(Actualisation: déclarations de Gauthier Louette, le PDG de Spie, commentaires d'analystes et cours de Bourse)



PARIS (Agefi-Dow Jones)--L'entreprise d'ingénierie Spie a confirmé vendredi tabler sur un rebond de ses principaux indicateurs financiers en 2021, après avoir renoué au premier trimestre avec la croissance organique de sa production et retrouvé son niveau de rentabilité d'avant la crise du coronavirus.



Vers 10h30, l'action Spie cédait toutefois 1,9%, à 21 euros. "Certains investisseurs s'attendaient à ce que les dirigeants du groupe relèvent leurs objectifs financiers pour l'exercice en cours, mais croire à une telle annonce relevait de l'utopie", explique un analyste.



"A ce stade, et malgré notre début d'année très encourageant, nous ne pouvons que confirmer nos perspectives pour 2021, car le premier trimestre compte à peine pour environ 15% des résultats annuels historiquement", a expliqué Gauthier Louette, le PDG de Spie, lors d'une conférence avec des analystes.



Pour 2021, le spécialiste du génie électrique et mécanique prévoit toujours un "fort rebond" de sa production, soit l'équivalent de son chiffre d'affaires, et de sa marge opérationnelle, appelée Ebita, qui devraient s'établir à des niveaux "très proches" de ceux de 2019, soit avant la pandémie de Covid-19. En 2019, la production du groupe était ressortie à 6,97 milliards d'euros et l'Ebita avait atteint 418,4 millions d'euros.



Un début d'exercice meilleur que prévu



Spie a confirmé ces perspectives après avoir enregistré des performances légèrement supérieures aux prévisions des analystes au premier trimestre de cette année. Sur la période, "la production a dépassé celle du premier trimestre 2019 en base organique, et notre marge d'Ebita s'est élevée au niveau pré-Covid-19", a déclaré Gauthier Louette.



Entre janvier et mars derniers, la production consolidée du groupe a atteint 1,61 milliard d'euros, soit une légère amélioration de 0,2% en données publiées et de 1,4% en données organiques. "Le premier trimestre de 2021 marque le retour à la croissance organique", salue Oddo BHF.



L'Ebita, une mesure de résultat opérationnel retraité, s'est établi à 59,7 millions d'euros, en hausse de 2,5% par rapport au premier trimestre de 2020, faisant ressortir une marge d'Ebita de 3,7%, contre 3,6% un an plus tôt et 3,7% lors de la même période de l'exercice 2019. L'Ebita du dernier trimestre a dépassé de 2% la prévision moyenne des analystes, souligne Jefferies.



Poursuite du développement en Allemagne



A l'occasion de la publication de ces indicateurs, Spie a également rappelé son intention de réaliser cette année de nouvelles acquisitions ciblées, pour un montant total d'environ 200 millions d'euros.



Ces derniers mois, les récentes acquisitions de Wirliebenkabel en Allemagne et de KEM Montage en Autriche ont permis à Spie "de renforcer considérablement ses capacités locales en matière de services aux réseaux en fibre optique, et de servir ainsi un marché en forte croissance", a indiqué la société.



"Spie donne sa priorité au marché allemand en matière de croissance externe, mais n'exclut pas de réaliser des acquisitions en France ou en Belgique", a déclaré Gauthier Louette.



Malgré cette stratégie volontaire de croissance externe, Spie compte aussi poursuivre cette année la réduction de son levier financier, calculé par le rapport entre la dette nette et l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) pro forma.



-Dimitri Delmond, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 31; ddelmond@agefi.fr ed: LBO



COMMUNIQUES FINANCIERS DE SPIE :



http://www.spie.com/fr/finance



Agefi-Dow Jones The financial newswire



(END) Dow Jones Newswires



April 30, 2021 04:39 ET (08:39 GMT)




Copyright (c) 2021 L'AGEFI SA