de façon imminente à Shanghai et Hong Kong, qui vient de culminer vers 32 000 points ce mardi matin, au terme d'une ascension de 75% depuis le 1er janvier.

Oui, imaginez que tout ce qui précède -- plus tout ce que nous avons occulté pour ne pas trop alourdir notre démonstration -- reflète une réalité concrète (nul ne peut apporter de démonstration contraire) ou en cours de concrétisation (on peut toujours ergoter). Dans ce cas, la Fed n'a pas fini de réduire le loyer de l'argent ; l'abaissement prévu ce mercredi à 4,5% n'est qu'une étape au sein d'un processus d'injection de liquidités qui est encore loin d'approcher de sa conclusion.

Et cet afflux permanent de liquidités autorise tous les paris les plus stupides ! Au final, les joueurs les plus maladroits -- ou les plus naïfs -- se verront rembourser leur mise, à condition qu'elle représente quelques dizaines de milliards de dollars. Ils se seraient en effet laissés berner par des démonstrations scientifiquement convaincantes, postulant que suivre la tendance était le meilleur moyen d'écarter le risque d'inversion de cycle.

Quelques algorithmes et des "pricings à l'estime", de l'argent facile, des retours sur investissement rapides, une routine haussière qui s'installe dans la durée : que du bonheur !

** Bien qu'ils s'en défendent, la plupart des acheteurs de CDO, ABS et autres fonds obligataires collatéralisés n'y connaissaient rien en terme de risques associés aux dérivés de crédits immobiliers subprime : demandez aux traders de chez IKB ou de Northern Rock ce qu'ils en pensent...

Les voici qui tournent brusquement casaque et foncent à bride abattue vers les marchés asiatiques puis le NYMEX ou le CBOT. Comment espèrent-ils ne pas se faire tailler en pièce par les vrais spécialistes des commodities (pétrole, métaux, céréales, argent, platine...) ou les traders asiatiques qui savent probablement à quel moment Pékin va sonner la fin de la récré et provoquer le dégonflement de la bulle spéculative à Shanghai ou Hong Kong ?

La plupart des "experts" (ou qui s'improvisent comme tels) affirment que la croissance chinoise va se poursuivre à un rythme compris entre 10,5% et 12% d'ici le coup d'envoi des Jeux Olympiques. La bourse devrait continuer de bien se porter -- et la Chine n'est pas peu fière de voir le chiffre d'affaire quotidien à Shanghai talonner celui du NYSE et du Nasdaq réunis.

D'autre part, la demande de matières premières et de denrées alimentaires chinoise va continuer de progresser plus vite que l'offre. Or l'OPEP est pratiquement "au taquet", et le Moyen-Orient apparaît plus que jamais comme une poudrière. En ce qui concerne les métaux les plus demandés par l'industrie automobile et la construction, il faut des années pour démarrer l'exploitation d'un nouveau gisement de cuivre ou de bauxite, même si l'on sait où se cache le minerai.

** Des arguments aussi imparables que ceux qui prévalaient en pleine ruée sur les prêts subprime : les emprunteurs n'ont rien à payer au cours des deux premières années. Par ailleurs, la flambée des prix immobiliers (inéluctable dans de telles conditions) qui sert de base à "l'extraction de valeur" couvrira largement les frais de remboursement lorsque les mensualités retrouveront des configurations plus normales -- lesquelles sont initialement inaccessibles aux ménages à faibles revenus.

Et les prix immobiliers finissent pourtant par cesser de grimper... Officiellement, ils se stabilisent, officieusement, ils commencent très vite à s'effondrer ; dans le même temps, les saisies immobilières se multiplient tandis que les créanciers se hâtent de bazarder les biens appelés en garantie aux enchères.

Dans un premier temps, quelques vautours croient à un effet d'aubaine... mais ils réalisent rapidement que la liste des adjudications s'allonge de jour en jour, et que les premières gouttes qu'ils sont parvenus à éponger ne sont que les prémices d'une véritable mousson !

** Et nous venons de lire ce lundi même que les prix se "stabilisent" en Angleterre -- ou même qu'ils auraient reculé depuis trois mois consécutifs. Bien entendu, les agents immobiliers britanniques corrigent immédiatement le tir en arguant de la belle tendance haussière qui se perpétue (+4,7%) outre-Manche... mais en rythme annuel.

Les ménages londoniens sont endettés à 120% ou 130% pour l'achat de biens de médiocre qualité, situés dans des quartiers périphériques sans charme, mais qui se négocient à des niveaux de prix voisins du m² Avenue Montaigne à Paris ou place St-Sulpice dans le Quartier Latin. Cela fait de Londres, avec Dublin (les prix y ont quadruplé en 10 ans), la seconde capitale européenne la plus exposée à une correction majeure. Les prix y ont été multipliés par 3,3 alors que le pouvoir d'achat des ménages -- hors secteur financier et autres micro-niches d'activité générant des méga-bonus -- a stagné depuis la précédente crise de 1991 à 1995.

Mais ceci intriguera peut-être nos lecteurs : l'étude de la corrélation historique des marchés immobiliers internationaux démontre que Paris est particulièrement sensible aux cycles américains -- bien plus qu'aux fluctuations du marché britannique (la comparaison avec l'Irlande ou l'Espagne est non pertinente puisqu'il n'y a pas d'antériorité. Nous savons simplement qu'il y a formation d'une bulle et que celle-ci explosera comme toutes les autres)...

Or il se trouve que les prix en France et aux Etats-Unis -- exprimés en devise locale -- ont enregistré une évolution relativement similaire, avec quelques mois de décalage, au cours des 50 dernières années. Mieux encore : depuis 1996, la hausse est quasiment équivalente, puisque le coefficient multiplicateur est de 2,2 sur la côte est des Etats-Unis et de 2,3 en Ile-de-France.

Mais l'histoire ne se répète jamais de façon identique : le franc a cessé de se déprécier au même rythme que le dollar depuis le début du processus de création de l'euro.

Et pour un Américain amoureux de Paris, son investissement ne s'est pas valorisé de 2,3 fois mais bien de plus de 3,6 fois en tenant compte d'un dollar qui vient d'inscrire -- au moment où nous achevons la rédaction de cette Chronique -- un nouveau plancher historique de 1,4440/euro.

Pourrions-nous en déduire que la tentation "d'extraire de la valeur" est potentiellement au moins aussi forte aujourd'hui que s'il s'agissait d'immeubles de rapport situés à Boston ou New York, Miami, Palo Alto, Sunnyvale ou Las Vegas ?

Philippe Béchade,
Paris

3 de 72 - 01/11/2007 06:43
GAETAN2 Messages postés: 43 - Membre depuis: 10/9/2007
bonjour à tous, nouveaux records sur le pétrole (96$,7 dollars en 24 heures), l'euro (1.458) et l'or (800)...à part ça tout va bien.
Ne sommes nous pas à la veille d'une énorme baisse sur les marchés?
Batcha, Fcastex, pouvez vous nous indiquer, selon vos calculs, quel est le potentiel de hausse qu'il reste sur les marchés si vous partagez cette vision?
4 de 72 - 01/11/2007 06:49
LB0 Messages postés: 1419 - Membre depuis: 20/8/2007
bjr
5 de 72 - 01/11/2007 08:31
0CC Messages postés: 4515 - Membre depuis: 14/7/2007
comment va schiett ?

http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?symbole=1xPLD&file=366204976
6 de 72 - 01/11/2007 08:53
M I L K N C O Messages postés: 1250 - Membre depuis: 18/8/2007
bonjour

je vais voir schiett ce soir à 18h30
7 de 72 - 01/11/2007 08:54
LB0 Messages postés: 1419 - Membre depuis: 20/8/2007
excellent M tu lui passera mon salut
8 de 72 - 01/11/2007 09:01
paquerette2 Messages postés: 639 - Membre depuis: 30/7/2007
bonjour tout le monde
Milk merci de transmettre mes amitiés à Pat
9 de 72 - 01/11/2007 09:23
mariede9 Messages postés: 294 - Membre depuis: 20/8/2007
bonjour tout le monde, mes amitiés à Schiett merci à Milk de les transmettre
10 de 72 - 01/11/2007 09:26
batcha Messages postés: 2418 - Membre depuis: 20/8/2007
Bonjour tlm,

Suivi de la séance dispo ici:
http://www.suivibourse.com/index.php?pattern=article.phtml&ArticleId=57
11 de 72 - 01/11/2007 09:41
mariede9 Messages postés: 294 - Membre depuis: 20/8/2007
merci batcha
12 de 72 - 01/11/2007 09:41
artes Messages postés: 1508 - Membre depuis: 15/12/2006
Bonjour tlm
13 de 72 - 01/11/2007 09:42
artes Messages postés: 1508 - Membre depuis: 15/12/2006
L'ouverture à Paris, http://commerzbank.zonebourse.com/wm/WarrantMatin226.pdf

-
Après une semaine placée sous le signe du rebond, la Bourse de Paris devrait ouvrir sur une tendance quelque
peu indécise ce lundi, même si le dossier Suez - GDF sera sans aucun doute au centre de toutes les attentions.
Wall Street sera pour sa part fermé ce lundi pour cause de " Labour Day ".
Le Cac 40 est attendu en petite baisse ce matin de 0,10%, selon les indices " futures " à 8h30.
Vendredi, l'indice phare de la place de Paris a progressé 1,25% à 5 662,7 points. Sur l'ensemble de la semaine,
ses gains s'élèvent à 1,68%, ce qui a permis au Cac 40 de repasser au dessus du seuil des 5 600 points.
Profitant des interventions de Bush et de Ben Bernanke sur l'actuelle crise du subprime, Wall Street a également
clôturé vendredi en hausse. Le Dow Jones a progressé de 0,9% à 13 357 points tandis que le Nasdaq s'est
adjugé 1,21% à 2 596 points. Dans le même temps l'indice S&P 500 a grimpé de 1,12% à 1 473 points.
Ben Bernanke, qui s'est exprimé devant des banquiers centraux et des économistes réunis dans le cadre d'une
réunion organisée à Jackson Hole, dans le Wyoming, a indiqué que la Fed pourrait prendre des mesures
supplémentaires pour apporter à nouveau des liquidités sur les marchés monétaires et s'assurer du bon
fonctionnement des marchés. Une majorité d'analystes estime que les taux d'intérêts en vigueur aux Etats-Unis
seront abaissés le 18 septembre prochain, date de la prochaine réunion du comité de politique monétaire de
l'établissement.
14 de 72 - 01/11/2007 09:51
0CC Messages postés: 4515 - Membre depuis: 14/7/2007
milk tu lui passes mes meilleurs voeux de retablissement
et tu le bouges un peu qu il n en profite pas trop quand meme !
15 de 72 - 01/11/2007 09:53
0CC Messages postés: 4515 - Membre depuis: 14/7/2007
desole batcha pas pu m en empecher :)
16 de 72 - 01/11/2007 09:57
Zo0m Messages postés: 507 - Membre depuis: 19/8/2007
Bonjour

Milk , si tu vois Patrick ce soir transmet lui mon amitié merci

17 de 72 - 01/11/2007 10:02
0CC Messages postés: 4515 - Membre depuis: 14/7/2007
gaffe ça monte :
http://finance.yahoo.com/bonds
18 de 72 - 01/11/2007 10:07
M I L K N C O Messages postés: 1250 - Membre depuis: 18/8/2007
je viens d'avoir Patrick au telephone


il y a un gros probleme







il n'a pas le droit de se lever et courrir apres les infirmières ni
de fumer ni d'aller au resto du coin.

il a hate de sortir.


il va bien et semble en "forme"
Amitiées et plus de details demain apres ma visite.
19 de 72 - 01/11/2007 10:15
mariede9 Messages postés: 294 - Membre depuis: 20/8/2007
merci OCC de ton avertissement pour alu

heureuse de ne pas en avoir

que veux tu dire gaffe ça monte pour les bonds
je n'ai pas ta finesse pour analyser

merci de ta réponse

Milk merci pour les nouvelles de Schiett
20 de 72 - 01/11/2007 10:18
fcastex Messages postés: 377 - Membre depuis: 18/8/2007
:-))Bonjour tlm et bon rétablissement de schiett
72 Réponses
1   
Messages à suivre: (72)
Dernier Message: 02/Nov/2007 08h49

Titres Discutés
Indices Mondiaux
Australia 0.3%
Brazil 0.5%
Canada 0.9%
France 1.2%
Germany 0.9%
Greece -0.6%
Holland 1.8%
Italy 0.9%
Portugal 0.9%
US (DowJones) 1.2%
US (NASDAQ) 1.0%
United Kingdom 1.4%
Palmarès Hausse (%)
EU:NLFBU 0.02 304.0%
EU:MLALV 0.48 178.2%
EU:MLGAL 0.54 101.5%
EU:AMEBA 0.59 46.6%
EU:ALIMO 0.13 38.9%
EU:MLTRC 13.40 31.4%
EU:GAUBS 0.11 22.2%
EU:MLMMC 0.25 20.0%
EU:ALBPS 0.22 17.9%
EU:GV 0.33 17.2%
Dernières Valeurs Consultées
EU
PX1
CAC 40
Inscrivez-vous aujourd'hui pour consulter ce titre en streaming sur le Moniteur ADVFN. Vous pourrez ajouter et visualiser jusqu'à 110 des vos actions préférée et c'est complètement gratuit..

En accédant aux services disponibles de ADVFN, vous acceptez les Conditions Générales de ADVFN Conditions Générales

P: V: D:20191206 17:35:37